[435] Et je trépigne

escalatorDe retour de mon petit séjour marseillais (j’aurais peut-être l’occasion de vous en reparler), je voulais vous parler d’un sujet essentiel s’il en est : les escalators. (Bon, certes, il conviendrait de dire escaliers mécaniques puisque Escalator est une marque déposée, à l’instar de Frigidaire, Scotch, Kleenex, Caddie, Klaxon, etc.)

Il y a deux manière d’utiliser un escalier mécanique (pour les tapis roulant, c’est pareil) : la méthode passive et la méthode active.
La méthode passive consiste à éviter toute activité musculaire dès lors que le corps est mû par l’énergie cinétique déployée par l’appareil mécanique motorisé.
La méthode active consiste à continuer d’avancer (dans la mesure du possible au même rythme). Pas nécessairement pour arriver plus vite à l’autre bout de l’installation (encore que ce but ne soit pas forcément à écarter) mais parce que rien ne s’y oppose. J’étais en train de marcher, pourquoi devrais-je d’un coup devenir paresseux ? Ne devrais-je pas gravir ces marches si l’escalier était en panne ?

Sauf que, justement, parfois quelque chose s’y oppose : les gens devant vous.
À Paris, paraît-il parce nous sommes stressés, l’usage veut que les adeptes du sur-place s’alignent sur la droite tandis que les gens dynamiques, forces de progrès, continuent leur folle ascension sur le côté gauche. Inutile de vous dire que, comme Mathieu Kassovitz, je fais partie de ceux qui aiment bien continuer de faire usage de la force (musculaire) dans ces installations et qui s’énervent même quand ils sont freinés dans leur élan.

Donc, quand ça bloque dans la file de gauche, généralement, j’essaye de faire débloqué si le gêneur est juste devant moi, et sinon je trépigne.

À Marseille, les choses ont l’air clairement différentes. Le syndrome Pulco Citron a probablement dû frapper et même dans le froid automnal (le Mistral était sévère, mercredi soir, glagla), dès lors que y’a du monde dans l’escalator, vous pouvez être sûr que ça n’avancera pas.
Grrrr ! Pays de feignasses !!!

Le plus drôle (quitte à tenter de prendre bien les choses mais je n’y arrive pas), c’est qu’en bas, les gens ne sont pas contents de poireauter dans l’amas qui se masse devant l’escalator saturé. On ne peut pas avoir le beurre et le débit de lait.


Illustration : Michael Awad – Boxing Day Escalator (2006)
Illustration sonore : Noir Désir – L’homme pressé

24 gazouillis sur “Et je trépigne”  

  1. #1
     
    gravatar
    Lib a gazouillé  :
    Tu vois, si je rigole là, c’est que, pour une fois, j’ai mis la musique (celle que tu nous offres gentiment avec la note) et je t’imagine danser dessus.

    Et rien, ça me fait rire.

    Lib, La parisienne sur la gauche, toujours, même si elle n’a rien à foutre de ses journées.

  2. #2
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    Il y a un groupe sur Facebook qui s’appelle “je hais les gens qui restent à gauche sans bouger sur les escaliers mécaniques” ou quelque chose à cet effet. Il a beaucoup d’adeptes.

    Moi, ce sont plutôt les gens qui essaient de monter dans le métro alors que la rame entière s’efforce d’en descendre qui me donnent des envies de meurtre.

  3. #3
     
    gravatar
    Miss S a gazouillé  :
    Ah, le manque de civisme…
    Les gens qui se croient seul au monde pullulent un peu partout.

    Comme Krazy Kitty, j’enrage encore plus souvent en voulant sortir d’une rame de métro qu’en voulant gravir un escalator.

  4. #4
     
    gravatar
    algernon a gazouillé  :
    Pfff, comment vont les rumeurs, c’est pas que Marseille c’est un pays de fainéants, dans toutes les villes de province c’est comme ça… après savoir si c’est les provinciaux qui sont fainéants et les parisiens dynamiques ou alors les parisiens stressés et les provinciaux détendus…

    ++

  5. #5
     
    gravatar
    sélène a gazouillé  :
    bah, finalement j’aime bien ma vie devenue provinciale, mais dans une ville de province sans métro ni ses escalators stressants….quand je vivais à Paris j’avais le même genre de réflexion, mais après quelques années de province, lorsque je reviens sur Paris, je t’assure qu’on se rend compte de la vie de dingue…. moi ce qui m’énerve maintenant, c’est quand t’arrives dans la jungle parisienne chargée avec ta valisette à roulettes et ton ordi portable, que t’essayes tant bien que mal de te ranger sur l’escalator pour pas gêner ou de monter dans une rame de métro et que les parigos stressés te bousculent sans ménagement….
    flûte, les escaliers “ordinaires” existent aussi pour les hommes et les femmes dynamiques assoifés d’exercice;)
    et puis je pense qu’on peut garder cette énergie pour autre chose d’autrement plus agréable, si tu vois ce que je veux dire….
  6. #6
     
