[1179] L’odeur de ton sexe

— Ton sexe a une odeur forte.
Quand je te tiens ces propos, tu m’interroges avec une ingénuité qui me désarçonne :
— C’est bien ou pas ?

Je ne sais que répondre à cette question à laquelle je ne m’attendais pas (il faut dire que je n’arrive toujours pas à intérioriser cet écart entre le magnétisme sexuel que tu dégages et ce statut de béotienne ès-libertinage que tu revendiques) alors ce qui me vient spontanément, c’est cette réponse :
— Ni bien ni mal, c’est une caractéristique, c’est tout, comme être blonde ou brune.

Mais cette réponse est un peu courte, jeune homme (oui, je m’auto-flagorne), alors je développe.

Je crois que j’ai poursuivi en te parlant des goûts différents que pouvaient avoir les jus de vos cons – certains plutôt salés, d’autres plutôt sucrés – mais j’ai omis de te dire qu’une odeur puissante comme la tienne est sinon rare, du moins peu fréquente1. Certes, il arrivent que des femmes aient, de façon temporaire, une odeur sexuelle marquée. Cela peut venir d’une hygiène douteuse2, d’une miction récente ou simplement une odeur de transpiration qui se mêle aux effluves du sexe. Mais en ce qui te concerne, c’est bien l’odeur seule de ta cyprine qui a cette caractéristique.

Je poursuis.

Puisque j’affirme qu’une odeur aussi marquée soit rare, je soutiens avec le même dogmatisme que cela pourrait rebuter des hommes (ou des femmes) et que par conséquent cette caractéristique puisse s’avérer plus un défaut qu’une qualité, ou plus précisément un facteur d’entrave plutôt qu’un facilitateur. Et soyons précis : ton odeur pourrait dissuader certains mauvais bougres de venir de leur bouche honorer ta chatte. Selon des statistiques dont je ne dispose pas3, les hommes seraient moins généreux en cunnilingus que les femmes en fellation. Il y a même quelques femmes qui refusent de se faire lécher car elles estiment que cela abaisse leur mâle de partenaire. Pas propre, trop de poils, pas digne… Sent pas bon s’ajoute donc à une belle liste de prétextes – tus ou avoués – pour ne pas pratiquer le cunnilingus.

Lithographie « flos florum »Mais oublions ces fâcheux et parlons plutôt des gens de bonne compagnie (dont je fais bien évidemment partie). Que voit-on sur l’avers de la médaille ? Le premier atout qui me vient à l’esprit, la madeleine qui m’accompagne après t’avoir baisée, c’est l’exhalaison de mes doigts que je hume à loisir pour prolonger l’ivresse de notre corps-à-corps. Le second est plus subtil, plus enfoui ; quand doucement sur ton corps je glisse, pour aller poser ma bouche entre tes cuisses et cueillir avec gourmandise ton fruit singulier, je me prépare à son fumet. Cette odeur qui est aussi goût, pour moi, c’est toi, comme en concentré.

Regard subjectif. De même que l’amour t’a toujours semblé exaltation de l’indulgence même – en cela bon et recommandable –, le désir excuse et fait chérir les petits défauts du corps de l’autre. Cette lèvre trop fine ou ces dents irrégulières acquièrent un charme à tout autre supérieur et, d’appartenir à l’homme désiré, deviennent un trait infiniment précieux.

Belinda Cannone – Petit éloge du désir – n° 124

Oui, certes, l’extrait ci-dessus (NB : je reviendrai plus largement sur l’opus cité dans un prochain article) évoque les défauts de l’autre mais il a valeur générale pour tout ce qui le caractérise (la somme de tous ces détails qui le rendent unique).

Comme, de plus, c’est souvent, mes lèvres gorgées de tes sucs, ma langue suçant ton bourgeon, mes bras solidement arrimés à tes cuisses (à moins qu’une de mes mains ne soit occupée à fouiller d’un ou deux doigts les secrets de ta chatte),  que je sens ton corps se cambrer et que parvient à mes oreilles la mélopée annonciatrice de ton orgasme, tu comprendras pourquoi je chéris l’odeur de ton sexe.


