Articles étiquetés : présidentielle

[1220] L’autruche de la politique

Une femme qui pleure

Bien longtemps que je n’avais pas commis un billet sur la politique ici-bas, mais le fait est que je n’avais pas – et je n’ai toujours pas – le cœur à ça. Quand Kayzer Sözy est arrivé au pouvoir, je m’invitais à trouver consolation dans un autre champ que le politique, compte tenu entre autre… Vite ! la suite »

[1033] Un subtil sentiment de sécurité

Un subtil sentiment de sécurité

Pour prendre ce soir mon train de V*** à M***, je suis accueilli à l’entrée du passage conduisant à ma voie par deux épais (mais courts sur pattes) mastards étiquetés « SÉCURITÉ SNCF », lesquels invitaient les aspirants-voyageurs à présenter leur billet. Je ne sais pas ce qui justifiait cette inhabituelle mesure de sécurité (présence d’un VIP… Vite ! la suite »

[1010] Badabling

Badabling

J’ai un peu de mal à m’intéresser cette année aux échéances politiques pourtant majeures de 2012. J’ai eu une période d’enthousiasme, au moment des primaires organisées par le P.S., en m’engageant pour Martine Aubry. La désignation de François Hollande a été pour moi une douche froide, comme l’avait été celle de Ségolène Royal cinq ans… Vite ! la suite »

[962] Une page de publicité

Une page de publicité

Ami lecteur, j’interromps un instant ma série petite salope pour une page de publicité. Enfin, j’interromps, façon de parler, parce que ces derniers temps, c’est surtout par mon absence que je brillais ici. J’ai les excuses habituelles : beaucoup de boulot, la femme, les enfants, O***, tout ça tout ça. Mais en plus, en ce moment,… Vite ! la suite »

[656] Donnez ! Donnez ! Donnez !!! Donnez ! Donnez-moi !

Donnez ! Donnez ! Donnez !!! Donnez ! Donnez-moi !

Il y a pratiquement deux ans jour pour jour, je parlais d’une promesse de Kayser Sözy (dont on peut constater, arrivée à échéance, qu’elle était – évidemment – fausse) et, incidemment, du chanteur Enrico Macias dont je me demandais ce qu’il allait devenir. Eh bien le voilà durement frappé par la crise financière, suite à… Vite ! la suite »