[1155] La jeune fille et la mort

Singh Prakash (AFP) - New Delhi 2013-09-10 devant un tribunal
À New Delhi le 10 septembre 2013 devant un tribunal – photo © Singh Prakash (AFP)

La population indienne (et notamment les étudiants) se sont mobilisés ces derniers mois pour une plus grande fermeté de la justice devant les cas de viol en augmentation. Un cas particulièrement barbare, où une jeune étudiante de 23 ans a, après avoir été violée, été battue, torturée, a failli être écrasée par le bus conduit par ses agresseurs mais a fini par mourir de ses blessures 13 jours plus tard, a fédéré l’opinion publique. Neuf mois plus tard, la justice a donné son verdict attendu par foule devant les tribunaux (notre illustration) : les 4 accusés majeurs ont été condamnés à mort par pendaison, le mineur inculpé, jugé dans un tribunal pour mineurs, écope du maximum possible : 3 ans de prison (NB : un des inculpés est déjà mort en prison, la cause officielle étant le suicide).

* * *

Ce n’est pas tant pour le sujet d’actualité (pourtant fort intéressant à débattre : la situation des femmes dans le monde, la peine de mort, etc.) que je vous parle de ça mais parce que je suis fasciné par cette photo. La jeune fille photographiée paraît magnifique. Sa bouche est finement dessinée, quelques cheveux de son chignon flottent au vent, son air doux et paisible contraste étonnamment avec la corde qu’elle tient entre les mains. On aurait plutôt imaginé son visage déformé par la colère, hurlant “À mort ! Pendez-les !”. Mais non. Elle est calme et sereine comme la justice dont elle porte le bandeau (NB : si quelqu’un lit l’hindi et peut me déchiffrer ce qui est inscrit sur ce bandeau, je le remercie par avance).

Aussi, j’ai très envie d’embrasser cette belle jeune fille qui paraît disposée à un petit jeu BDSM. Elle porte déjà le bandeau et tend la corde comme une invitation au bondage.

Salope !

 

(Je plaisante, je plaisante !)

67 gazouillis sur “La jeune fille et la mort”

  1. #1
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Je pense que c’est un bandeau “16 décembre révolution”

    Je ne lis ni ne parle l’hindi mais en cherchant “inde viol bandeaux” sur Go..le on trouve cet article : http://www.jactiv.ouest-france.....iols-15501

    La traduction de “16 décembre révolution” par le même Go..le donne 16 दिसंबर क्रांति ce qui me semble correspondre à l’inscription…

    CQFD

    PS: tu lis La république des Pyrénées ? C’est le seul endroit où j’ai trouvé ta photo…

  2. #2
     
    gravatar
    Brigit a gazouillé  :
    tiens, vous avez pris “provocation” comme bonne résolution de rentrée ?
  3. #3
     
    gravatar
    Anna Hyss a gazouillé  :
    Mauvaise plaisanterie! Mais vous le savez, n’est-ce pas?!

    (“… paraît disposée à un petit jeu BDSM.” – dans lequel elle vous aurait pendu par les couilles, cher Cui!
    Salaud!
    Nan… “je plaisante, je plaisante!”)

    Pour le titre: Polanski ou Grien?!

  4. #4
     
    gravatar
    Volubilis a gazouillé  :
    P’tain t’es con quand tu t’y mets… Je plussoie sur Anna Hyss espèce de taré :D

    Va demander à Yasmine, la femme violée au cours des émeutes égyptiennes sur la place Tahrir si elle est prête pour une petite partie de jambe en l’air. Je crois que ses agresseurs courent toujours ?

    On va encore dire que les femmes manquent d’humour !

    C’est le gros problème des femmes au fond : elles sont belles et désirables.

    T’as pas pris tes médicaments ce matin, hmm ?

  5. #5
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    même en plaisanterie ça ne passe pas ..
  6. #6
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    moi-je, ce qui m’a agréablement frappé (je plaisante pas), c’est le nombre impressionnant de bonshommes dans les manifs aux lendemains des drames ; et qu’ils fussent assoiffés du sang des rapists, leur droit après tout, peu me chaut…

    de l’humour dans le dernier paragraphe ? ah bon…

    (…) tu as amené d’innocentes chevrettes au sacrifice./ Égoïsme cruel !… Pourquoi ne pas dire : Victoire à Kālī !

  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Froggy » Merci pour la traduction (et puis c’est pas tous les jours qu’on me laisse des commentaires avec du hindi dedans).
    Par ailleurs, j’ai vu l’image dans Libération, l’édition papier, et je l’ai retrouvée aussi sur leur site. Grâce à Go…le, comme tu dis (t’as peur qu’ils soient trop connus si tu leur fais de la pub ?).

    Brigit » Apparemment, certains ne semblent pas d’accord avec l’adjectif de “bonne résolution” !
    En fait, je ne cherchais pas spécialement à provoquer, au départ. C’est juste que j’ai trouvé cette fille désirable, et que c’était intriguant, ce contraste entre la beauté et toute l’actualité qui l’accompagnait (la mort, le viol…).

    Anna Hyss » Ben dites donc ! Il y en a des œuvres qui portent ce nom.
    Je pense que c’est la réminiscence du film de Polanski qui m’a inspiré ce titre (bien que son contenu n’ait aucun rapport).

    Volubilis » Ben décidément, les chiennes de garde aboient (le cui cui passe ?) !
    Je me souviens d’un texte ici où j’avais osé plaisanter sur les Mapuches, et je m’étais fait houspiller pas une descendante de Mapuche.
    Il y a une question sur OkCupid qui demande : êtes-vous contre les blagues racistes ?
    C’est dingue le nombre de gens qui répondent oui.
    (J’en connais des rigolotes, pourtant.)

    Frenchsweet » Puisque vous voulez rester sérieuse, alors dites moi un peu ce que vous pensez de cette jeune fille réclamant la peine de mort ? Moi, même en plaisanterie, la loi du talion, ça ne passe pas.

    sans aviron sans élixir » Bienvenu ici.
    Si les mentalités (et les pratiques) peuvent évoluer en Inde, croyez-bien que ça me ravirait, et ça me paraît indispensable en effet que les hommes se sentent tout à fait concernés.
    Maintenant, je regrette presque d’avoir écrit « je plaisante, je plaisante » tant mon aimable lectorat semble avoir décrété qu’on ne devait pas rire de tout.

    Chers lecteurs de tout poil (et même de mauvais poil), je n’ai pas honte de mes blagues de mauvais goût.

  8. #8
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    On peut rire de tout… mais pas avec n’importe qui.

    Vous avez apparemment décidé de secouer vos lecteurs, CUI.

