[1133] De la paille et la poutre

Il y dans l’énergie que brûlent certains activistes qui s’opposent au mariage homosexuel quelque chose d’inquiétant, comme une “homophobie décomplexée” pas tout à fait au point de dire ouvertement son nom, la haine de l’autre (de la différence) comme moteur.

Un cruel fait divers, rapporté avec acuité par la brillante Anne Archet, nous rappelle que, parfois, ceux qui nous donnent avec force et rage des leçons de morale sont avant tout des adeptes de l’adage “faites ce que je dis, pas ce que je fais”.

Valeurs familiales

Une avocate évangéliste et anti-gay
Est accusée d’inceste et de pédophilie
Sur sa fille de quatorze ans qu’elle a filmée.
Je sèche mes pleurs en savourant l’ironie.

Je me souviens, dans un registre semblable, de ce député (ou ministre) conservateur britannique, retrouvé mort étouffé avec un sac en plastique sur la tête suite à je-ne-sais quel jeu érotique, et qui prônait bien évidemment la plus grande droiture morale.

En transposant à gauche, on peut légitimement trouver que Jérôme Cahuzac fait exactement le même type de grand écart entre l’orthodoxie (“De tes impôts tu t’acquitteras / toute la République en bénéficiera”) et la pratique (fisc indigne !).

Arrêtons de râler. La conclusion de tout ça, c’est que ceux qui pensent pour nous savent de quoi ils parlent.

Chewing-gum "i kissed a republican"

35 gazouillis sur “De la paille et la poutre”

  1. #1
     
    gravatar
    Cristophe a gazouillé  :
    Et peut-être que tu es un fervent monogame.
  2. #2
     
    gravatar
    audren a gazouillé  :
    Aux US où le débat fait rage aussi autour du mariage gay en ce moment même, le commentateur radio Rush Limbaugh, emblème de la droite conservatrice autiste se lamente avec force insultes homophobes sur la déliquescence du mariage traditionnel et le naufrage des valeurs qui fondent l’Amérique. Il en est à son 3e divorce et il n’est pas marié avec sa liaison du moment.
  3. #3
     
    gravatar
    Eugène a gazouillé  :
    Tout à fait !
    Tenez, un exemple: vous.
    Nous sommes ici un peu comme tapis dans un conte suisse… Toute cette liste de pseudos qui ne disent pas leur vérité.
    Imaginez que le secret tombe… Oh….
    Mon Dieu, non !
    Ce serait si simple pourtant… Avoue ! Ca ira tellement mieux après.

    Finalement l’appel des âmes perdues à l’égard de la morale sonne comme un appel au secours. Hélas oui, ces âmes savent peut-être de quoi elles parlent.

    Ayez la charité de les plaindre…

    Et si vous n’en êtes pas, de ces âmes, (mais il y a ce blog qui sonne faux…), réjouissez vous!

    N’oublions pas que la société qui produit l’avocate incestueuse c’est la nôtre. Les enfants parlent de monstres… Mais nous, nous sommes adultes non ?

    Alors quoi, qu’est ce qui en vous a produit chez l’autre l’acte d’inceste… ?

    Moi je ne me sens pas concerné.
    Misanthrope et lecteur de Houellebecq, j’ai à force beaucoup de mal à vous aimer comme vous êtes, vous et Bill Gates. Je devrais…
    Mais je n’y arrive plus.

    En conclusion, il a trois possibilités: la violence de l’avocate, le mensonge du sage comme une image Cahuzac, et la tristesse de Houellebecq.

    Je sens bien un peu de violence tout à fond, under control…
    J’ai menti aussi.
    Mais par dessus tout, il y a ma tristesse.

  4. #4
     
    gravatar
    Rollmops a gazouillé  :
    Et jérôme avoua publiquement sa pratique du fisc fucking.

    Aouch, je l’ai bien senti passer celui-là.