  1. Le lecteur me fera ici le crédit de reconnaître que ma grande expérience de la chose sexuelle me permet d’affirmer péremptoirement de telles déclarations sans les appuyer d’aucune étude statistique. []
  2. Oui, beurk, mais pas mal de mecs feraient bien également de se rincer plus régulièrement la queue. []
  3. Y a pas moins scientifique que cet article. Je fais honte à mon cursus élitaire. []

36 gazouillis sur “L’odeur de ton sexe”  

  1. #1
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Ha, si seulement tous les hommes avaient ta philosophie ;)
  2. #2
     
    gravatar
    sofi a gazouillé  :
    Il y a aussi des hommes sans saveurs…
  3. #3
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Mon épouse a également une odeur assez forte (que je n’ai pas retrouvée chez mes (hélas trop peu nombreuses) maîtresses), ça n’a rien à voir avec l’hygiène, et cela monte avec l’excitation. Cette odeur particulière persiste parfois sur les doigts si le lavage est un peu rapide après des caresses appuyées… Ce n’est pas désagréable pour le cunni (voire même un peu excitant, je trouve) et a l’avantage de permettre d’emporter avec soi un petit souvenir olfactif de ces belles émotions ;-)
  4. #4
     
    gravatar
    Vagant a gazouillé  :
    Très belle note ! Je suis tout à fait d’accord avec Belinda Cannone, le désir amoureux confère aux défauts objectifs de l’être aimé un irrésistible attrait subjectif. En ce qui concerne le goût des femmes, je n’ai malheureusement pas les papilles assez fines pour les distinguer ainsi (et je profite de l’occasion pour suggérer à l’éventuelle organisatrice de ton anniversaire un petit jeu qui devrait te plaire : http://extravagances.blogspiri.....to+Veritas ). Je me demande toutefois si le goût de la cyprine, à l’instar du goût du sperme, ne dépend pas du régime alimentaire ? Ta succube serait-elle macrobiotique ?
  5. #5
     
    gravatar
    dita a gazouillé  :
    purée qu’est ce que c’est excitant!
  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ivv » Mon dieu ! Si tous les hommes avaient ma « philosophie », j’aurais bien du mal à me démarquer ! Ouf…

    sofi » C’est bien possible. Personnellement, je ne crois pas avoir beaucoup de « saveur » (je trouve que je sens bon, mais je pense plutôt à mon odeur corporelle générale et pas à celle de mon sexe).

    Froggy » Nous pensons exactement la même chose !

    Vagant » Tu soulèves un point que je voulais aborder dans ma note et auquel j’ai renoncé pour « l’alléger ». Je me demande en effet dans quelle mesure ce goût est lié à l’alimentation et, très probablement, il l’est.
    J’avais lu dans un Post Secret le témoignage d’une femme qui indiquait que depuis qu’elle était végétarienne (ou végétalienne), ses pets sentaient particulièrement mauvais. Euh… C’est pas très glamour, certes, mais tout ça pour dire que l’alimentation influe certainement sur beaucoup de choses !!!

    dita » Oui ! Aussi ! :-)

  7. #7
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    Tiens ça me fait penser que je ne me suis jamais posée la question de savoir si l’odeur de mon sexe était différente d’une autre ou non. Par contre Je trouve terriblement excitant lorsque mon partenaire s’empresse de poser son nez entre mes jambes avant sa bouche.

    “Il y a même quelques femmes qui refusent de se faire lécher car elles estiment que cela abaisse leur mâle de partenaire.”
    Tiens donc! Surprenant. Je n’aurais pas pensé. o_O
    Je pourrais refuser un cunni si je sens que mon partenaire ne s’y prend pas bien, mais en général, je susurre un “Doucement…” Ou tapote un “Non, non..” ou alors je pique une crise, je me rhabille et je m’en vais… Non, mais oh!! Rire. (C’est de l’humour hein!! Mais bon des fois… ^^)

    Hey! Bienvenue ami twittos!! :)