    gravatar
    Yopiyop a gazouillé  :
    Mêmes remarques que Sélène… après 6 ans de parisianisme acharné (je cours dans les escalators -pourquoi, je sais pas, mais tt le monde le fait-, je râle en montant dans le métro, je boxe de l’épaule la foule amassée sur les trottoirs de Rivoli), retour à la case province. Angoisse. Et puis… bonheur! Tout est tellement calme, tranquille! Maintenant, sur les escalators, je reste posée dans la file de droite (car ne soyons pas méprisants envers les provinciaux : il y a AUSSI une FGGV (file de gauche à grande vitesse) dans les escalators, ici, simplement ceux qui la prennent sont soit des parisiens en vacances, soit des gens qui ont une bonne raison de le faire) et je regarde les jeunes hommes -ou les jeunes femmes, c’est selon- qui ont pris l’escalator d’en face. C’est vachement plus sympa.
  7. #7
     
    gravatar
    blabla a gazouillé  :
    “Stand on the right” c’est marqué dans le métro de Londres.
    Vive Londres, vive Paris, vive la FGGV. Non, il n’y a pas toujours un escalier dispo à côté pour aller plus vite. Oui, si on court, c’est que souvent on a besoin de courir. Cette super règle permet d’alterner méthode passive et méthode active. Et si à Paris, les escaliers bloquent parfois et que la FGGV est utile, c’est bien que y’a des parisiens qui adoptent la méthode passive. Tout le monde ne court pas tout le temps, cqfd, vous me suivez ?

    blabla_clairement du camp de cette super règle d’escalor_clairement agacée par la vieille opposition du “méchant parisien stressé” et “du gentil provincial vach’té détendu”.

  8. #8
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    ah te voila de retour…aux Pays-Bas, pays bien connu pour son cote mediterraneen, les gens ont la meme culture escalatrice. d’ailleurs on ne voit jamais quelqu’un marcher dans un pas vif ou courir dans une gare. visiblement ils prevoient tous suffisamment de temps pour arriver a leur train d’un pas placide…

    Paris/province: je crois que je prefererais stresser a Paris que m’ennuyer en province. enfin de ce que j’en vois de la province, n’y ayant jamais habite. mais j’habite a l’etranger depuis 17 ans alors je viens a Paris surtout le weekend, detendue et zen donc je profite peut-etre mieux de Paris que si j’y vivais…

  9. #9
     
    gravatar
    teberli a gazouillé  :
    Alors je fais parfois partie de ces gens qui te font trépigner…
    La provinciale que je suis ne veut pas perdre une miette du spectacle parisien, et s’arrête n’importe où pour “regarder”… même sur la file de gauche des escaliers roulants…
    C’est pas pour emm… le monde …… c’est juste parce que je n’ai pas l’habitude…
    Mais il m’arrive parfois aussi de pester contre ces gens qui embouteillent…..
  10. #10
     
    gravatar
    C*** a gazouillé  :
    Je me souviens d’un développement prolixe et virtuose sur cette passionnante question des escaliers mécaniques dans “La mezzanine” de Nicholson Baker, chez Christian Bourgois…
  11. #11
     
    gravatar
    cassiopée a gazouillé  :
    Moi à paris, ce qui m’a tjrs epatée, c’est les gens qui courrent à tte allure ds le métro pour avoir l’honneur de monter ds une rame où ils sont serrés comme des sardines, ça doit être pour leur rappeler Marseille et les délices de la méditerrannée ;-)
  12. #12
     
    gravatar
    the_pote a gazouillé  :
    Il te reste 333 jours.

    Je trépigne.

  13. #13
     
    gravatar
    Fée d'Hiver a gazouillé  :
    En bonne provinciale, c’est aussi pour ça que j’aime Paris, ses escalators, ces métros bondés… Même si, je n’y viens pas que pour me faire bousculer dans le métro avec la même petite valise que Sélène !
  14. #14
     
    gravatar
    MarieM a gazouillé  :
    j’aime bien les escalators bondés quand tu es juste devant moi , et que j’ai donc une excuse pour être un peu plus proche de toi , assez pour pouvoir respirer ton odeur mêlée à l’ eau de toilette discrète mais sensuelement masculine qui t’enveloppe …
  15. #15
     
    gravatar
    Vintage a gazouillé  :
    Nos amis d’outre manche sont bien plus disciplinés et il est très malpoli de rester stagnant sur le voie de gauche. Résultat : ceux qui veulent rester statiques se la coulent douce, et les autres montent allégrement sans heurts ni contraintes, ni trress. Juste efficaces.

    Bien pire chez nous, et Paris est contrairement à tes expériences, TRES pénible coté limaces de la voie de gauche (marseille je ne sais pas !).

    Suffit de prendre le RER à châtelet (ou tenter d’en sortir !)pour voir le binz.

    Ha, un peu d’ordre et de discipline. Une bonne guerre à ces jeunes feignasses tiens, voilà ce qu’il leur faudrait ! Avec mobilisation via les escalators. Ca trainaillerait moins !

    Des fois même… Il te semble pas qu’on dirait que ce sont souvent les noirs qui traînent plus que les autres ? lol.

    Mdr.