  5. #5
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Cristophe » Le fait est que je ne prétends pas dicter aux autres la conduite qu’ils doivent tenir quant à leur vie sexuelle.
    Enfin, avec quelques limites, quand même.
    Primo, je définis le cadre acceptable de la sexualité à ce qui se pratique entre adultes consentants (je réprouve donc les pratiques pédophiles à la lumière de cette “règle” de base).
    Deuxio, je m’offusque effectivement de ceux qui, par la violence, prétendent imposer la façon de penser/d’agir qu’ils estiment la bonne.

    audren » Et que répond-il quand on l’interroge sur sa propre situation ?

    Eugène » Ah tiens ! Je me disais que ça devait être le fait de ne pas écrire assez, qui augmentait la population de fâcheux qui venait commenter ici, mais je constate que vous n’êtes qu’Untel réincarné. Ça me rassure.

    Je vous préfère comme ça, en mode bouillie verbale plutôt qu’en mode pointilliste, c’est plus pittoresque.

    Donc, nous avons des pseudos qui ne disent pas la vérité. Effectivement. Afficher certaines mœurs ou opinions, voyez-vous, cela nécessite parfois l’anonymat pour ne pas porter préjudice à notre vie professionnelle ou familiale. C’est regrettable, peut-être, mais c’est comme ça. En même temps, je ne me sens pas le besoin de savoir si mon voisin/mon collègue vote à droite, baise à gauche ou prie au centre.
    L’anonymat me permet justement une expression moins dissimulée, tout le contraire de ce que vous dites (mais pas ce que vous faites, ah ah).

    Faut que vous m’expliquiez comment vous pouvez lâcher un truc aussi énorme que : « Alors quoi, qu’est ce qui en vous a produit chez l’autre l’acte d’inceste… ? »
    Ou pas.

    Rollmops » J’ai cru un instant que tu parlais de moi, mon cochon !
    Et « le gel des avoirs », c’est pour lubrifier ?

  6. #6
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Ou pas.

    Vous me voyez tres confus de tout ca mais vous restez quand meme le meilleur exemple de ce que vous écrivez.

    Pourquoi ne pas donner de leçons sur la question du mensonge ? Vous êtes parfaitement qualifié pourtant …

    Tant que vous y êtes. Ça ne changerait pas grand chose … Les leçons que l’on donne ce n’est pas le plus important finalement. Cela fait partie de la mécanique du mensonge. Je vous laisse la blague sur le lubrifiant pour les rouages tout ça …

    Comme vous allez bien sur me renvoyer la question, je dois avouer que ma mécanique à moi s’est grippée. Ça soulage.

    Au final, je suis bien content de ne plus vous ressembler. Vos attaques, les miennes prouvent toutes nos différences.

    À la limite, je devrai vous dire merci.
    Pour rire un peu.

  7. #7
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    “la société produit l’avocate incestueuse”. la société elle a bon dos…
  8. #8
     
    gravatar
    FLORENCE a gazouillé  :
    Pourquoi autant d’énervement…je pense que même si on utilise un pseudo, que nous ne sommes pas tout à fait sans reproche, on respecte tout de même une certaine ligne de conduite
    Ce blog est personnel si les propos tenus sur celui-ci ne plaisent pas, libre à chacun de passer à autre chose
  9. #9
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Columbine: certes, il y a des responsabilités individuelles; je ne suis pas pour les peines collectives , encore que je ne vois pas la de tabou… C’est un vieux, vrai et passionnant débat.

    Mais il y a aussi des responsabilités sociales dont on ne parle pas ou mal. Quand virginie despentes parle “d’une société de violeurs ” pour démontrer comment fonctionne le système de la domination masculine, elle considère le viol au delà de l’infraction. Les crimes sont des phenomenes sociaux.

    Quand un viol est commis nous avons tous la responsabilité de ne pas l’avoir empeché. Idem pour la pédophilie.

    Parce que quoi ? Croyez vous réellement que s’attaquer à la liberté des coupables changera quoique ce soit ? À la limite, je ne vois même pas le rapport entre privation de liberté et le crime. Si ce n’est la peur.

