[1239] Je ne suis pas Charlie mais…

Entendu sur France Inter au cours de la journée Serge Moatti qui tentait de dire que les mots étaient bien insuffisants à exprimer ce qu’il ressentait. Et il avait raison.

Consternation, c’est celui qui s’est imposé à moi, toutefois.

Je ne suis pas Charlie. Je ne suivais pas Charlie. Ou si, mais de loin. J’ai acheté quelques numéros, par ci par là. Je reçois leur newsletter, parce que j’aimais l’énergie qu’ils mettaient dans la provocation dans le dessin de leur Une.

Je savais que Charlie traversait – traverse – une passe financière difficile, mais ça ne me suffisait pas à me décider de les acheter ou, mieux, de m’abonner, parce qu’au-delà des dessins et de quelques articles, ils défendent généralement une ligne politique qui n’est pas la mienne (pour rappel : je suis un social-traitre) ; pour l’info générale, je lis Libération (abonné), j’écoute France Inter (enfin, avec moins de plaisir qu’avant) et pour l’info consommateur je suis abonné à Que Choisir.

Bref ! Je ne suis pas Charlie, je ne me reconnais pas dans ce slogan un peu facile, de “catharsis” comme je l’ai justement lu sur Twitter, mais ça ne m’empêche pas d’être effondré. Car il y a au moins un combat de Charlie Hebdo auquel je m’associe totalement, c’est la lutte contre les extrémismes religieux (les extrémismes en général, d’ailleurs, mais ceux qui carburent à la foi en un possible Dieu sont particulièrement féroces).

Très juste réaction de Daniel Cohn-Bendit dans Libé dont je cite un large extrait parce que ses propos disent clairement ce que je pense tout trop bas :

C’est notre génération, c’est la génération des caricaturistes, l’une des dernières formes de l’esprit de Mai 68 qui a été assassinée.

Il y a un islamofascisme, ça existe. Ce n’est pas l’islam, ce sont des fascistes, il ne faut pas tourner autour du pot. Comme il y a eu un fascisme venu de la civilisation occidentale, il y a un fascisme venu de la civilisation de l’islam. Il faut tenir bon maintenant. On a toujours dit: «Le fascisme ne passera pas.» C’est dur mais il faut rester clair dans sa tête et ne pas tout mélanger. Ce qui est attaqué là, c’est le droit à la critique radicale de toutes les religions. Charlie Hebdo, c’est la radicalité anticléricale, c’est pour ça qu’ils ont été tués. Notre civilisation, ce qu’on veut défendre, c’est le droit à cette radicalité.

Ce qui me rend particulièrement triste, ce n’est pas le fait que ce soit l’un des attentats terroristes les plus meurtriers commis sur le territoire français depuis 40 ans. Après tout, il y en a eu – et il n’y a pas si longtemps encore – des bien plus dramatiques sur d’autres territoires. Que ce soit de la violence aveugle (« qu’importent les victimes du moment qu’elles soient nombreuses ») ou ciblée (par exemple, des jeunes filles dans une école, parce que ce sont des futures femmes que l’on éduque – et croyez-moi, ce genre d’abominations mériteraient le même genre de soulèvement que celui que l’on observe aujourd’hui pour Charlie Hebdo, et je souligne bien ma propre défaillance ici, je ne veux surtout pas jouer les donneurs de leçon), on trouve beaucoup d’horreurs à déplorer.

Mais ici, il y a quatre génies du crayon qui sont morts et que nous perdons tous. Charb’, Tignous, Wolinsky, Cabu. Putain mais quelle merde !!!

Ça n’était pas le fait du hasard, hein. C’était le jour de la conférence de rédaction. Ils ont cherché nominativement Charb’, donc ils ont atteint totalement leur objectif, ces salauds. On peut dire qu’ils ne tueront pas la liberté de la presse (et j’espère bien que ce sera le cas) mais qui prendra leur succession ? Qui osera ?

Un gars à la radio qui dit à l’instant : « une virulence (anti-cléricale, anti-politique, … l’insolence) qui disparaît … ». Alors je trouve formidable la vague de solidarité à laquelle on assiste en ce moment, je sais bien qu’on va rester debout, qu’on luttera contre l’intégrisme, le fanatisme, etc. Mais on vient de perdre une putain de bataille et c’est ce que je pleure ce soir.

Un dessin de Tignous (que j'ai découvert dans le journal de l'Apec !)
Un dessin de Tignous (un des 5 dessinateurs mort aujourd’hui, que j’ai découvert il y a 20 ans dans le journal de l’Apec !)

 

Excusez-moi de cette note foutraque tellement mal construite…

14 gazouillis sur “Je ne suis pas Charlie mais…”  

  1. #1
     
    gravatar
    Anna Hyss a gazouillé  :
    “Excusez-moi de cette note foutraque tellement mal construite…”

    Elle est très bien construite, votre note foutraque, Cui.
    Parce que vous dites ce que vous avez à dire, sur le feu, n’étant pas Charlie, mais venant de là, aussi, un peu.

