[156] J’ai niqué

ma montre au concert de Peaches.

La soirée aurait tout à fait pu prendre une autre tournure. Je me serais installé quelque part, dans la salle, plutôt au fond, et j’aurais apprécié le rock tonique de Peaches qui porte terriblement bien son nom (quelle pêche !), j’aurais dansé sur les morceaux les plus entraînants et montré ma joie sur les autres en gigotant des mains.

J’aurais bu une deuxième bière (la première, prise à mon arrivée, 3€50 le demi de Kronenbourg, c’est plus pour perpétuer la tradition des concerts que j’en ai pris une).

Seulement voilà, je suis arrivé tôt (c’est à dire à l’heure), je me suis assis à côté de ceux qui étaient assis, au centre, à peu près au cinquième rang… Et là, tout était différent…

medium_montre.jpgAmi lecteur, je t’informe que moi, Comme une image, burpeur pré-quarantenaire, j’ai pogoté. Si, si. J’ai retiré ma chemise car la chaleur était vive, me retrouvant alors en marcel gris (eh oui carrément, avec même pas un truc rigolo écrit dessus genre « I fucked your girlfriend », trop drôle) entouré de quelques autres fous furieux (un peu plus fous et un peu plus furieux, pour certains ayant abusé de substances prohibées — je ne fais pas référence ici à la Kronenbourg pression) et on bougeait dans tous les sens au rythme des accords de guitare.

La transpiration aidant, le bracelet de la montre que je portais au poignet (comme la plupart des gens) commençait à glisser. Et ce qui devait arriver arriva, il a fini par s’ouvrir, montre tombée à terre, écrabouillée, aiguille des minutes ayant « repris sa liberté » (cf. notre photo du jour).

Je précise au passage que la montre continue de fonctionner et que je dispose de l’heure désormais à 15 minutes près, environ. Ma montre étant devenu une montre gousset au passage.

Ahhhh mais c’était un putain de bon concert.

Parmi les messages forts et à haute portée philosophique diffusé par Mzelle Peaches, je retiens ceux-ci :
— 2 boys 4 every girl
— I don’t want to choose between boys and girls

Au rayon déception, je signalerai juste que la chanteuse a gardé jusqu’à la fin sa culotte et son soutien-gorge. Petite joueuse ! (Alors qu’un groupie a réussi à venir montrer ses fesses une demie seconde).

₪ ₪ ₪ ₪

Une pensée pour M*** qui n’avait pas la pêche, elle.

9 gazouillis sur “J’ai niqué”  

  1. #1
     
    gravatar
    presque drôle a gazouillé  :
    Alors ta montre s’est éclatée aussi ?

    (désolée.) (je jure que je baisse la tête)

  2. #2
     
    gravatar
    wondercinamona a gazouillé  :
    je me demande ce que j’aurais “niqué” moi si j’étais venue….
    bons baisers de finlande!
  3. #3
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    presque >
    Ta blague est à tomber par terre !

    supercannelle >
    Je ne sais pas. Tu aurais niqué la chaîne du froid ? ;-)

  4. #4
     
    gravatar
    dar es salam a gazouillé  :
    j’ai pogoté y’a quelques mois… j’ai flingué mon sac à dos (???) et le lendemain, j’avais l’impression d’avoir fait un marathon… mais, bon, apparemment, je fais moins de “sport” que toi…
  5. #5
     
    gravatar
    presque tombée a gazouillé  :
    je préférerais que tu te roules par terre, mais bon… tu dois être fatigué.
  6. #6
     
    gravatar
    Comme par terre a gazouillé  :
    dar es salam >
    J’étais en pleine forme le lendemain et je suis même allé chez mon client à vélo.
    Hop… 28 minutes le matin, 32 minutes le soir (y’avait un peu de montée).
    Je me sens comme Lester Burnhamm dans American Beauty :-)
    (en plus maigrichon bien sûr)

    presque >
    J’ai reçu le prix de floor 2006.
    (Ouais, je suis fatigué)

  7. #7
     
    gravatar
    Roumi a gazouillé  :
    J’ai niqué ma housse… comme dirait Walt Disney… :-)
  8. #8
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Mais tu n’es pas seul à pogoter après 40 ans. Je me souviens du concert de Trust (juillet 2006) que je suis allée voire avec la soeur et le frère de ma mère, plus la femme de celui-ci, avec plus de 20.000 personnes. Mon tonton était fan du groupe durant ses années d’étudiant, mais vu le grabuge, il a préféré peloter sa femme au loin. Résultat, je me suis retrouvée avec tata, 50 ans, au premier rang et dans l’oeil du cyclone. Elle a ainsi pogoté, mais à son corps défendant, s’accrochant misérablement à mes épaules. Par contre, le lendemain, c’était ses côtes qui étaient niquées. Bande de voyous!
  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Roumi » Ton gourdin est-il toujours rangé dans sa housse, mon ptit Roumi, ou bien tu as fait ton cuming out ?

    Storia G-T » Je n’ai jamais prétendu que j’étais le seul ! Je dis juste que moi, il m’a fallu attendre d’avoir 38 ans (au moment où j’écrivais cette note !) pour que ça m’arrive et c’était fun (et ça ne m’est pas ré-arrivé depuis).
    Sinon, pour ton anecdote : tous des anti-sociaux !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>