    Le viol, c’est pas bien _ et ce qui est arrivé il y a neuf mois à cette étudiante indienne va au-delà du viol. Les actes de torture qui l’ont finalement tuée étaient particulièrement barbares.
    Justice est rendue. Mais la peine de mort, c’est pas bien non plus. Je ne développe pas. Je suis inconditionnellement contre. Même après avoir lu le récit du calvaire de l’étudiante indienne.

    Le BDSM, ça peut être bien (comme l’humour, tout dépend avec qui). Et cette jeune femme sur la photo est diablement belle.

  9. #9
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    mais bon sang, de quelle (très) jeune fille causez-vous en réponse au commentaire de ce Lundi 16 septembre 2013 à 17:15 ?

    de la salope que vous rêvez tant attacher qu’embrasser ?

    mon aimable lectorat semble avoir décrété qu’on ne devait pas rire de tout VS Moi, même en plaisanterie, la loi du talion, ça ne passe pas.

    quels âges ont vos enfants, suffisant petit d’homme ?

  10. #10
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    >Si les mentalités (et les pratiques) peuvent évoluer en Inde

    une femme décède sous les coups environ tous les trois jours en france

    faut-il que ce soit drôle !

  11. #11
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    le mieux n’est-il pas qu’avec une bonne partie de l’impôt sur vos revenus on tue des gens de par le monde ?

    que nenni, plus drôle encore : tout don à une formation politique française offre une réduction d’impôt dans la limite de 66% de la somme donnée.

    “Ceux qui ne partagent pas nos idées ont voulu dire que la démocratie, c’est une UMP forte, engagée, mobilisée pour des valeurs qui sont celles de la France éternelle”

    Nicolas S.

  12. #12
     
    gravatar
    Brigit a gazouillé  :
    Cher CUI, nous ne sommes pas de mauvais poil, nous nous exprimons… tenter de discréditer les propos in personam, c’est pas bien. (idem sans aviron sans élixir, impliquer “les enfants”, tsss)

    L’autre petit souci avec votre rapprochement est que le BDSM est souvent décrit, et dénigré, comme “rape culture”, g..gle est votre ami pour trouver toutes les références en anglais. Il y a de la littérature !
    Ce qui évidemment est fort désagréable à ceux qui apprécient cette sexualité. Vu que c’est à l’encontre d’un des éléments les plus importants et intéressant : le consentement. A ceci s’ajoute la sécurité, et évidemment quand on parle d’une violence meurtrière, on est à l’opposé.

    Donc il est doublement grinçant, votre humour de mauvais goût. M’enfin bon, c’est de l’humour d’informaticien… (oui, je sais, c’est pas bien les attaques in personam, mais j’ai pas honte non plus)

  13. #13
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    alors, vieux, pubère la chair de votre chair ?

    moi-je dit : à mort les hypocrites pseudo-comiques et autres poseurs qui citent desproges pour se faire mousser le bulbe ^^

  14. #14
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    et à mort aussi les brigit !
  15. #15
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Hécube » Oui, barbare, c’est le mot précis que j’ai moi-même utilisé pour décrire ce fait divers.
    Ça me fait plaisir de voir qu’il y a quand même dans mes lecteurs quelques tordu(e)s capables de suivre les méandres de mon cerveau malade. Eh eh eh.

    sans aviron sans élixir » Ah, mais je n’ai pas dit que je voulais l’attacher, vous extrapolez. Mes filles ont 11 et 14 ans. Je vous remercie d’avoir pointé la contradiction de mon message sur le “peut-on rire de tout” (eh oui : on peut même rire de la peine de mort)
    (Par contre, rire de Sarkozy, comme vous y allez, vil provocateur !)

    Brigit » Avec son bandeau et sa corde, moi je trouve qu’elle a l’air diablement consentante (je ne vois pas en quoi je dénigre le moins du monde le BDSM dans cette note).

    sase » À mort les pompeurs de Bashung qui veulent se la péter en prenant un pseudo surréaliste sans même être capable de l’inventer eux-mêmes ! (Ah ben oui, on voit bien que le niveau s’élève d’un coup, je viens d’appliquer la loi du Talion.)

  16. #16
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    si c’est comme une image l’informaticien qui le dit*, y a plus qu’à éteindre l’ordi, se coucher et espérer rêver d’un threesome avec qui vous savez

    * l’amitié de google à ses limites, vieux, z’avez oublié jean fauque… pâââs bien !

  17. #17
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    moi pas comprendre comment on peut fantasmer sexuellement sur la belle jeune fille de la photo. si je mets un beau jeune homme à la place de la jeune fille, je n’arrive pas à faire abstraction du contexte.

    je trouve cela malsain.

    qu’en pensent les lecteurs mâles de ce blog?

  18. #18
     
    gravatar
    Anna Hyss a gazouillé  :
    Voyons, Cui, votre « aimable lectorat semble avoir décrété qu’on ne devait pas rire de tout ». Votre aimable lectorat dont je fais partie. Oui, « on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde ». Voyez-vous, j’ai utilisé l’humour, comme vous, pour répondre à ce qui, dans la moitié de votre billet, me semblait une mauvaise plaisanterie. Apparemment, cet humour mien a de la peine à passer à l’écran, non ?! Je devrais apprécier le vôtre, tout simplement. Comme je considère que « je ne suis pas n’importe qui », je me suis permis de rire un peu avec vous. Sauf que vous, vous riez moins avec moi. Et c’est bien dommage. Je ne suis pas « tout le monde », « je ne suis pas n’importe qui » ; vous m’excuserez de n’être que moi-même, une femme qui vous lit et qui a des ressentis en marge de vos écrits. Ai-je le droit de vous les faire connaître même quand ceux-ci ne vont pas dans le bon sens de ce que vous voulez transmettre comme message à « votre aimable lectorat » ?! Si c’est non, alors vous me le faites savoir et je m’abstiendrai à l’avenir de laisser le moindre mot ici, chez vous.

    Par ricochet, dans votre réponse à Volubilis, vous faites de moi une chienne de garde. Pas de soucis, cela me va venant de vous. Mais vous devez savoir, vous qui semblez assez bien les connaître, qu’une vraie chienne de garde n’est pas seulement agressive.

