[648] « Yé n’en peux plou », dit-il

Lorsque j’ai commencé à avoir un nombre suffisamment important de CD pour me dire qu’il était temps de les classer, j’ai commencé à réfléchir à la façon qui me semblait la plus efficace. Fallait-il trier par genre ? Séparer les chanteurs français des étrangers ? Et je me suis vite rendu compte qu’un système trop précis risquait vite de trouver ses limites. Où classer Mano Negra et tous ceux qui chantent dans plusieurs langues ? Que faire des artistes qui changent de style comme de chemise ? J’ai finalement fait trois groupes : la musique classique (un peu à part, puisqu’on la classe plus facilement par compositeur que par interprète), les compilations et autres bandes originales de film (du moins celles qui ne sont pas dues à un seul compositeur) et le reste, trié par ordre alphabétique.

Je me suis donc réalisé, avec Corel Draw, un joli système d’intercalaire alphabétique et j’ai admiré le résultat.

Eh bien, la répartition de ma cédéthèque  n’est pas du tout répartie équitablement entre les différentes lettres de l’alphabet.

Une des « top lettres » de ma collec’, c’est le B.

Aujourd’hui, un des « top contributeurs » de mes « top lettres » est mort et je suis triste de savoir que Bleu Pétrole, que j’écoutais encore ce matin, sera le dernier album du génial Alain Bashung.
(Et je fais une croix sur mon espoir de le voir une dernière fois sur scène – les deux billets que j’avais pour son concert du 4 mars, reporté au 27 avril, j’irai donc me les faire rembourser…)

Quittons-nous avec élégance

14 gazouillis sur “« Yé n’en peux plou », dit-il”  

  1. #1
     
    gravatar
    ZORG a gazouillé  :
    Ah ! la tristesse !!

    Tu vois, mon cher CUI (tu permets ?), cette nuit je ne dors pas et comme toi je découvre la nouvelle. Comme nous avons a peu près le même âge et les mêmes parcours (à te lire, je finis par te connaître…), je suis “tout chose” moi aussi. Mais ma tristesse va au delà de ce que tu écris. Avec la mort de Bashung, c’est bien plus que le départ d’un artiste aux compositions aimées et mille fois écoutées qui s’en va. Je sens beaucoup plus de tristesse que ça.

    Après un petit tour sur Wikipédia et dans ma mémoire, j’ai compris le pourquoi de cet état : Le premier tube de Bashung, après des années de galère, c’était en 1980. C’était le début d’une décennie qui vit l’explosion d’une créativité aidée par la modernisation des instruments de musiques qui sera charnière dans l’histoire du rock. Explosion de créativité dont nous pûmes profiter à plein quelques mois plus tard grâce à l’ouverture des ondes en 81 par Tonton et la création de dizaines de radio FM, même si à cette époque, tu t’en souviens sans doute, c’était sur France Inter que le soir nous découvrions le meilleur des créations rock dans les émissions mythique de Bernard LENOIR et Patrice BLANFRANCARD.

    1980 : J’avais 15 ans : je me souviens parfaitement du camping perdu dans les Cévennes et de la petite brune avec qui je découvrais cet été là le goût de la salade de langue. A l’époque, « t’es belle comme un pétard qui n’attends plus qu’une allumette », c’était du subversif et c’était terriblement « hot ».

    1980 : J’avais 15 ans 1980 et c’était le début de ma vie. Voilà pourquoi je pleure en écrivant ce com : le départ de Bashung, c’est aussi le départ de quelque chose en moi qui n’en finit pas de partir : ma jeunesse…

  2. #2
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    J’ai vu ça hier soir avec ma soeur… Et j’ai foutu le bourdon à Tiny qui venait de s’acheter « Bleu Pétrole »… Comment ne pas lui rendre hommage ? Moi qui aime la chanson à textes, je trouve que les représentants sont de moins en moins nombreux, et ce n’est pas le décès d’Alain Bashung qui va arranger les choses…
    : Patrice Blanc-Francard, le papa du fameux Matthieu Blanc-Francard, plus communément appelé Sinclair ?
  3. #3
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    Alain Bashung a joué dans un de mes films préférés, Nestor Burma, détective de choc (il suffit de dire que Michel Serrault y vouvoie son chat). Il y chante aussi « Touche pas à mon globo, danger malabar », qui d’après l’Internet est une chanson intitulée Beaujolais novo que je ne trouve nulle part. Et elle reste une de mes chansons préférées de Bashung…
  4. #4
     
    gravatar
    X-Addict a gazouillé  :
    Comme tous tes lecteurs je pense qu’hier a été une sale journée. Mes souvenirs s’y rattachent, tant j’ai bu ses paroles et ses sons. Un artiste à part, extraordinaire et fascinant s’en va. Une sale journée je vous le dis que ce dimanche.
  5. #5
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ZORG » À vrai dire, je n’ai pas écrit grand chose, dans cette courte note, de mon « rapport » avec Bashung. C’est étrange, je considère Bashung comme un artiste « indies » (ou « underground ») alors que dans la pratique, c’est un artiste « grand public » largement apprécié.
    J’ai été surpris, en parcourant la burposphère, de voir revenir de manière récurrente, dans les hommages des internautes, la chanson « Sommes-nous » qui est une de mes chansons préférées.
    Mon lien, très intime, avec Bashung date de l’époque de « Novice » ; j’étais un jeune adulte et je vivais avec la première femme de ma vie.

    Storia X » Hum… les textes de Bashung…

    » La chanson dont tu parles fait partie de l’album d’inédits Réservé aux indiens qui fait partie de ma discothèque. Cet album était initialement dans un coffret « intégral » que je ne voulais pas acheter, vu que je les avais déjà pour l’essentiel. Par chance, n’arrivant sans doute pas à le vendre, mon hypermarché eut la bonne idée de désolidariser le coffret, aussi pus-je me précipiter sur cet album d’inédit. Yesss !
    (Tu la veux, la chanson ?)

