[408] Nos désirs, vos mensonges

MagicÀ l’occasion d’un petite séance de shopping au Printemps en compagnie de ma chère compagne, pour renouveler un peu son stock de lingerie (je mentionne au passage qu’il s’agit d’une initiative à elle, qu’il ne soit pas dit ici que je ne rends pas grâce aux efforts qu’elle fait occasionnellement ; n’allez pas non plus imaginer qu’elle allait profiter de l’occasion pour me faire un strip-tease ou une pipe en cabine d’essayage, on n’en est pas vraiment là), j’ai remarqué le catalogue « Magic », devant un présentoir rempli de boîtes diverses, toutes marquées « Magic ». Je feuillette le catalogue. Pas le moindre frou-frou, pas de pièces de dentelles à faire frémir mes naseaux. Non, une succession de pages sur le modèle de celle scannée ci-contre (NB : les autres miniatures plus bas sont cliquables pour être agrandies).

Sur 36 pages, c’est un défilé de sous-vêtements, d’accessoires, pour remonter les petits seins (Wonderbra a démocratisé l’accessoire il y a une quinzaine d’années, mais la concurrence prospère), faire paraître rebondi un cul s’il est jugé trop plat, rentrer le ventre, affiner la taille, embellir le décolleté, cacher les tétons (NB : il existe désormais également des accessoires servant exactement au contraire, à savoir simuler des tétons en érection), renforcer les épaules, « corriger les rondeurs disgracieuses » (sic), remonter des seins qui tombent, etc.

MagicToi qui es trop ronde ou trop plate, Magic va faire des miracles pour toi et te rendre un peu plus conforme à notre norme esthétique, à nous les mecs. On te veut avec des seins fermes, qui ne tombent pas mais qui débordent de la paume, on te veut avec un cul à faire bander un mort, tortille le bien quand tu passes devant nous pour nous exciter, on te veut avec un ventre plat et des cuisses sveltes, ne va pas croire que ta peau d’orange et ta cellulite pourraient un instant s’assortir avec les bourrelets de nos ventres gonflés de bière (tu sais, la quarantaine, c’est pas facile pour nous, sois compréhensive, quand on avait 20 ans, on pouvait vider le frigo sans prendre un gramme mais c’est fini).

MagicLa mode (ce n’est pas un scoop) nous renvoie avec constance des images de corps incarnant prétendument nos canons de beauté moderne, beauté tellement factice que les plus belles des plus belles femmes doivent subir le coup de bistouri indolore de Photoshop qui gommera toute « irrégularité », un grain de beauté ici, le relief d’un os là. Accroche-toi, accroche-toi bien, femme de la rue, femme commune, pour encaisser l’impossibilité d’atteindre ce rêve-là, si tu y crois.

Bien sûr, tu pourras toujours refuser de manger de cette magie-là, rester nature, comme tu es, te contenter d’un régime à l’approche de l’été (ou pas), avaler un slimfast à l’occasion pour te donner bonne conscience et te limiter au Wonderbra si ta poitrine n’atteint pas le 90C. Tu trouveras des hommes qui t’aimeront comme tu es, d’autres qui te cracheront à la gueule leur aigreur de ne pas être de ceux qui se tapent des mannequins, de ceux à qui on aura aussi fait briller le miroir aux alouettes et qui y auront cru.

MagicMais tu peux aussi acheter un petit bout de ce rêve, à peine un parcelle (parce que probablement que si tu as besoin de « gagner une taille », c’est que tu as probablement besoin d’en gagner 6 ou 8 pour ressembler à un mannequin anorexique). Alors je t’imagine enfilant ta gaine amincissante et remonte-fesses, ton soutien-gorge push-up aux coussinets gonflables adaptables, tes épaulettes sporty, posant tes bandelettes de maintien transparentes adhésives. Je t’imagine faire de l’effet à cet homme, au cours de la soirée, cet homme qui ne ressemble pas vraiment à ceux que tu croises tous les matins dans le métro (ils sont chouettes avec leur regard en acier-velours, leurs muscles saillants et leur abdos en béton sur ces affiches 4×3), cet homme à qui on ne vend pas encore la ceinture abdominale Magic qui transforme la bière en tablette de chocolat, ni la postiche Magic qui transforme un crâne déplumé en crinière (mais ça viendra, patientez quelques années, ça viendra). Il aura envie de coucher avec toi alors tu accepteras parce que son envie aura éveillée la tienne. Vous vous retrouverez dans sa chambre ou la tienne et quand tu enlèveras ta robe, et tout le bordel qu’il y aura en dessous, quand tu te montreras à lui telle que tu es, que restera-t-il de son désir ?


