[1425] Une larme

une goutte de miel perle sur une bouche

Je voulais savoir si, parfois encore, de ton sexe entr’ouvert s’échappaient ces précieuses larmes de désir qui débordaient tout comme ton excitation s’élevait, si haut !, au temps où nos amours étaient jeunes et nos jeux pas encore corrodés par le temps adamantin.

Dis-moi !

[1424] Message de service

Je découvre ce soir que ma rubrique « fan-art » est en rade.
Je ne parle pas du fait que plus personne n’y contribue depuis longtemps (mais rien ne vous empêche de mettre fin à cet injuste délaissement !), mais du moteur, Pixelpost, qui ne tourne plus du tout. Il faut dire qu’il n’est plus maintenu depuis 2009, autant dire une éternité, ou même deux, en informatique, et qu’outre les nombreuses failles de sécurité qu’il doit contenir, il doit y avoir une partie de code plus du tout compatible avec la version de PHP qui fait tourner la boutique.

Cela fait un moment que je me disais qu’il fallait que je rapatrie les quelques images qui étaient postées dans ce site à part au sein de mon burp : je n’ai plus trop le choix.

Je vous tiens au courant quand c’est en ligne.

[1423] Les contes de Bitteur-le-Hard

(oui oui oui c’est un hommage à Celle-Dont-Il-Ne-Faut-Plus-Dire-Le-Nom)

Introduction

L’homme était assis devant le clavier de son ordinateur et s’apprêtait à rédiger. Il soupira, cliqua sur trois onglets – Twitter, Whatsapp, Telegram – pour aller voir ailleurs s’il y était – c’était effectivement le cas – puis revint devant sa page blanche et réfléchit.

(suite…)

[1422] Left here, left now!

Je suis tombé aujourd’hui sur un petit test politique (117 questions, quand même…) que j’ai trouvé plutôt bien fait et son résultat me semble assez fidèle : je le partage donc avec vous.

justice-égalité-humanité
https://www.politiscales.net/fr_FR/results/?t0=14&t1=43&m0=79&j0=55&j1=19&c0=48&femi=38&c1=19&e0=33&e1=21&p0=38&p1=26&s0=64&s1=17&b0=40&b1=14

Si vous voulez faire le test vous-même, c’est par ici que ça se passe, et n’hésitez pas à partager vos résultats !

[1420] Haïkus de printemps

De temps à autres, il m’arrive d’avoir envie d’offrir à mes contacts Twitter des petits poèmes express se faisant passer pour des haïkus. Comme je le confiais à un interlocuteur dans les cuisines, il s’agit d’un exercice à la fois facile et compliqué. Facile, parce que la concision du texte et sa forme déstructurée permet de créer de la poésie (ou l’illusion de poésie) assez facilement ; compliqué parce que j’essaie tout de même de construire mon texte en pensant à son destinataire (que je connais – ou « sens » – parfois très peu) de telle sorte que les graines que je lance au vent aient une chance d’entrer en résonance avec leur lecteur·trice.

Je vous propose à lire la compilation de ma production récente, qui m’a permis un instant de me changer les idées après trois épisodes très pénibles à tenter en pure perte de défendre une vision complexe du monde.

Bien sûr que #BlackLivesMatter

@capuchenoire

Vrombissement d’ailes
Allongée dans le jardin
Le parfum de chèvrefeuille attend la nuit

(suite…)