[125] Je viens tirer les choses au clerc

medium_windsor.gifJe ne pense pas encore m’être apesanti sur le sujet, ami lecteur, mais parmi les raisons de mon silence de ces derniers jours vient en premier plan le fait que je viens de déménager. Ce n’est pas tant que l’accès ADSL me manque (la preuve, je peux toujours clavioter au bureau), mais plutôt que le temps me manque.

Je le prends néanmoins pour te rapporter cette petite brève amusante.

Dans la liste des ouatmille trucs à faire, il y avait appeler mon notaire pour recevoir l’acte définitif de vente (eh oui, je suis un sale bourgeois propriétaire désormais — ami lecteur marxiste, tu as l’occasion de manifester ton mécontentement ci-dessous).

Le nom de ma notaire m’échappant momentanément, je tape donc dans la case Rechercher d’Outlook® le simple mot-clé notaire.

Parmi les trois réponses proposées alors par mon logiciel apparaissent alors ma notairesse, les anciens propriétaires et, provoquant en moi un étonnement passager, vu que la demoiselle n’a rien à voir avec le notariat, une certaine I*** (dont j’ai déjà parlé ici).

Je te laise, ami lecteur, user de ta perspicacité pour deviner la source de ce clin d’œil d’Outlook™. Pour t’aider, un indice a discrètement été glissé dans cette note (et ce n’est pas le titre de ce billet qui reprend une blague potache qui sied à mon esprit gras).

 

12 gazouillis sur “Je viens tirer les choses au clerc”  

  1. #1
     
    gravatar
    péma a gazouillé  :
    joile cravate….
  2. #2
     
    gravatar
    Roumi a gazouillé  :
    comme un p’tit cochon : tu veux dire que la demoiselle I*** te faisait des cravates de notaires ???!!! :-)
    Eh ben vouis, j’ai beau être un ange je sais ce que c’est ! :-) Si tu le fais coucher, ça s’appelle “Napoléon sur les remparts”…

    Ah oui ta pointe d’esprit avec le clerc est très fine… fine de clerc… bon ok… j’arrête…
    En fait, j’étais surtout content que tu parle de clerc de notaire parce que cela me rappelait le petit jeune coursier employé auparavant par les études diverses et variées et qu’on appelait le “saute ruisseau”… c’est une des plus belles appellations de la langue française je trouve… ce mot me fait toujours rêver… et tu m’y a fait penser (à cause de ta cravate de vieux libidineux !) alors je te remercie. :-)

  3. #3
     
    gravatar
    lapetitebrune a gazouillé  :
    bon les gars je vous laisse, j’ai mon porte-jarretelles qui glisse…
  4. #4
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    J’avais posté un joli commentaire ici mais apparemment il a été zappé… Mystère…
    Je recommence (avec des mots plus vieux)

    péma > N’est-ce pas ? Je l’ai choisie pour ses qualités érectiles qui me paraissaient de circonstance.

    Roumi > Il faudra que je te repasse une couche sur les vertus de l’implicite par rapport à l’explicite : le premier laisse l’imagination au pouvoir !
    C’est mignon, ça “saute ruisseau”.

    Lpb > Je croyais que tu ne mettais RIEN sous ta jupe ! Ça ne te donne pas chaud tous ces sous-vêtements ???

  5. #5
     
    gravatar
    Roumi a gazouillé  :
    une image : ah… il fallait pas dire que la cravate de notaire est une position sexuelle… bon alors je te prie de m’excuser d’avoir dit que la cravate de notaire est une position sexuelle… il fallait rester dans l’implicite… bon ok alors je ne dirai plus que la cravate de notaire était ta position sexuelle fétiche avec I*** et que cette raison t’avait conduit à lui attribuer ce nom dans ta base de donnée halieutique. :-)
    Ah tu ne connaissais pas “saute-ruisseau”…?! Ben alors relis Balzac ! :-)
  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Roumi >
    Expliciter n’était en l’occurrence pas d’indiquer que la cravate de notaire était une position sexuelle.
    Pour ton information, sache que ce n’est pas une position particulièrement jouissive ; les sensations tactiles d’une queue serrée entre deux seins sont moins riches que celles qu’on peut éprouver dans un vagin ou dans une bouche, et une main délicate sera elle aussi plus habile. Toutefois, c’est une position qui n’est pas dénuée d’un certain charme, de par sa rareté d’une part (la rareté embellit bien des choses) et également son côté cinématographique.

