[1220] L’autruche de la politique

Bien longtemps que je n’avais pas commis un billet sur la politique ici-bas, mais le fait est que je n’avais pas – et je n’ai toujours pas – le cœur à ça.

Quand Kayzer Sözy est arrivé au pouvoir, je m’invitais à trouver consolation dans un autre champ que le politique, compte tenu entre autre de l’état lamentable dans lequel la défaite de la gauche avait laissé le PS1. 2012 est arrivé qui aura vu François Hollande l’emporter d’abord à la primaire socialiste (DSK ayant été, juste avant, fauché par l’affaire du Sofitel de New-York) face à une Martine Aubry dont j’espérais la victoire. Deux ans après, Hollande aura réussi ce tour de force de refoutre le PS, pourtant au pouvoir, dans la tourmente2 et de rendre crédible le retour de Sözy qu’on penserait pourtant grillé et archi-grillé avec toutes les casseroles qu’il se traîne3.

Je soupçonne les 16 % de Français ayant encore une opinion favorable de Hollande4 de mentir, de coucher avec lui ou de ne pas avoir compris la question.

Le fait est que je n’arrive même pas à être surpris (oh, peut-être quand même par la vitesse à laquelle la déception est arrivée, et aussi par cette extraordinaire constance dans l’erreur). Je me suis inscrit au PS en 2006, parce que je voulais participer au vote interne et éviter la désignation de Ségolène Royal pour la Présidentielle. Ça a donné le résultat que l’on connaît (pourtant, hein, les sondages la donnait gagnante, initialement, hein !). À la primaire socialiste, j’ai soutenu Aubry parce que je n’avais aucun doute sur la victoire (faut dire que Kayzer Sözy avait fait ce qu’il fallait pour mobiliser le peuple de gauche), mais je voulais un candidat qui réussisse à ancrer durablement la gauche au pouvoir. Au niveau national, ça n’est jamais arrivé. Certes, Mitterrand a été élu deux fois consécutivement, mais au prix de deux cohabitations. Évidemment, Aubry semblait moins consensuelle que Hollande. J’ai quelques amis entre droite et gauche qui ont voté Hollande mais n’auraient pas voté Aubry. Mais je pense qu’elle aurait gagné contre Sözy sans plus de difficulté que Hollande. Et je pense que nous n’en serions pas là aujourd’hui. Oh, il doit y en avoir des milliers comme moi au PS, qui se sentent des Cassandre. Mon sentiment, c’est qu’on se trompe vivement en laissant choisir le candidat par le peuple (je ne parle pas de l’élection présidentielle – quoi que – mais de l’investiture). Avant, le bureau politique désignait le candidat et on ne discutait pas. Puis on a fait voter les militants PS. Maintenant « le peuple de gauche ». Bah, la prochaine fois, on demande juste à IPSOS et ça coûtera moins cher.

À la tête du PS, Hollande n’avait eu de cesse d’essayer de ménager chaque sensibilité et écopa d’une réputation (méritée) d’indécis. Qui peut s’étonner de sa prestation tout aussi fade à la tête de l’état ?! « Tout être tend à persévérer dans l’être… »
Ce qui est fascinant avec Hollande, c’est son obstination à ne vouloir blesser personne (à l’exception notable du mariage pour tous – encore qu’il ait sorti sa grosse connerie sur le droit de conscience, tellement typique). Le problème, c’est qu’il recule devant des personnes qui de toute façon ne voteront pas pour lui et que, dans le même temps, il désespère son propre électorat. Il perd sur les deux tableaux.

La reculade sur la loi Duflot est une énième illustration pathétique des conneries que fait ce gouvernement de gauche (ça va devenir suspect de le désigner comme tel). Ça ne va pas changer d’un iota la situation économique du pays (contrairement à ce qu’affirme le lobby des promoteurs), mais ça va bien continuer d’accroître les difficultés sociales du peuple.

Alors, moi, que fais-je ? Je ne vire pas ma cuti, j’ai toujours été de gauche « sociale démocrate », je vomis la démagogie de Mélenchon, je ne crois pas à la viabilité des solutions de « la gauche de la gauche », je partage un socle commun avec les écolos mais je me sens clairement de sensibilité socialiste. Alors dans cette situation schizophrénique où je n’arrive pas à soutenir le seul parti que je me sens capable de soutenir, je fais l’autruche, je me réfugie dans mon petit confort de bourgeois de gauche, et je répète comme il y a 7 ans :

— Mignonne, et si nous allions tirer un coup plutôt ?