    Le viol est durement réprimé en France; et pourtant les chiffres sont effarants. Même logique que pour les armes aux USA. La violence légale ou armée ou les deux ne peut être la seule réponse.

    La loi n’est efficace que quand elle est rare. Or nous sommes littéralement addict.

    C’est à la société de prendre à son compte les crimes commis par le moyen qu’elle inventera.

    C’est elle la responsable. L’individu n’est pas le créateur de ses crimes. Par quel magie cela se pourrait ?

    Que proposez vous d’autres Columbine, que vous dites que la société a bon dos … ? Appliquer la loi encore et encore ? Des juges, des flics et des avocats pour l’avocate ? Encore plus ?

    De toute façon, cette solution est va être trop chere

  10. #10
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    “une certaine ligne de conduite”

    C’est flou…
    CUI nous parle du grand écart commis par certains, rapport à cette hypothétique ligne …

    Non sans raison, et bien placé qu’il est pour le faire. Il s’énerve juste parce qu’il n’aime pas être désigné comme ça chez lui sur son propre blog …

    Sur son territoire à lui.
    Grrrrrr ……

    Mais il fait des articles politiques, il l’a bien cherché. Je suis sur qu’il aime ça en fait.

    Maintenant j’arrête, j’ai du boulot.

  11. #11
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    Ben oui, E (Eugène ?!), vous avez du boulot, mais ne vous arrêtez pas en si bon chemin et expliquez, au moins, ce qui vous gêne : la poutre ou la paille, dans le billet sous lequel vous venez vous proclamer pas concerné, mais misanthrope quand même et houellebecquien de surcroît (mais bon, vue votre pseudo, pas étonnant que l’on se trouve bien profond dans l’absurde).
    « Tout à fait. », dites-vous. Mais tout à fait quoi ?!
    Que vient faire ici la longue « liste des pseudos qui ne disent pas la vérité ?! » Je vous signale que vous y êtes, aussi. Mais bon… « pas concerné », même si on vous cerne bien, faut pas déconner ! Pourtant, confus… hm !
    Confus, oui, quand vous dites que la société a produit l’avocate incestueuse et que cette société est la nôtre. Je m’excuse, mais ma société à moi n’était pas derrière ou devant ou avec l’avocate en question quand elle a branché sa caméra pour la pointer sur sa fille en train de subir les assauts des mecs qui auraient pu être tous et chacun à leur tour le père de celle-ci. Ou quand elle, toujours l’avocate en question (on parle d’avocate, mais c’est d’une mère qu’il s’agit avant tout !), entraîne sa fille dans une relation incestueuse. Est-ce la société qui prône l’inceste ?! Est-ce la société qui encourage les mères à filmer leurs filles données en pâture aux désirs les plus abjectes des hommes ?! Est-ce la société qui rend une mère criminelle ?! Une mère qui te bouffe l’homosexuel à toutes les messes, mais qui abuse sa fille ?! Vous seriez, peut-être et sûrement, alors le seul à savoir et pouvoir répondre à votre débile question : « Alors quoi, qu’est ce qui en vous a produit chez l’autre l’acte d’inceste… ? » J’en apprendrais de bien belles sur votre société à vous et votre conte suisse aux coucous dans lequel il me semble que vous êtes le seul à vous tapir.
    Je tombe de mon beau siège capitonné quand je lis votre phrase (et autres de ce genre !) : « Quand un viol est commis nous avons tous la responsabilité de ne pas l’avoir empeché. » Parce que vous croyez qu’un mec qui a décidé, dans sa tête et dans ses couilles malades, de triper en violant une fille, une femme va venir me dire : Empêche-moi d’être le monstre que je suis dans mon froc et dans ma cervelle ?! Il vous arrive souvent, à vous, d’avoir de telles demandes ?! Vous en avez empêché combien, vous, alors ?!
    Dites-nous un peu en quoi Cui est le meilleur exemple de ce qu’il écrit là, dans ce billet où il ne fait que relayer un fait divers avec « des monstres » et donner un court avis qui lui est propre et légitime.
    Le fait qu’il écrit sur les autres pages de ce blog une réalité qui est la sienne, une réalité sur sa vie d’homme qui s’arrange avec sa propre morale, une réalité qui n’a rien avoir avec le sujet de ce billet ne le transforme pas en donneur de leçons sur la question du mensonge hypocrite dont il est question ici, il me semble. Ou alors faudra-t-il l’affubler de toutes les tares parce qu’il cache une certaine vérité à la femme qui partage sa vie ?! Mais en quoi cela vous concerne, vous, alors qui êtes blanc comme neige devant l’Eternel et ses ouailles ?! Vous qui êtes « bien content de ne plus lui ressembler » et qui, soudain, avez en vous la niaque du loup moralisateur, que faites-vous encore ici, à lire ses « leçons de mensonges »?! Doit-on comprendre que vous portez, vous aussi, une poutre dans votre œil qu’on ne saurait pas voir ?! Et que vous n’êtes donc pas le créateur de cette vision tordue que vous avez en le lisant. Putain de société, elle se mêle même dans votre lecture de ce blog, dites !
    Tenez, sur ce, je vais prier ma bonne société à moi d’arrêter de désigner Cui, « comme ça, chez lui, sur son blog, sur son territoire à lui ». De quoi je me mêle, non ?! Assez de mélangisme dans vos commentaires, faudra pas qu’elle s’y mette aussi !

