Articles étiquetés : poésie

[1298] Les lectures – la contribution de P***

Femme nue couverte de bijoux - Paolo Roversi

Les bijoux – Charles Baudelaire La très-chère était nue, et, connaissant mon cœur, Elle n’avait gardé que ses bijoux sonores, Dont le riche attirail lui donnait l’air vainqueur Qu’ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures. Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur, Ce monde rayonnant de métal et de pierre… Vite ! la suite »

[1289] L’adroit sieur, sa muse

une jolie paire de fesses rougies sous une nuisette indécemment transparente

Brusquant parfois vos lèvres et leur teint incarnat Après avoir couvert vos seins de chantilly, Nanti explorateur, je plonge sur-le-champ Déguster votre sexe aux senteurs de varech. Aidé de votre main qui, hier, enfourna (Narval grenat !) ma queue en votre con sailli, Turpide, je m’en vais, tel un vil ruffian Enculer prestement ma belle déesse… Vite ! la suite »

[1208] Le crépuscule des idoles des jeunes

Le crépuscule des idoles des jeunes

Crépuscule L’étang mystérieux, suaire aux blanches moires, Frisonne; au fond du bois la clairière apparaît ; Les arbres sont profonds et les branches sont noires ; Avez-vous vu Vénus à travers la forêt ? Avez-vous vu Vénus au sommet des collines ? Vous qui passez dans l’ombre, êtes-vous des amants ? Les sentiers bruns sont pleins de blanches mousselines; L’herbe… Vite ! la suite »

[1189] Où il sera question de buissons

Un lézard vert dans les buissons

Courir le guilledou (éphéméride du 22~23 mars 2014) « Cette expression s’applique à celui qui recherche des aventures galantes. » La poésie de la tournure nous fait pressentir de quoi il s’agit. On y entend quelque chose de doux, de léger… Eh bien, c’est un peu tout cela à la fois ! Le verbe « guiller » signifiait au Moyen… Vite ! la suite »

[892] Haïkul (Printemps 2)

Haïkul (Printemps 2)

Ceci est l’article n°2 sur 7 de la série « Haïkul » Son corsage comme un champ de coquelicots Désir qui pulse — Un œillet. Illustration piquée chez Béa (faut-il préciser que c’est le contraste entre le mur brut et rêche et la fragilité des coquelicots qui a retenu toute mon attention ?)

[660] Double effet kiss cool

Double effet kiss cool

Du temps où j’étais Parisien, et plus précisément quand j’habitais Porte de *** au terminus de ma ligne de métro, j’avais l’occasion, de temps à autre et notamment en fin de soirée, de profiter de l’humour de certains conducteurs plaisantins qui annonçaient le terminus avec un peu d’humour, en tout cas de façon plus originale… Vite ! la suite »

[94] Un petit divertissement

ornement

Ce n’est pas tant que l’inspiration me manque ; c’est plutôt que j’ai à vous faire découvrir une œuvre selon moi encore trop méconnue [Nota : après vérification, tout de même 130 occurrences dans Google, je ne me ferai pas si facilement passer pour un Christophe Colomb de la poésie oulipienne], quand les jeux de George Sand… Vite ! la suite »