Épilogue : on a trouvé un magnifique ensemble Princesse Tam-Tam noir et blanc. Ma femme est superbement bandante, quand elle le porte, nue, avec ses petits seins et son ventre mou de quarantenaire bipare. 

31 gazouillis sur “Nos désirs, vos mensonges”  

  1. #1
     
    gravatar
    Flore a gazouillé  :
    Une merveille de note, simple, concise et efficace… ca fait du bien par ou ca passe.
  2. #2
     
    gravatar
    Miss N. a gazouillé  :
    Ca booste le pire des lundis matins ça… rire
    Ceci dit c’est pas pire que de se colorier le visage, d’avoir les ongles longs et peints, de se teindre les cheveux d’une toute autre couleur que la sienne, de porter des lentilles colorées pour modifier la couleur de nos yeux… etc etc… et j’en passe…

    Je n’ai rien contre le maquillage attention hein… sourire… c’est juste que je trouve ça laid d’en faire des tonnes…

    Bises et bonne journée

  3. #3
     
    gravatar
    Agatha a gazouillé  :
    J’aime beaucoup la réalité dégagée par cette note (même si j’ai encore la chance de ne pas avoir recours à ce type de supercherie et, si un jour je devais avoir le ventre flasque, les seins en gants de toilettes et les fesses trop molles, jamais je ne dépenserai la moindre petite pièce pour ces trucs là !!! Quel tue-l’amour !!!). Cela me rappelle les filles qui en font des tonnes (pour reprendre l’expression de Miss N. ;-)) lorsqu’elles sortent en boîte : tu m’étonnes que le mec ne lui laisse pas son numéro de téléphone (ou lui dit : “Je t’appelle”) au petit matin, lorsqu’il voit tout ce qui a “fondu” (le maquillage et le reste).

    Sinon, j’aimerais rencontrer quelqu’un qui m’aimera aussi avec un “futur” petit ventre, un “futur” seins qui tombent (un peu), un “futur” fesses plates (quoique, avec la cambrure que j’ai… ;-)). Ravie que vous ayez trouvé quelque chose de beau et qui te fasse de l’effet ;-)

  4. #4
     
    gravatar
    Charlotte a gazouillé  :
    oh mais, on peut aussi être en couple, et mettre des wonderbra, ou des soutifs pigeonnant !!! mais il est vrai que dans ce cas, le partenaire aime déjà le corps de sa femme, et lorsqu’elle se désappe, il ne se rend pas compte de ce qu’elle a pu lui cacher… Bon d’accord, je ne parle que des soutifs, car jamais je ne pourrais porter tout le reste !
    Je préfère faire des effort, faire un agréable régime Wet Wet, continuer de cuisiner, et garder quelques rondeurs… car de toutes façons, même après un vrai régime où je perds des kilos, je reste ronde… mais une belle ronde… ah… c’était une belle période ! (humeur nostalgique)…

    autrement… je suis d’accord avec toi : princesse tam tam, c’est superbe… encore faudrait-il que cette marque fasse les grandes tailles (je parle des soutifs)…

    profite de ta femme ! ;-)

  5. #5
     
    gravatar
    lapetitebrune a gazouillé  :
    soupir
    merci Mr Cui d’écrire de ce genre de jolies notes qui remontent ni les seins ni les fesses mais bien le moral
    parceque je frise la trentaine et je suis déjà en piteux état et pourtant mon Homme me regarde toujours avec des yeux de loup de Tex A. ou comme une glace à la fraise dès que je suis nue…incompréhensible mais si bon…
    bref kilos, trucs qui tombent etc…ne sont pas facteurs de désir ou non désir.
    et c’est toujours MIEUX quand c’est un mâle qui le dit.
  6. #6
     
    gravatar
    Yopiyop a gazouillé  :
    Ce que vous dites dans votre note, c’est finalement ce que toute nana un peu sensée se répète avec beaucoup de persuasion quand elle feuillette un magazine et qu’elle constate avec un peu de déception que JAMAIS elle ne sera comme les grandes blondes aux petits seins et aux épaules de cintres. Elle se dit “bah, peu importe, les mecs ne sont pas dupes, quand même!”. Ca fait du bien que vous confirmiez tout ça ;D!