    Comme une image explicite.com

  7. #7
     
    gravatar
    presque G a gazouillé  :
    Mais dis donc, tu peux laisser Roumi découvrir par lui-même ce qu’il appréciera ou non?! Chacun sa jouissance, moi j’en connais un qui en redemandait (alors que pour moi, bof)…

    Bref, ce serait bien que je réponde chez moi plutôt qu’ici (aux commentaires)

  8. #8
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    point G (oups, j’ai mal lu ?) >

    Tu as parfaitement raison, il manque dans ma phrase « QUE JE NE TROUVE PAS particulièrement jouissive ».
    Je ne laisse rien découvrir à Roumi puisque ce garçon a décidé qu’il valait mieux attendre ; je glisse mes informations sur le plaisir sexuel en espérant que ça finisse par le démanger suffisamment pour qu’il renonce momentanément à sa quête du Graal (ce en quoi j’échoue, tant pis !).

    Je ne suis pas surpris outre mesure que la cravate de notaire ne soit pas une position très plaisante pour une femme qui s’y trouve globalement réduite à un simple objet de plaisir (à moins d’être extrèmement sensible des seins et d’y trouver là une stimulation au delà du plaisant). Ça n’est pas gênant en soi d’être réduit au statut d’objet sexuel, tant que c’est momentané. Il faut juste que ça ne devienne pas une mauvaise habitude…

  9. #9
     
    gravatar
    presque G a gazouillé  :
    en même temps, ayant eu à peine plus de partenaires que Roumi, je ne suis peut-être pas tombée encore sur le dieu de la cravate. Je dois voir mon notaire bientôt, pitêtre que…
  10. #10
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    presque G >

    Il faut savoir que 0 x ∞ = 0 (enfin, ça dépend de quel zéro mais n’entrons pas trop dans les détails) donc tu as eu infiniment plus de partenaires que Roumi.

    Concernant les cravates, moi je ne sais faire que le nœud Windsor
    (http://www.noeud-de-cravate.com/windsor.html)
    qu’un copain m’a appris à l’occasion d’un mariage.
    Un dieu de la cravate aura probablement plusieurs cordes à son arc et te fera éventuellement changer d’avis. Tu demanderas à ton notaire, mais fait gaffe aux dépassement d’honoraires (s’il a une conception particulière d’honorer une femme).

  11. #11
     
    gravatar
    Roumi a gazouillé  :
    une image : je confirme que pour moi c’est 0 x ∞ = 0. :-) C’est le seul domaine où j’ai d’ailleurs zéro… je suis brillantissime pour tout le reste… :-)

    Euh moi je ne sais faire qu’un noeud simple à ma cravate… simple mais efficace ; ça fait d’ailleurs bien deux mois et demi que j’ai pas porté une cravate… l’une des plus grandes angoisses de ma vie est d’oublier comme on fait un noeud de cravate. :-)

  12. #12
     
    gravatar
    presque G a gazouillé  :
    Certes, j’ai eu plus de partenaires. J’ai surtout baisé plus souvent, même avec un seul… Même si là je reprends calmement (tu parles) la route de ma virginité.

    Roumi: Je ne te comprends pas très bien. Tu attends quoi? Je pense que Comme un coach sexuel a raison (une fois n’est pas coutume, calme ta joie) : lance-toi une première fois, pour un one shot, avec une f’âme bienveillante et tolérante, ça te déstressera pour une aventure un peu plus à ton goût.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>