[749] Longs métrages (en très courts)

The Ghost Writer [Roman Polanski]

Un thriller politique de Polanski inspiré, et excellemment bien interprété (Ewan McGregor est épatant, Pierce Brosnan est impeccable comme souvent, et Olivia Williams vraiment formidable). Je crains que le film ne soit bientôt plus sur les écrans, mais si vous avez l’occasion de le voir, ne la manquez pas.

Tout ce qui brille [Géraldine Nakache & Hervé Mimram]

Une comédie française sympathique mais qui n’arrive pas à dépasser ce stade. Les deux actrices principales se font voler la vedette par le personnage secondaire de la prof de sport (Audrey Lamy), pleine de gouaille. La magnifique Virginie Ledoyen cachetonne.

Alice au Pays des Merveilles [Tim Burton]

Prends garde au TimBurtoneux, mon fils ! Que dire de ce film sinon ce que j’ai déjà lu et entendu de nombreuses fois : « décevant pour un Tim Burton ». Il y a évidemment un étonnant univers visuel (mais bon, comment pourrait-il en être autrement en adaptant cette œuvre de Lewis Caroll ?). Mention spéciale tout de même au chat de Cheshire, magnifique, qui apparaît et disparaît avec une petite fumée noire qui n’est pas sans évoquer Diablo dans X-Men 2 (disons le autrement : c’est honteusement pompé, mais c’est quand même chouette !) et au Lièvre de Mars, bien plus givré que le Chapelier Depp (donc fou) et un peu sous-exploité. Sans la signature Disney, je pense qu’il y avait matière, avec cette Alice devenue majeure, de faire très fort en érotisme larvé, que j’ai tout de même fugitivement entraperçu quand la belle héroïne se retrouve nue à quelques reprises.

Un mot pour la piteuse conclusion du film que j’ai lue ainsi : « Je suis une femme moderne qui veut rester libre et vivre ses rêves : je vais devenir capitaliste ! »

Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d’amour [Pascal Thomas]

Pascal Thomas signe ici une œuvre badine et délirante mais mais mais mais. Malgré toute la sympathie que l’on ressent devant cette envie de faire un cinéma qui s’écarte un peu des sentiers commerciaux battus, j’ai l’impression tout de même d’une certaine paresse et, finalement, d’un procédé pour faire du cinéma « d’auteur » avec la caution intello-branchouille du casting. J’attends plus d’un film, même sans 3D et effets spéciaux. Une mention toutefois pour le charme rustique de Marina Hand, très belle des champs ici (mais un peu moins troublante que dans l’Amant de Lady Chatterley).

Dragons [Chris Sanders, Dean Deblois]

Un film très agréable issu des studios Dreamworks qui, de plus en plus, colle à la semelle de Pixar pour ce qui est de la qualité de scénario. On y retrouve les ingrédients habituels de la production hollywoodienne, avec le héros qui n’a pas l’air de pouvoir mais qui va réussir, l’histoire d’amour qui commence mal et finit bien, le happy end mais … quelques petites surprises audacieuses que je ne révèlerai évidemment pas ici qui font qu’on soulève un sourcil en se disant « ah tiens ! ». J’ai bien aimé la ligne graphique également. Une valeur sûre à voir avec ses enfants (par contre, il me semble qu’il manque un petit quelque chose pour être aussi un film pour adultes : là-dessus, Pixar est plus doué).

Green zone [Paul Greengrass]

Pas forcément convaincu par l’affiche qui me semblait trop jouer sur le succès de la série des Jason Bourne, la bande annonce m’a fait changer d’avis et finalement je suis allé voir cette grosse machine américaine.

Ben… ça déménage !

La reconstitution de la guerre en Irak est hallucinante de réalisme et y a pas à chier, Matt Damon est un putain de bon acteur. Et y sont forts, ces Américains ! Il n’y a qu’eux pour coller à ce point aussi près à l’histoire récente (ici, l’imposture des armes de destruction massives du régime de Sadaam Hussein). En France, on en est à faire des mélos foireux sur la rafle du Vél d’Hiv.

Mammuth [Benoît Délepine & Gustave Kervern]

Dans le genre « cinéma français incongru », Mammuth montre une face plus satisfaisante que Ensemble, nous allons (…) avec un Depardieu plus que jamais monstre sacré, une Yolande Moreau qui n’est pas en reste, et toute une galerie de portraits déjantés dans un esprit  très grolandais, mais qui fait presque mouche à tous les coups.

Vivement le remake hollywoodien.

Au fait : la 3D (nan, c’est pas un film)

Je pense que fin 2009 (Avatar) – début 2010 (Dragons, Alice, Shrek 4…) marque un tournant dans le cinéma spectacle avec la quasi-banalisation des films en 3D. Ce qui était exceptionnel devient occasionnel, puisqu’ils représentent 1/3 des films présentés ici.