    Moi, j’ai 23 ans, j’ai des formes, plein, partout, j’ai pris l’option “je suis foutue en sablier” à la naissance, et puis, finalement, passées les années ingrates de l’adolescence où on se dit que le sablier, c’est moins bien que la planche à pain, eh bien on s’habitue, on s’aime, même. Et mon homme, pourtant plus jeune que moi, adore toutes ces formes, tout autant que j’adore ses poignées d’amour et ses confortables et adorables petits bourrelets. Ca fait moins mal qu’un os, d’abord.

  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Flore > Moi, je fais toujours du bien par où je passe :-p
    (À quelques exceptions près, pas vrai *l’intéressée* ?)

    Miss N. > Il y a quelques différences, tout de même, notamment que le maquillage est visible alors que ces attributs sont, eux, dissimulés.
    Les lentilles de couleur, je n’en ai jamais vue encore. Enfin, de près, disons. J’aimerais bien voir ce que donneraient des yeux bleus sur moi mais je pense que je serai incapable d’enfiler une paire de lentilles.
    Bonne journée itou.

    Charlotte > Oui, ma femme en met, d’ailleurs, de temps à autre des wonderbra. En revanche, et malgré mes demandes, et malgré ses petits seins très fermes, elle refuse de ne pas en mettre alors que pouvoir caresser des seins nus juste en glissant sa main sous un t-shirt ou un pull, hum…

    Puis-je me permettre une remarque : tu dis que tu es une (belle) ronde, mais ton burp n’est illustré que par des photos de très belles personnes minces (j’émets l’hypothèse que ce soient les acteurs du film éponyme). N’empêche que, fatalement, le lecteur projette sur Charlotte, Big & Miranda des images de corps qui ne sont pas les leurs… Pourquoi ne pas illustrer alors avec des images de belles rondes ?

    lapetitebrune > Je commence à penser que ma note est un peu démago ;-) Peut-être que je prépare le terrain pour espérer la clémence de mes partenaires sur mon ventre de presque-quarantenaire, mon crâne dégarni, mes fesses… euh non mes fesses sont toujours sublimes :-)))

    Yopiyop > C’est ce que toute nana sensée se répète, c’est ce qu’elle lit sans arrêt dans les magasines, ces mêmes magazines qui continuent de diffuser abondamment les photos que leurs articles faux-cul (ah, encore du faux !) dénoncent.
    Et avec une femme sablier, comment voit-on le temps passer ?

  8. #8
     
    gravatar
    Charlotte a gazouillé  :
    CUI : oui, les photos qui illustrent les articles sont maintenant des vignettes pour que le lecteur sache rapidement qui parle…
    ensuite, pour mettre des photos de femmes rondes, je pourrais, c’est simplement que lorsqu’on met une photo différente des visages de nos “acteurs”, on essaye d’en trouver en rapport avec ce qu’on raconte…
    mais je reconnais que je n’ai guère de photos de jolies rondes… hormis des peintures anciennes, vue ma formation

    : oui, moi aussi j’essaye de me répéter que les magasines nous vendent des femmes “fausses”, mais j’ai encore du mal…

    mais j’essaye aussi de me convaincre que mes amours aiment mes rondeurs… sauf que la relation d’appréciation-haine que j’ai vàv de mon corps ne s’efface pas facilement !