    Si vous n’avez pas honte de vos blagues de mauvais goût, permettez-moi de ne pas avoir honte à mon tour d’être touchée par quelques mots dans la moitié de votre billet (et par quelques autres dans vos réponses aux commentaires). Vous avez le droit d’être fasciné par la photo. Comme moi, j’ai le droit de ne pas l’être par vos mots qui la disent « paraît disposée à un petit jeu BDSM », « invitante au bondage », « Avec son bandeau et sa corde, moi je trouve qu’elle a l’air diablement consentante ». Consentante à quoi, Cui, une jeune femme prise en photo manifestant contre le viol ?! Il ne vous semble pas que le message que vous voulez passer banalise l’acte que vous qualifiez vous-même de « barbare » et contre lequel elle manifeste ?!
    Et pour finir, puisque « je ne suis pas n’importe qui », mais je ris quand-même : bonus Desproges .

    http://www.desproges.fr/upload.....te-qui.mp4

  19. #19
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    Columbine, les lecteurs mâles je sais pas, mais moi j’adhère
  20. #20
     
    gravatar
    Marietro a gazouillé  :
    J’ai demandé à mon traducteur officiel d’hindi et v’là sa réponse :
    “J’ai cherché dans mes dicos de Hindi, mais aucun ne me donne de définition pour aucun de ces mots…”

    Bon, ben tant pis, snifff.Je pourrais même pas faire la maligne avec une super traduction de la mort qui tue. C’est con, j’ai fait le mauvais jeu de mot, au vu du thème controversé de cette note.

    Je vais mettre mon grain de sel de subjectivité non impartiale. Humour grinçant, certes. A mon sens, il surtout grinçant envers l’univers BDSM, enfin de ce que j’en perçois au loin.
    Je trouve cela tendre de vouloir embrasser cette jeune fille au lieu d’être rebuté par le contexte. Une âme de sauveur sous des traits cyniques ?

  21. #21
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    CUI, j’aime bien vos billets provocateurs qui suscitent la controverse. Et j’aime vraiment bien la photo.

    Quand je regarde cette photo, je rêve aussi qu’elle propose du bout de ses lèvres si tentantes sa corde à un(e) partenaire consentant(e) et désireux(se) de partager des moments de jouissance. C’est mon côté bisounours. La prendre au sérieux me fait froid dans le dos. Cela me renvoie à une époque barbare où on torture des femmes dans un bus à la sortie du cinéma, ou des petites filles et où on pend les violeurs. Une époque violente et rude, où être une femme, c’est courir le risque de subir les agressions des hommes au désir si atrophié qu’il ne sait pas susciter un autre désir.
    Regardez dans le métro(le TER, le tram, dans la rue etc…)aux heures de pointe. Dans le wagon, il y a cinq femmes qui ont enduré ou endureront une agression sexuelle. Pendez donc cinq hommes dans le même wagon. Ils ont aussi commis ou commettront une violence sexuelle. Ça, c’est sérieux.

    Pour ma part, sur mon vélo, j’embrasse les lèvres pleines des jeunes filles indiennes et je leur souhaite de ne plus tenir de corde pour pendre les violeurs. Je ne suis pas sérieuse, je suis tordue.

    Columbine et Frenchsweet : une question, par curiosité, pourquoi les lecteurs mâles ? Je n’arrive pas à comprendre en quoi leur avis est plus précieux sur le sujet.

  22. #22
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    Hecube : j’ai mis “lecteur mâle ” seulement parce que Columbine avait écrit “qu’en pensent les lecteurs mâles de ce blog?” ce qui semblait de pas inviter les lecteurs femelles à s’exprimer. Néanmoins, j’ai une part “masculine” très développée paraît il, alors hein, je peux bien contribuer aussi …
    J’ai toujours haï les généralités, “les hommes ceci, les femmes cela”, par contre le viol et toute forme de violence, pour généralités que ce soit, sont totalement, inexorablement, inadmissible. “On ne lève pas la main sur une femme, point”, a dit un jour François de Closets.
    Alors le viol, j’en parle pas. Qui d’entre vous connaît le film “L’amour violé” avec l’excellent Daniel Auteuil ? drôle de titre pour une histoire où d’amour, il n’y a point.
    Dans ce domaine, je n’ai aucun humour, peut-être parce qu’un jour … qui le sait ??
    Qui d’entre nous reconnait derrière le visage du type si gentil, si sociable, le pitoyable qui tabasse sa femme (mais elle l’a bien cherché, on le sait!) (salope !)
  23. #23
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    PS CUI : je crois que je viens de comprendre ce qui ne passe pas pour moi dans votre post depuis le début. C’est le mot “salope”.
    salope, oui, être la salope chérie de mon amant, oui-oui-oui.
    Mais là : complètement incrongru. Vraiment.
  24. #24
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    @Hecube: d’une part parce que des lectrices s’étaient déjà exprimées et d’autre part parce que je me demandais si d’autres mâles partageaient le fantasme de CUI
  25. #25
     
    gravatar
    usclade a gazouillé  :
    Ben en tant que mâle, j’ai vite parcouru il y a quelques jours, et je me suis dit “il est pas pour moi ce billet”
    Je n’ai pas compris ce qui m’est arrivé, je me suis dit que je repasserai plus tard pour voir si le regard des autres pouvait m’éclairer quant au mien.
    Donc oui gros malaise pour moi. Je n’ai sans doute pas assez de recul sur ma propre sexualité pour jouer du second degré.
    Je sais bien qu’une bonne partie de notre sexualité va consister à nous sublimer (en gros faire du beau à partir du moche, faire du plaisir à partir de la douleur), mais là ça coince…
    Pourtant le billet vaut le coup, il nous dérange par son originalité, ne serait-ce que par cette image d’un “bourreau” hyper féminin et doux..

    Sans doute c’est le mot “salope” qui, comme pour Frenchsweet, m’est resté en travers du cerveau…

  26. #26
     
    gravatar
    Kurland a gazouillé  :
    Etonnante Hécube, qui réussit à désarmer le propos et à réconcilier l’inconciliable avec une grande intelligence et beaucoup de douceur. Vous avez bien trop de chance, Cui.
  27. #27
     
    gravatar
    silk a gazouillé  :
    En tant qu’Humain, qui de surcroit ne prétend posséder aucune vérité, mais tout juste un peu d’expérience, j’avoue être un peu choqué (au sens philosophique) par vos quatre dernières lignes.

    Je respecte bien sûr votre droit à l’expression (et j’aime d’habitude vos mots), mais permettez moi de vous confier ma perplexité : je pense fondé qu’on ne puisse rire de tout, gratuitement. Je dis gratuitement, comme peut l’être une ultime violence, verbale, comme un dégât co-latéral, une crise de rire après la chute d’une bombe dans un cimetière et qu’on se sent vivant. Choquant, oui.

    N’y voyez aucun jugement de ma part et bien sûr, il fallait vous lire au second degré, voire au vingtième, y voir un trait d’humour, peut être comme une saillie incongrue et salvatrice en réponse à un fait de société ignoble. La réponse d’Eros à Thanatos ? Ils sont si proches, ces deux là.

    Hélas ma vue est basse lorsqu’il s’agit d’un sujet aussi grave où la violence ne se mesure qu’à l’aune de la bestialité de certains de mes congénères, qui me font franchement vomir.

    Bref, je vous pense tellement capable de mieux…c’est peut être là la source de ma sévérité.

