[13] Traces

Il y a d’abord, simple, l’odeur de ta peau, agrémentée du parfum que tu portes, et qui se mélange à la mienne, quand nos corps se frottent.

Elle s’élimine facilement avec un peu de savon, si possible lui-même non parfumé. Elle est également couverte par l’odeur de ma propre transpiration.

Il y a, plus forte, plus tenace, l’odeur de ton sexe qui se glisse sous mes ongles quand je te caresse intimement. Celle là mérite un traitement plus sérieux ; savon, et brosse à ongles. Il en reste souvent un peu. Éviter de glisser les doigts sous le nez de celle qui ne doit pas savoir.

Éventuellement, il y a celle des cosmétiques (le rouge à lèvres, par exemple), que la douche enlèvera, et sinon qui partiront avec un coton démaquillant.

Ensuite, il y a celles qui ne peuvent être éliminées que par le temps.

Une griffure.

Une rougeur, comme celle qui ornait hier soir mon gland (un coup de dent mal maîtrisé ?).

La plus anodine, mais pourtant la plus confondante : les rougeurs d’irritation au niveau des genoux, vers l’intérieur, qui stigmatise des opérations à genoux au sol répétées (que ce soit de la moquette ou des draps, le résultat est quasiment le même).

Ne pas négliger celles laissées dans la tête. Ne pas arborer un air trop extatique, ou méditatif…

Un petit texte sorti du placard « 2003 »

9 gazouillis sur “Traces”  

  1. #1
     
    gravatar
    amIwrong? a gazouillé  :
    Ah tiens, cette note me fait penser à celle que j’ai publiée aujourd’hui : http://amiwrong.hautetfort.com.....nnemi.html. ;-)
    Je ne parle pas des traces dans la tête dans ma note, mais ce sont peut-être les plus “dénonciatrices”. Chut…
  2. #2
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    amIwrong? > Tu joues au ping-pong ou tu cherches à inventer le mouvement perpétuel ? ;-)
  3. #3
     
    gravatar
    Ysé a gazouillé  :
    J’aime bien cette note sur les traces. Marrant, mais moi je n’ai pas de traces visibles. C’est comment dire, plus intérieur, plus intime. L’impression d’être encore habitée par une présence. Et puis parfois quelques courbatures aussi ce qui me fait penser que l’amour est aussi un sport et le plus délicieux qui soit, sans nul doute…
  4. #4
     
    gravatar
    amIwrong? a gazouillé  :
    Ni l’un, ni l’autre, j’établissais juste une comparaison entre nos deux notes… :)
  5. #5
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Ysé > Oui, toutes ces traces intérieures, internes, elles sont évidemment à ne pas négliger, mais il n’est pas besoin de les dissimuler, elles le sont déjà !

    amIwrong? > Soit. Ne me sentant point procédurier ces temps-ci, je t’épargnerai le procès en plagiat ;-)

  6. #6
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    Ah et j’entends encore Mlle a me dire….atterris….doucement….
  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Samantha » Ah ! Moi aussi, je vous demande d’atterrir doucement ! Mais plus vite que ça !
  8. #8
     
    gravatar
    nanou6310 a gazouillé  :
    Je dirais que les plus difficiles à faire partir son celles dans la tête…
  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    nanou6310 » Bienvenue ici !
    Ça tombe bien, ce sont généralement celles qu’on a le moins hâte d’effacer…

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>