    Qu’est ce qu’on peut dire comme conneries sur n’importe quel sujet finalement !

    V., 14° degré… (au moins ;-) )

  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Lib > Faudrait que tu viennes danser avec nous la prochaine fois plutôt que te dégonfler, ça t’évitera de vivre sur tes souvenirs ;-)))

    K² > Je profite de ma carrure de rugbyman (teuh teuh) pour balancer des grands coups d’épaule à ceux qui ont le malheur de se mettre sur mon passage quand je descends de la rame. L’éducation pas très sentimentale…
    Ça a l’air drôlement bien, Facebook…

    Miss S > Faut faire du rentre dedans, y a que ça de vrai !

    algernon > (Bienvenu ici… Je ne t’offre pas de fleurs, hein)
    Je ne tente aucune généralisation ! Il m’arrive de trépigner à Paris. Mais il m’a suffit d’un bref séjour de 2 jours à Marseille pour me rendre compte que ces deux villes n’étaient pas sur le même rythme.

    sélène > Il y a des gens désagréables dans les deux camps (et même dans les autres).

    Yopiyop > Y a une bonne raison de marcher dans les escaliers, déjà, c’est la santé. Faut marcher 20 mn par jour minimum alors entre la bagnole et le reste, faut pas stagner dans les escalators.
    Ceci dit, mater tranquillement dans l’escalator, pourquoi pas. Ça m’arrive aussi… pour observer de plus près une paire de chaussure, une paire de fesses, euh…

    blabla_un_peu_stressée_nan > Je ne dis pas non plus qu’il faut courir dans la file de gauche ou dans le métro en général (sauf si on est à la bourre évidemment), simplement, je ne vois pas pourquoi je marcherais moins vite dans le métro qu’ailleurs. Je marche vite. C’est pas une question de stress, c’est juste que je marche vite !

    columbine > Apparemment, les Hollandais et les Anglais n’ont pas le même style, à te lire et à lire blabla… Moi, je souhaite juste que la cohabitation soit possible.

    teberli > Tu dois parfois t’exposer aux quolibets des parisiens stressés ou en retard alors !

    C*** > Ah, oui, la Mezzanine, quel bouquin formidable (en poche chez 10/18).

    cassiopée > Ah oui, pareil pour moi. Ce qui me fait un peu rire, ce sont ceux qui courent “au cas où”. Moi, je ne cours que si je suis pressé. Sinon, je marche vite, mais je n’accélère généralement pas pour choper les rames (celles qui stationnent au terminus) sauf s’il est tard, par exemple, qu’il y en a moins. Sinon, je me dis que je prendrai la suivante.
    La régularité du métro est la meilleure garantie contre la course inutile.

    the_pote > Patience et longueur de temps font mieux que force ni que rage.

    Fée d’Hiver > Ah bon ? tu ne viens pas à Paris que pour le métro ? Tu ne viens pas à Paris que pour te faire bousculer ?

    MarieM > Ça ne doit pas être commode de coller ton nez contre mon pull quand je gravis les marches 4 par 4 (stressé que je suis ;-)…

    Vintage > Je ne savais pas que tu donnais dans le Troll, toi ;-)))

  17. #17
     
    gravatar
    teberli a gazouillé  :
    Oh, ça, je sais, mais je m’en fiche …..
  18. #18
     
    gravatar
    La Sorcière a gazouillé  :
    Un homme pressé… hé hé hé…
    Il a des raisons louables de l’être. Gniak

    T’as refait un peu la déco ici non ?

  19. #19
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    teberli > C’est la guerrrrrrre ;-)

    La Sorcière > Oui, je suis en train de refaire un peu la déco, mais c’est pas encore tout à fait sec.
    Je joue les bricoleurs du dimanche !

  20. #20
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    Oh moi tu sais je donne des coups de sacs. Ça marche bien aussi. Le mieux ceci dit étant un étui rigide d’instrument de musique (je recommande l’alto bien évidemment), porté horizontalement.

    Quant à FaceBook… hmm… j’essaie de ne pas trop y perdre mon temps.

  21. #21
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    K² > Tu peux aussi essayer le violoncelle, en laissant sortir le pied, tant que tu y es ! (Facebook, pour l’instant, je sens que la pression monte, ça fait avec toi 4 personnes qui n’ont rien à voir les unes avec les autres qui m’en parlent en peu de temps. Je sens que ça va devenir incontournable. Je résiste… encore un peu).
  22. #22
     
    gravatar
    Sofy a gazouillé  :
    Cette chanson de Noir Désir me fait penser au clip d’un Internaute dans lequel il met en relation les paroles et des photos de notre Nicolas 1er, excellent … mais je suis complètement hors sujet, alors je peux te filer le lien par courriel si ça t’intéresse.
  23. #23
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Sofy » En temps normal je suis plutôt curieux, mais j’avoue que je sature un peu de notre Kayzer Sözy matin, midi, et soir (que ce soit en vrai ou en parodie).
  24. #24
     
    gravatar
    Sofy a gazouillé  :
    OK (soit dit en passant, je te comprends).

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>