  9. #9
     
    gravatar
    Yopiyop a gazouillé  :
    Mon homme m’a justement fait cette remarque, il y a quelques semaines. J’avais acheté un magazine dit “féminin” (i.e. : on y cause maquillage/fringues/psy de comptoir/témoignages palpitants d’inconnues plus ou moins réelles/sexe – si l’on veut-/kilos en trop/pubs -une page sur deux quand même) pour lire sur la plage. En titre, quelque chose comme “marre des régimes, soyons rondes, soyons belles, on s’en fout”. Très bien. Parfait. Intéressant. Ca avait le mérite de changer du “perdez 4 kilos en trois jours sans les reperdre avant le bikini”. L’article n’avait par ailleurs pas vraiment d’intérêt, mais bon.
    Après lecture, chérichou et moi échangeons nos magazines (ouioui). Il feuillette, mi atterré, mi intéressé. Avant de me faire remarquer que les publicités qui parsèment ledit article montrent toutes de grandes adolescentes maquillées à la truelle, avec une moue boudeuse très “ouais ouais, regarde moi, mais touche pas”, et, surtout, frôlant l’anorexie. Je me demande comment on peut pousser le cynisme à ce point, balancer des discours démagos et lénifiants aux nanas tout en continuant à leur montrer des images qui disent exactement le contraire – et les images, c’est quand même ce qu’on retient le plus facilement…

    Quant au sablier… il faut demander à mon chéri, je pense! Il n’a pas l’air de s’en plaindre, au contraire!

  10. #10
     
    gravatar
    cassiopée a gazouillé  :
    Super article :-). C’est vrai que qd on observe tout ce que certaines femmes s’infligent, soit disant pour plaire aux hommes, (mais des fois on se demande, est-ce que ce n’est pas plutôt le poids des conventions infligées par la société et les femmes elles-mêmes, on voit rarement des hommes aimer des femmes sans formes) ça fait peur. On n’est pas très loin des femmes corsettées du XIXème qui ne pouvaient plus respirer. Pour répondre à Yopiyop, on est ds une société complètement skizo. Pleins de pubs pour la bouffe, en dessous des messages sibilins hypocrites, et puis après on nous demande de ne pas avoir de kilos en trop (et mm plutôt d’en manquer). Vendredi soir, j’ai vu un reportage sur la 3. Il y avait notamment des ados anorexiques. Une l’était depuis l’âge de 10 ans, au risque de ne plus pouvoir grandir. Il y a mieux à faire à cet âge qu’à se jeter dans des régimes. Quel gachis.
  11. #11
     
    gravatar
    Charlotte a gazouillé  :
    ah, les régimes pour les enfants… je pourrais en parler des heures, tellement mes parents étaient obsédés par mon sur-poids…
    d’ailleurs ma tendance au grignotage vient justement de mon premier régime draconien, à l’âge de 8ans… regarder ses frères & soeurs manger de la purée, tandis que l’on m’obligeait à prendre des épinards (sans crème évidement !) m’a traumatisée… et depuis, j’ai un rapport très conflictuel avec mon corps…
  12. #13
     
    gravatar
    Miss S a gazouillé  :
    Je confirme, les “nanas” des magazine sont retouchées à mort…
    Pour exemple, énorme mais vrai (expérience professionelle oblige), pour une pub de chez ChA.EL, le shoot de départ est une très jolie femme d’environ 35 ans, hé bien la pub finale nous servira une minette anorexique d’environ 15 ans. Véridique. Choquant. => nez aminci, menton fuyant (il ne faut “surtout pas voir la machoire!”), yeux bridés, effacement des “ridules” et des pores de la peau ! Tout y passe passe…
    Absolument rien à voir avec le réel.

    Ça n’empêche pas de faire du sport… ;)
    Et puis il vaut mieux avoir un petit ventre et quelques fois le rentrer : l’air de rien au moins ça fait un peu travailler les abdos, alors qu’avoir un ventre constamment relaché serré dans un “slim body”… n’arrangera rien à terme (et en plus pas sûr que ce soit bon pour la circulation sanguine).

    En tout cas, merci CUI, de rassurer les femmes (un peu) ronde sur leur pouvoir de séduction. clap clap !

  13. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Charlotte > Bon ok je ne dirais plus rien sur ta ligne éditoriale !
    Pour ce qui est des hommes et des rondeurs, y en a qui aiment, d’autres qui n’aiment pas. Il faut de tout pour faire un monde !

    Yopiyop > On a parlé de l’allure mais on n’a pas encore parlé de l’âge ! Mais c’est pareil, c’est le grand écart. On photographie des filles qui ont à peine la moitié de l’âge des lectrices… Pfff…

    cassiopée > Pour les formes, les mecs sont parfois un peu pénibles : ils aiment (généralement) les gros seins mais pas les grosses fesses qui vont (généralement) avec ;-)

    Charlotte > Un régime à 8 ans ??? parce que tu grignotais ?

