[1222] Plume, rock, cerise

widget1_FLYER_ALE11Appâté par un commentaire laissé sur le blog de l’ami Vagant qui y proposait une recette de sa confection pour une soirée érotico-littéraire, je profitais d’une semaine de grande liberté pour me rendre à un de ces « apéros littéraire érotique » organisés par une certaine Flore Cerise.

Moyennant une participation modique (10 €) et une réservation à l’avance, j’obtenais mon sésame pour le Café Châtelet, ce mercredi soir, où allait se jouer les événements. J’y allais au bras de Dame InVirgoVeritas qui avait saisi l’occasion d’y participer elle aussi, ayant vu l’annonce de ma participation sur lérézossossio.

Nous nous y faisons accueillir avec le sourire par la Miss Cerise, très à l’aise dans son rôle d’animatrice jeune-et-sexy, dans sa robe légère toute (fleur ?) bleue, qui nous remet à chacun une enveloppe à notre nom contenant deux mots dont l’utilité nous sera expliquée plus tard (mes deux mots – trois, si vous comptez bien – sont écrits en gras ci-dessus !).

Nous nous installons où nous pouvons, là où il y a de la place, et tout près des deux artistes à qui sera consacrée la première partie de la soirée : Julia Palombe et son guitariste de compagnon Sergio. Celle-ci nous interprétera 3 ou 4 morceaux, complété par la diffusion du clip de son dernier single « J’aime mon vagin »j'aime mon vagin, où il est question en termes directs d’une sexualité libre et joyeuse, s’affranchissant des diktats de notre société, de désir, de queues et de chattes non épilées1, en finissant par une reprise des Nuits d’une demoiselle.

Après quoi, elle répond avec franchise et enthousiasme à des questions que j’ai trouvées pour ma part (pardon à notre hôtesse !) un peu convenues.

 

La première heure a filé ainsi que nos mojitos, place à la seconde partie de la soirée qui reste dans le thème de la soirée : il s’agit d’écrire, par petits groupes, ou plutôt de réécrire les paroles d’une chanson connue pour en faire une chanson érotique intégrant, contrainte supplémentaire, les fameux mots qui nous ont été distribués en début de soirée.

Et là ! Ça a été galère ! Écrire seul, c’est une chose (et les mots au clavier me viennent aisément), mais écrire à huit mains, c’est une autre histoire, surtout quand elles ne vont pas dans la même direction. L’accouchement est donc assez laborieux, avec IVV aux abonnées absentes, et les trois mâles cherchant chacun à infléchir le texte vers leur objectif, sans qu’aucun ne l’atteigne. Parfois j’impose, parfois je renonce, je concède, je tente de convaincre, j’accepte l’idée… Je me serais cru à un stage d’entreprise de cohésion de groupe.

Le pire reste à faire : il faut aller interpréter le produit de nos réflexions devant la foule en délire. Naannnnnn ! Et moi qui déteste le karaoké…

Pour finir, on vote (les meilleurs ont gagné : c’est déjà ça !) et la foule se disperse, en se disant au revoir et à dans quinze jours.

Pour ma part, je participerai volontiers une deuxième fois, pour ne pas me faire une opinion trop définitive sur une seule séance. Probablement d’une thématique à une autre, l’ambiance évolue.

Les +

Les –

Format horaire sur deux heures, pratique à caser dans l’agenda Le temps limité réservé à l’écriture elle-même (30 mn)
L’accueil convivial, les boissons à un tarif très abordable Le lieu, un peu étroit pour le nombre de participant, ne favorisant pas la circulation et le mélange
La thématique de la soirée, la découverte d’une artiste pleine de peps La frustration de l’écriture à plusieurs avec des partenaires que l’on n’a pas pu choisir

 

[Edit de 18:55]

Une petite photo de votre serviteur, vampé par Julia, prise par Daniel Nguyen

CUI CUI & la Palombe
  1. Sur l’affaire, Julia Palombe a épousé le camp des anti-épilation. Je n’ai pas eu l’occasion de vérifier si elle joignait les actes à la parole – je n’en doute d’ailleurs pas – mais j’ai pu voir que ses aisselles, elles, étaient épilées, comme quoi il est difficile d’échapper à tous les marqueurs sociaux. Quant à moi, vous le savez, je suis un adepte de : faites bien comme vous le voulez, je ne vous jugerai pas ! []

18 gazouillis sur “Plume, rock, cerise”  