Une femme qui pleure
Illustration : © 2012 Aeric Meredith-Goujon


  1. Cf. cette archive. []
  2. Faut-il rappeler la branlée électorale reçue lors des deux dernières élections ? Peut-être que oui, vu à quel point le Français a, politiquement, la mémoire courte – pas toi, bien sûr, ami lecteur. Ou bien simplement évoquer l’ambiance tendue de l’Université d’été du PS au lendemain de la nomination du gouvernement « Valls 2 ». []
  3. Hélas encore, ces veaux de Français n’ont aucune réticence à élire et réélire les politiques les plus corrompus et à la morale abjecte. []
  4. Selon le sondage le plus récent que j’ai pu me mettre sous la main. []

33 gazouillis sur “L’autruche de la politique”  

  1. #1
     
    gravatar
    oui oui a gazouillé  :
    Bien résumé!
  2. #2
     
    gravatar
    secondflore a gazouillé  :
    Mignonne, allons changer la vie, ici et maintenant.
    (salut camarade)
  3. #3
     
    gravatar
    marieh2o a gazouillé  :
    Pas mieux (camarade). Et comme y disent sur les mails : « amitiés socialistes »!
  4. #4
     
    gravatar
    usclade a gazouillé  :
    Hello camarade-autruche en quête de trou(s),

    je me souviens effectivement des débats qu’on avait eu ici même durant la primaire… je pensais sincèrement que le machiavélique Hollande serait quand même plus malin pour anesthésier le bon peuple martyrisé par Sarkozy.
    Je savais qu’il appliquerait avec zèle les directives de nos vrais maîtres (vous savez, nos créanciers qui nous sanctionnent en dégradant nos triple A, et les autres « commissions » qui nous mettent à l’amende quand on « entrave » le droit de certains à s’enrichir aux dépens de autres..) de la même façon que Sarkozy avait prévu de le faire (TVA « sociale », assistanat pour les entreprises en mal de « compétitivité », austérité..)
    Je n’imaginais pas qu’il le ferait aussi maladroitement..

    J’imaginais pas qu’il incarnerait autant à la perfection le rôle du souffre-douleur, punching-ball, tête à claque, et tout et tout.. On a l’impression que c’est presque volontaire tellement c’est caricatural… C’est un peu comme s’ils avaient remis la tête à Louis XVI parce que finalement c’est bien pratique un monarque idiot.

    Ben oui, du point de vue du système financier, le pays est en « redressement judiciaire » et l’administrateur qu’on a nommé réussit à stigmatiser sur lui toute la colère, pendant qu’ils peuvent tranquillement tout purger pour récupérer leur petits.

    Effectivement, baisons pendant ce temps, ça c’est un truc qu’il n’auront pas :-)

  5. #5
     
    gravatar
    Avalina a gazouillé  :
    J’y ai pourtant cru en Hollande, avant même que DSK soit hors course… Je pensais que c’était celui qui battrait le plus facilement Sarkozy. Je l’ai soutenu longtemps, mais l’abandon de la loi famille en février 2014 face à une énième manif pour tous m’a fait passer durablement du côté des déçus.

    Le plus grand malheur dans tout ça c’est que le retour de Sarkozy devient crédible, les Français ont la mémoire (très) courte et je vois avec horreur se profiler un second tour, tout à fait possible à mon sens, entre Sarkozy et Le Pen. Si ce jour-là arrive je ne suis pas sûre d’aller voter…

  6. #6
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Personnellement étant rose tirant rouge ;) je trouve de plus en plus lamentable LES politiques en générale (tu sais, couleur gris).
    Mon côté raisonnable regrette également l’élimination de Martine (pourtant avec tous ces livres écrits sur elle… Martine à la présidentielle aurait fait un bon énième titre ^^) et pleure encore la connerie de la gauche. Oui, Hollande j’appelle ça de la connerie. Je suis vile je sais. Mais quelle merde.
  7. #7
     
    gravatar
    Kurland a gazouillé  :
    « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles ». 1924, et ce n’est toujours pas rentré. Nous n’avons pas compris le rythme de l’histoire. Nous croyons encore que nos actes ou nos lâchetés n’ont pas de conséquence. Nous pensons que cette société imparfaite et confortable dans laquelle nous nous drapons jalousement du reste de l’humanité est immuable et permanente. Nous croyons à des « ils » comme un appel au père, qu’alternativement nous adulons ou repoussons. Rarement nous avons été aussi fragiles. Nous attendons qu’on nous sauve et nous ne savons plus survivre.