  8. #8
     
    gravatar
    dita a gazouillé  :
    L’inconscient populaire renvoie quand même bien à quelque chose de “sale” ou en tout cas qui sent. petite j’entendais qu’il fallait bien se la laver pour pas que ça sente la moule! o_O
    C’est dans les valseuses que miou miou qui est sans culotte s’entend dire qu’elle attire les mouches?
    Le garçons entend toujours parler de la taille de son sexe et nous de notre odeur et de l’hygiène de notre sexe.
    A tel point qu’avant de goûter à une femme, j’avais un doute sur le fait que je puisses aimer ça. Et le jour où j’ai glissé mon nez je me souviens de m’être dit ( ah mais les c…, ils auraient pu le dire que c’était si bon!!).
  9. #9
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    @Dita: Mais c’était donc ça?! J’ai écrit un texte (non publié) sur mon éducation sexuelle et je disais que l’une des femmes ayant participé faisait une fixation sur le côté propet de la chatte. O_o Chose qui était en contradiction avec la quasi totalité des hommes que je fréquentais, c’est limite lorsque j’annonce “patience, je vais prendre une douche…” On me répond “Non, surtout pas.” Bah! Tu comprends pourquoi, je rêvais d’offrir une petite culotte! ^^ J’étais persuadée que les hommes adoraient l’odeur de la moule. :P
    C’est quoi ce film avec miou miou?! Mais c’est du n’importe quoi. Et encore là nous ne parlons que du cunni. ^^
  10. #10
     
    gravatar
    Dita a gazouillé  :
    Je me demande si c’est pas ” tenue de soirée ” plutôt… Bah on nous dira bien !
    C’est vrai que ça sent bon une petite culotte!
  11. #11
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    @Dita: C’est quand tu veux! Hihihi
    :P
  12. #12
     
    gravatar
    sofi a gazouillé  :
    Oui oui je voulais parler de l odeur corporelle et pas de l odeur du sexe ,apres je ne sais pas l interaction doit etre chimique mais c est si bon:-))
  13. #13
     
    gravatar
    sofi a gazouillé  :
    Oohh c est trop fort Vellini n est pas un petit oiseau comme nous?!!!
  14. #14
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Ben… moi non plus !

    C’est une histoire de Gravatar (image associée au compte mail utilisé pour se connecter)

  15. #15
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    Non, non, non… Ne venez pas tout massacrer! :)
    C’est mon petit truc à moi pour titiller le bonhomme. ^^
  16. #16
     
    gravatar
    Sofi a gazouillé  :
    Ohhh j ai cru lire mon petit truc en plume ! :-))
  17. #17
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    Sourire. Mon truc en plume si tu veux… ;)
  18. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Vellini » Je ne sais pas si ça te rassure mais je n’ai jamais rencontré de femme qui n’aime pas les cunnis parce que ça « m’abaisserait ». De même que je n’ai jamais personnellement rencontré d’homme qui annonce ne pas aimer les fellations. Mais je sais que ça existe (ils sont rares, quand même !).
    Enfin, je l’ai déjà dit mais je rappelle que ma propre femme n’est pas très branchée cunni à mon grand dam. Je me rattrape ailleurs :)

    Dita » Même sans être très souple ni faire une expérience bi ou homo, il y a quand même un moyen très simple de sentir le goût d’une chatte : la sienne, avec un doigt (ou plusieurs, si t’es gourmande !!).

    sofi » N’hésite pas à créer ton propre gravatar en suivant le lien de Froggy (merci !), tu verras, ça marche sur beaucoup d’autres sites. Quant à l’odeur corporelle des hommes, ben c’est comme le reste ; y en a qui aiment, d’autres pas !

  19. #19
     
    gravatar
    dandyjoueur a gazouillé  :
    Une maîtresse refusait que je lui fasse un cunnilingus car elle voulait que je puisse l’embrasser sur la bouche et elle n’aimait pas sa propre odeur sur mes lèvres.

    Une autre m’a dit que mon sperme a bon gout… mais je ne l’ai pas vu assez souvent pour savoir si mon régime alimentaire pouvait influencer.

