[562] Divin d’Europe

Zwouiinnnnng… Il est un accord d’accordéon entendu tant de fois qu’on le reconnaîtrait entre mille. Pourtant, quand Neil Hammon est entré sur scène, entouré de son groupe, et que la première note qu’on entend, c’est ce long soupir, on se dit « non ! c’est pas possible… ça doit être autre chose (sous-entendu : que je ne connais pas ».

Ben si. C’est bien avec une reprise du célébrissime Amsterdam de Brel que le chanteur de Divine Comedy entame son concert à la Cité de la Musique intitulé V.O. – V.F. et qui promet la part belle à la francophonie. De facto, c’est quasiment avec une parfaite alternance entre français et anglais qu’Hannon tissera le fil de cette belle soirée. Je mettais pour la première fois les pieds dans cette salle de concert sans trop savoir à quoi elle ressemblait et c’était une bonne surprise : à taille humaine, sans que je sois arrivé particulièrement en avance, je peux me mettre dans la « fosse » à une distance très modeste de la scène. Le groupe est composé, outre le leader (chanteur-guitariste) d’un pianiste, deux autres guitaristes, une violoniste, un batteur, une cuivriste (gny ?) percussionniste et d’un accordéoniste.

La deuxième chanson sera un swinguant extrait de son premier album ayant connu un certain succès, Europop (Liberation). Et ensuite, c’est reparti pour du Gainsbourg avec une reprise enjouée (mais sur un tempo plus lent que l’original) de Poupée de cire, poupée de son que chantait jadis France Gall.

Nous eûmes droit à deux heures de spectacle ponctuées des traits d’humour du chanteur, très détendu et parlant volontiers français avec son fort accent et ses tournures bancales ; deux french guest stars en les personnes de Vincent Delerm (dont le nom fut cité avant son apparition, à l’occasion de la reprise par Divine Comedy d’un de ses titres, et un peu sifflé – oups !), les cheveux poivre et sel en vrac, et de Daphné dont je n’ai pas réussi à voir les chaussures. Elle avait l’air plutôt jolie et portait une invraisemblable robe bouffante rose. Avec Neil Hannon, elle interpréta Initial B.B. qui se transforma en un étonnant mix Zebraesque entre la géniale chanson de Gainsbourg et Sexy Boy du groupe Air (avec lequel Hannon a collaboré). Excellent !

La french play list était une étonnante collection de titres repris avec sérieux ou dérision, on a eu droit à L’amour est bleu, gros hit de l’Eurovision en 1967 interprété par Vicky Léandros, une Grecque concourant pour le Luxembourg (si c’est pas de la construction européenne, ça) ! Un atroce Joe le Taxi, le standard de Brassens Les copains d’abord chanté à tue-tête par le public (« Ow ! Vuw ceunneussez ! ») et j’en passe.

Clap clap clap, deux rappels après, toute la troupe disparaissait et je quittais la Cité de la Musique un sourire aux lèvres avec la sensation d’avoir assisté à un concert assez unique.

10 gazouillis sur “Divin d’Europe”  

  1. #1
     
    gravatar
    Dahlia a gazouillé  :
    J’ai essayé de te trouver en vidéo ou sur deezer les sublimes duos Neil Hannon/Ute Lemper sur l’album Punishing Kiss, mais j’ai fait chou blanc… Si tu veux les trouver, il s’agit des chansons Whore house et Split. Je te jure, ce sont des bijous!
  2. #2
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Dahlia » Bon, ben on va charger la mule alors, pour voir si elle me trouve ces deux bijoux dont je parerais volontiers mes oreilles.
    Accessoirement, Deezer était assez pauvre en D.C., je voulais mettre Europop en illustration sonore (pour info, pendant le concert, il a chanté un des couplets en français) mais je ne l’ai pas trouvé. Je me suis donc content de ce morceau dont le titre me semblait évocateur de la qualité de la soirée…
  3. #3
     
    gravatar
    mina a gazouillé  :
    La Divine Comedy, dans ma playlist, j’adore…
  4. #4
     
    gravatar
    Google est notre ami a gazouillé  :
    j’ai écouté presque toutes les vidéos après avoir fais cette découverte en te lisant
    j’aime beaucoup , surtout celle de Hammon avec Charlotte Gainsbourg . Merci
  5. #5
     
    gravatar
    six a gazouillé  :
    Rho petit veinard!
    J’aurais tant aimé y être!
    Avez vous eu droit à “the booklovers”?
  6. #6
     
    gravatar
    Dahlia a gazouillé  :
    @cui: j’attends tes impressions alors, mais bon même si tu n’as pas aimé, ne me jette pas de pierres steuplé :)
  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    mina » On a au moins ça en commun alors ;-)

    Youtube est aussi ton ami » Chic ! Vraiment ravi si j’ai pu faire découvrir ce chouette groupe à au moins une personne !!!

    six » Non, pas de booklovers… J’ai trouvé un billet un peu plus complet que le mien sur la soirée, avec quelques anecdotes en plus, et la setlist, chez Rockerparis.
    Et il n’y avait pas Queen of the South non plus, sniffff !

    Dahlia » Pour l’instant, j’ai fait chou blanc sur Emule, qui me trouve bien un ou deux titre de duo avec Ute, mais pas les titres que tu me dis.
    Considérant la sélection que tu mets en avant sur tes sites, j’ai tendance à penser que tu dois être une prescriptrice de confiance pour mes oreilles.

  8. #8
     
    gravatar
    mina a gazouillé  :
    “au moins ça”, euhhh…
  9. #9
     
    gravatar
    Dahlia a gazouillé  :
    @cui: rah ça fait chier, je les ai même pas en mp3, juste en cd, sinon je te les aurai passé.
    “Considérant la sélection que tu mets en avant sur tes sites,”
    Tu fais allusion auxquelles exactement?
  10. #10
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    mina » Je parlais uniquement de musique, bien sûr :-)

    Dahlia » Et tu ne connais pas Exact Audio Copy ? Un excellent freeware qui te convertit les CD en MP3.
    Bon, sinon, pour reprendre une (maigre) partie de ta liste de ton espace di counasse (je viens de comprendre le jeu de mot) : nine inch nails, depeche mode, rammstein, kate bush, etienne daho (bon, y en a plein dans ta liste que je ne connais pas, c’est de l’indus ? moi j’ai plutôt dans ma playlist du cold wave avec Cranes, Swallow, Johnny Hollow, …)

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>