    Ah, et les préfets refusent en province l’ouverture de clubs libertins. S’il faut baiser, grouillons nous.

  8. #8
     
    gravatar
    Usclade a gazouillé  :
    j’oubliais : bravo pour le titre bien entendu :-)
    Carla B. va être verte quand elle va voir que tu l’as pris avant elle, ça lui aurait fait une chanson engagée trop chouette pour son prochain nalbom ! (tu sais après le pingouin, l’autruche, et tout et tout !)
  9. #9
     
    gravatar
    MarieMouillette a gazouillé  :
    Sur la politique… heu, plutôt sur l’Homus Hollandus Mollusqus ; et personne ne parle des secrets du manuscrit de l’Amère Valériecuisse (oups pardon c koi le féminin en latin ?)

    Bises G , mais je ne te dérange pas
    si tu es en position du missionnaire ,
    je les garde pour une autre fois (je n’oserais jamais sur tes fesses , si belles soient elles)

  10. #10
     
    gravatar
    Bello a gazouillé  :
    Au risque de créer encore une fois un débat politique gauche/droite les idées de gauche s’avèrent toujours des catastrophes. Encore plus quand la gauche pense appliquer des idées de droites.
  11. #11
     
    gravatar
    Carnets d'Eros a gazouillé  :
    L’adhésion du PS au social-libéralisme ou à la social-démocratie l’a entraîné à renoncer à toute contestation ou remise en cause du dogme libéral et de l’organisation économique du monde. Il est dans l’acceptation du système. Delanoë clamant « je suis fier d’être libéral » Jaurès s’étranglerait !
    Dès lors il était parfaitement illusoire d’attendre autre chose que la politique économique menée par les trois gouvernements Hollande et son manque d’entrain à lutter contre les inégalités, la pauvreté, le recul des droits fondamentaux. La différence, les oppositions, les combats entre gauche et droite (de gouvernement) n’ont plus lieu sur le terrain économique mais sur les questions de société (mariage pour tous par exemple…). D’ailleurs la droite conteste très peu la politique économique de Manu. Et les patrons applaudissent des deux mains.
    Ce que vous appelez « reculade » à propos de la loi Duflot, n’en est pas une, c’est simplement l’application d’un des credo du libéralisme économique qui veut que l’état soit présent le moins possible dans la vie économique.
    Mais le peuple (ce mot qui a quasiment disparu du vocabulaire politique) en avait-il conscience ? Après le fameux discours sur « cet ennemi c’est la finance » il avait matière à croire au changement. De ce point de vue, la nomination de d’un banquier d’affaire à Bercy relève du grand écart idéologique ou de l’enculade sans grands égards pour celui qui mord le coussin !

    C’est marrant, moi en 2006, j’ai quitté le PS. Pour aller nulle part.

    Pour ma part ce qui m’étonne le plus c’est que malgré les échecs de ses politiques libérales, les élus, les médias, les gouvernants (pour la plupart) continuent à s’y accrocher. Ce qui est terrifiant, c’est leur incapacité à sortir de leur schéma de pensées, l’impossibilité dans laquelle ils sont de promouvoir autre chose que consommer/produire/être concurrentiel. Ça me laisse comme d’eux ronds de flan !

    Alors moi aussi je dis à peu près comme vous : mignonne, défaite-vous que je vois votre rose, j’ai tant envie de vous dessiner et pourquoi pas de vous baiser aussi ! Finalement, c’est rarement décevant ces choses là !