    Je préfère considérer cela comme une sorte d’alchimie, un peu étrange sans doute…

    Dandy

  20. #20
     
    gravatar
    Marietro a gazouillé  :
    Je me souviens d’un homme ayant fait (ma) connaissance par le goût de ma chatte déposée sur sa bouche par lèvres masculines interposées.
    J’ai aimé ce bonjour là.
  21. #21
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    @Marietro: pourriez-vous nous détailler cet étrange cheminement ? J’avoue que je suis perplexe…
  22. #22
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    @Marietro: Je suis aussi intriguée que Froggy. Alors dites nous un peu plus…
    (Le premier vous aurait offert un cunni puis il aurait échangé un baiser avec le second? Votre carnet d’amour semble intéressant!)
  23. #23
     
    gravatar
    sofi a gazouillé  :
    Marie c est un peu comme marmitons .com…
    Elle adapte ses recettes et la sauce prend..:-))
  24. #24
     
    gravatar
    Marietro a gazouillé  :
    : lire Vellini

    : c’est bien plus clair quand c’est vous qui l’expliquez

    : Pensez-vous que je devrais leur proposer des recettes ?

    (@Cui : Je me mets à l’aise et je commente à la place du Kalife. )

  25. #25
     
    gravatar
    sofi a gazouillé  :
    Oui Marie quand le chat n est pas la les souris dansent :-))
    C est parce que tu as une magnifique cuisseinere…
  26. #26
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    dandyjoueur » Oui, assez curieusement, il y a quelques femmes qui n’aiment pas trop le goût de leur chatte (ou de celles des autres femmes) (ou bien qui en ont un peu peur).
    Pour le goût de ton sperme, tu peux faire l’expérience par toi même, si tu es si joueur ;)

    Marietro » C’est vrai que Vellini sait merveilleusement interpréter vos commentaires sibyllins ! Février, c’est aussi le mois du trio ?

    Froggy » Apparemment, Vellini a fait le bon décryptage.

    Vellini » Ah ! Vous savez si bien lire sur les lèvres des femmes…

    sofi » Oui, c’est bien ça, ma note porte sur les sauces qui prennent ou pas !

    Marietro » Rien ne me fait plus plaisir qu’on se sente ici comme chez soi. Mettez-vous à l’aise, surtout !

  27. #27
     
    gravatar
    nataly a gazouillé  :
    …hum…promesse d’un orgasme**** …
    …très envie d’être “cunnilinguée”…
  28. #28
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    nataly » J’espère que tu as trouvé une bonne âme prête à satisfaire ton envie…
  29. #29
     
    gravatar
    Lo a gazouillé  :
    Je retrouve ce journal que j’avais perdu de vue depuis un certain temps avec plaisir, et je rattrape tant bien que mal tout ces billets accumulés avec les années!

    Cet article m’interpelle un peu, de manière générale on trouve chacun notre compte côté hommes comme femmes. Je crois que c’est quelque chose de très cérébral que les odeurs soit plus ou moins marquées, qu’importe la raison, certaines nous interpellent, la nature est ainsi faite. Je crois également que de base chacun une odeur propre mais que l’excitation en a une autre qui doit finalement plus ou moins se mêler à ma première, peut être que la seconde éveille des instincts profonds qui nous dépassent. (Même si, oui, l’hygiène corporelle et de vie doit influencer de résultat, mais encore une fois tout ne se vérifie pas de la même façon pour tout le monde, tant de diversité !)

    Personnellement je n’ai jamais connu d’odeurs fortes ou je ne m’y suis pas attardé, j’ai souvenir des odeurs qui m’ont enivrée et contribué à ma propre excitation. Et c’est certainement pareil pour les goûts.

    Je ne sais pas si ça arrive à beaucoup de femmes mais il m’arrive parfois bien malgré moi lors de plaisir solitaire de sentir de loin ma propre excitation, plutôt que de me rendre honteuse, elle me fait me sentir indécente et contribue à mon plaisir. Encore un truc cérébral qui vient avec ce qui alimente les pensées dans ce genre d’instant. D’ailleurs le goût et l’odeur parfois participent parfois aux jeux quelque peu pervers dans l’intimité me semble-t-il, quand un ou une partenaire aime a faire sentir ou goûter son plaisir à l’autre. (Qu’on m’arrête si je fais erreur.)

