[1121] J’aime pas les taxis

… ce en quoi je ne me distingue pas particulièrement de la majorité de mes concitoyens.

Il y a évidemment des chauffeurs de taxis sympathiques, souriants, à la conversation plaisante ou à la discrétion de circonstance.

Mais il y a tous les autres :

  • Ceux qui pensent que la route est à eux, mais que le respect du code de la route (par exemple mettre un clignotant avant de tourner1 ou respecter les délimitations des files de circulations – toutes choses auxquelles les conducteurs de deux-roues sont particulièrement sensibles) ne concerne que les conducteurs occasionnels et pas les pros de la route.
  • Ceux qui écoutent leur radio de m… sans vous demander si le programme vous convient (je crois que je suis tombé une fois sur un chauffeur qui écoutait FIP).
  • Ceux qui vous assènent leur mauvaise humeur et leur détestation du monde et/ou leurs opinions politiques bien à droite.
  • Ceux qui vous parlent quand vous voulez du silence.
  • Ceux qui se taisent quand vous tailleriez bien une bavette (moi, chiant ?!)
  • Etc.
Dita Van Teese prenant un taxi parisien

Bon, j’ai fini de râler.

Mais en fait, je me posais une question :

— Pourquoi, dans les taxis parisiens, monte-t-on toujours à l’arrière, alors que dans les taxis en province, on est généralement cordialement invité à prendre la place du mort ? (amis lecteurs, confirmez-vous mon observation ?)


  1. À noter que sur ce point, les taxis sont suivis par une immense cohorte de conducteurs qui ne semblent pas avoir compris que l’intérêt du clignotant est de permettre aux véhicules aux alentours d’anticiper un changement de direction à venir – autrement dit, mettre le clignotant après avoir commencé à braquer le volant revient à dire « tu vas te prendre une baffe ! » juste après l’avoir donnée. []

23 gazouillis sur “J’aime pas les taxis”  

  1. #1
     
    gravatar
    Bello a gazouillé  :
    c’est la même chose au Québec, on s’assoit derrière. Et même que généralement le siège passager avant est occupé par divers papiers et autres bidules. Cela dit lorsque l’arrière est complet il m’est arrivé souvent de prendre place à l’avant.
  2. #2
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    peut-être tout simplement parce que c’est un code que personne n’ose transgresser.
    Pour ma part, quand j’ai envie de monter devant, je le demande..
    C’est pas plus difficile que ça !
  3. #3
     
    gravatar
    Usclade a gazouillé  :
    Dans les taxis de ma province on monte aussi à l’arrière, les chauffeurs sont moins enclins à forcer le passage à tous ceux qui les entourent, ils klaxonnent rarement, par contre mieux vaut éviter de discuter avec eux (puisque le mot “arabe” a une forte probabilité de sortir dès les trois premières phrases), pour cela ce qui est pratique c’est de les laisser s’engueuler comme des chiffonniers sur leur cibi…
    Les étrangers doivent halluciner ici… Prendre le taxi en France est un véritable parcours d’obstacle, c’est cher et l’amabilité du chauffeur n’est jamais garantie..
  4. #4
     
    gravatar
    Calamity NJ a gazouillé  :
    C’est une panne de l’engin à 2 roues que vous chérissez qui nous vaut ce passage en mode grincheux?
  5. #5
     
    gravatar
    dita a gazouillé  :
    A chaque fois que j’ai dû en prendre chez moi c’est à dire en province, c’est tout le contraire justement! tu rentres dans un véhicule luxueux, confortable, et la conduite est très gentleman!
    ça reste pour moi un moyen de transport agréable:). Je me sens une reine dans ce moyen de transport :p
    Une fois à Paris, on était 10 filles. un samedi soir et les parisiennes qui étaient avec nous, nous avez bien averti qu’il était très difficile d’en trouver un ce soir là de la semaine. Effectivement on a vraiment galéré. du coup on s’est mis au milieu de notre petite rue et on en a stoppé. et là… effectivement… bof bof bof! pas du tout la reine ou alors la reine des pommes!
  6. #6
     
    gravatar
    Lune rouge a gazouillé  :
    Il manque “grognon” dans vos mots-clés.
  7. #7
     
    gravatar
    dita a gazouillé  :
    vous êtes où Lune rouge? :(
  8. #8
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    il y a ceux qui ne vous prennent pas parce que vous n’allez pas assez loin, ou trop loin ou dans un coin où ils n’ont pas envie d’aller…(Montmartre par exemple parce que tu comprends c’est trop embouteillé)