  12. #12
     
    gravatar
    Rose a gazouillé  :
    « je me réfugie dans mon petit confort de bourgeois de gauche, et je répète comme il y a 7 ans :
    — Mignonne, et si nous allions tirer un coup plutôt ? »

    Social-traître va… :-)

  13. #13
     
    gravatar
    Vagant a gazouillé  :
    +1 pour Usclade et CDE.
    Quand Hollandouille était supposé avoir la finance pour ennemi, tout au moins en public, il se moquait des « sans-dents » en privé. Dans la bouche des pauvres, il ne s’est jamais intéressé qu’a leur voix. Hollande ou Sarko, UMP ou PS, Démocrate ou Républicain, c’est bonnet blanc ou blanc bonnet, la même illusion démocratique pour servir in fine la même oligarchie. Il n’y aurait pas d’autre alternative que la croissance perpétuelle qu’on va chercher avec les dents dans des pays miséreux, contraints de brader leurs richesses tangibles pour rembourser des crédits imposés par le FMI sous peine de renversement par des mercenaires a la solde de l’OTAN et avec l’aval de l’ONU. Pas d’autre choix que de croire que les arbres monteront jusqu’au ciel…
  14. #14
     
    gravatar
    MarieMouillette a gazouillé  :
    Bon, et que Pensez vous de Matheo ? Il a l’air pragmatique
    Qu’est ce que j aimerais que soit pas un faux/cul comme les autres ….et dire qu’on se croit cynique
    il me fait un peu espérer celui là ; manipulateur ou convaincu ? c’est pas en France mais peut être aura t il un rôle au niveau européen…
  15. #15
     
    gravatar
    marietro a gazouillé  :
    Et sinon c’est pour quand les deux derniers récits de l’anniversaire ? C’étaient des promesses électorales?
  16. #16
     
    gravatar
    Carnets d'Eros a gazouillé  :
    Matheo est idéologiquement sur la même longueur d’onde que notre PS. Une de ses premieres mesure à consisté à détricoter la législation du travail.
    Cet été dans les Pouilles un italien m’a dit qu’il le percevait comme excellent communiquant, un traître aussi, au PD et à Letta. Jean, chemise ouverte, allure cool, issu des bobos toscans. Bref du même bois que nos socialistes. Pragmatique ? Sans doute !
  17. #17
     
    gravatar
    MarieMouillette a gazouillé  :
    d’Eros

    dunque e pericoloso sporgersi

    moi qui cherche toujours un digne successeur à Arlette, lol
    pour qui vais je pouvoir m’enthousiasmer ? misèèère
    va falloir que je continue à pétitionner à mon niveau local à défaut de soutenir un projet ‘franc » ( en ref à un bon post que je viens de lire chez philachev)

    MarieM

  18. #18
     
    gravatar
    Carnets d'Eros a gazouillé  :
    Je pense que l’action locale est plus efficace que celle des gouvernements et plus porteuse d’espoir et de changement.

    Marie Mouillette, vous m’êtes sympathique !

  19. #19
     
    gravatar
    Barbara a gazouillé  :
    Mon rôle d’abonné se demande « pourquoi 7 ans, c’est pas 5 ? »
    Je n’ai jamais voté PS, j’avais 16 ans en 1981, j’ai vite compris le merdier (oui 16 + x = Y). Non non, je n’ai pas voté Sarko non plus.
    J’aurais aimé être séduite par le Président actuel, qu’il aille au bout de ses envies, qu’il ose, qu’il prenne, qu’il tue les félons, qu’il coupe dans leur budget, et ensuite qu’il nous oblige. Rien de cela, on le sait.

    Ce que je me demande aujourd’hui est en cas de Sarko-LePen en 2017, je fais quoi ? Si Hollande pouvait changer la constitution avant, qu’on puisse voter pour le 3e. En aura-t-il seulement l’idée ?

