[926] Bilan textile

Aujourd’hui à la sortie de la machine à laver, un nombre fini de chaussettes. Un certain nombre d’entre elles s’accordent. Il m’en reste quatre désassorties.
Je sors du tiroir le lot de célibataires accumulées (certaines, sans doute pas encore résignées à leur condition de veuves, attendent là depuis des mois). Sur les quatre, deux trouveront leur homologue pour reconstituer une paire, deux iront rejoindre leurs compagnes d’infortunes. Peut-être auront-elles la chance de ne pas rester longtemps sur le carreau et la prochaine lessive les sauvera de l’ostracisme. Impossible de le savoir.

Aujourd’hui, le bilan chaussette est nul.

Pourtant, aussi sûr que l’entropie de l’univers augmente, le nombre de chaussettes dépareillées ne cesse de croître. Il est plus que tant que de sérieux efforts de recherches soient entrepris sur ce drame qui touche au quotidien des milliards d’êtres humains.
Sociologues, anthropologues, physiciens spécialistes de l’anti-matière, biologistes, mécaniciens, chimistes, unissez-vous et de vos efforts conjoints naîtra je l’espère un jour l’espoir de lendemains meilleurs.

Une femme dévoreuse de chaussette (Rankin Erotica)
Hypothèse n°18 : mes chaussettes sont dévorées par une femelle en rut

19 gazouillis sur “Bilan textile”  

  1. #1
     
    gravatar
    Athena a gazouillé  :
    Face au problème qui limite (vu le nombre d’hommes qui m’entourent) ruinait mon porte-monnaie, j’ai instauré une règle, aucune chaussette n’entre dans le lave-linge sans être paire. Ils ont donc pour obligation, au moment de les balancer dans le panier à linge sale de les enfiler ensemble (c’est emmerdant pour eux) et moi, je les sépare au moment du lavage (c’est emmerdant pour moi, ce boum d’odeur! Mais je préfère…)! Il y a encore quelques loupés avec le petit dernier et mon grand garçon époux (mais ce sont ses chaussettes!!) ça marche pas mal dans l’ensemble…
  2. #2
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    Arrgh je n’arrive pas à retrouver une vidéo qui traite le problème. Enfin c’est une femme qui ne supporte plus le problème de la chaussette veuve et qui impose à ses mari et enfants de porter des chaussettes avec un fil cousu qui les relie, comme pour les gants des enfants…ceux ci avouent que ce n’est ni agréable à porter (problème de fil entre les jambes que nous connaissons bien nous les filles) ni agréable à enfiler…
  3. #3
     
    gravatar
    Plume a gazouillé  :
    Ne soyons pas sexistes, les individus de sexe masculin ne sont pas seuls à semer des chaussettes orphelines sur leur passage. J’en ai une bonne dizaine qui pleurent dans mes placards et c’est mon entière faute. La solution : je les achète chez H&M (ça coûte rien) et je sors dépareillée (ça me donne un genre).
    Athena : Euh… Mais c’est toi qui t’occupes exclusivement de la lessive ?!!!
    Samantha : le jour où on nous sort la même vidéo avec un homme, j’applaudis des deux pieds ! ^^

    Heureusement CUI nous donne l’exemple d’une bête de sexe doublée d’un rangeur (et laveur ? dis oui, ça m’excite) de chaussettes hors pair(e) !

  4. #4
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    ah c’est juste que les femmes portent moins de chaussettes….enfin pas moi…pas de culotte non plus….tout ça pour réduire la charge de lessive bien sûr!
  5. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Athena » Ça m’arrive de faire ça, effectivement, avant de mettre mes chaussettes dans le panier de linge sale. Pas parce qu’on me l’a demandé mais parce que je tiens à les retrouver toutes les deux ensemble à l’arrivée.

    Samantha » Je crois que je préfère perdre une chaussette de temps à autre. Et puis le fil peut casser. Je suis sûr que cette solution est faillible, qu’elle n’arrête pas en tout cas le monstre tapi dévoreur de chaussettes.

    Plume » Eh bien, euh, comment dire : je pense l’avoir déjà dit ici mais la lessive n’est pas le secteur dans lequel je m’illustre le plus à la maison (même si je sais lancer une machine). Il faut dire que j’ai été fauché dans mon élan par quelques remarques acides quand je m’étais planté à l’aiguillage et que j’ai lavé trop chaud des trucs qui n’auraient pas dû. Du coup, je ne lance les machines que quand je suis sûr de mon coup, et principalement avec MES fringues (mais pas que).

    Samantha » C’est vrai que je suis de loin le principal chaussetteur à la maison (seul mâle entouré de trois femelles).

  6. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Grain de sel » Bienvenue ici et merci de me faire cruellement remarquer le manque d’originalité de mon billet ;-))
    Je note d’ailleurs grâce au commentaire de Réverbères qu’une chanson a même été composée sur le sujet.

