[1248] Te retrouver

Que se disent les peaux restées trop longtemps muettes quand elles se frôlent à nouveau ? Où courent les mains avides de ne pas avoir depuis d’innombrables semaines caressé l’être chair ? Comment se déplient les langues, d’ordinaire si promptes à lécher, engloutir, humecter, lorsqu’elles sortent de l’engourdissement où l’éloignement les a plongées ? Quels cris sortent des gorges rauques déliées après les premiers soupirs ? Quels spasmes agitent les muscles perclus d’ennui lorsque sonne enfin l’heure de la reviviscence ? Quelles écumes impérieuses surgissent des sexes encore arides quelques heures plus tôt pour bouillonner mélangées ?

Un visage de femme, les yeux fermés, caressé par les mains d'un homme

16 gazouillis sur “Te retrouver”  

  1. #1
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Un bel appétit donc.
    Comme les mains qui se crispent dans les cheveux dès le premier baiser…
  2. #2
     
    gravatar
    Lo a gazouillé  :
    Très beau, ça me parle beaucoup.

    J’entendrais presque les peaux hurler au supplice, à l’envie, à la libération. Puis frissonner et trembler de jouissance.

    Dans une certaine frustration il y a aussi une part de plaisir qui remonte en surface. (Hmm je dois etre un peu masochiste :p)

    C’est intense et l’intensité me fait frémir :)

  3. #3
     
    gravatar
    GreenLullaby a gazouillé  :
    Trèèèèèèèèès joli. Ca me parle.
  4. #4
     
    gravatar
    FLORENCE a gazouillé  :
    Très beau…. il y a des peaux, des mains, des regards, des façons de que l’on ne peut oublier après les quelques secondes de réadaptation c’est comme si on ne s’était jamais quitté
  5. #5
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Je vois que tu as aussi tes images propres qui se forment dans ta tête !
    Le plus poignant, c’est le cri des peaux avant la libération ; ensuite, on ne va pas se plaindre !
    Je pense que ça devrait parler à beaucoup d’amants de par le monde !
    (J’espère que tu ne t’es pas sentie obligée de commenter cette note suite à notre dernier échange ^^) Oui, il y a des moments qu’on ne peut oublier et pourtant dont on appelle avec urgence le renouvellement du souvenir !!!
  6. #6
     
    gravatar
    MarieO a gazouillé  :
    Je relis et relis encore, me délectant de cette grammaire succulente et des plaisir liés à ces proposition relatives et interrogatives, espèces en voie d’extinction.

    Très jolie photo.

  7. #7
     
    gravatar
    Lo a gazouillé  :
    Pour sur on ne s’en plaint pas bien au contraire ! ;)

    Ça me rappelle des bons souvenirs d’une relation au Québec du masochisme pur et dur – 5000km t’es folle ma pauvre! Enfin.. – , mais des retrouvailles toujours sans pareil..

  8. #8
     
    gravatar
    Ange solaire a gazouillé  :
    Comment s’hérisse la peau sous les premiers frôlements de la main tant espérée? Que murmure le soupir trop longtemps contenu qui s’échappe au bord des lèvres aimées?

    Vous avez là des questions qui ont un écho dans ma vie…

    Merci de partager ces mots, ils sont magnifiques parce que si forts et si doux à la fois…

  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Chouette que la grammaire soit ainsi au services de nos rêves… (Oui, la photo me parle beaucoup, aussi !)
    Ah, oui, effectivement, 5000 km, faut le faire. Moi j’ai eu une amourette transatlantique aussi, il y a fort fort longtemps, mais qui ne s’est jamais incarnée. Souvenirs, souvenirs…
    Je me suis dit, en effet, et quelques signes extérieurs me l’ont aussi confirmé, en rédigeant ce court texte, qu’il avait une portée bien au delà de ma propre expérience ! Merci en retour pour ce commentaire très doux, lui aussi !
  10. #10
     
    gravatar
    Lo a gazouillé  :
    Oui, rien que ça. Quoi que révélatrice elle fut aussi destructrice. Il y a ces relations qu’on aime retrouver mais qui paradoxalement se révèle être un poison. Enfin sevrée même si certaines bonnes choses restent :)
  11. #11
     
    gravatar
    FLORENCE a gazouillé  :
    Non pas du tout sentie obligée, je trouve ce texte beau et qui me parle
  12. #12
     
    gravatar
    Cristophe a gazouillé  :
    Peut-être qu’en frôlant l’autre, chaque peau se dit “Tiens, une bactérie que je ne connaissais pas”.

    (Je ne suis même pas désolé d’écrire une bêtise sur ta poésie.)

  13. #14
     
    gravatar
    dandyjoueur a gazouillé  :
    Je vous le dirai bientôt…j’ai à la fois hâte (beaucoup) et peur (un peu)…

    (promis, je reviendrai vous l’écrire…)

  14. #15
     
    gravatar
    LehAo a gazouillé  :
    Te faut le dire : ‘Ce texte est splendide.’
    ah d’autres l’ont déjà dit. ah….

    … n’empêche… il faut se dépêcher de renouveler le tissu des retrouvailles si elles sont ainsi. Sisi.

    Bel ouvrage, Monsieur.

  15. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Ah, s’il y a encore de bonnes choses qui subsistent, c’est un moindre mal !
    Je te taquinais :) Tant mieux si ce texte résonne en toi !
    C’est un commentaire à bacille.
    Plus souvent qu’à votre tour !
    Oui, n’hésitez pas à partager ici vos vibrations…
    Bienvenu ici et merci pour ce commentaire chaleureux. Oui, il faut se dépêcher mais on n’a pas toujours toute la latitude souhaitée pour réduire les distances (géographiques comme temporelles !).

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>