  20. #20
     
    gravatar
    Lisbeth a gazouillé  :
    « C’est François Hollande qui visite une école. Il interroge un élève.
    – Pour toi mon petit La France c’est quoi ?
    – C’est un fier navire qui bravant la tempête, résiste vaillamment aux flots déchaînés et qui atteindra bientôt le port, havre de paix et de quiétude retrouvée.
    – C’est bien mon petit. Et le président c’est ?
    – C’est le fier capitaine qui tenant la barre fermement conduit le vaisseau vers des jours meilleurs.
    – Ah bien, très bien ! Et le peuple ?
    – Il est au fond de la cale et il dégueule. « 
  21. #21
     
    gravatar
    Vagant a gazouillé  :
    « C’est Obama qui visite une école. Il interroge un élève.
    – A quoi servent les impôts ?
    – Mon Papa il dit que ça ne sert qu’à entretenir les politicards de Washington qui nous espionnent et organisent des guerres aux 4 coins de la planète.
    – Ce n’est pas ton père. «
  22. #22
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    oui oui » Voilà, j’avais besoin que ça sorte… Et puis on a eu Thévenoud juste après… Miséricorde !

    secondflore » Tu penses te lancer dans le slogan de campagne ? Tu as un bon filon (avec un seul L).

    marieh2o » C’est à peu près tout ce qu’il nous reste de l’utopie ;-)

    usclade » Tu sembles penser que tout ça est « fait exprès ». Je n’en suis même pas sûr, hélas.

    Avalina » Oui, les Français ont la mémoire politique si courte que c’en est affolant. Moi, je ne fais même pas partie de « déçu de Hollande ». Je suis surtout déçu d’avoir été aussi clairvoyant. J’aurais préféré me tromper sur lui.

    ivv » C’est d’autant plus merdique qu’après cinq ans de gauche mollassonne, on est quasiment certains de se prendre cinq ans de droite bien dure…

    Kurland » Oui, c’est ce que le bon peuple attend, un leader maximo. C’est pour ça que Kayzer Sözy plaît tant.
    Si Hollande avait encore un peu de clairvoyance, il lancerait la sixième république, au lieu de laisser le sujet dans le camp de ce démago de Mélenchon.

    MarieMouillette » Je me demande si le bouquin de la Valérie était déjà sorti au moment de cette note. Il me semble qu’il est arrivé juste après. Et après encore, il y a eu Thévenoud. Charybde, Scylla…

    Bello » On débattra quand tu diras moins de conneries.

    Carnet d’Éros » Ce qui est dramatique, dans cette incapacité à améliorer la situation sociale, c’est le désastre auquel il nous mène doucement mais sûrement. Plus de chômage, plus de délinquance, plus de haine de l’autre…

    Rose » Damned ! Je suis percé à jour…

    Vagant » Je n’épiloguerai pas sur ce sujet des « sans-dents » qui me semble de la politique par le petit bout de la lorgnette (pas lu le bouquin et aucune envie de le faire) et je préfère me cantonner aux faits politiques.
    Sur la réforme des banques, c’était dans le programme du PS. Et non (ou très partiellement) appliqué. Ça, c’est du concret, et ça, c’est exaspérant pour un militant socialiste.

    marietro » J’ai relancé les deux retardataires… Mais ce n’est pas encore un grand succès !

    Barbara » Sept ans, c’est l’âge de la note à laquelle je fais référence en début d’article. On n’en n’est pas à la première mauvaise passe du PS (c’est peut-être un truc qui me donne vague espoir en l’avenir).

    Lisbeth & Vagant » Ce qui est amusant, avec ce genre de blagues, c’est qu’on les retrouve à travers les époques, en changeant juste le nom des protagonistes :)

  23. #23
     
    gravatar
    Bello a gazouillé  :
    :-) Ce qui est intéressant dans ce débat est que la France est l’exemple parfait de tout ce qui va mal avec le socialisme. Malheureusement le Québec a tendance à regarder vers la France pour faire de même ce qui fait que le Québec est maintenant l’une des provinces pauvres du Canada.
  24. #24
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Tu as vu l’intervention d’Etienne Chouarre dans Ce soir ou jamais ?
  25. #25
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Bello » La France est surtout l’exemple du socialisme qui oublie de faire du socialisme.

    ivv » Non.