    On m’a proposé de vérifier derrière la machine à laver. Sait-on jamais ! (Je me souviens avoir trouvé dans un endroit improbable il y a quelques mois la moitié d’orange d’une chaussette sur laquelle j’avais fait une croix – c’est une image. Mais impossible de me souvenir de quel endroit spécial il s’agissait.)

  7. #8
     
    gravatar
    Athena a gazouillé  :
    @Plume: En grande partie oui, mais bon, je m’en plains pas ;) Lui sa mission est de briquer les toilettes :) J’ai horreur de ça!!
  8. #9
     
    gravatar
    Goormand a gazouillé  :
    Un des sketchs de “Vous les Femmes” donnait une raison assez sympathique, mais je n’arrive pas à retrouver la vidéo sur le net…
  9. #10
     
    gravatar
    La clé des champs a gazouillé  :
    Hypothèse N°19: Un marionnettiste dans la famille?
  10. #12
     
    gravatar
    Anouchka a gazouillé  :
    Autre théorie : les chaussettes ont décidé de se faire la malle !!
  11. #13
     
    gravatar
    usclade a gazouillé  :
    C’est marrant comme les hommes, lorsqu’ils s’occupent des lessives, arrivent à livrer de belles analyses philosophico-scientifiques (même menées tambours-battant), quand les femmes ont coutume de nous exprimer qu’elles en ressortent lessivées et avec le moral dans les chaussettes…
    Elles voudraient ne plus s’occuper du linge sale qu’elles ne s’y prendraient pas autrement ! :-)

    (et pourtant c’est vrai qu’elles défendent le lave-linge becs et ongles comme si c’était leur territoire, leur nid… moi c’est même pas des problème de réglage de température, c’est même en amont : je mets mal le linge sale dans le tambours !)
    :-)

    (oui, c’était ma contribution hebdomadaire à la rubrique “macho” du blog de CUI)

  12. #14
     
    gravatar
    Alice a gazouillé  :
    Pendant qu’ils y sont, tes diverses chercheurs, ils peuvent se pencher sur le problème des bas et mi-bas féminins ?…. Merci de me communiquer la solution.
  13. #15
     
    gravatar
    dita a gazouillé  :
    d’accord avec Alice :)
  14. #16
     
    gravatar
    Zirgouflex a gazouillé  :
    Cher CUI,

    Je fais partie d’une profession citée et je n’ai malheureusement pas élucidé ce mystère. Le temps que je mette en place mon protocole pour la course au prix Nobel (au moins), je peux t’aiguiller vers cette couillonerie : http://www.saint-crespin.com/c.....ategory=12
    A méditer si tu ne sais pas quoi faire de ton argent (et que tu n’as pas trop d’exigences en matière de chaussettes…) !

    Bien à toi.

  15. #17
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Athena » Ah oui, tiens, pareil à la maison, je suis le seul qui s’occupe des chiottes (avec la femme de ménage).

    Goormand » Décidément, entre Sam et toi, personne ne retrouve ses vidéos !

    La clé des champs » Hypothèse n°607 : Natascha Kampusch cachée dans la buanderie ?

    f-c-p » Voui, mais pourquoi ne mangerait-il que des chaussettes, jamais une manche de chemise, une bonnet de soutien-gorge ?

    Anouchka » Et pourquoi pas les culottes ? Elles auraient pourtant de sérieuses motivations elles-aussi ?

    usclade » C’est quoi ce prétexte foireux, « mal mettre le linge dans le tambour » ?
    (Merci pour ta contribution, ça fait du bien de sentir encore un peu de testostérone sur les ondes, en ces temps de prohibition post-strausskahnienne.)

    Alice & dita » Y a la solution des collants (qui est une très mauvaise solution) et puis sinon, même chose que ce propose Athena : associer les deux bas avant de les mettre au sale, et puis utiliser un petit sachet protecteur quand on les met dans la machine, pour éviter les machines mangeuses suspectées par f-c-p.

    Zirgouflex » Je fais l’hypothèse que tu es docteur en physique spécialiste de l’anti-matière, ça m’excite.
    Je suis allé voir la “couillonnerie”. C’est vrai qu’au prix de la paire de chaussettes là-bas, ça coûte moins cher d’acheter deux paires à chaque fois et de disposer ainsi de deux “spare” pour chaque paire aimée.
    À noter aussi le dessin d’illustration en Une qui ferait pousser des hurlements de chienne de garde à Plume. « Les chaussettes Saint-Crespin révolutionnent la condition féminine » ! (Chuis sûr qu’ils se réfugient derrière un “second degré” pour réclamer l’immunité sexiste.)
    »

  16. #19
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Kilroy » Dommage que le site de rencontre (2e lien) soit, en effet, en sommeil. C’était drôle ! (Et bravo pour ce magnifique commentaire d’investigation !)

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>