  28. #28
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    : c’est plus clair. Et la fantaisie du maître des lieux ne semble pas faire florès auprès des lecteurs.

    Kurland : vous allez me faire rougir, mais merci !

    : j’espère que vous mesurez votre chance de m’avoir pour lectrice :-)

  29. #29
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    comme un avion sans aile » Ce serait sage. Bonne nuit.

    columbine » Déjà, tu dis que c’est une « belle jeune fille » en faisant abstraction du contexte (j’aimerais bien savoir ce que ça recouvre, ce « contexte » : le fait qu’elle soit révoltée contre le viol ? le fait qu’elle réclame la mort pour un criminel ? le fait qu’elle vive en Inde ? …).
    Exactement pour les mêmes raisons qu’on peut avoir envie de rire sincèrement, à un enterrement, alors qu’on a les yeux noyés de pleurs. Parce que l’instinct de vie est plus fort que l’instinct de mort (en tout cas pour moi).

    Anna Hyss » Tant qu’on reste dans l’argumentation raisonnable (c’est à dire qu’on ne m’insulte pas à tour de bras – je précise pour Niki qui aime bien geindre parce que je lui ai coupé manu militari le sifflet après qu’il avait dépassé mon seuil de tolérance du moment), vous êtes plus que libre de vous exprimer pour me dire avec des fleurs ou des gnons qu’un billet vous plaît ou non.
    Les cas de censure de commentaires sur mon burp se comptent sur les doigts d’une main et mes lecteurs se souviennent sûrement des excès récents d’un troll que j’ai dû subir jusqu’à ce qu’il s’apaise enfin (je me méfie de l’eau qui dort).

    Bref !
    Je n’ai absolument rien eu à répondre à votre premier commentaire qui était un joli écho à mon billet, je n’ai donc répondu qu’à l’interrogation finale. Je ne sais pas trop ce qui vous fait penser que je ne l’aurais trouvé déplacé ou pas drôle.

    Mon « – Salope ! » se voulait un écho aux clichés autour du viol où les hommes balancent des « Allumeuse ! Elle l’avait bien cherché » parce qu’une femme se balade en montrant ses jambes.
    Je suis d’accord pour dire que c’est un humour assez médiocre (mais pas d’accord pour dire qu’il ne faut pas rire du sujet).
    Moi, quand je vois une jolie fille passer avec une tenue excitante (mini-short, mini-jupe, talons, etc.), et bien, je suis excité.
    Et puis ça s’arrête là parce que je ne vais pas la violer, ni même la siffler, ni même l’aborder gentiment. Parce que je suis respectueux (et timide) (et que je sais contrôler mes pulsions) (et parce que je suis pressé j’ai une course à faire) (et quelques autres raisons encore).

    Je n’aime pas trop les chiennes de garde, vous savez, parce qu’à mes yeux, elles sont excessives dans leur combat pour une cause juste, par ailleurs. Ça me fait chier, par exemple, qu’on s’insurge contre la publicité Babette (« je la lie, je la fouette et parfois elle passe à la casserole ») parce que cela banaliserait les violences domestique.

    Enfin, pour répondre à votre dernière question, non, je n’ai pas pensé un seul instant que mon billet pouvait banaliser le viol.
    Non, ce billet était plutôt fait pour susciter l’interrogation exactement formulée par columbine : peut-on éprouver du désir dans une situation où, justement, tout exigerait qu’on range toute pulsion sexuelle dans un tiroir fermé à double tour ?

  30. #30
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Frenchsweet » Vous vous dérobez à ma question, Sweetie !

    Marie Tro » Et votre traducteur officiel, que pense-t-il de la proposition de Froggy ? (Vous devriez p’tête en changer, de traducteur officiel d’hindi !)

    Moi, sauveur ? Je me voyais plutôt comme un obsédé mais je ferai mieux de dire : « mais oui, c’est ça, je relaye le message non-violent de Gandhi, faites l’amour, pas la guerre ».

    Hécube » Je vous remercie pour ce message qui me fait me sentir moins tordu (ou bien : moins seul dans mon club de tordus ;-)
    On parlait du combat féministe des chiennes de garde mais voilà une belle question : le viol arrêtera-t-il un jour d’être une pratique essentiellement masculine ? Non pas que je souhaite que les femmes deviennent des violeuses, mais trouvera-t-on d’autres moyens que l’arsenal répressif pour faire baisser les viols ?
    Votre statistique de cinq femmes violées par rame de métro fait froid dans le dos. Elle sort d’où ?

    Frenchsweet » Je me souviens d’une chronique dans Libération de Marcela Iacub (qui est bien meilleure dans l’art de la provocation que moi) qui parlait de la façon dont on jugeait les crimes sexuels en France (pas en Inde), dont les viols, bien entendu, en posant cette troublante question : ne punit-on pas de façon disproportionnée les viols par rapport aux meurtres ?

    P.S.: Et si je remplace par « allumeuse », c’est mieux ? (Ahum…)

    Usclade » C’est bien que tu sois revenu commenter, finalement. Parce qu’évidemment, si je provoque dans un billet et que on lâche juste « pfff » en tournant les talons, ça veut dire que j’ai manqué ma cible ! Donc, oui, j’aime bien te lire essayer de nous expliquer la cause de ton malaise (mais je pense que tu devrais creuser un peu plus).

    Kurland » J’ai sans doute bien de la chance d’avoir des lecteurs intelligents (et pas qu’Hécube), oui, parce que ça me permet justement d’écrire des billets (que j’espère) particuliers (et pas que celui-ci).

    silk » Bienvenu ici, humain !
    Je dis souvent que je suis « très premier degré, comme garçon » (à voir à quel degré prendre cette phrase). Blague à part, je ne dépasse jamais le deuxième et voyez, même quand je m’y essaye, je m’empresse de revenir au premier (cf. mon “je plaisante, je plaisante” que je me suis cru obligé d’ajouter, pas très à l’aise moi-même avec la façon dont j’avais traité le sujet).
    Bref. Si mon humour est ici médiocre et/ou déplacé, ce billet aura au moins un mérite : celui d’avoir suscité un débat aussi nourri dans les commentaires.
    Je campe sur ma position et me réjouis également de toutes les nuances des réactions ici : de l’indignation, de l’agression, de l’effroi, de la compréhension, de la désapprobation, de la sincérité, de l’incrédulité, etc. Bref, nous sommes tous différents (la grande découverte que voilà) avec nos propres sensibilités – et je ne cherche pas à vous faire croire que ma position est la bonne. Juste que c’est la mienne.

    Hécube » Je mesure, je mesure !
    (20 cm ?)