    Yopiyop > Oui, cette pub est assez effrayante quand même ! Faudra que je prenne le temps de lire l’article de ton lien, ça a l’air intéressant (mais long !).

    Miss S > Oui, oui, certes, on commence à le savoir qu’elles sont retouchées. La pub que signalait Yopiyop a beaucoup fait pour la divulgation de ces pratiques.
    Pour compléter ton message sur le sport, mesdames, mesdemoiselles, un truc ‘achement important que vous soyez maigres ou grosses : MUSCLEZ VOTRE PÉRINÉE !

  14. #15
     
    gravatar
    Charlotte a gazouillé  :
    pour le blog, tu peux continuer de faire des critiques, je continuerai de te répondre !!! ;-)

    alors, non, je n’ai pas fait de régime parce que je grignotais… mais parce que j’étais grosse… et la conséquence du régime a été le grignotage !!!

    je me demande s’il n’y avait pas eu une contre-pub, un beau qui devenait moche ?
    et pour muscler le périnée… oui, c’est très important !!! ;-)

  15. #16
     
    gravatar
    Miss S a gazouillé  :
    Ha ben, oui, bien sûr ! Excuse moi, je l’avais oublié celui-là ! :)
  16. #17
     
    gravatar
    TocirbA a gazouillé  :
    Il y aurait donc tromperie sur la marchandise ?? Lol ;)
    Ca veut dire que les hommes doivent quand même se méfier de ce qu’ils voient : ce n’est plus représentatif de la réalité ! Lol
  17. #18
     
    gravatar
    *l'intéressée* a gazouillé  :
    > à Cui Cui : Moi, je dirais plutôt que ça exceptionne — plus du tout du coup — par où tu ne passes pas… non ? ;)
  18. #19
     
    gravatar
    Yopiyop a gazouillé  :
    ;) Oui, c’est un peu long, c’est vrai, surtout qu’il y a une réplique un peu plus loin sur le site… Mais ça vaut le coup, franchement!
  19. #20
     
    gravatar
    Vintage a gazouillé  :
    Incroyable !

    L’emballage flatterait donc la marchandise pour augmenter le nombre de décisions d’achat, comopulsifs ou non ?

    Incroyable. Incroyable…

    De là à ce que le marketing s’en aperçoive et que la pub s’en serve…
    Méfions nous du futur…

    V., qui préfèrera toujours une wondergirl dans ses bras qu’une girl dans son wonderbra. ;-)
    (pas taper les filles, pas taper !)

  20. #21
     
    gravatar
    teberli a gazouillé  :
    C’est trop si je dis que c’est une note tendre ?????
  21. #22
     
    gravatar
    noir intense 35 a gazouillé  :
    Tu me fais penser à une chanson de je ne sais plus qui, qui disait qu’il avait rencontré la nan en boîte et qu’elle était canon et puis qu’au final, seuls dans une chambre après avoir enlevé l’attirail c’était la catastrophe…
    Le refrain disait : ” des petits seins et un gros cul, elle m’a déçu…”
  22. #23
     
    gravatar
    Miss N. a gazouillé  :
    Pour moi c’est la même logique… camoufler ou se rendre plus belle avec “trop” d’artifices. Je n’ai rien contre le maquillage (euh je me maquille un peu… sourire) mais je faisais plus allusion à tout ce qui était too much.
    Maintenant oui le maquillage est visible, mais au fond l’essentiel devient alors invisible, non ?
    C’est le côté excessif dont je parlais dans mon comm… le côté package.
  23. #24
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Charlotte > Mais comment ça se fait que tu fusses grosse quand tu étais jeune alors que tes frères et soeurs ne l’étaient pas ?

    Miss S > Je te pardonne ! (je suis trop bon)

    TocirbA > Oui, oui, c’est pour ça que des émissions comme “Arrêt sur images” sont salutaires parce qu’elles apprennent aux gens à prendre du recul par rapport à ce qu’ils voient/lisent/entendent. Même si cette émission ne s’attardait pas spécialement sur les wonderbra (encore que Daniel Schneidermann aimait bien s’entourer de ravissantes jeunes journalistes).