Et ça ne me déplaît pas. C’est quand même cool, la 3D !

16 gazouillis sur “Longs métrages (en très courts)”  

  1. #1
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Hiiiiiiiiiiiiiiii, Pierce Brosnan !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Pour la 3D, je suis moyennement fan : payer 3e de plus sa place (parce que non, à Marseille on ne peut pas utiliser de lunettes achetées) quand en plus on préfère la 2D… bof.

    Tu as oublié de mentionner/voir Les invités de mon père, un bon petit film qui se laisse bien regarder (je veux aller dîner chez Petrossian maintenant ; avis aux amateurs ? ;) )

  2. #2
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    J’adore la 3D mais j’aimerais plus de diversité. Pourquoi pas un film très ordinaire mais en 3D?

    Tout ce qui brille: ça a le mérite de faire passer un bon moment.

    Et l’Arnacoeur? un film principalement motivé par l’envie de se faire démonter sauvagement par Duris, et si possible, sur la table de la cuisine.

    Pas vu le reste.

    S

  3. #3
     
    gravatar
    Storia Giovanna (avec le Péril Jaune entre ses cuisses) a gazouillé  :
    La 3D me rend malade. C’est un fait.
    Je viens de m’apercevoir que je ne suis pas allée au cinéma depuis ma rupture avec Tiny. Puisque notre dernier week-end en amoureux, nous avions vu “Gainsbourg [vie héroïque]”. Ça marque.
  4. #4
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    je plussoie pour the Ghost writer, c’est un film très maitrisé et très sobre de la part de Polanski, plus que je ne l’imaginais de sa part d’ailleurs – bonne surprise surtout quand on voit les daubes britanniques de Woody Allen (que j’adore par ailleurs) qui s’est essayé au genre “ambiance qui met mal à l’aise” dans le Rêve de Cassandre et dans Matchpoint. Pierce Brosnan est épatant en Tony Blair c’est vraiment une très bonne direction d’acteur et un excellent casting de l’avoir choisi. je le trouvais un peu trop “mannequin papier glacé” dans les James Bond mais là il se lâche et le résultat est excellent.
    je suis un peu déçue que les critiques n’aient pas insisté sur la dimension politique assez exceptionnelle et courageuse du film (dont le scénario est tiré d’un livre de politique fiction écrit par un commentateur politique connu), peut-être un manque de culture politique internationale de la part des critiques?
    pour les autres films, j’ai pas vu…
  5. #5
     
    gravatar
    Sofy a gazouillé  :
    Merci ;-)
  6. #6
     
    gravatar
    Goormand a gazouillé  :
    En bon père de famille qui préfère sortir en club ou en soirées privées qu’au ciné, je n’ai vu que Dragons et Alice (ouin, ma fille de 5 ans est déjà fan de Burton).

    Dragons : Effectivement pour les enfants c’est efficace, et les grand ne s’ennuient pas non plus, même si je te rejoins sur le fait qu’il manque qqchose pour en faire un film sympa aussi pour les grands.

    Au fait, suis je le seul à me demander s’il y a un clin d’œil à Harry Potter ? (cf le nom du dragon principal).

    Pour Alice : je suis d’accord, belles images, quelques personnages sympa (le lièvre, le chat), mais il manque un je ne sais quoi… (peut être une fin moins cul-cul ?)
    J’ai trouvé Depp bon dans son rôle, mais le rôle en lui même manque un peu de profondeur.
    Et tout à fait d’accord sur la conclusion… pour être “in” il vaut mieux être une executive woman qu’une coquine (c’est bien triste, pourquoi ne pas faire les deux ?)

  7. #7
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    pour Alice, ils ont pris pour scénariste, une Américaine qui écrit des livres pour enfant cuculs, je me dis qu’elle a dû être imposée à Burton, son genre à lui c’est plutôt Roald Dahl. ça m’a dissuadé d’aller le voir, j’aime trop Alice et Burton pour ne pas être déçue de ce ratage.
  8. #8
     
    gravatar
    Natacha a gazouillé  :
    « C’est quand même cool, la 3D ! »

    Non mais, ça va pas, la tête ‽

  9. #9
     
    gravatar
    palaume a gazouillé  :
    pour notre dernière sortie en amoureux : tout ce qui brille. (oui, on aime bien voir les films après tout le monde –> il y a moins de monde dans les salles)
    Nous avons beaucoup aimé, je te rejoins sur ton avis de Virginie Ledoyen. dommage elle sait faire beaucoup mieux.

    En parlant 3D, nous avons essayé une tele LCD 3D le week end dernier. C’est vrai que c’est pas mal. Mais bon en grand habitué du futuroscope (origines pictaves obligent), je n’y ai rien trouvé d’extraordinaire.