  31. #31
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    20 cm !? Et sans les mains :-)
  32. #32
     
    gravatar
    Anna Hyss a gazouillé  :
    Bonjour, Cui
    « Je ne sais pas trop ce qui vous fait penser que je ne l’aurais trouvé déplacé ou pas drôle. »
    Ma réponse se trouve au tout début de mon commentaire et dans un paragraphe plus loin; ensuite « Chers lecteurs de tout poil (et même de mauvais poil), je n’ai pas honte de mes blagues de mauvais goût. » ; je me suis sentie concernée comme tout lecteur s’étant exprimé jusqu’à vos premières réponses aux commentaires (même si pas mauvais poils).

    « Mon « – Salope ! » se voulait un écho aux clichés autour du viol où les hommes balancent des « Allumeuse ! Elle l’avait bien cherché » parce qu’une femme se balade en montrant ses jambes. » Sauf que la fille dans la photo ne se balade pas en montrant ses jambes ; elle est « sereine est calme comme la justice », non ? Vous auriez pu continuer à être « respectueux (et timide) », là aussi. Mais bon, on ne va pas chercher midi à quatorze heure, ni noyer le poisson.

    « … peut-on éprouver du désir dans une situation où, justement, tout exigerait qu’on range toute pulsion sexuelle dans un tiroir fermé à double tour ? » – vous répondez vous-même à cette interrogation : « Parce que je suis respectueux (et timide) (et que je sais contrôler mes pulsions) (et parce que je suis pressé j’ai une course à faire) (et quelques autres raisons encore). » Et j’imagine que c’est encore plus dans une situation comme celle-ci où il ne s’agit pas d’une jolie fille qui passe en tenue excitante.

    Bon, «bref »… vous n’avez pas répondu à ma question : Consentante à quoi ?!

    Belle journée !

  33. #33
     
    gravatar
    Ambre a gazouillé  :
    En effet, voilà un billet plein de paradoxes et de provocation…mais ni plus ni moins que cette photo !
    Car la photo elle-même m’intrigue, oui : cette jeune fille qui affronte ses bourreaux en se montrant mais ne se montre pas vraiment, sa beauté un peu espiègle et combative qui tranche avec sa souffrance intérieure, cette corde dont la présence et le sens m’échappent un peu : est-ce pour rappeler la scène de viol ? est-ce pour menacer de les pendre haut et court ?
    L’interprétation des yeux bandés et de la corde comme un appel aux jeux BDSM est évidemment un clin d’oeil très localisé, où cet humour peut se concevoir : sur des blogs libres penseurs, dans une époque et une société où les femmes sont respectées…
    Le paradoxe de l’absence de violence dans les jeux BDSM est un grand sujet de réflexion pour moi : j’en suis certaine, mais ai du mal à l’expliquer ! Brigit en donne quelques pistes intéressantes : le consentement, la sécurité… Et peut-être aussi, le désir pour l’autre, de ne pas détruire mais de donner du plaisir, bien que vus de l’extérieur, les gestes puissent paraître brutaux…
    Humm, nous voilà loin de ce billet ! quoique..
  34. #34
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    Mes bras connaissent
    La menace du futur
    Les délices qu’on ampute
    Pour l’amour d’une connasse

    en vain moi-je (me) demande : quel âge, cette gamine ?

    et remarque que c’est davantage la corde qui tient la main (les mains) que l’inverse, mais bon… souffrons que presque tout demeure question d’interprétation

    j’adooore geindre, oui-oui, c’est bien connu, bien plus encore que les tendances écervelées du bon cui en matière de paraphilie

    viens dans mes bras fifille, tu sauteras à la corde après que je t’aie gentiment fais sentir combien c’est vilain de réclamer la mort des bourreaux de ta salope de frangine lol

  35. #35
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    : vous avez demandé les sources de mon commentaire, les voici. Je les ai reprises sur le site du Haut Conseil à l’Egalité (http://www.haut-conseil-egalit.....tiques-79/). Elles datent un peu :

    16 % des femmes et 5 % des hommes déclarent avoir subi des rapports sexuels forcés ou des tentatives de rapports forcés au cours de leur vie.
    Source : enquête Contexte de la sexualité en France (CSF) réalisée par l’Inserm et l’Ined en 2006, à l’initiative de l’Agence nationale de recherche sur le Sida (ANRS), in Chiffres Clés 2010, l’égalité entre les femmes et les hommes, encadré p.75.

    Une jeune femme sur 10 de moins de 20 ans déclare avoir subi des attouchements au cours de sa vie et près d’une sur 10 (respectivement 8,9 et 8,4 %) des conversations à caractère pornographique ou des tentatives de rapport forcé.
    Source : Bajos N., Bozon M., « Les agressions sexuelles en France : résignation, réprobation, révolte » in Enquête sur la sexualité en France, 2008, Chiffres Clés 2010 , l’égalité entre les femmes et les hommes, tab. 68 p. 77 .

    Vous vous demandez quand le viol sera moins l’affaire des hommes. Bonne question. La répression n’a d’effet pédagogique, dans le meilleur des cas, que sur l’auteur des faits (du moins pour les peines d’emprisonnement, la peine de mort n’a aucun effet pédagogique sur sa victime) (oui, j’ai écrit victime de la peine de mort. Une société qui applique un châtiment barbare ne peut prétendre à la civilisation). Je crois que nous ne gagnerons cette lutte que grâce à l’éducation et au respect. Des personnes, hommes et femmes, respectueux d’eux-mêmes et des autres, de tous les autres, à l’aise avec leur sexualité, avec des repères mentaux fermes (pas les enfants _ cf le commentaire de Sans aviron sans élixir _ pas ceux et celles qui ne veulent pas, ne sont pas en état de formuler ou d’indiquer s’ils sont d’accord ou pas, pas n’importe comment, n’importe où…)

    J’ai trois garçons. Je les élève comme je peux mais avec des règles très fermes sur ce sujet. Leur corps leur appartient, et il ne saurait être question qu’une autre personne y pose les mains (avec ou sans leur accord pour le moment, sachant que l’aîné a 14 ans et qu’il va me falloir revoir ce critère). Et le corps des autres ne leur appartiendra jamais, surtout par la violence, la force ou la pression.
    Ça n’a l’air de rien, mais la majorité des violeurs sont des types bien (et ouiiii je sais que je provoque, là, aussi), pas des monstres avinés.

  36. #36
     
    gravatar
    Kurland a gazouillé  :
    La plupart des hommes tombent des nues quand ils apprennent que les femmes, quasi quotidiennement, subissent des attouchement, des propos ou des sollicitations (pas des invitations, des sollicitations appuyées) non souhaitées. Quelle femme ici n’a jamais connu de tentative de rapports forcés?
  37. #37
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    Hécube : “la majorité des violeurs sont des types bien ”
    C’est quoi des “types bien”, selon vos critères (d’éducation?) ?
  38. #38
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    > civilisation
    ça y est ! le gros mot est lâché… du coup profitons-en : des SDF claquent de froid, des civils meurent de trouille et toujours plus d’enfants crèvent de faim (d’obésité j’en sais rien, chuis pas jacques médecin)… du joli, du propre, n’est-ce pas !

