Articles étiquetés : Louize

[1368] Se plier en quatre

Se plier en quatre

Ces deux-là s’aiment, c’est une évidence ! Regardez-les, quand elle lui bande les yeux et qu’elle immobilise ses poignets sans même l’attacher, en les posant au sommet du lit, on les voit se consumer de désir. Sa bouche court le long de son corps tandis qu’il gémit (un murmure entre le rire et le soupir) de… Vite ! la suite »

[1323] Sport (en chambre) cérébral – le jeu de CUI

Louis Icart, série rouge éros n°8

Ceci est l’article n°15 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » Six étages, sept garçons, huit filles… Ça fait beaucoup trop de possibilités ! Et bien évidemment, nous ne les avons pas toutes explorées. Toutefois, nous n’avons pas chômé et vous avez pu trouver, dans l’ensemble des textes précédents, de quoi reconstituer une… Vite ! la suite »

[1322] Parenthèse au sixième ciel – le récit de Marion

Georges Barbier - les chansons de Bilitis

Ceci est l’article n°14 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » La soirée débute sur un fond musical doux. Les lumières sont tamisées et une chaleur envahit les étages. Délicate attention de notre hôte afin que nous nous sentions à l’aise. Je découvre une ambiance agréable et détendue, entre apéritif dînatoire servi… Vite ! la suite »

[1318] Il est 20h Paris sex’veille – le récit de Seb

Femme portant une robe de mains - image de Phillip Tolledano

Ceci est l’article n°10 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » Je retrouve A***, toujours prête à m’accompagner d’expériences en découvertes, cette fois c’est elle qui me fait découvrir son univers. Curieux et intrigué par cette soirée qui semble très organisée, je sais qu’ensemble nous passerons forcément un bon moment. Nous y… Vite ! la suite »

[1316] Mélopée de Polymnie

Dans la nuit, une femme dont la robe se relève, la dévoilant nue et masquant son visage

Ceci est l’article n°8 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » Ce soir, j’ai choisi une tenue qui m’aurait fait rougir si j’avais osé la porter dans un autre contexte. C’est l’occasion de sortir le haut cramoisi offert par une amie, avec un décolleté profond dans le dos que je porte à… Vite ! la suite »

[1315] En chair et en noces – le récit de 502

uomo spellato su tappeto tibetano

Ceci est l’article n°7 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » Lorsque Cui me convia à cette soirée, je me dis que c’était vraiment un excellente occasion de trouver enfin une épouse. Ceux et celle qui jadis lisaient mes billets de blog solides comme l’ennui, savent bien que je passe ma vie… Vite ! la suite »

[1313] Rougissons – le récit de Camille

Le fantasme de 502 : au moins six mains autour de mon sexe

Ceci est l’article n°5 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » 20 heures, nous sommes prêts. Cléante, plateau à la main, est là pour nous servir. Louize, Thomas, CUI et moi accueillons volontiers une coupe de champagne en attendant impatiemment les premiers invités. Le thème de la soirée : rougissons ! *** Au complet,… Vite ! la suite »

[1312] « Pourquoi je n’en ai pas plus profité ? » – le récit de A***

Deux femmes, deux hommes - un dessin de Petites Luxures

Ceci est l’article n°4 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » Fin de soirée. J’ai fait du sexe avec quatre garçons (pas tous ensemble, non) et j’ai joui trois fois (d’abord dans la mezzanine, puis dans le salon et enfin dans la chambre de gauche – je suis descendue en étages, d’accord,… Vite ! la suite »

[1311] Scène de genre – le récit de Cléante

Alex Szekely - Buffet dinatoire

Ceci est l’article n°3 sur 16 de la série « Une soirée au Sixième Ciel » Je lèche la chatte de Marion. J’ai esquivé en un tournemain son string vermillon, qui était moins une barrière à ma gourmandise qu’une oriflamme de dentelle pour la susciter, et agenouillé à ses pieds, je me délecte de la luxure qui… Vite ! la suite »

[1300] Les lectures – la contribution de Louize

(0) "ET MES SEINS TU LES AIMES ?" 50 fantasmes cinématographiques LENNE GERARD

Et ma chatte ? La scène est à Capri, et en fait ce ne sera jamais fini. La villa de Curzio Malaparte, conçue par l’écrivain et audacieusement plantée en 1937 sur un rocher escarpé qui surplombe la Méditerranée, est le décor du drame. « Il y a Brigitte Bardot et Michel Piccoli, vient de dire le générique,… Vite ! la suite »