[1313] Rougissons – le récit de Camille

20 heures, nous sommes prêts.
Cléante, plateau à la main, est là pour nous servir.
Louize, Thomas, CUI et moi accueillons volontiers une coupe de champagne en attendant impatiemment les premiers invités.
Le thème de la soirée : rougissons !

***

Au complet, c’est l’heure de piocher au hasard un objet ramené par chaque invité. Jules se retrouve orné d’un magnifique sexe qui ne débande pas. Thomas et Cléante endurent le pincement de leurs tétons. L’humeur est joyeuse.
Lecture des fantasmes. Certains restent anonymes, leurs propriétaires sont trop timides pour le moment. D’autres sont clairement identifiés.

***

Les jeux commencent. Je m’impatiente de retrouver mon amant, pris dans sa lecture. Deux semaines qu’on ne s’est pas vus, je veux le sentir contre moi, en moi.
Je l’emmène plus haut où nous retrouvons Jeanne. Il me lèche pendant que je suis dans les bras de cette dernière.
« Je veux que tu me prennes, maintenant ! »
Sa réaction ne se fait pas attendre. Je me fais prendre vigoureusement à quatre pattes pendant que j’embrasse, lèche, caresse, les pieds, les jambes, les seins, le sexe de notre amie.

***

Penchée au-dessus de la mezzanine, j’observe la scène qui se déroule en bas. Il y en a deux sur un canapé qui se masturbent. En face, Marion croule sous le plaisir donné par trois hommes pendant qu’elle essaye de le leur rendre.
Mes fesses reçoivent la main de CUI, les sensations vont crescendo. A*** se tient à mes côtés, également attentive à ce qui se passe à l’étage inférieur. Lorsque le martinet atterrit sur ma croupe, ma voisine est en train de se faire prendre debout par Jules, derrière elle. Ces derniers s’inquiètent légèrement de recevoir des lanières sorties de leur chemin.
Relativement stoïque au départ, je ne peux m’empêcher de laisser échapper des cris lorsque les coups deviennent plus cinglants.

***

Séance photo pour le fantasme de 502 : Prendre des photos de six mains (ou plus !) autour de mon sexe.

Le fantasme de 502 : au moins six mains autour de mon sexe
Il ne vous reste plus qu’à les dénombrer pour savoir si le compte y est !

***

Ça s’agite dans les chambres du bas. Je me fais une place sur le lit, la bouche attirée par le sexe de Thomas. A*** vient s’assoir sur son visage alors qu’il a les yeux bandés. À côté de nous, Louize est en train de prendre Marion avec un harnais, à moins que ce ne soit l’inverse. Mon amant se glisse à proximité, j’alterne entre ces deux sexes d’hommes qui m’appellent.

***

Le salon est bien calme. Je suis entourée de Thomas et CUI. Ce dernier glisse ses doigts à ma chatte gorgée de mouille. Mon orgasme monte en même temps que sa queue grossit contre moi alors que Thomas me prend dans ses bras pour me faire des caresses.
J’explose.

***

Même endroit, quelques minutes plus tard.
Il n’y a plus de CUI et moi. Debout sur le canapé, il me présente son sexe. Je l’avale avec gourmandise. Irrumation.
Alors que je ne vois rien, une langue vient fouiller ma chatte. Le mouvement s’accélère dans ma bouche, il va jouir.
J’avale ce beau liquide, il ne faudrait pas tacher le canapé !
Je découvre Cléante entre mes jambes : « Désolé d’être venu sans te demander la permission mais je n’ai pas pu résister quand je t’ai vue ainsi ».

***

C’est l’heure du gâteau. Il est déjà tard, beaucoup d’invités prennent congé.

***

Un couple dort en bas. Les derniers présents discutent au-dessus. Seule avec mon amant, allongés dans le salon. Je le masturbe, il sort la wand. Mon orgasme ne se fait pas prier pour une fois. Mes cris emplissent l’appartement qui était alors presque silencieux.

***

Tous ceux qui devaient rentrer sont partis. Étonnamment la fatigue n’est pas si présente malgré l’heure tardive. Mon cerveau essaye de se remémorer toutes les belles images de la soirée.
Encore une fois, on peut dire que ce fut une réussite.

8 gazouillis sur “Rougissons – le récit de Camille”  

  1. #1
     
    gravatar
    Brigit a gazouillé  :
    Non, non, non… je ne ferai pas de commentaire !

    mais je n’en pense pas moins :p

    (navrée pour les auteurs de ces textes mais certaines images valent mille mots, comme on dit)

  2. #2
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Il y a des blogs dont on ne se remet pas de la fermeture, décidément…
  3. #3
     
    gravatar
    Brigit a gazouillé  :
    oh mais vous n’y êtes pas du tout, du tout ! ça n’a rien à voir avec le blog, fermé ou pas. de ce côté là, tout va très bien merci. d’ailleurs, je ne lis quasiment plus de blogs, je regarde encore de temps en temps les images… mais celles que j’attends sont toujours aussi rares.
    remarquez, ça laisse de temps pour d’autres choses, donc tout va bien.
    B
  4. #4
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Si je décode bien vos propos, cette photo-ci est donc une des raretés que dont vous espérez la découverte. Chic !
  5. #5
     
    gravatar
    Barbara a gazouillé  :
    C’est étrange si je puis me permettre, le fait de faire et de rentrer chez soi.
  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Plutôt que de dormir sur place ?
    Disons que c’est mon modus operandi principal, mais quand j’en ai la possibilité, j’aime rester dormir !
  7. #7
     
    gravatar
    Jos casada a gazouillé  :
    Dix mains et une chemise…
  8. #8
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    C’est mieux que dix mains sur une guitare ?

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>