    Cher Cui, vous m’excuserez, mais ça me démangeait quelque part, dans le coin de l’œil, autant de cécité… J’espère ne pas avoir encombré la liste des commentaires chez vous, ni la liste des pseudos menteurs sur laquelle j’ai mis désormais ma papatte en signant faux !

    Et puis… Eugène, votre avocate est chauve ; la sauve qui peut, mais pas vous, quand même ! Sa chaise est derrière les barreaux et non pas au barreau. Vous savez quel nom porte cette loi, non ?! Puisque rare…

  12. #12
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Bon … Ca rigole plus !
    Et je m’interroge… Mais qui donc sait écrire ainsi !? J’ai bien quelques idées … On verra…

    Toutes les questions sont bonnes, bravo (normal ce sont les miennes) et je peux tenter d’ y répondre.

    Mais ça va être vraiment etre long pour le coup.

    Comme je suppose que cette somme de questions n’est pas faite pour décourager une eventuelle tentative de réponse, je “vous” propose d’en choisir une seule, question … Pour commencer …

    Parce que sinon la, franchement, je peux pas …

    et bravo pour le dernier paragraphe, ça remonte le niveau…et désolé, sur cette question je sèche…vous savez moi les lois …

  13. #13
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Oh et puis faut que je la fasse aussi celle là:

    À propos de haine de la différence, vous la trouvez très cosmopolite vous la gay pride ?

    Moi, je trouve qu’elle est peu palote parfois … Un peu de vitamine pour les redonner des couleurs, ça serait joli … Mais on ne bronze pas au fond des back rooms

  14. #14
     
    gravatar
    Columbine a gazouillé  :
    gênent pas moi

    J’adore votre commentaire. Vous ne rappelez quelqu’un et rien que pour cela je me permets de vous embrasser

  15. #15
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    E. » Croyez-moi, quand je lis vos commentaires, moi aussi je suis content de ne pas vous ressembler.
    Je m’en tiendrai là pour vous répondre, j’ai une lectrice qui s’y emploie avec plus de talent que moi.

    columbine » La société produit tout le mal qui gangrène notre monde, tout le bien venant de Dieu. Amen.

    Florence » C’est toute la différence entre quelqu’un qui se sent redevable devant une entité morale supérieure hypothétique et quelqu’un qui se sent juste redevable de son bonheur et de celui de ces proches. Mes mensonges m’ont rendu heureux (ou moins malheureux). Et aujourd’hui qu’ils sont désormais moins nécessaires, je me dis qu’ils étaient notre chemin à tous les deux (je parle de ma femme et moi). Bientôt vingt ans de vie commune et encore beaucoup de plaisir à être ensemble.

