Archives mensuelles : mars 2015

[1252] Je ne suis pas de bois

Je ne suis pas de bois

Maintenant que nous sommes tous les deux à point, il attrape ce qui me mettait dans un certain état d’excitation avant même que la soirée n’ait commencé : Adam, mon cadeau. Il me le glisse dans les mains et me dit juste avant de s’insérer de nouveau dans ma chatte : — Pour que tu te rendes bien… Vite ! la suite »

[1251] Haïkul (Printemps 5)

Haïkul (Printemps 5)

This is post 5 of 7 in the series “Haïkul” Petits jaillissements Testostérone affolée Larmes amères de joie saisonnière Haïkul (Printemps 1) Haïkul (Printemps 2) Haïkul (Printemps 3) Haïkul (Printemps 4) Haïkul (Printemps 5) Haïkul (Hiver 1) Haïkul (Printemps 6) Sur mon index et mon majeur vibrants Tous les sucs de son sexe — Vogue… Vite ! la suite »

[1250] Ultra vixen

Femme renarde

L’idée, probablement née en regardant des images érotiques, avait, lentement, germée en moi, pour finir par éclore après une discussion avec toi. Ton goût pour les expérimentations faisait de toi la partenaire idéale pour la réalisation de ce lointain fantasme qui s’était fait moins effacé. Je l’ai commandée sur un site américain, qui proposait un… Vite ! la suite »

[1249] Petit éloge du Petit éloge du désir

Une femme lisant un livre

Voilà maintenant plus d’un an que je vous ai fait la promesse de vous reparler de Belinda Cannone et de son ouvrage Petit éloge du désir (Éd. Folio) et il est aujourd’hui temps que je l’honore (la promesse, pas Belinda). J’ai connu Bélinda Cannone par le biais d’un documentaire sur le désir masculin de Serge… Vite ! la suite »

[1248] Te retrouver

Un visage de femme, les yeux fermés, caressé par les mains d'un homme

Que se disent les peaux restées trop longtemps muettes quand elles se frôlent à nouveau ? Où courent les mains avides de ne pas avoir depuis d’innombrables semaines caressé l’être chair ? Comment se déplient les langues, d’ordinaire si promptes à lécher, engloutir, humecter, lorsqu’elles sortent de l’engourdissement où l’éloignement les a plongées ? Quels cris sortent des… Vite ! la suite »

[1247] C’est dur

C'est dur

Mais ça ne sort pas. Certes, il y a le temps qui manque : des journées, des semaines vraiment bien remplies par une mission prenante qui me fait sortir tard du boulot plus souvent qu’à mon tour (NB : on trouve bien évidemment pire que moi, je ne suis pas workaholic, moi, Monsieur) quand je ne suis… Vite ! la suite »