    (…) Les colonisateurs n’avaient pas encore payé, pas même au Congo. Les Simbas mangeaient leurs prisonniers blancs et noirs après les avoir torturés. Les Allemands les transformaient en savon. La différence entre les Simbas barbares et les Allemands civilisés était tout entière dans ce savon. Ce besoin de propreté, c’est la culture. Gary, Les mangeurs d’étoiles

    7 milliards d’individus sur la planète, autant dire combien les places sont chères, xorbitantes, d’ores et déjà hors de prix. maintenant, moi-je sur la toile dit : que celles et ceux qui n’en sont pas dignes dégagent le plancher, question d’bon sens, de survie… les agresseurs de tout poil avides du sang, des larmes et autres fluides des plus fragiles en premier.

    sans blague, comptez-vous des détenus parmi vos statistiques connaissances ? moi-je, oui (vous demande pardon, hein !) un type bien selon les critères à moi-je, tenez, par exemple, ce meilleur ami, mort d’un OD en cellule, à 27 ans, le siècle dernier, deux jours avant sa libération…

    faites-vous semblant d’ignorer pourquoi au sein même de notre civilisation les pointeurs sont isolés et ainsi protégés des autres détenus, alors que d’autres sont entassés à plusieurs dans 9 m² ?

    la plupart vous diront préférer en finir que de rester enfermés à vie

    sociétal tu perds ton sang-froid…(et nique sa mère la réinsertion, comme dirait l’ourson)

  39. #39
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    (à toi soeurette ^^)

    Gérard : Alors quels sont ceux qui sont pour la peine de mort ?
    Élève : Moi, m’sieur.
    Gérard : Toi t’es pour ?
    Élève: Oui !
    Gérard : Alors dis-nous pourquoi.
    Élève: Mon père a dit qu’avant de les tuer, faudrait leur casser les bras et leur casser les jambes.
    Gérard : Ah bon, il a dit ça. Et toi tu es d’accord avec lui ?
    Élève: Oui.
    Gérard : Très bien, assieds-toi. Sévère, hein ? Qui d’autre ? Jackson ?
    Élève: Moi je pense qu’il faudrait leur faire boire de l’eau salée.
    Gérard : De l’eau salée ? Tu les ferais mourir à l’eau salée, toi ? C’est sympathique !
    Gérard : Donc toi t’es contre la peine de mort.
    Élève: Ouais.
    Élève: Au moins quand ils sont morts ils peuvent plus recommencer !
    Gérard : Eh oui ! Max ?
    Élève : Mon père a dit qu’avant de les tuer, faudrait les découper en morceaux.
    Gérard : Ah bon !
    Élève : Une jambe un jour, un autre jour l’autre, une semaine après un bras, jusqu’à la tête.
    Gérard : Ah bon ! Il couperait la tête en dernier, ton père ?
    Élève : Oui.
    Gérard : Oui, c’est pas bête ! Et il fait quoi comme métier ?
    Élève : Charcutier.
    Gérard : Et toi, tu ne lèves pas la main ? T’es pour ou t’es contre ?
    Elève : Ça dépend parce que des fois y en a qui tuent des enfants.
    Gérard : Ben oui, mais enfin t’es pour ou t’es contre ?
    Elève : J’suis contre, mais ça dépend, des fois j’suis pas pour.

  40. #41
     
    gravatar
    Anna Hyss a gazouillé  :
    Euh… sans aviron ni elixir (sans queue ni tête, aussi – c’est de l’humour, hein?!), faut pas pousser le bouchon trop loin, quand même, parce que moi, je… moi, je ne comprends plus rien, vous savez. Déjà que j’ai de la peine à comprendre certains trucs, mais là… je suis larguée.
  41. #43
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    Frenchsweet : voici quelques exemples.
    C’est le plus tendre des amants, et un père admirable. Il a des responsabilités, il est sérieux, investi dans la vie sociale. Je l’ai connu à l’occasion d’une action caritative. C’est un type bien. Vraiment.
    Il est en couple depuis longtemps, trop ou pas assez. De la guerre qu’est devenue sa relation avec sa compagne, il raconte un « dérapage ». Elle se refuse à lui depuis des mois. Ils se disputent, ivre de rage, il la pousse sur le lit, lui arrache sa culotte, déboutonne son pantalon à lui et… Il s’est arrêté à temps. Il a peur de ce que les gendarmes vont lui dire.
    Je ne l’ai pas pendu. Je ne l’ai pas émasculé avec les dents. Je lui ai dit d’attendre et je lui ai promis de lui écrire s’il est incarcéré.
    Elle a retiré sa plainte pour tentative de viol. Mais c’en était une.
    Il accompagne sa copine au Planning familial, pour la pilule du lendemain. Il est doux avec elle, protecteur, tendre. Il lui parle doucement, il la tient dans ses bras. Je me dis que c’est un type bien, peu font cette démarche. Ils ont eu un rapport non protégé et il prend ses responsabilités.
    Sauf que, ce rapport, elle ne le voulait pas. Il n’y avait pas de capote. Il n’y en a jamais eu. Mais c’est son copain. Elle n’ose pas lui dire qu’il lui a fait mal. C’était la première fois.
    Celui-ci va plaire à Sans aviron sans élixir. Il est resté plusieurs années en prison. Avec moi, il a toujours été courtois, appliqué, sérieux, bosseur. Il a aidé les autres membres du groupe à surmonter leurs difficultés. La règle veut que je ne sache pas pour quelle raison ces personnes sont allées en taule. Je ne veux pas savoir. Je le remercie pour sa participation, sa présence auprès des autres. Je me dis que c’est un type bien. En partant, il me dit : j’ai violé une femme. J’ai fait 6 ans. Elle vous ressemblait un peu.

    Sans aviron sans élixir : je ne hiérarchise pas l’horreur. Pas même à l’intérieur des prisons.
    Ce billet de Maitre Mô date de 2009, mais je ne crois pas que les conditions se soient beaucoup améliorées _ et je ne fréquente plus de taulards en réinsertion, en ce moment.
    http://maitremo.fr/dependez-les-pointeurs/

  42. #44
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    à force de foutre moi-je en exergue, z’allez finir par me refiler votre syndrome de malmö… gardez vos alambics, merci bien, je n’en ferai rien !
  43. #45
     
    gravatar
    sans chemise sans pantalon a gazouillé  :
    Faits divers Une mère et un beau-père sont jugés pour le viol d’un enfant de 8 ans.

    Une mère de 25 ans et un beau-père de 31 ans sont jugés à partir de lundi à Strasbourg pour le viol répété d’un enfant de quatre ans survenu au parloir d’une prison où l’homme était détenu.