    Eux gênent, pas moi » Chère inconnue, je ne vois pas de quoi je devrais vous excuser. Bien au contraire, votre intervention est un don du ciel. Si vous voulez bien rester ici et continuer de répondre à Eugène, je ne l’aurais pas mieux fait que vous et ma patience s’effiloche. Votre prix sera le mien ;-)

    E. » J’hésite devant votre commentaire homophobe : provocation potache ou concentré de bêtise haineuse ?
    Allez vous décoincer devant quelques images colorées.

    Columbine » (En espérant que ça soit une motivation suffisante pour la faire revenir !)

  16. #16
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    « Pour commencer… »
    Eh bien, pour commencer, ne vous fatiguez pas, E(ugène), pour les réponses* à vos propres questions. J’imagine que ça peut donner un monologue ping-pong de tous les diables. Entre vous et vous, vous êtes en bonne société. Le roi, faisant l’ordre en semant du fumier dans le royaume d’un autre, qui daigne accorder ses faveurs… faut vraiment être à côté de ses pompes pour le faire !

    Déjà que vous avouez sécher sur la question d’une des lois si chères à votre cœur dans un des vos commentaires précédents… Vaut mieux écourter avant de voir votre niveau (de je ne sais pas quoi) remonter d’encore un coup.

    Et pour finir… Chacun sa poutre ! Je garde bien au chaud la mienne ; elle me rend bien service pour dégager quelques pailles par ci, par là.

    « Oh et puis faut que je la fasse aussi celle là », moi aussi:
    Ça, c’est sûr et certain! On a mieux à faire «au fond des back rooms» que de prendre des bains de soleil. En même temps, dois-je vous dire que, si vous la trouvez « peu palote, parfois », «la gay pride», c’est que vous vous êtes trompé de champ et qu’il vous faudra mieux paloter, sûrement, pour que la couleur soit dans votre koolzaad et non pas dans le(s) vit(s) à mine plutôt bien portante que vous semblez plaindre ?! Pelotez quelques uns, vous changerez d’avis et cela vous rendra moins… comment dire… moins déplaisant à leur égard.

    *Tiens, je me dis, je pourrais les faire, elles aussi, pendant que j’y suis !

  17. #17
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    Merci, Cui.
    Ma maman et mon papa m’ont appris à bien me tenir. (pas devant une caméra !) Mais, quand je lis des inepties telles que celles de Monsieur E(ugène), mon éducation ne fait qu’un tour. Alors, mes excuses, encore, même si, comme vous le dites, pas besoin.
    Je verrai ce que cela me coûte. Vous regarderez ça avec mon banquier. Il adore voir mon « conte » renfler.
    :)
  18. #18
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    Columbine,
    Merci. Je prends. Et tant pis pour ce “quelqu’un” qui, du coup, manque une de vos embrassades!
  19. #19
     
    gravatar
    FLORENCE a gazouillé  :
    La nécessité, parfois, de prendre des chemins de traverse, des sentiers, de se créer des p’tites parenthèses, avant de reprendre l’autoroute de nos vies
  20. #20
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Homophobe ? Le lien ? On vous ferai vraiment faire et dire n’importe quoi. Vous avez raison de déléguer la réponse … Je ne pourrai m’empêcher de me demander tout le temps si vous dites la vérité.

    Allez entre nous, et sur double demande, le maître mot, c’est shut ! Tout un symbole. Oui taisez vous.

    C’est ce que vouliez au départ, c’est tellement dans votre intérêt. Quel autre choix que celui la ?

    Mais la loi est votée .
    Vive les mariés !

    Et à la fin :

    “Les vérités tuent et celles que l’on tait deviennent vénéneuses”
    Ch. Taubira. 23/04/13-17h12. (Nietsche)

  21. #21
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    Mais quel dommage que vous ne puissiez faire de même, mon cher Eugène ! Me déléguer vos réponses. J’aurais pu au moins éviter l’écorchure au nom du Maître du Gai Savoir.