    Et puis vous posez la question: Qui osera?

    Il y aura toujours un Cabou, un Charb’, un Tignous, un Wolinsky parmi tous ceux qui se sont rassemblés ce soir chez vous, autour de cette putain de bataille perdue, pour avancer visage découvert face à ceux qui ont un visage masqué par la haine, qui prennent la fuite, qui se veulent traqués jusque dans leurs trous à rats… Il y aura toujours quelqu’un pour que ses disparitions brutales ne soient pas couvertes par la peur…

    Mes pensées à vous tous qui vivez cela de si près.

  2. #2
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    “On peut dire qu’ils ne tueront pas la liberté de la presse (et j’espère bien que ce sera le cas)”

    un phénomène inquiétant depuis quelques années, du moins en Angleterre, c’est l’autocensure dans les expositions, du style ôter une oeuvre ou en déprogrammer une, parce que certains groupes religieux ont protesté…

    sinon, n’oublions pas le cinquième dessinateur (si on ne parle que des dessinateurs), Philippe Honoré

    http://abonnes.lemonde.fr/atta.....50668.html

  3. #3
     
    gravatar
    Carnets d'Eros a gazouillé  :
    Ils n’ont pas tué la liberté de la presse.
    Je ne crois pas qu’il y ait une bataille perdue. Juste (et c’est dramatique) 12 soldats disparus tragiquement. Parmi lesquels des gens dont j’aimais et le trait et les idées.

    C’est eux qui ont perdu. Ils ont réussi à mobiliser les foules, non pas contre eux mais pour notre liberté d’expression, pour la liberté de notre presse.
    Juste une question : pour combien de temps ?

  4. #4
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Anna Hyss » J’ai été très touché par les propos de Jeannette Bougrab, la compagne de Charb, qui partageait mon pessimisme (enfin, c’est plutôt moi qui partageais une partie de son pessimisme) sur la situation aujourd’hui. Des gens comme ça ne se remplace jamais vraiment, même si évidemment, je suis confiant sur le fait que la liberté d’expression ne va pas être muselée par cette action.

    columbine » Oui, je ne sais pas dans quel sens le vent va tourner, maintenant. J’ai lu quelques salutaires appels à moins d’auto-censure, mais après l’émotion légitime, il ne faut pas être sourd non plus face aux témoignages que l’on entend des « banlieues ». Ils sont des dizaines de milliers (je ne me hasarderai à aucune estimation) à continuer de trouver insupportable qu’on caricature leur religion (musulmans, catholiques, etc.) et cet événement ne suffit pas, hélas, trois fois hélas, à leur faire reconsidérer leur opinion.
    Le travail d’éducation des masses, l’expansion de la pensée humaniste, cela va prendre encore des dizaines d’années…

    Carnet d’Éros » Sur la bataille perdue, je te renvoie également aux propos de Jeannette Bougrab.
    Pour ton « combien de temps » ? Trop peu, je crains, beaucoup trop peu.

  5. #5
     
    gravatar
    Lisbeth a gazouillé  :
    Cui,
    Je suis comme vous, je ne lisais pas Charlie, mais j’ai grandi avec Cabu sur Antenne 2 à l’époque. Et comme je le dis sur mon blog en juste qq lignes, aujourd’hui je me sens Charlie pcq c’est la liberté qu’on bafoue.
    Cela va bien plus loin que d’être ou non des amateurs du style Charlie Hebdo. J’espère simplement que cette vague de solidarité dont vous parlez ne retombera pas comme un soufflé. J’ai bien peur que le nombrilisme reprenne vite le dessus.
  6. #6
     
    gravatar
    MarieMouillette a gazouillé  :
    Elle vient de tes tripes cette note
    avec chez toi toujours cette générosité pour partager qui t’a fait développer pour notre information, les différents aspects de ces moments sinistres (et pourtant enthousiasmants par certains côtés) que nous vivons.
    Je n ai pas dit “je suis Charlie” non plus et aussi “je ne suis pas Charlie mais” sur mon FB car connaissant les lignes éditoriales, je savais ne pas adhérer à toutes.
    Même si “je suis Charlie” n’est pas à prendre littéralement dans son utilisation.
    D ailleurs le créateur ou les créateurs de cette expression (qui a remplacé celle de Allô de Nabilla dans certaines bouches , rien que pour ça merci) ont pris soin de ne pas écrire hebdo .
    Merci encore pour toutes ces voies de réflexion que tu nous ouvres dans tes pages.
  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Lisbeth » Bien évidemment, l’attaque de Charlie Hebdo nous touche bien au delà de notre soutien à leur ligne éditorial, sinon il y aurait eu 3,7 milliers de manifestants et non 3,7 millions. Néanmoins, permettez de voir, au delà de la défense indispensable de notre laïcité, de la liberté d’expression, de l’état de droit, en bref : des valeurs de la République, dans ce drame quelque chose de l’ordre du deuil pour ce qu’étaient individuellement les victimes « connues » dans la liste des 17 personnes tuées par la folie des hommes.