    Il en est tout autre chose de la nintendo 3DS dont j’ai vu tourné quelques applications dernièrement.
    La 3D sans les lunettes c’est quand meme beaucoup mieux. fonctionnant avec une camera fixant l’unique spectateur, je me demande comment ils vont pouvoir deriver cette technologie pour une utilisation televisuelle familiale.

    laume

  10. #10
     
    gravatar
    Nymel a gazouillé  :
    Ghost Writer : je suis d’accord, super bien réalisé, du vrai cinéma mais un scenario beaucoup trop prévisible à mon goût. (Pierce Broosman a le même ordinateur portable que mon amoureuse, mention spéciale à l’accessoiriste, j’espère que le comité de sélection des Oscars en tiendra compte).

    Tout ce qui brille : D’accord sur le jeux des actrices mais j’ai trouvé ce film très déprimant. Une société ou chacun doit rester finalement à sa place, ou il n’est pas possible de s’élever, une homo-parentalité peu flatteuse… J’étais peut être un peu pessimiste en rentrant mais j’en suis sorti assez abattu.

    Alice… : Pas vu mais tenté, pas envie d’être déçu… quel dilemme.

    Ensemble…Pas vu et pas tenté

    Dragons : vu avec mon fils de 11 ans on a bien aimé tous les deux 3 D comprise.

    Green Zone :
    Super classique (pas la trempe d’un Démineur) mais ils savent quand même bien faire ce genre de film, efficace et agréable. Un bon spectacle.

    Mammuth : pas encore vu mais prévu avec impatience (j’ai aimé Louise Michel…Bravo Cathy !)

    Dernière météorite vue : Soul Kitchen, un univers allemand très décalé, un vrai moment de fraicheur.

  11. #11
     
    gravatar
    nell a gazouillé  :
    je dois avoir 10 ans d’âge mental parce que Dragons (que j’ai vu en 2D) m’a semblé tout à fait adapté pour des adultes, y’a quand même une sacrée dose de 2e degré…
  12. #12
     
    gravatar
    Gicerilla a gazouillé  :
    Bon tout le monde s’en fout mais Ghost Writer, yes, Ensemble nous allons, bof, Alice, YES, Green Zone pas zencore vu. Les Dragons, sans moi, Tout ce qui brille, je vais vous suivre, Mammuth, sans aucun doute, rien que pour Yolande Moreau !
    Ouf, moi qui croyait être cinéphage, à côté de vous, j’suis une petite mangeuse :-)
  13. #13
     
    gravatar
    C*** a gazouillé  :
    Allez vite voir le Doillon (Mariage à trois) avant qu’il ne sorte des écrans…

    Bavard, certes, agaçant, parfois, mais la mécanique complexe qui anime le fabuleux trio (un quatuor, en fait) vaut son pesant de lubrifiant !

    Un des meilleurs films de l’année ?

  14. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Emeline » Petrossian, ça rime avec pétro-dollar. Chuis pas riche comme un footballeur, moi !

    Samantha » Je suis d’accord. Vivement le premier film intello en 3D !

    Storia X » Gainsbourg, (…) un film que j’ai très malheureusement manqué sur les écrans. Je me rattraperai en DVD.

    columbine » P.B. était déjà très chouette en espion de pacotille grivois dans Le tailleur de Panama, je te le conseille si tu ne l’as pas vu.

    Sofy » Suffisait de demander ;-)

    Goormand » On est en phase, une fois de plus…

    Natacha » Bienvenue ici et …euh… un peu déconcertant, votre commentaire (vous ne voulez pas développer ?) comme votre lien.

    palaume » Je ne suis pas très au fait de toutes ces nouveautés dans le domaine de la 3D grand public, mais sans lunettes, wahou, ça semble étonnant !

    Nymel » Je te rejoins sur beaucoup de points mais je dirais plutôt pour « tout ce qui brille » raté plutôt que déprimant. Et puis deux des protagonistes s’en sortent plutôt pas mal. Tu préfères « Pretty Woman » comme message ?
    Soul Kitchen : je voulais le voir, mais manque de temps. DVD ?

    nell » Euh, du second degré pour les spectateurs de 10 ans ?
    T’as quelques exemples en tête ? Je suis sûr qu’il y en a, en effet, mais quand j’essaye de me les remémorer, je n’y arrive pas.

    Gicerilla » Concours de circonstance assez exceptionnel ces dernières semaines. D’habitude, je consomme 1 à 2 films par mois et c’est frustrant, si peu.

    C*** » Je note précieusement le conseil, mais va-t-il falloir sacrifier une soirée de folie pour trouver le temps de le voir ?

  15. #15
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Moi non plus malheureusement.
    Tu n’en connais pas à tout hasard ? ;)
  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Émeline » Je n’en connais point mais maintenant, il y a une adresse assez fameuse où tu as des chances d’en trouver (je ne parle pas de l’Afrique du Sud).

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>