    Je suis surprise de savoir que certaines femmes trouve le cunnilingus sale etc… D’autant plus quand j’en entends plus de bien qu’autre chose. Je n’aurais pas cru, j’entends bien plus d’excuses pour la sodomie par exemple.
    Me semble il que si l’on s’adonne nous à la fellation sans chichi pourquoi un homme ne pourrait pas dévorer sa partenaire, ce sont finalement des arguments qui ne tiennent plus la route et s’annulent. Réelle honte ou problème de sensation? Je n’ai aucun gêne a dire que jusque là les sensations c’est mon problème (moi ou mes expériences peu nombreuses ?) le temps me dira, je n’abandonne pas.

    Un bon article pour un sujet parfois délicat que certains n’osent aborder !

  30. #30
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Bienvenue ici, ou plutôt re-bienvenue mais il semblerait que ce soit ici votre premier commentaire. En tout cas, je me réjouis que ce site puisse être un endroit où l’on re-vient et que l’on y trouve toujours de quoi satisfaire sa curiosité.
    Beaucoup de points dans votre commentaire, je ne rebondis que sur quelques uns :
    – Oui, c’est un délicieux jeu que de faire sentir/goûter à l’autre le fruit de son propre plaisir ou du sien. Moi, je n’y vois aucune perversité ; juste la célébration des sens et de notre animalité.
    – Les quelques femmes qui n’aiment pas le cunnilingus, heureusement, ça n’est qu’une minorité. De même qu’on m’a rapporté quelques histoires d’hommes qui n’aimaient pas être sucés. Tant pis pour eux !
  31. #31
     
    gravatar
    Lo a gazouillé  :
    Merci et c’est en effet mon premier commentaire ici :) (j’aurais tout autant pu commenté à mon tout premier passage mais je n’aurais jamais osé – les années ça décoince? -)

    J’entendais plus pervers comme un malin plaisir, un jeu des plaisirs dans çe qu’il y a d’animal en nous en effet. (Personnellement j’adore ça)

    J’espère que le temps – et les partenaires aussi quand même c’est essentiel! – me donnera(ont) raison en me prouvant qu’il fallait y croire, et en ressentir un jour réellement le plaisir! (En même temps quand la personne y met autant de volonté que pour changer le joint de l’évier fuyant et trois minutes de son temps à peine.. J’imagine que ça joue, mon dieu en disant ça j’ai l’impression d’en avoir des souvenirs affreux) Je plains les pauvres hommes qui n’aime pas la fellation.. Je vais aller allumer un cierge pour eux :)

  32. #32
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Oui, plutôt que de penser aux hommes qui n’aiment pas la fellation, je te recommande plutôt de t’occuper du cierge de ceux que ça intéresse !
  33. #33
     
    gravatar
    Lo a gazouillé  :
    Jeu de mot intéressant :) j’aurais pu le voir venir!

    Je vais peut être m’intéresser de plus près aux églises!

    Et en plus ce sera bien plus plaisant.., quoique allumer la mèche ce n’est si mal ^^)

    Amen :)

  34. #34
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Moi, tu sais, quand on me tend une perche…
  35. #35
     
    gravatar
    Audere est facere a gazouillé  :
    Je pense avoir toujours apprécié l’odeur de ma cyprine qui est forte. Loin de trouver ça répugnant, je trouve ça au contraire excitant. J’aime quand mon amant vient m’embrasser, juste après m’avoir lapée, et sentir mon odeur sur ses lèvres. Parait-il que ma cyprine a également une texture, une densité particulière. Mais c’est un autre sujet.
  36. #36
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Je pense que certains aiment le sexe animal. Ceux-là ne sont pas gênés par un poil trop long ou une odeur trop forte. D’autres vont préférer un sexe plus aseptisé, toison rasée de frais, déo à tous les étages (ouais, maintenant, y a du déo pour les « zones intimes »). Laissons ceux-ci s’ennuyer dans leur coin…

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>