    Eh, dites… qu’est-ce qu’il vous a fait, Cui, pour que vous lui teniez autant la grappe, avec vos allusions au secret, à la vérité qui n’ont, finalement, rien à voir avec le sujet de son billet?! Il a refusé vos avances ?! Il vous a marché sur les plates-bandes ?! Il vous a fait un croche-pied devant une belle/un beau ?! Juste comme ça, petite curiosité à satisfaire.

    Vous vous demandez tout le temps s’il dit la vérité, mais en même temps vous lui dites « shut » (Bonjour, la politesse quand vous vous trouvez chez les autres !) en l’empêchant de la dire s’il le veut bien, pusiqu’il est chez lui et fait comme bon lui semble: dire ou pas dire. Non?! Faut savoir où se trouve le venin, à la fin.

  22. #22
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :

    http://lci.tf1.fr/france/socie.....34491.html

    Là, ce n’est pas moi qui le dit.

    “Nietzsche” donc et “chut !” d’ailleurs, pour celle qui aime corriger les autres. Ca devient une mode ce goût pour la correction orthographique… Microsoft, my love.
    Dire qu’il est le maître du Gai savoir signifie quoi ? Je pensais qu’il en était l’auteur moi. Sinon sur le fond ?

    Pour vos questions, je n’ai pas à vous satisfaire. Que ceux qui peuvent répondre se fasse plaisir, s’ils le désirent violemment.

    Quant au chut, ce que vous dites, n’a pas de sens. J’ai dit “taisez vous ” puisqu’il se tait. C’est un constat, pas un ordre. Qu’il parle, sinon ! Ca ce n’est pas un ordre non plus… Mais une possibilité.
    Vous comprenez ?

    Mais vous jouez un rôle, celui d’avocate… Je comprends.
    C’est votre choix.

  23. #23
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    Merci pour votre lien, Eugène. Très instructif. On a bien vu ce que la coresponsabilité peut donner.

    Shut the window, puisque Microsoft, my love. Et parce que je ne vais pas abuser éternellement de l’espace offert par Cui.

    « … je me ris de tous les maîtres
    Qui ne se moquent pas d’eux-mêmes. », était écrit au-dessus de la porte de Nietzsche.

    Portez-vous bien !

  24. #24
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    @Eugène le lien que vous donnez n’abonde en rien dans votre sens:

    vous dites: “la société produit l’avocate qui maltraite”

    le lien que vous donnez dit “ceux qui auraient dû voir qu’il y avait maltraitance n’ont pas su voir”

    ce sont là deux choses totalement différentes.

  25. #25
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Oui oui, mais citer wiki, c’est prendre le risque d’être suspectée de ne pas en connaître plus… Ceci étant qui a lu Nietzsche ? Personne.
    Je devrai ?

    Columbine: ah bon ???

    Nous pourrions disserter sur les differentes formes de responsabilités collectives… Ce qui montrerai sûrement que votre “totalement” est de trop.
    Non seulement les voisins n’ont rien vu … Mais en plus, je crois que les enfants comme les femmes sont … structurellement maltraités. Pour des raisons multiples. L’indifférence ou le crime de maltraitance sont des conséquences différentes d’une même configuration sociale: matérialiste, individualiste, … Post moderne…
    (d’où l’opposition des réactionnaires et comme on entends en ce moment des “essentialistes”).

    On pourrait surtout réfléchir au fait de savoir si une responsabilité collective entraîne une culpabilité collective… Seigneur prend pitié … Ou pas.

    Mais, de toute façon, les enfants paient notre monde dans la cour de recrée. Responsable et puni d’office. Pas besoin d’aller dans l’antre du criminel… Il faudrait analyser ce sujet en soit qu’est: “la cave”. Le violent, le violeur , comme nous veut enfermer. Il se prend pour la société.

    Regardons nos cours de recrée.
    Avant d’accuser les voisins, les parents.
    Prendre pitié du violeur, du terroriste, du tueur … L’accuser ? Pour ?
    Jean Paul II l’avait fait, malgré la balle.
    Faire cesser la violence, non la perpétuer.

