Articles écrits par : Comme une image

[1373] Quand reverray-je, hélas, fumer la cheminée ?

Une femme élégante se fait saluer par une tête de nœud (littéralement)

This is post 4 of 4 in the series “Chroniques marsiennes” Jeudi 2 mars. Ma valise bouclée, un dernier baiser à ma femme, je rejoins le parking pour m’installer dans ma Jazz (106 is dead) qui sera le fidèle destrier compagnon de mes aventures à venir. Comme je voyage seul (même si j’ai prévu de… Vite ! la suite »

[1371] Plus la rue Littré, que le mont Parnasse

Une brune apparemment sage dans une tenue vaporeuse, les tétons cachés d'une paire de sparadraps noirs

This is post 3 of 4 in the series “Chroniques marsiennes” Mercredi 1er mars Avant de parler de ce premier jour de vacances, je dois faire un petit retour en arrière. Quelques semaines plus tôt, je devais déjeuner avec une amie (je n’ose dire « une amante » pour qualifier cette femme avec qui j’ai couché deux… Vite ! la suite »

[1370] Ou comme cestui là qui conquit les toisons

Jason et les Argonautes, conquérant la Toison d'Or

This is post 2 of 4 in the series “Chroniques marsiennes” Je ne sais plus comment est née l’idée – assez rapidement sans doute – de faire en sorte que ce voyage soit l’occasion de rencontrer des femmes que je n’avais pas, ou presque pas, la possibilité de voir sur Paris. J’avais quelques idées en… Vite ! la suite »

[1369] Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage

Toillette_de_Circé_pour_reçvoir_[...]Lequeu_Jean

This is post 1 of 4 in the series “Chroniques marsiennes” Le temps est une matière malléable ; on ne peut pas en faire tout à fait ce qu’on veut, l’étirer à loisir, le faire boucler sur lui-même, en faire disparaître des morceaux qu’on recollerait ailleurs ; mais on peut le malaxer, le travail, en extraire tous… Vite ! la suite »

[1368] Se plier en quatre

Se plier en quatre

Ces deux-là s’aiment, c’est une évidence ! Regardez-les, quand elle lui bande les yeux et qu’elle immobilise ses poignets sans même l’attacher, en les posant au sommet du lit, on les voit se consumer de désir. Sa bouche court le long de son corps tandis qu’il gémit (un murmure entre le rire et le soupir) de… Vite ! la suite »

[1365] Au gui, les bons tuyaux

Au gui, les bons tuyaux

L’année 2016 a été pour moi une année en demi-teinte et je crois que mon burp en a pâti. Pas beaucoup d’inspiration, pas beaucoup d’énergie pour écrire, mon élan sans doute détourné par ce que j’ai pu vivre par ailleurs, en particulier côté professionnel (qui est un sujet que j’évite autant que je peux sur… Vite ! la suite »