Articles classés dans la catégorie : cuisse

[1502] Le fil du souvenir

Le fil du souvenir

Hier fut, irrémédiablement.Je m’accroche au fil de ce souvenir pour inventer un demain qui, bien sûr, ne sera pas. En tout cas, pas comme je le projette. Je ne suis pas une Parque filant le destin. Lis-moi, non pour qu’advienne ce que je projette, mais pour t’emplir de mon présent, de ce rêve qui m’habite… Vite ! la suite »

[1499] Enfin officiellement récompensé !

Enfin officiellement récompensé !

Ah ! Vous le savez, ami·es lecteur·rices, je ne cours pas après la gloire ni les médailles ; je suis adepte du « pour vivre heureux, vivons cachés » et votre présence ici est ma plus belle récompense – et c’était encore mieux si elle se manifeste activement en commentaires (#jdcjdr). Toutefois, en 45 ans d’activité sexuelle plus ou… Vite ! la suite »

[1498] Ffffffffff…

Ffffffffff…

Avant-propos Je sais que ça ne saute pas aux yeux, mais ce burp est vivant. Outre les nouveaux articles (que j’espère poster plus régulièrement cette année – qui vivra verra), il m’arrive régulièrement d’aller relire d’anciens articles, d’en remanier quelques phrases ou simplement d’y corriger quelques fautes. Souvent aussi, je pleure sur des liens qui… Vite ! la suite »

[1495] Brèves de partouzes

Brèves de partouzes

Plug n play Même si les occasions de me faire enculer restent rares, il est utile de se parer pour toute opportunité ; de plus, un dispositif exerçant une légère pression sur ma prostate est toujours bon à enfiler. Voici pourquoi, à je-ne-sais-quel moment de la soirée, je saupoudre d’un film de lubrifiant un joli petit… Vite ! la suite »

[1494] About last night

About last night

Je l’évoquais dans la note précédente, je me suis fait labourer le cul hier soir. Après avoir porté toute la soirée un ou deux plugs de taille respectable (pas en même temps, cette fois !) , j’avais une méchante envie de sentir mon cul envahi, et j’en faisais part à Pascualina.

[1493] Putative (triolingo)

Putative (triolingo)

Je ne sais même pas à quoi elle ressemble, et ça n’a que très peu d’importance. Nous baisons déjà depuis quelques heures, Pascualina et moi, quand elle m’évoque cette amie espagnole rencontrée il y a peu et qui compte sur elle pour la faire progresser dans son épanouissement sexuel (un rôle de médiatrice au musée… Vite ! la suite »

[1490] Accélérateur de parties cul

Accélérateur de parties cul

Alors, oui, j’avoue, je recycle un jeu de mot de mon cru : j’avais déjà qualifié ainsi mon ami P*** grand ordonnateur de soirées mémorables. Mais, vu que je commence à m’établir dans la place, et que la fréquence des soirées que j’organise va croissant (souvenez-vous, deux ans séparaient la première soirée de la deuxième !),… Vite ! la suite »

[1488] Mambo n°3

Mambo n°3

C’est avec beaucoup de plaisir et d’excitation anticipé·e·s que je vous annonce la tenue, dans la torpeur estivale, de la troisième édition de mon orgie électro-nique. Arrivera-t-elle au niveau vraiment épatant de la précédente édition ? Voilà un défi à relever par chaque participant·e ! Même protocole que précédemment : si vous n’avez pas reçu encore mon invitation,… Vite ! la suite »

[1487] Fantaisie caniculaire

Fantaisie caniculaire

UN C’est toujours comme ça que mes rêves commencent ou finissent : elle est étendue de tout son long sur le ventre, sa tête bouclée enfoncée dans l’oreiller, et son cul tendu vers le ciel, rouge d’avoir réclamé trop longtemps le baiser du cuir (un scandale d’avoir le cul qui rayonne autant quand l’air sec peine… Vite ! la suite »

[1486] Ondinisme

Je ne sais pas si vous vous désaltérez dans le courant d’une onde pure, ami·e lecteur·trice, mais je vous propose de vous divertir dans le courant d’une onde impure, puisque j’ai l’immense joie et l’honneur d’être invité dans la célèbre émission Pulsions d’ETK Station. Pour le direct, ce sera donc mercredi 7 juin (demaiiiin) de… Vite ! la suite »