    à New York, c’est impossible car il y a des inspecteurs en civil et si vous le refusez une course c’est plusieurs milliers de dollars d’amende.

    je voyage pas mal dans le monde, prend pas mal de taxis, la France (en province je ne sais pas, mais en banlieue c’est comme à Paris) est le seul pays où ce n’est pas le client mais le chauffeur qui est roi.

    pour le coup du siège à côté c’est parait-il à cause des agressions, mais c’est surtout parce que c’est l’endroit où le chauffeur fourre le chien ou ses affaires personnelles. cela évite aussi de prendre 4 personnes.

    tu as oublié ceux qui t’engueulent parce que tu ne fais pas l’appoint. tu as oublié plein d’autres choses mais c’est pas grave, on a compris l’esprit général.

    ouais, comme tu dis, c’est banal de ne pas aimer les taxis parisiens…et on est drôlement surpris quand on tombe sur un gentil chauffeur.

  9. #9
     
    gravatar
    Volubilis a gazouillé  :
    Oui, chez moi, le chauffeur se vexe si tu montes derrière : ça ferait taxi parisien !
  10. #10
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Moi je salue les taxi bretons avec lesquels j’ai toujours passé d’excellents trajets.
    Quand aux parisiens je leurs préfère les transports en communs voire les pieds quand il est trop tard.
    Et j’en profite pour cracher cordialement sur les enflures de taxi de la côte d’azur… (vous êtes pas prêt de me revoir !)
    ^^

    Mais j’ai toujours voyagé à l’arrière :)

  11. #11
     
    gravatar
    Brigit a gazouillé  :
    des taxis à Paris ? et aimables en plus, ça se saurait, non ?

    je m’interroge sur votre métaphore en note…

    et pour répondre à votre question, on monte à l’arrière car au tout début dans les voitures à moteur tout comme les voitures à cheval, seul l’arrière était complètement fermé afin de préserver non seulement le confort mais aussi la pudeur des dames… et accessoirement ou évidemment, la classe sociale de la personne transportée…

    tout comme les cabriolets à cheval à 2 places, les premières voitures à 1 ou 2 places, n’étaient pas fermées. les premières voitures complètement fermées datent de 1911 même s’il existait auparavant des “sedan” à 4 places (de l’italien sedia, chaise et non de la ville française) ou berline en français (oui comme la ville, cette fois… et aussi nom d’une voiture à cheval).
    c’est d’ailleurs aussi l’origine du terme “limousine” qui était une voiture à cheval de la région. la limousine “à moteur” apparaît en reprenant le principe de séparation du chauffeur à l’avant couvert mais non fermé et un habitacle fermé plus large à l’arrière (qu’on retrouve non seulement dans les limos, mais aussi dans les black cabs de Londres et les yellow cabs de NYC) d’où le principe de monter à l’arrière d’une voiture avec chauffeur.
    pour la petite histoire, traditionnellement, on monte à droite derrière le chauffeur dans les black cabs londoniens à cause du fait que la sortie se faisait à droite à l’Hotel Savoy…

    bon, les parisiens sont-ils plus snobs que les autres ? et au moins autant que les chauffeurs d’ici ou de Londres, je ne prononcerai pas sur la question.
    (oui, j’ai un intérêt tout particulier pour les transports urbains, et quand j’écris transports urbains… c’est évidemment à double sens)

  12. #12
     
    gravatar
    Lune Rouge a gazouillé  :
    Dita: Pas loin ;-)
  13. #13
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Comme personne n’a relevé le coup des clignotants, je m’y colle… En effet, c’est insupportable: se retrouver à piler en catastrophe derrière un #@£$ de chauffard parce qu’il freine AVANT d’indiquer qu’il tourne (quand il daigne s’abaisser à le faire) est le lot quotidien de trop d’automobilistes.

    J’ai parfois des envies de meurtre au volant…

  14. #14
     
    gravatar
    Anouchka a gazouillé  :
    De la province je ne parlerai que de Toulouse et Marseille que je connais bien : on monte à l’arrière, sauf si on est plus de deux et / ou que la voiture ne s’y prête pas, auquel cas le chauffeur propose généralement que l’on monte à l’avant.