  26. #28
     
    gravatar
    Usclade a gazouillé  :
    : pfff… ce reportage est pathétique, et le français qu’ils interviewent l’est tout autant.. Je dirige une entreprise en France… trop dur d’embaucher, trop dur de virer? tu parles.. Les plus assistés en France sont les entrepreneurs.. (j’ai été chômeur et entrepreneur, je peux comparer..)
    Le problème de la France est que nous sommes un pays latin, trop court-termiste, et depuis la révolution française on se complait dans la culture du conflit, entre les syndicalistes caricaturaux d’un côté et les classes aisées qui passent leur temps à chouiner parce qu’elles paient trop d’impôt et passent leur temps à défiscaliser au lieu de servir leur pays…
  27. #29
     
    gravatar
    Bello a gazouillé  :
    @Usclade: un état obèse finit toujours par scléroser sa société. Mais peu importe le modèle économique actuel arrive à son « reset », au reset de la 4ième génération
  28. #30
     
    gravatar
    Carnets d'Eros a gazouillé  :
    Bello, un Etat obèse ? Voilà bien les théories libérales en vogue outre Atlantique et remises au goût du jour par ce génie de R. Reagan qui proclamait « l’Etat n’est pas la solution, l’Etat est le problème ». Idées déjà émise par Adam Smith au XVIII°. La modernité quoi !
    Bello… c’est à partir de quand qu’un Etat devient obèse ? Quand il prétend encadrer tous les excès du capitalisme débridé et son cortège de catastrophes sociales, financières, écologiques, économiques ? quand il prétend gouverner au nom de tous ? Quand il protège les plus faibles ? Quand il redistribue les richesses ? Quand il encadre l’activité économique ? bref… quand il gouverne ?

    C’est en principe ce que devrait défendre le socialisme. Car c’est son corpus idéologique. Enfin, c’était, car comme le dit CUI plus haut, le socialisme français c’est du non socialisme.

  29. #31
     
    gravatar
    Bello a gazouillé  :
    , tu crois vraiment que le gouvernement est au service de la populace? Chez vous comme chez nous les gouvernements sont au service d’eux même telles des ogres jamais satisfait de ce qu’ils prennent à leurs commettants. Quand ils n’engraissent pas simplement les programmes et ministères existant ils en inventent de nouveaux. Lorsque ton gouvernement devient le plus grand employeur du pays tu sais que comme contribuable tu es dans la merde. Actuellement les gouvernements ont atteint la limite de ce qu’ils peuvent soutirer aux populations. Ces derniers sont maintenant au service de leur gouvernement et non le contraire. C’est toujours à ces moments que les révolutions ont eu lieu. Nous y arrivons lentement mais sûrement.
  30. #32
     
    gravatar
    MarieMouillette a gazouillé  :
    Oui je pense qu’il est temps de faire une bonne vieille révolution
    mais pour mettre quel système au pouvoir

    peut être une idée ; nous demandons via les sites participatifs qui le bon vieux peuple de France voudrait voir siéger à la tête de la nation.
    il est interdit de voter pour un homme politique quel qu’il soit .
    Les chefs d’entreprises de plus de X employés sont à proscrire ;
    de même les cadres ayant un salaire sup à X ;
    les chefs d’associations comme ce chef de l’association y , ancien patron d’une entreprise de batiment qui construit bénévolement des habitations à loyer modérés sont vivement recommandés ou même des directeurs de banques solidaires ( les vrais pas les autres qui mettent de la poudre aux yeux ; celles qui ont la communauté et son bien être pour but et faim).
    Moi ce que j’en dis ….
    Enfin je vais en faire bondir certain(e)s, si quelques uns se dégagent des votes , leurs proposer de devenir roi et les autres conseillers
    tout en sachant que le bon peuple de France en a guillotinés pour des manquements aux intérêts généraux et indécence en tant de disettes.

  31. #33
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ivv » J’ai vu. C’est séduisant au premier abord, et puis finalement, ça devient trop caricatural, comme s’il avait besoin d’être dans l’outrance pour contrebalancer les excès du camp opposé.

    Usclade & CdÉ » Bon courage à ceux qui arrivent à causer politique avec Bello, moi je n’y arrive pas.

    MarieMouillette » Ce qui est désolant, par exemple, c’est qu’il y avait dans le programme du PS (élaboré et voté par les militants) des mesures anti-cumul des mandats, mais que les élus PS ont tiédi lors du passage en chambre.
    Aussi, je me demande ce qu’ils attendent pour durcir les lois qui punissent les hommes politiques coupables de malversation (par exemple en allongeant les peines d’inéligibilité). Ça me désole au plus haut point.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>