    X-Addict » Oui, fascinant et à part, indubitablement. Encore un trou qui ne se refermera pas.

  6. #6
     
    gravatar
    caliste a gazouillé  :
    Très belle chanson. Avec cette ligne de basse et cette guitare tellement années 80.
  7. #7
     
    gravatar
    caliste a gazouillé  :
    , c’est dingue comme on est nombreux à se réveiller avec cette gueule de bois depuis dimanche matin. J’imaginais pas que ça me ferait un effet pareil. Les derniers mois me foutaient mal à l’aise avec cette compassion bling bling du “milieu” mais j’admirais le courage de l’homme. Maintenant qu’il est mort, ça me fait le même effet générationnel : c’est un bout de mes images de jeunesse qui vient de passer l’arme à gauche.
  8. #8
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    Ah bah volontiers, que je la veux, la chanson ! (Faudra que je voie à me procurer cet album, s’il est encore disponible quelque part.)
  9. #9
     
    gravatar
    dusk a gazouillé  :
    : hé moi je regardais pas blanc francard, je regardais druillion et manoeuvre dans “sex machine” et c’était nettement plus bandant. en plus prince il est pas mort, il fume pas. (bon mais j’aimais bien bashung quand meme, j’ai meme acheté la chanson qui parle des cévennes et des murènes ou un truc comme ca). bises au passage.
    : la prochaine fois que tu ranges la cave, tu nous fais un post aussi ?
  10. #10
     
    gravatar
    VéroPapillon a gazouillé  :
    Je comprends pourquoi tu dis que ma bannière est “en vrac”, tu es un homme de l’ordre !!!
    Pour ce qui est de Bashung…désolée, je connaissais pas (ou très très peu), à la lecture des blogs, je me dis que c’était pas politquement correct de pas connaître…
    Bises de papillon
  11. #11
     
    gravatar
    ex-hellohlala a gazouillé  :
    Bonsoir Cui. C’est avec effarement que j’ai découvert ton com sur mon ex-blog. Figure toi que cette trace m’a beaucoup touché.
    Depuis un an et demi, j’ai rouvert ce blog deux fois, pour une raison similaire et désespérante.
    Je pensais ce truc oublié, loin derrière, et d’ailleurs j’étais sûr d’avoir fermé les commentaires. Mais aujourd’hui, j’ai oublié. Les réflexes se perdent.
    Comme tu écris toi-même “Là n’est pas mon propos”. C’est qu’en fait il m’est arrivé de lire récemment un bouquin qui au fil des pages m’a fait penser à toi (argh). L’ennui c’est que je ne me rappelle plus lequel. C’est pas Djian, pas Catherine Cusset, ni Thomas Bernhard, ni Nuala O’Faolain, donc ça ne peut être que le dernier Chloé Delaume, avec son personnage de Théophile. Oui, sans doute. Je vais relire et je confirmerai si c’est le cas.

    “Soigne les hommes à poigne
    soulage la pâtissière
    erre, erre, erre, erre”
    (> “Fantaisie militaire” – Alain Bashung-Jean Fauque)

  12. #12
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Je suis allée hier au concert d’Arthur H à l’Olympia (Tiny est un amour ^^). Outre la grande qualité de cet artiste, il y eut le petit moment émotion du concert. Avec sa demi-soeur Izia, 18 ans et rockeuse de son état, ils ont donc décidé de coller à la funeste actualité et de reprendre une chanson du disparu. Ils auraient pu reprendre beaucoup d’entre elles, entre « Madame rêve », « Vertige de l’amour », ou même une moins connue du public. Manque de pot, je reconnais au premier accord de guitare MA chanson de Bashung. Je fonds en larmes et Tiny me prend dans ses bras (j’en pleure encore en écrivant ce gazouillis), puis j’entonne avec les six mille spectateurs « On m’a vu dans le Vercors sauter à l’élastique… » Un sublime moment.
  13. #13
     
    gravatar
    ex-hellohlala a gazouillé  :
    Je dois corriger une erreur faite dans un com’ juste au-dessus, à propos d’un bouquin dont je conseillais la lecture à Cui qui se reconnaîtra sans doute dans le portrait et les agissements (pas jusqu’au bout j’espère) du personnage de cette histoire. Il s’agit donc de :

    “FAKE” de Giulio Minghini, aux Editions Allia – 138 pages – 9 €.

    Le titre met sur la voie. C’est un premier roman, je recommande vivement.

  14. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    caliste » J’écoute avec le même plaisir les anciens et les nouveaux morceaux de Bashung. Les anciens morceaux, comme Élégance, c’était déjà un peu comme les morceaux d’un chanteur mort, puisque Bashung ne chantait plus la même chose.
    Quelle différence entre un chanteur mort et un chanteur vivant ?
    Et bien, quand je vois le choc qu’a pu me provoquer P.J. Harvey avec White Chalk, la réponse est toute trouvée. Bashung avait encore largement la capacité à renouveler et stupéfier.

    » Alors, ça passe le tuyau, cette fois ?

    dusk » Prince, dis-moi, c’est celui qui est plus grand mort que vivant ?

    VéroPapillon » Ordre (et beauté et pis volupté). Mouais.

    ex-hellohlala » En espérant qu’il y ait autre chose que des morts qui te fasse sortir de l’ombre internautique.
    Merci pour la référence. J’ai déjà entendu parler de ce bouquin en effet. Je me le note dans ma wishlist.

    Storia X » Ça devait effectivement être un beau moment de transcendance.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>