    Quant au clignotant, son utilisation n’est ni plus ni moins qu’une légende urbaine, du moins dans les BDR – où même dès l’auto-école personne ne le met ^^ !!!

  15. #15
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    C’est pour mieux se branler…(klaas non?)
  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Bello » Et ils sont comment, les chauffeurs de taxi au Canada ?

    FrenchSweet » Oui, souvent, on se met devant soi des barrières qui n’existent pas (et qui sont, du coup, assez facile à abattre !)

    Usclade » La province où je vais et prends assez régulièrement le taxi, c’est limite si on ne me fait pas la gueule si j’ai l’idée de monter à l’arrière. Peut-être est-ce lié à la compagnie de taxis, aussi. Pour ça que je me renseigne ! J’écris des notes, et je m’instruis.

    Calamity NJ » Même si mon cher scooter est resté dans son garage les quelques jours qu’a duré l’épisode neigeux parisien, il n’est pas en panne. Non, c’est plutôt la surcharge de boulot qui me rend maussade (presque plus le temps de faire autre chose – répondre à mes commentaires fait figure de récréation).

    dita » Ça dépend beaucoup des quartiers. Je me souviens qu’à une époque, je bossais près des Grands Boulevards. Si je sortais tard, ou très tard, du boulot, à une heure où il n’y avait plus de métro, j’étais sûr de ne pas avoir plus de quelques minutes à attendre avant d’un choper un. En revanche, quand je remonte by night les Champs Élysées ou Rivoli, je peux être sûr de croiser des tas de personnes en quête désespérée d’un tacos !

    Lune rouge » Grmblblmbll…

    columbine » Je me souviens, de ma brève expérience new-yorkaise, qu’effectivement, on n’attendait pas longtemps avant d’en choper un. Mais incapable de me souvenir s’ils étaient particulièrement aimables ou pas.

    Volubilis » Ah ! Enfin un témoignage concordant avec mon expérience personnelle (plus Sudiste !)

    ivv » Ah ! Des expériences contrastées, donc. On monte à l’avant, en Bretagne ?

    Brigit » Monter à l’arrière serait une subsistance des temps anciens ? Mais pourquoi en Province, pourtant généralement farouchement conservatrice, les mœurs auraient évolué plus vite qu’en métropole ? (Oui, les transports en commun…)

    Froggy » Je ne sais pas pourquoi autant de gens ne foutent pas leur putain de clignotant. Retirons-leur des points de permis à chaque virage mal signalé !

    Anouchka » Ravi d’apprendre qu’on apprend à rouler kéké dès le plus jeune âge à Marseille. Les volants des auto-écoles sont recouverts de moquette blanche et azur ?

    Samantha » Je ne dis pas qu’il n’y a pas des moments où il est préférable de monter à l’arrière (notamment quand on est deux, effectivement).
    Très klaas, Sam, je crois que vous êtes désormais intercheangeable avec Mlle a.

  17. #17
     
    gravatar
    Frenchsweet a gazouillé  :
    Lune Rouge : pas loin, où ???????
  18. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Frenchsweet » Ben là !
    (Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt.)
  19. #19
     
    gravatar
    Untel a gazouillé  :
    Ce n’est si idiot que ça de regarder le doigt pour trouver la lune je me suis laissé dire …

    Enfin, si vous avez des infos sur la position de la lune, je suis preneur.

  20. #20
     
    gravatar
    Lune Rouge a gazouillé  :
    Tant que vous ne me hélez pas comme pour arrêter un taxi…
  21. #21
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Untel & Lune Rouge » Eh, je ne suis pas un service de géolocalisation, mes chéris.
  22. #22
     
    gravatar
    Untel a gazouillé  :
    Bien sur, bien sur … Mais si je n’ai aucune difficultés avec la localisation de l’astre, même dans les moments les plus secrets, j’ai plus de mal avec les positions de celui-ci.

    Alors que vous, cher CUI, c’est l’inverse; vous maîtrisez bien les positions mais moins la localisation, naturellement.

    Aussi, je me disais de mon côté que utiliser le doigt comme boussole de désignation des positions pouvait être une solution.

    C’est intéressant, l’astro-physique. Moi, tout petit déjà ….

  23. #23
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Untel » Et est-ce que vous campez sur vos positions ? (à la belle étoile)

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>