  1. #1
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    PS : « Je me serais cru à un staGe d’entreprise de cohésion de groupe. » non ? :)
  2. #2
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    (je dis PS alors que j’ai rien écrit auparavant… ploum ploum ploum on notera que cela se traduit par Pré-scriptum) ^^
  3. #3
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ivv » C’est corrigé, baby !
    Et, oui, je confirme que tu n’as RIEN ÉCRIT. Feignasse !
  4. #4
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Je suis sûre qu’on aurait pu écrire un texte magnifique tous les deux SANS nos partenaires imposés ^^ ou avec d’autres ;)
    Cette soirée n’était ni très rock ni très plume…
  5. #5
     
    gravatar
    Usclade a gazouillé  :
    Les équipes sont composées par tirage au sort, comme lors des tournois de pétanque ?? (« à la mélée » comme on dit là bas..)
    En tous cas, malgré les -, voilà bien un exemple d’évenement qui pourrait presque me faire regretter d’avoir quitté Paris, c’est pas encore à la mode dans ma capitale départementale !
  6. #6
     
    gravatar
    La Sauterelle a gazouillé  :
    En tout cas on ne s’ennuie jamais avec Julia Palombe!
  7. #7
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    J’ai bien envie de re-relevé le défi ^^
    Ouai, j’aime bien être décalée ;)
    Demain je prends ma guitare.
    PS : Je compte sur toi pour ajouter ta sauce mon futur texte.
    PPS : oui je te donne du taff en plus ^^
    PPPS : absolument.
  8. #8
     
    gravatar
    marietro a gazouillé  :
    Parfois je rêve d’organiser ce genre de choses dans ma capitale (elle est plus grande que la tienne Usclade) mais le vivons heureux vivons caché est plus fort. Paris c’est quand même plus anonyme et sûrement plus ouvert
  9. #9
     
    gravatar
    marietro a gazouillé  :
    Ah, et si les stages d’entreprises proposaient de l’écriture érotique ? Ce serait quand même plus fun… A creuser
  10. #10
     
    gravatar
    dandyjoueur a gazouillé  :
    J’envie parfois votre vie parisienne et les libertés qu’elle propose. Du coup, je suis déjà impatient de votre avis sur le « bis » de cette soirée.

    Et puisque Ivv le propose, faites nous donc le cadeau d’un texte à quatre mains…s’il vous plait.

    : +1

  11. #11
     
    gravatar
    Vagant a gazouillé  :
    Je ne regrette pas, quant à moi, d’avoir assisté à une performance œnologique.

    C’est tout de même intéressant ce concept d’écriture à plusieurs et je me suis moi aussi demandé si nous n’aurions pas pu proposer aux convives de participer éventuellement en couple à notre atelier d’écriture (merci pour le lien) ce qui aurait permis à certain(e)s de se reposer sur leur conjoint et m’aurait accessoirement donné moins de travail par la suite.

    Peut-être me joindrai-je à une prochaine session en Octobre si le thème me motive un peu plus…

  12. #12
     
    gravatar
    Marietro a gazouillé  :
    Perso, j’ai bien du mal à écrire avec d’autres, surtout une chanson. J’ai pratiquer cela dans ma jeunesse, dans les fêtes de famille, etc, et fait comme IVV : je regarde (et je compte les points)
  13. #13
     
    gravatar
    GreenLullaby a gazouillé  :
    Au risque de jouer les rabat-joie, ça ne me tente pas du tout du tout…
    (J’ai dit, déjà, que je n’aimais pas les trucs à plusieurs ?)
    OK, je sors.
  14. #14
     
    gravatar
    philomenne a gazouillé  :
    Oh ! Une oreille ! ça change de l’œil…
    (OK, je sors. ;o))
  15. #15
     
    gravatar
    Ellie C. a gazouillé  :
    Et bien oui écrire à plusieurs c’est un peu une partie de football. Je me suis juste fait une longueur de piscine en écrivant seule un texte pour un jeu de « la photo envoyée » qui heu… Ah mais c’est dingue ça ! Justement c’est celle qui est postée là ! ;D
  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ivv » Avec des « si », on mettrait l’érotisme en bouteille.

    Usclade » Non, les équipes ont été formées par proximité géographique au sein de la salle. Donc les gens qui se connaissaient s’étaient (probablement) regroupés. Nous, on ne connaissait personne et on s’est retrouvés avec d’autres newbies !

    La Sauterelle » Non, en effet ! Mais on doit peut-être se fatiguer uh uh !

    ivv » Bon, j’ai encore une note en souffrance à finir, et ensuite, si je suis de bonne composition, je relèverai ton défi !

    marietro » (& Usclade & dandyjoueur) Il reste toujours la possibilité de venir faire une petite virée parisienne pour vous amuser en toute discrétion dans la capitale (ta remarque finale me fait penser à un épisode de Fais pas ci ! Fais pas ça !).

    dandyjoueur » On va voir ça !
    Je ne promets rien.

    Vagant » Écriture en couple ? Je ne sais pas… Vraiment, l’exercice d’écriture est quelque chose de très très personnel, je trouve.

    Marietro » Voilà !

    GreenLullaby » Il faut tester avant de dire que l’on n’aime pas.

    Philomenne » Mais arrêtez de sortir toutes, il va finir pas ne rester plus personne !

    Ellie C. » Ça ne m’a pas trop évoqué le match de foot, perso.
    Pour la photo : what a coincidence!!!!

  17. #17
     
    gravatar
    Varga a gazouillé  :
    Une très jolie soirée pleine de rire j’ai adoré pour ma part. Je reviendrai c’est sûr.
  18. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Varga » Bienvenu ici Varga ! Je me suis permis de rectifier l’URL de votre site qui n’était pas correctement saisie, de façon à ce que l’on atterrisse chez vous.
    C’était effectivement plutôt détendu et riant comme soirée ! « Bon enfant » dirais-je !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>