[374] C’est la fin des Harry…

Ami lecteur, il ne t’aura pas échappé qu’il y a quelques jours, le septième et dernier tome des aventures du jeune apprenti sorcier Harry Potter est sorti en librairie. Dans le monde entier. En anglais, ‘sclusivement, vu qu’il faut un peu de temps aux traducteurs pour faire leur job. Mais, déjà en France, il n’est pas sorcier (ah ! ah !) de deviner que le titre est en tête du box office rayon livres en langues étrangères et je ne serais pas surpris qu’il soit bien placé également toutes catégories confondues puisqu’en deux jours, je viens d’en voir deux (chose qui ne m’était pas arrivée depuis le Da Vinci Code de sinistre mémoire).

Premier exemplaire dans le TGV qui m’emmenait dimanche dans le Sud.

Deuxième exemplaire dans le TGV qui me ramenait lundi sur Paris. Là, je dois faire une petite parenthèse pour signaler que j’étais tranquillement installé dans mon wagon presque vide lorsque qu’une assez charmante jeune fille, probablement du même âge que Cécile de Volanges, mais dans un genre nettement plus rustaud (cuisses musclées et portant encore aux pieds ses chaussures de randonnée) vient s’asseoir juste à côté de moi. « Je m’installerai ailleurs s’il y a de la place quand le wagon sera rempli » me dit-elle.
Elle était encore à mes côtés à l’arrivée Gare de Lyon.

Bon, c’est pas encore aujourd’hui que j’arriverai à draguer dans le train. Il y avait bien une jolie blonde qui me regardait vivement à chaque fois que je traversais son wagon pour aller à la voiture-bar, mais je n’ai pas osé échanger un mot. Avec ma voisine, si, mais ça n’a pas eu de suite.

Fin de la parenthèse.

Ma charmante voisine lisait donc elle aussi le dernier tome de Harry, fraîchement acheté à la fnac. Elle n’en était qu’au début. J’ignore tout de la fin. Enfin, de la fin telle qu’elle a été publiée et qu’on trouve probablement résumée partout sur Internet. Salauds de burpeurs, prêts à toutes les avanies pour récolter un peu d’audience, y compris pour gâcher le suspens.

Mais j’ai bien mieux que ça dans ma hotte.

Je connais la vraie fin de Harry Potter, avant qu’elle ne fût changée pour une sombre histoire de copyright. Allez savoir pourquoi (j’ai réfléchi, je n’ai pas compris).

₪ ₪

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

LA VRAIE FIN (CENSURÉE) DE HARRY POTTER – TOME 7

RÉSUMÉ CUIESQUE

₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪ ₪

₪ ₪

C’est le combat final entre Harry Potter et Voldemort. Les sorts les plus dangereux sont lancés et à chaque fois contré par les deux adversaires. D’un coup de sab baguette magique, Voldemort tranche le poignet d’Harry. Il souffre. Voldemort lui dit alors :

— Tu es mon fils, Luke Harry ! Rejoins-moi du côté obscur de la sorcellerie !
— Non ! Nonnnnnnn ! répond Harry, Jamais !

Il se jette alors au fond du 9ème puits de Poudlard, et est recueilli par Hermione qui s’avère être sa sœur. D’un coup de poignetus grandibus, elle fait repousser la main manquante de Harry (certes, recouverte d’écailles de lézard mais c’est quand même mieux que rien). Ron, qui était drôlement jaloux, saute de joie en apprenant qu’Hermione est la sœur de Harry et lui roule une grosse pelle (à Hermione, pas à Harry). Chewb Hagrid pousse un curieux soupir de joie. Voldemort, a un bête accident, il se prend le pied dans sa cape (pourtant Edna Mode l’avait bien dit : « Pas de cape, darling ! »), se crève l’œil et le cerveau (juste derrière) avec sa baguette magique, meurt, en ayant le temps d’abjurer le côté obscur juste avant de se transformer en excrément (faut dire qu’il avait prononcé le mot « Merdum ! » au moment où il a dérapé baguette à la main, pourtant sa maman lui avait bien dit de ne pas courir avec une sucette dans la bouche, elle aurait dû penser à la baguette dans l’œil aussi) et retrouve Dobby au paradis des sorciers. « Où tu mets les pieds regarder il faut » lui dit-il avec sa gouaille habituelle.

Rideau.