    Le beau-père a reconnu avoir violé le fils de sa compagne lors de visites au parloir à la maison d’arrêt de Toul en février 2010, après avoir changé plusieurs fois de versions au cours de l’enquête.

    Ce jour-là, dans le parloir, Sabrina B. aurait fait mettre à genoux son fils sur une chaise avant de lui bander les yeux avec son écharpe, puis elle l’aurait maintenu par les bras pendant que son beau-père le violait.

    Les surveillants de la prison n’ont rien remarqué. Selon des éléments de l’enquête, des sacs poubelle obstruaient la porte vitrée du parloir de cette prison.

    Le représentant légal du petit garçon, aujourd’hui âgé de 8 ans et placé en foyer a décidé “d’assigner le centre de détention de Toul en responsabilité à la fin du procès”.

    Incarcéré depuis août 2009, l’homme, que les experts psychiatriques décrivent comme agressif à tendances schizophrènes, purgeait une peine de trois ans pour des violences sur son ex-compagne.

    “Mme B. s’est rendue complice du crime en conduisant son fils au parloir par deux fois dans la même journée: une fois le matin où il y a eu un premier viol et une seconde fois l’après-midi en sachant parfaitement ce qui allait à nouveau se produire”, a accusé le représentant légal de l’enfant.

    De son propre aveu, la mère du garçon se serait elle-même livrée à plusieurs viols et agressions sexuelles sur son fils entre 2009 et 2010.

    Elle s’était présentée volontairement à la gendarmerie de Wissembourg le 30 mai 2011. Selon l’un de ses avocats, elle aurait toujours agi sous le coup de la menace et des instructions données par son compagnon.

    De nombreuses vidéos contenant des images de viols et d’agressions sexuelles mettant en scène la mère et l’enfant ont été retrouvées lors des perquisitions.

    Les deux accusés, en détention provisoire depuis le 1er juin 2011, encourent 20 ans d’emprisonnement.

  44. #46
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    ceci dit, comme tordus, y a vous, y a moi… et l’auteur de la note, alors, que devient-il ? parti tester son one-man-show au point virgule de dharamsala ou quoi ?
  45. #47
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    Niki comes back like a bad penny ;)
  46. #48
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    sase » et si vous alliez polluer ailleurs ?

    columbine » qui est Niki ?

  47. #49
     
    gravatar
    lagneau a gazouillé  :
    ma raymonde : m’enfin quelle familiarité ! et dire qu’on ne s’est même pas farci de haggis ensemble :)

    t’aurais pu écrire, je sais pas, moi, en douce (et en bon français), no ?

  48. #51
     
    gravatar
    Columbine a gazouillé  :
    @Froggy: celui à qui vous suggérez d’allez voir ailleurs. D’ailleurs ce n’est pas gentil pour ailleurs ;)
  49. #52
     
    gravatar
    Kurland a gazouillé  :
    L’objet de l’ASDTC (association des sympathisants du dans ton cul) est de «rassembler les personnes qui répondent oralement par l’expression Dans ton cul aux questions qui leur sont posées avec le mot où par leur proche entourage, dans le milieu non professionnel ; peut, en outre, adhérer à la présente association toute personne sympathisant avec cette pratique verbale, sans toutefois la pratiquer elle-même».

    Membre actif posthume de feu l’ASDTC, je regrette que, plus de quatre longues heures plus tard, personne n’a encore répondu à l’intéressante question posée par sans aviron sans élixir.

    A qui se fier.

  50. #53
     
    gravatar
    sans aviron sans élixir a gazouillé  :
    ainsi, que sase (accro à l’acronymie, les enfants ?) pollue ailleurs ne serait pas un problème. en revanche, ici, chez celui qui badine et fantasme à haute voix sur les braises d’une actualité ô combien sordide… ça craint…

    jolie mentalité à la pas d’ça chez moi, du propre dites-donc !

    columbine : pourquoi faux-jeton ? explique-nous donc…
    vais-je devoir rappeler, par exemple, l’épisode storia-je-ne-sais-plus-qui-ou-quoi ?

  51. #54
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Columbine: je reconnais qu’égoïstement je n’ai pas envisagé que les gens d'”ailleurs” pourraient se plaindre…

    Kurland: j’ai pensé au DTC, mais je me suis dit que c’était un peu familier, d’autant qu’il n’a pas l’air d’apprécier les acronymes ! Le JO a gardé une trace de la création de l’ASDTC, mais pas de sa dissolution, qu’est-ce à dire ?

    sase: l’expression de Columbine est à prendre dans son intégralité, pas avec une traduction mot à mot…

    CUI: y aurait -il une doc sur les balises acceptées par WordPress en ce lieu, et possibilité d’avoir une prévisualisation du message avant publication ?

  52. #55
     
    gravatar
    ni honte ni vergogne a gazouillé  :
    mais au contraire, j’adooore les acronymes…
    tenez, dame vinaigre pipi et autre sieur caca, la preuve par a+b : AVF
    classe, no ?
  53. #56
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Ouh la, 25 commentaires sans réponse sur ce billet. Je commence à étancher le retard.

    Hécube » Sans les mains, c’est plus délicat. 20 cm, c’est exactement l’écart entre le bout de mon pouce et le bon de mon annulaire quand j’ouvre la main.

    Anna Hyss » Je réponds, je réponds : consentante à un jeu BDSM (avec son bandeau, sa corde et son air calme).

    Ambre » Je ne suis pas sûr que cette femme, sur la photo, soit face à “ses” bourreaux. À vrai dire, c’est juste une manifestante. L’histoire ne dit pas si elle a, elle aussi, eut à subir un viol ou pas.
    Quant à l’absence de violence dans les relations BDSM, ça se discute. J’aimerais bien l’avis éclairé de L’Onirique sur ce point.

    sans aviron ni truc » Les infos disaient que la mobilisation en Inde contre les viols avait été forte dans les universités. Cette fille de « je ne sais pas quel âge » est donc probablement étudiante (et majeure). On peut faire l’hypothèse qu’elle soit mineure, si ça te chante.
    Qui espères-tu convaincre ici que je suis un immonde crypto-pédophile et/ou violeur ? Toi ? Moi ? Mes lectrices ? Mes amantes (à qui je demande régulièrement de porter des couettes, des jupettes et des soquettes et qui viennent régulièrement ici dénoncer les sévices que je leur impose) ?!

    Hécube » Merci pour ces chiffres qui ne sont pas vraiment rassurant sur l’état de la société.

    Kurland » Apparemment, votre question n’a pas soulevé une vague de réponse (faut-il y voir une approbation silencieuse ?).

    Frenchsweet » Je pense qu’Hécube voulait dire que les violeurs ne sont pas tous de graves déséquilibrés solitaires.
    Cf. le site Je connais un violeur découvert via Volu.