    MarieMouillette » Après coup, et passée l’émotion (enfin, le gros de l’émotion), je ne me reconnais toujours pas dans ce slogan “Je suis Charlie” dont certains détracteurs ont raillé (et je partage malheureusement un peu leur avis) le côté égocentrique, romantique, bref, un peu gnangnan. M’enfin, bon, c’est devenu le mot-clé aux yeux du monde de cette brève période alors on va le garder comme un symbole, malgré tout, de l’extraordinaire soulèvement populaire auquel on a assisté (bon, 6% de la population environ, ça permet de relativiser l’ampleur de l’unité nationale).
    J’ai très peur, comme Lisbeth, que tout ça ne retombe très vite. C’est pourquoi j’enjoins chacun à se poser individuellement la question : quelle peut être ma contribution personnelle pour améliorer le monde dans lequel nous vivons ?

  8. #8
     
    gravatar
    Aurore a gazouillé  :
    3 réflexions en vrac, pour rester dans le ton…
    – J’ai trouvé assez hypocrite les journaux ou autres supports qui ont titré “Je suis Charlie” tout en floutant les dessins de ces derniers…
    – Entendu ce soir un point de vue de G.W Goldnadel plein de bon sens : “On devrait dire aux jeunes (ou musulmans, catholiques pour reprendre tes termes ci-dessus) Oui, tu as le DROIT d’etre choqué, triste, en colere à cause de dessins”. Mais on ne prend pas une arme et on ne tue pas pour autant. L’éducation, c’est aussi apprendre à canaliser cette violence.
    – Enfin, je suis de mon côté très peinée et en colère de lire ce soir que le massacre de 4 juifs a “déclenché un réflexe communautariste”. Les dessinateurs ont été tués parce qu’ils avaient choisi de dessiner, les policiers parce qu’ils avaient choisi de protéger, les juifs…parce qu’ils étaient juifs… Cette différence, que beaucoup semblent ignorer, n’enlève rien au courage des 2 premiers et à la barbarie de leur mort, en particulier la jeune Clarissa et le prestaire qui s’ est trouvé au mauvais moment dans les locaux de CH. Toutefois, il y a un vrai problème à traiter si personne ne comprend cette subtilité entre les cibles.
    Après la marche de dimanche, je ne voudrais pas plomber l’ambiance et je te laisse donc à cet “éphémère moment d’unité nationale”, mais je suis triste et déçue par ce que je lis sur Twitter ce soir.
  9. #11
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Même si je vois évidemment la différence, permets-moi de faire ce nivellement : quelle que soit la « raison », aucune de ces personnes n’avait à être tuée. Dans tous les cas, aussi, le problème est celui de la tolérance à l’autre. (Bon, te répondre me fait réfléchir à ma propre position.. Est-elle si claire et si clean que je veux le croire : pas sûr…)

    Oui, le politiquement correct nous mène à des positions complètement débiles.

  10. #13
     
    gravatar
    Aurore a gazouillé  :
    Merci pour le lien ! J’ai pris le temps d’ecouter aujourd’hui, oui, c’est percutant et cash ! Elle rappelle un détail que j’avais oublié : l’antisémitisme chrétien distillé pendant 2000 ans, forcément, ça laisse des séquelles…
    Ils sont peut-être agacés d’avoir en permanence 2 juifs dans TOUTES leurs églises ? Oui, Jésus et sa mère Marie… ;)
    J’avais entendu sur FI une interview d’Anouck Aimée qui a joué dans un de ses films : parlant des camps, elle expliquait qu’un traumatisme majeur pouvait entraîner une sorte de cristallisation, faisant qu’une partie de vous reste bloquée à l’âge exact de ce traumatisme. J’ai alors compris pourquoi un de mes amis qui a perdu son père à 15 ans se comporte parfois comme un adolescent, ou une autre qui a perdu sa mere à 6 ans a parfois des réactions de vraie gamine, genre tirer la langue derrière le dos de quelqu’un…
    Bref, quand un temoignage personnel sur les camps devient universel…
    Très intéressant aussi le billet de B. Guetta, expliquant la spécificité de la Shoah, où pour la première fois, on a décidé de tuer des hommes juste pour ce qu’ils sont (juifs, gays…) alors que pour tous les autres genocides, il s’ agissait de s’ approprier des terres, de convertir a une religion, ou de tirer profit de la force de travail pour l’esclavage… Là, les nazis voulaient juste les tuer pour les supprimer, soit simplement le mal pour le mal, la haine pour la haine…
    Ce qui rejoint nos echanges précédents : tuer des gens pour ce qu’ils sont et non pour ce qu’ils font…
  11. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Oui, c’est percutant, cash, éclairant. En même temps, sa position très tranchée doit hélas réduire la portée de son discours parce que ça demande une sacrée écoute pour recevoir des remises en cause de soi aussi brutalement exprimées. Même la chronique de Bernard Guetta qui était pourtant bien vue se fait descendre en flamme !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>