[1288] Croquembouche

La sémillante Flore Cherry, qui organise (presque) chaque mois un « atelier d’écriture érotique qui ne se prend pas au sérieux », nous proposait mercredi dernier de nous réunir autour de Stephen des Aulnois du (célèbre) Tag Parfait pour échanger sur la porn culture. C’était assez intéressant d’écouter le créateur du Tag Parfait parler du chemin qui l’avait conduit à ouvrir son site et ce qu’il prétendait y proposer.
En ce qui me concerne, je partage l’idée de l’existence même de cette porn culture bien qu’elle ne soit pas mon fort (ma médiocre note de 4/10 au test préliminaire pourrait en être l’illustration) ; je ne suis d’ailleurs qu’un lecteur très occasionnel de ce site où je ne me rends que par liens interposés. Bon, je ne m’étendrai pas ici sur le détail de ma consommation de porno, l’idée était juste de vous proposer, comme un amuse-gueule1 le texte que Camille et moi avons pondu à quatre mains à l’occasion de ce sympathique atelier.

Il s’agissait de rédiger en trente minute un interview d’une star du X (homme ou femme, au choix), incluant quelques contraintes biographiques qui, pour nous, étaient au nombre de trois :

  1. L’acteur ou l’actrice compte à chaque scène le nombre de va-et-vient
  2. L’acteur ou l’actrice porte à chaque tournage sa paire de chaussettes fétiche
  3. L’acteur ou l’actrice a un sexe qui peut cracher du feu

Voici donc notre production, à peine débarrassée de quelques scories :

Plus près de Rocco Love

Après plusieurs mois d’attente, Le Tag Parfait a enfin réussi à obtenir un rendez-vous avec la star montante (de bien vigoureuse façon) du X, Rocco Love.
Mars 2035, trois mois après la sortie de « Le feu au cul opus 27 », rencontre avec Rocco dans un bar de San Francisco :
— Bonjour Rocco. Merci infiniment d’avoir accepté de nous recevoir. Vous êtes la star dont tout le monde parle en ce moment. Pas de mystère, votre dernier upgrade a provoqué le délire chez vos fans. Comment vous est venue cette idée ?
— Ça faisait déjà 4 ans que j’étais équipé du Bouncer Red-X qui me permet de reproduire de vraies érections ; la possibilité de gicler des flammes – et pas n’importe lesquelles : il suffit de trois secondes pour que ma partenaire soit réduite en petit tas de cendres – a permis d’apporter au public les sensations qu’il ne trouvait plus ailleurs.
— C’est diablement efficace, en effet, et redoutable. Cette technologie de rend-elle pas délicate la recherche de partenaires ?
— Pas du tout, elles se bousculent à la porte. Dans notre monde actuel, mourir en prenant son pied est inespéré. Comme je ne peux pas jouir avant un nombre précis de va-et-vient calculé selon la date de naissance de ma partenaire (ce nombre doit être premier et commencer par les 8 chiffres de cette date), chaque scène peut durer plusieurs heures voire quelques jours. Oui, j’ai cette petite maniaquerie depuis mes 8 ans, je compte les coups de butoir. À cet âge, j’étais encore une femme et je trouvais le temps long alors je comptais. Avec mon neuvième partenaire de l’époque, arrivée à 8725, je n’en pouvais plus d’ennui et j’ai égorgé mon amant. Comme vous le savez, c’est cette sextape qui m’a lancée dans le business et dans la foulée, j’ai changé de sexe.
— Une question peut être banale mais je n’ai pas encore trouvé la réponse sur la toile : d’où vous vient votre pseudo ?
— Mon papa était fan de Rocco Siffredi. Il avait d’ailleurs réussi à récupérer une de ses paires de chaussettes sur un tournage – celles-là même que je porte désormais sur tous les plateaux – et j’ai repris son prénom. Pour « Love », je crois que ce que je donne à mes partenaires est assez parlant, non ? À propos, vous êtes chou, ça vous dirait qu’on baise ?
— Euh… Merci, je ne sais quoi dire… mais je dois vraiment ramener ce papier à mon rédac’ chef.
Une femme nue dans un champ a des seins qui émettent des rayons lasers

  1. Pour ceux qui n’auraient aucune idée de l’origine du titre de cette note, petite session de rattrapage avec cette vidéo.

5 gazouillis sur “Croquembouche”  

  1. #1
     
    gravatar
    Zoumpapa a gazouillé  :
    Ben moi je trouve ça bien foutu, original et drôle.
  2. #2
     
    gravatar
    Vagant a gazouillé  :
    C’est amusant, j’espère que tu as gagné avec ça. Curieusement, les textes produits dans ce cadre sont rarement excitants. On tombe la plupart du temps dans le comique, qui était inévitable avec des contraintes pareilles. Sans doute est-ce du à l’ambiance assez potache et peu propice à l’érotisme.
  3. #3
     
    gravatar
    Audrey et Cristophe a gazouillé  :
    C’est un concours ou c’est juste pour le plaisir de jouer ?
    Que fait-on des cendres ?
  4. #4
     
    gravatar
    Freyjalulla a gazouillé  :
    Interview menée de (4) mains de maître ! C’est très drôle et réussi.
  5. #5
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    C’est un peu ce que j’espérais sans quoi je n’aurais pas osé publier ce texte :)
    On a fini ex-æquo avec un texte assez réussi, drôle lui aussi (même si je trouve le “pitch” de notre micro-nouvelle plus original !). Oui, ce sont souvent les textes drôles qui sont les plus appréciés, possiblement à cause de l’atmosphère… Et peut-être est-ce aussi parce que l’humour est plus facilement universel que l’érotisme. Pour moi qui ai une tendance à nourrir ici d’humour mes textes érotiques, même ceux écrits avec le temps confortable nécessaire à l’élaboration du récit, je n’ai pas trop à me forcer, c’est une première nature !
    C’est pour le plaisir même s’il peut y avoir quelques lots pour récompenser les textes les plus appréciés. (En l’occurrence, nous avons gagné des t-shirts “Le Tag Parfait” !)
    Avec les cendres, je recommande de bourrer l’urne.
    Merci encore !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>