    *l’intéressée* > Mouais admettons ! (c’est pas très clair ton truc, même avec les mots qui manquaient rajoutés.)

    Yopiyop > Pas encore eu le temps ou le courage de le lire. ça viendra.

    Vintage > Dis, tu ne bosserais pas dans la pub, toi ? :-p

    teberli > Euh, tu crois que c’est un gros mot ici ?!

    noir intense 35 > J’ai aussi le souvenir confus d’une bédé comique un peu sur le même principe, où la nana à la fin va jusqu’à enlever son œil de verre et sa jambe de bois, mais je n’arrive pas à me souvenir de son auteur (Gotlib ?)

    Miss N. > Tu sais, je ne voudrais pas non plus faire croire, à travers cette note, que je n’aime que les femmes au naturel (comme le thon ??). J’apprécie un regard souligné au khôl, une poitrine mise en valeur, une jolie paire de chaussures ou de bas… Tu as raison, c’est une question de dosage.

  24. #25
     
    gravatar
    Cruella a gazouillé  :
    Salut ! Je découvre ton blog via celui de La Sorcière…
    J’aime beaucoup ce billet qui nous rappelle que l’on doit rester nous-mêmes, qu’il suffit simplement de savoir se mettre en valeur, et ne pas oublier que les Messieurs ne s’enfuieront pas en courant au moment de passer à l’acte s’ils voient que nous avons un peu de “peau d’orange” si nous, Mesdames, savons faire tout ce qu’il faut pour les attirer, les prendre et les retenir dans nos filets….

    Juste une petite chose :
    Yopiyop, cela peut être aussi frustrant, voire complexant d’être une planche à pain (comme tu dis) que d’avoir des rondeurs… Il ne faut pas l’oublier, car faire du 85B, c’est hors norme aussi !!!

    Bisous de Cruella

  25. #26
     
    gravatar
    Agatha a gazouillé  :
    Pour en revenir au périnée, j’ai des amies qui n’ont pas vu l’importance de la rééducation, tout simplement parce qu’elles n’avaient pas de “fuites urinaires”. Ma sage-femme (parce que, moi, je l’ai faite la rééduc, je trouvais cela hyper important, surtout avant de reprendre une activité sportive) avait dit à l’époque, qu’elle voyait arriver des tas de quarantenaires complètement paniqués, avec des fuites urinaires et qui devaient de ce fait, faire une rééducation un peu plus approfondie (avec un truc qui ressemble à un gode m’a t-on dit, donc assez désagréable… OUI dans ce cas, ça l’est ! ;-)), suite à la reprise d’un sport.
    Donc, comme le dit si bien Comme une Image (on constate à quel point cet homme aime LA femme) : pensons à muscler notre périnée (unpeutouslesjourshophophopetdemeilleuressensationsaulit !!!)
  26. #27
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Cruella > Eh oui, grâce à la Sorcière, nos fesses se côtoient désormais, forcément, ça crée des liens.
    Dieu, dans sa grande miséricorde, a créé des hommes amateurs de gros seins et des hommes amateurs de petits seins. Moi je fais plutôt partie de la deuxième famille mais je suis très miséricordieux aussi avec les seins qui ne tiennent pas entièrement dans la paume de ma main. Amen !

    Agatha > Bon, j’espère qu’il n’est jamais trop tard pour muscler son périnée, et que si des raisons médicales se conjuguent à mes motivations hédonistes, comment dire ? Tant mieux (très pragmatiquement).

  27. #28
     
    gravatar
    *l'intéressée* a gazouillé  :
    Tu veux que je te fasse un commentaire avec thèse et antithèse ? au lieu de te donner que la conclusion de ma logique ?
    ça risque d’être long…
  28. #29
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    *’l’intéressée* > Je sais faire montre de patience. Pas toi ?!
  29. #30
     
    gravatar
    *l'intéressée* a gazouillé  :
    Mais! Qu’est-ce que vous avez tous aujourd’hui à remettre en cause ma patience ???
    C’est pas parce que je tape, quelque fois, vaguement, du poing sur la table que je manque de patience… grrrrrr…. non mais oh ! :)

    JE suis TRES patiente… des fois… ;)

    (bon, ben je vais réfléchir à ma dissert’…)

  30. #31
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    l’intéressée > Mais non mais non justement je disais tout le contraire !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>