    Les voisins n’ont rien vu … mais la voisine c’est toi … Et puis ça se trouve, tu avais vu. D’ailleurs tu les avaient alertés les magistrats. Ils avaient sauvé l’aîné. C’est déjà ça. Tu as fais ce que tu pouvais.

    Finalement, individuellement, qui a foiré ?
    Peu importe.

  26. #26
     
    gravatar
    Hecube a gazouillé  :
    CUI : où trouve-t-on les chewing-gums de la photo ? Après avoir lu le dernier commentaire et les précédents du même auteur, j’ai une brutale envie d’haleine fraiche… D’habitude, je n’aime pas les chewing-gums, mais il y a des situations critiques.

    E. : Comme Eux gênent, pas moi, je m’interroge. Soit vous en voulez à CUI pour d’obscures raisons que je vous conjure de garder pour vous, soit un penchant masochiste et pervers vous fait venir ici lire des histoires qui vous révoltent (société pourrie !) et des prises de positions qui vous débectent. En même temps, votre grincheuse apparition a le mérite de secouer le consensus parfois béat des commentaires (CUI Président ! ce sera plus bandant que Flamby).
    Je constate que l’ellipse et la prétérition n’étant pas compatibles avec la courtoisie, vous rafraichissez considérablement l’atmosphère chaleureuse des lieux (il fait toujours un peu chaud dans les partouzes, avez-vous remarqué ?) Enfin, dans un ou deux commentaires, vous aurez battu le record de points Godwin au concours du troll le plus mal embouché. Passez votre chemin, vous vous faites du mal… (ceci dit, si vous aimez ça, je peux vous présenter du monde. Pas moi, je suis snob : je n’aime que les soumis très bien élevés).

  27. #27
     
    gravatar
    E. a gazouillé  :
    Hecube : ah ! Enfin … Une réponse.
    Enfin, une tentative.

    “Le consensus parfois béat .”
    :))) …
    Encore que s’il n’y avait qu’ici.

    Pourriez vous envisager que je m’en prenne à ce qui est dit sans forcément en vouloir à la personne ? Ni faché, ni maso, ni pervers … Juste le coup de patte facile, mais si on me caresse, je ronronne vite. Ça ne va pas plus loin. Nous parlions du mensonge, ni plus, ni moins. Et des donneurs de leçon ensuite … (ce qui est moins intéressant je trouve)

    Le point Godwin; très intéressant ça. Il s’agit je vous le rappelle du moment ou dans un débat l’une des parties est traitées de nazie; en gros. Donc ce point n’est pas encore atteint ( impossible pour moi d’ailleurs, nazie n’est pas un reproche pour moi vous savez bien ).
    Par contre, assimiler le débat sur la parentalite à un débat sur la tolérance me paraît ressortir d’une forme de terrorisme intellectuel. On peut débattre de la parentalite, ne pas être d’accord; de la tolérance beaucoup moins. Tolérer les intolérants ? Pas sur. Donc, il est pratique de faire glisser le débat sur la tolérance, autrement dit sur la morale, pour ne pas aborder la question de la parentalité

    Je déteste ce procédé.
    J’essaie de m’en garder.

    Ensuite Cui n’est pas responsable du pourrissement loin de là … Je ne viens pas ici pour ça. Ne nous accordons pas trop d’importance non plus.

    Je rafraîchis mais il faut chaud dans les partouzes … Euh désolé, je n’était pas à la dernière. Alors que …

    Moi qui pensait que l’ambiance chauffait ici …
    Alors que dans une partouze, le froid du vide doit parfois vous saisir… J’imagine.

    Les soumis tres bien élevés ??? Ah ouais … Se reconnaîtront c’est ça ? Remarquez comme ça on est pas emmerdés … À défaut, il y a l’aquariophilie.