    Avec Niki et avec Laudanum » J’étais très occupé ces derniers temps à voler des petits enfants pré-pubères et je n’avais pas le loisir de venir nourrir le troll (heureusement, il avait des réserves). Je ne connais personne en prison, j’ai trouvé le billet de maître Mô sur les “pointeurs” pointé par Hécube passionnant pour ne pas ne pas voir la vie en binaire, et je verse quelque obole à l’OIP parce que c’est un sujet qui me touche (même si, justement, je ne connais personne en tôle).
    (Et je ne donne rien à la lutte contre le cancer alors que la probabilité que je crève du crabe est salement plus élevée que celle de me retrouver en prison – malgré mes actes de barbarie quotidien, évidemment).

    Anna Hyss » Y a pas grand chose à comprendre, mais je peux vous expliquer en coulisse mon interprétation à deux balles sur le comportement de l’hurluberlu en ces lieux.

    Columbine » Ouais, il est de retour, avec sa cape et son chapeau, pour défendre avec son talent inimitable la veuve et l’orphelin.

    Froggy » À une époque, Niki se reconnaissait à son pseudo « Niki Laudanum ». Maintenant, on le reconnaît à ses pseudos étranges à géométrie variable, ses liens vers des ressources du Web assez surprenantes (drôles, gore, décalées…), sa grande maîtrise de l’intertextualité et son agressivité récurrente à mon encontre qui ne date pas d’hier.
    Par exemple, il m’écrivait en 2011 :
    un message envoyé par Niki à CUI
    Ah oui ! J’ai supprimé une fois un de ces messages où il s’obstinait à m’insulter et je l’ai temporairement déclaré persona non grata dans mes commentaires (on notera que l’immonde violeur pédophile et censeur que je suis persiste à ne pas modérer les commentaires ici.
    Ça fait deux fois que des lecteurs se plaignent du comportement des trolls qui viennent pourrir l’ambiance ici ; j’espère ne pas avoir à changer d’avis sur la façon dont je gère cet espace de parole.
    Pour finir, si Niki persiste à roder sur le site d’un être aussi détestable que moi, c’est parce qu’il aime bien les femmes (ou certaines des femmes) qui viennent me lire. Elles sont dans l’erreur, bien entendu et il s’efforce de le leur faire comprendre (ou alors elles ne viennent ici que pour lire ses commentaires – celles-là sont sauvées).

    Kurland » Dans ton CUI ?!

    Froggy » Non, pas de système de prévisualisation des commentaires ici, mais la possibilité de les modifier après coup, c’est déjà ça.
    Les balises autorisées à ce jour sont :
    <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
    À une époque, c’était affiché quelque part dans le formulaire de commentaire, faudrait que je songe à l’y réincorporer à l’occasion d’un petit rafraîchissement de mon site (c’est pas demain la veille).

  54. #57
     
    gravatar
    niki et cie a gazouillé  :
    ce que tu peux être suffisant quand tu lâches tes p’tites crottes, mon lapin… et tout ce blablabla sur ma gueule, mdr quoi ! tu devrais faire des piges pour wiki, avec insertion de graphiques et tout si le corps de métier t’en dit

    moi-je persiste à penser que cette fille est une enfant, toi à t’enfoncer davantage avec des clichés qui ne sont pas sans évoquer l’amalgame entre “homosexualité et pédophilie”, pauv’ condor du bon mot va !

    l’insulte en question, où j’évoquais ta prose d’informaticien concupiscent, rien que ça me semble-t-il, répétée plusieurs fois, c’est vrai, agressivité aussi c’est vrai (peux pas saquer les hypocrites, mon drame) : quel outrage à tes belles moeurs, n’est-ce pas…

    alors ton – je te cite : interprétation à deux balles, et ta bonne conscience de socialiste parisien, inutile de dire comme je me torche la raie avec ^^

  55. #58
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    Cui
    Voici un mystère éclairci. Niki, galérien sans aviron, troll sans élixir et mascotte de ce blog, confondant de fidélité dans l’injure et la courte-vue, ne vient pas ici convertir les pauvres femelles qui vous lisent à des moeurs plus convenables ni à des lectures plus saines.

    Il vient se torcher.

  56. #59
     
    gravatar
    niki a gazouillé  :
    un mystère ? et carrément éclairci, mazette !
    parlez dans un même post de suffisance et d’excréments, et observez la mouche à merde pointer le bout de sa petite trompe et ses gros yeux à facettes (360° d’amplitude + 300 flashs lumineux par seconde, contre 24 pour l’homme)
  57. #60
     
    gravatar
    la mascotte a gazouillé  :
    > confondant de fidélité dans l’injure

    et alors, tu mouilles, salope ?

    (elle plaisante, elle plaisante !)

  58. #61
     
    gravatar
    niki et cie a gazouillé  :
    non mais (presque) sans blague : vous, Madame-je-prends-la-défense-des-violeurs-et-des-pseudos-libertins-de-mon-cul, plus encore qu’à l’intelligence, c’est au naturel que vous faites offense (^^)
  59. #62
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Merci pour ces infos, CUI (qui ont malheureusement contribué à réveiller le troll… mais apparemment il en faut peu).
  60. #63
     
    gravatar
    la mascotte a gazouillé  :
    (…) Chaque oeil est garni de trois paupières ; la troisième est transparente, elle protège l’oeil dans l’eau et le laisse humide quand elle en sort. La vision de la grenouille est moins bonne sur terre que dans l’eau.

    et sinon, vous, Froggy, à part donner des cours de langue(s), faites quoi sur cette note, vous arrive-t-il de participer au débat de fond ?

  61. #64
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Dans l’article d’origine, “œil” est écrit correctement…

    Un débat de fond ? Ici ? Mouais… Les cours de langues me suffisent.

  62. #65
     
    gravatar
    la mascotte a gazouillé  :
    et pour le point-virgule, vous dites rien pour le point-virgule… j’ai bon ?
    mouillez-vous, bon sang d’bois ! veux dire esprimez votre opinion…
    maintenant, s’il diffère de celui de la masse des groupies (silencieuse ou pas), vous étonnez pas d’être à votre tour taxée de troll hein ! une femme-grenouille avertie en vaut au moins deux…
  63. #66
     
    gravatar
    niki a gazouillé  :
    … et des langues mortes, vous en connaissez ? le wallon, par exemple, vous le djåzer ?
  64. #67
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    Niki-la-mascotte
    Salope : ça ne me fait mouiller que pendant la fessée.

    Susciter autant d’intérêt en si peu de phrases… Je craindrais presque de voler, dans votre expression sur ces pages, la vedette au maître des lieux. Dès lors, je ne saurais répondre à vos propos passionnés plus avant.