Kshhhhhhh
Illustration © 2007 Esteban Diacono

11 gazouillis sur “C’est la fin des Harry…”  

  1. #1
     
    gravatar
    k'tastrof a gazouillé  :
    Salauds de traducteurs qui privent le monde entier de révélations certainement pas aussi croustillantes que les tiennes, mais quand même. Sans vouloir dire du mal de mes confrères, Harry Potter est le genre de trucs bien meilleurs en VO (et faciles à lire même quand on n’a pas un super niveau d’anglais) parce qu’il est littéralement impossible de retranscrire la quantité de jeux de mots et jeux sur les sonorités que ces bouquins contiennent, alors même si la traduction est généralement acceptable, l’original reste quand même largement supérieur… Et tu as certainement dû en croiser plus que deux, mais peut-être pas fait attention puisqu’il y a aussi une couverture “pour adultes”. ;)
  2. #2
     
    gravatar
    Flore a gazouillé  :
    Je mets 10 points pour le titre.
    Et deux fois plus pour l’auteur.
  3. #3
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    On s’y croirait.

    Vraiment.

  4. #4
     
    gravatar
    cassiopée a gazouillé  :
    Dis donc, étrange ton histoire, JK Rowling n’aurait pas eu une liaison avec G Lucas pour songer à écrire des trucs pareils ;-). Moi, pour les impatients, j’ai la vraie fin, enfin, ce qu’on m’a dit, non garanti. Faut bien maintenir le suspense, hein ;-).

    Euh, je viens seulement de voir la subtilité du titre et de celle de l’illustration, bête je suis :-(.

  5. #5
     
    gravatar
    Anouchka a gazouillé  :
    CUI serait un spoiler ?!??
  6. #6
     
    gravatar
    Un mot passant a gazouillé  :
    … ‘s Bar??? Ce serait un vrai drame! Etant adepte inconditionnel de Hemingway (l’histoire du vieux qui part à la pêche), ce serait vraiment la fin des concombres!

    Cela étant, super ce post. Et tout à fait d’accord avec K’tastrof: la VO reste irrempaçable. Je viens de lire le dernier Woody Allen “Mere Anarchy” et sa traduction “L’erreur est humaine”.

    Mort de rire en VO, endormi en VF.

    (Mais étant en vacances, VF le long de la piscine, ce n’est pas plus mal…)

  7. #7
     
    gravatar
    tiniak a gazouillé  :
    La fin des Harry, con!
    ça fait du bieng.
    tsi hi…
  8. #8
     
    gravatar
    Comme un dépoteur a gazouillé  :
    k’ta > D’autant que les traductions sont probablement effectuées, pour des raisons marketing, à vitesse grand V. Mais dans 50 ans, il y aura une nouvelle version qu’on baptisera Harry Potter et l’Homme des bois, qui rendra un plus vigoureux hommage au texte originel. Nan ??? Je m’égare…

    Flore > Ouais ! Et je fais quoi avec mes 30 bons points ???

    K² > Je suis flatté. Vraiment.

    cassiopée > Pour le titre, il est un peu tiré par les cheveux, certes, mais pour l’illustration, tout de même, c’était du fastoche ;-)

    Anouchka > Moi ? jamais ! À propos de spoiler, connais-tu ce redoutable burp :
    http://www.la-fin-du-film.com/

    Un mot passant > Dans un autre genre, la série « Friends » me fait rire en VO et me désole en VF. Alors que pour les Simpsons, la VF reste excellente (idem pour le Muppet’s show). Comme quoi.
    Mais c’est sûr que les VO restent généralement préférables.

    tiniak > Merci pour ton grain de sel.

  9. #9
     
    gravatar
    Flore a gazouillé  :
    un oeuf vibrant ça coûte combien de bons points ?
  10. #10
     
    gravatar
    k'tastrof a gazouillé  :
    Nan, vu l’enjeu commercial je pense que les traductions sont réalisées par des pros qui prennent leur temps. La preuve c’est qu’apparemment elles sont bonnes. La preuve aussi c’est que le décalage entre la sortie de la version originale et des traductions est assez important…
  11. #11
     
    gravatar
    Comme un kouign-aman a gazouillé  :
    Flore > Ça coûte bonbon et ça ne rend pas sage…

    k’ta > Bon, j’aurais dû tourner 7 fois la langue dans ma bouche avant de la ramener, je me fais moucher par une pro, bien fait pour moi. Merci pour ces précisions !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>