  28. #28
     
    gravatar
    Eux gênent, pas moi a gazouillé  :
    « Malheur ! voilà que j’ai été moi-même mordu par la tarentule… »
    Ah, mais bien sûr que vous devriez, innocent que vous êtes ! Ca pourrait vous servir, vous savez…

    Z’êtes vraiment un drôle de cas, mon pauvre chou !
    En effet, Seigneur, prends pitié !
    Amen ! Alléluia et tutti quanti !

    “Pourriez vous envisager que je m’en prenne à ce qui est dit sans forcément en vouloir à la personne ?”
    Pffff….
    Vous devriez relire votre laïus, là, en haut, le premier, pour vous rafraîchir un peu la mémoire!
    D’ailleurs, je doute que vous ayez autre chose à vous rafraîchir, n’ayant pas grand-chose à chauffer…
    Allez… avouez… un peu maso sur les bords, quand-même.

  29. #29
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    ainsi parlait Eux gênent, pas moi :- )
  30. #30
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    E. » Je croyais que le maître mot, c’était « chut » ? Mais visiblement votre robinet à débiter des conneries fuit de partout.

    Avec beaucoup d’acharnement, vous pourriez réussir à pourrir l’ambiance de mon burp, mais je vous couperai le sifflet avant ; Niki en a déjà fait l’expérience, quand on dépasse la ligne que je fixe en toute partialité sur mon site, oui, je censure et je n’en éprouve aucune honte. Juste une certaine tristesse d’avoir dû en arriver à cette extrémité.

    En attendant, prenez le temps de penser au message que vous a transmis Hécube ; pensez-y pour vous, plutôt que de fanfaronner en répondant ici. Posez-vous franchement la question du pourquoi vous vous comportez comme vous le faites sur mon site, et si vous êtes malin vous comprendrez que votre comportement n’est pas adapté à votre situation.

    Eux gênent…, columbine, Hécube » Merci pour vos interventions qui me rassurent sur un point : si je suis un sacré connard qui pense de travers, au moins j’ai quelques acolytes pour se vautrer avec moi dans ce chemin boueux de médiocrité intellectuelle et morale (des meufs en plus, trop cool).

    Il y aurait plein de trucs à dire pour intervenir dans votre discussion, mais hélas, ce n’est pas vraiment un débat alors je shut (et je ne résiste pas à féliciter au passage Microsoft pour l’invention de l’orthographe).

  31. #31
     
    gravatar
    E a gazouillé  :
    Chaton … C’est qu’il taperait du pied …
    Ce sont les outrages personnels, c’est ça ?
    Allons, vous vous en remettrez.

    Bon , bisous, je vais causer avec “Madame de” moi.

  32. #32
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Autant je conçois qu’on ne soit pas toujours d’accord, autant je survole toujours avec stupéfaction ces “gens” qui ne sont, visiblement, pas là pour discuter et échanger des points de vue.
    Ceux qui seulement pourrissent sur place en insistant lourdement sur le fait qu’il sont outré, scandalisé, pas d’accord (mais alors vraiment pas), qui sont là pour prêcher uniquement pour LEUR paroisse sans écouter le moindre mot, avant de vomir encore et encore… tel des boulimiques insatiables qui ne se gargarisent que d’une chose : la vilénie de leur propos intolérants.
    J’imagine que ceux là ont tellement la sensation d’exister sur ces discussions dispensé par le malin au moins et que c’est ce seul espoir qui les fait revenir tellement ils s’emmerdent dans leur petite vie morne et étroite. Et qui visiblement aime tellement se faire du mal.

    Paix à leurs âmes.

  33. #33
     
    gravatar
    E a gazouillé  :
    Ben merci, c cool.
  34. #34
     
    gravatar
    E a gazouillé  :
    Merci à Columbine pour avoir tenté de pas être d’accord.
    Et à Cristophe, parce qu’il y à des arbres sur son blog. Et qu’il a été plus subtil que moi… Mais j’ai des circonstances atténuantes.

    Les autres: rien. Les blogs quoi …

  35. #35
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Allez, tenons-en nous au rare mot sensé de ces échanges : chut !

    (Ah oui, Hécube, on les trouve assez facilement sur la toile, par exemple .)