[1482] Brève d’été (3) – Songe d’une nuit d’été

Je suis en plein rêve et il s’annonce délicieux.Ézéchiel (mettons qu’il s’appelle ainsi) m’invite à une fête des sens chez lui. C’est un jeune homme moderne, environ 28 ans, il porte une barbe, il a la peau mate et je crois qu’il joue dans des films pornos féministes. Il y a déjà deux filles avec… Vite ! la suite »

[1481] Prosélytisme

Prosélytisme

Boulevard de Sébastopol, à Paris, il y a deux clubs qui se jouxtent. Le premier, le « Sun City », est un club gay. Le second, « l’Éclipse » (dont j’ai plusieurs fois parlé ici) est un club hétéro réservé aux couples.De ce que je crois savoir, le Sun City occupait jadis l’emplacement complet, et a été raboté pour… Vite ! la suite »

[1480] Brève d’été (2) – Petit théâtre

Dans notre chambre estivale, les nuits n’apportent pas tout à fait la fraîcheur attendue après une journée de chaleur. Faible amplitude de température. Comme nous n’avons pas de climatiseur, le ventilateur est indispensable.C’est notre premier été dans cette maison, nous en prenons la mesure au fil des jours paisibles que nous y passons, toi et… Vite ! la suite »

[1479] Wesh la musique t’es bonne !

Wesh la musique t'es bonne !

Après la jolie fête de juillet 2020 (deux ans, déjà ! Tempus fugit…), j’ai l’agréable possibilité de remettre ça au plein milieu du mois d’août parisien. J’envoie à ami·e·s des invitations comme des bouteilles à la mer vers des navigateurs possiblement en croisière à l’autre bout de la terre ou du département. Je t’ai oublié·e ? Fais-moi… Vite ! la suite »

[1478] Brève d’été (1) – Sexe photovoltaïque

Je m’étonne de la vitesse à laquelle je me suis habitué à la sensation de nager nu. Jusqu’à présent, les occasions étaient plutôt rares et me procuraient une sensation d’intense liberté ; et plus précisément une sensation difficile à décrire de l’eau circulant autour de mon sexe sans la protection d’un maillot.Que je plonge, que je… Vite ! la suite »

[1477] De ce côté du miroir

De ce côté du miroir

Il n’y avait pas de miroir judicieusement placé dans cette chambre d’hôtel. Bien en face du lit, on pouvait tout juste espérer voir transparaître nos silhouettes floues se former sur l’écran noir du téléviseur. Pour trouver un grand miroir, il fallait aller dans le couloir de l’entrée, là où l’armoire, celle qui recelait deux peignoirs… Vite ! la suite »

[1476] Pornographie(s)

Pornographie(s)

Avant-propos Twitter me donne, de temps à autre, l’opportunité de relire quelques-uns de mes anciens textes. Par le truchement d’une petite extension que j’ai installée et qui tweete en mon nom un peu de pub pour une des notes publiques tirée au hasard du corpus. Je ne les lis pas systématiquement, plutôt quand ils font… Vite ! la suite »

[1475] Deuxième carte postale d’Utopia

Deuxième carte postale d'Utopia

Il est 18 heures et je décide avec gourmandise d’embrasser les derniers rayons du soleil qui dément en cette fin de journée les prévisions de météo médiocre. Je claque de façon légèrement trop démonstrative le clapet de mon ordinateur portable, mettant ainsi fin à ma journée de travail, je glisse à la hâte ma serviette,… Vite ! la suite »

[1474] Carte postale d’Utopia

Comm' si la terre penchait, mes orteils, le sable, la mer, le ciel bleu

Tu te souviens de cette ruelle devant laquelle nous ne sommes pas passés ? Nous sortions du restaurant, nous avions descendu à deux cette bouteille fameuse de Bourgogne, j’étais gai, j’avais envie de toi, je t’ai proposé de nous soustraire du regard des nombreux passants de la grande ville où nous n’étions pas en nous faufilant… Vite ! la suite »