[690] Pour cent dollars, t’as plus rien

– Toi aussi, participe au concours du PDG le plus mal payé du monde !
– Toi aussi, participe au concours du PDG le plus mal payé du monde !

L’info n’est pas très fraîche mais j’ai beaucoup de retard dans la lecture de mes flux.

Larry Ellison, PDG d’Oracle, aurait accepté d’1_dollar”>abaisser son salaire à 1$ (annuel). Au lieu d’un million l’année précédente.

Il est à noter que la démarche semble faire preuve d’un assez grand sens des responsabilités quand, en France, la mentalité de nos dirigeants soit plutôt « goinfrons-nous tant qu’il y a des pépettes et après moi le déluge ».

Certes.

Néanmoins, pour les gens qui ont tendance à penser que leur salaire récompense leur travail à la hauteur de celui-ci, quel message ?

— Je suis PDG et je travaille comme un dingue pour cette boîte quel que soit mon salaire ?

— Je suis pété de tunes, donc 1$ ou 1.000.000$ c’est kif-kif ?

Le vrai message révolutionnaire, ce serait de revenir à une échelle des salaires raisonnables entre le smicard et le PDG. Une échelle de 1× à 20× par exemple. Et en permanence, pas juste une année pour se faire mousser devant les médias.

(Oh putain, j’aurais pas dû écouter Olivier Besancenot ce matin à la radio).

4 gazouillis sur “Pour cent dollars, t’as plus rien”  

  1. #1
     
    gravatar
    SC a gazouillé  :
    Et là, je suis obligé de faire grève si on l’applique … Je bosse au Maroc et je gagne plus de 33 SMIC locaux !

    Au lieu de raisonner en x SMIC, je pense qu’il faut raisonner en création de richesse ….

    Une personne qui créé des milliers d’emplois peut être payée X Smic … Le but étant de récompenser et motiver ces “visionnaires”

    Bien évidemment, tu auras toujours des parasites …. qui ne resteront jamais sage comme ….

  2. #2
     
    gravatar
    les perles du chat a gazouillé  :
    En Occident, avec le système capitaliste et libéral, les salaires ne sont pas fonction de la valeur du travail, ni de la richesse créée (que dire des P-DG qui font faire des pertes à leur entreprise ou encore des consultants en inter-mission ?), mais — généralement, mais pas toujours — de l’offre et de la demande.

    Dans le cas d’un P-DG, c’est le conseil d’administration, sur les conseils éclairés du DRH, et sous le contrôle des actionnaires, qui décide du salaire, des primes d’intéressement sous forme numéraire, ou sous forme de stocks options ou d’actions de l’entreprise.

  3. #3
     
    gravatar
    M. Chapeau a gazouillé  :
    Dans ces sphères-là, j’ai surtout l’impression que ce sont moins des salaires que des rentes que les aristocrates modernes s’octroient les uns aux autres pour faire vivre leur petit monde. Les mentalités ne sont guères différentes entre un grand patron vivant de ses entreprises et un grand noble vivant de ses terres. Ils arrivent juste mieux à le cacher ou à le justifier que sous l’ancien régime.
  4. #4
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    SC » Oui, certes, je n’ai pas pris la précaution de parler des écarts pour les expatriés.
    Mais « la création de richesse », comment la mesures-tu ? Elle n’est sûrement pas le fruit du seul travail du PDG !

    les perles du chat » Oui, tu as bien raison, ça fonctionne sur ce modèle-là. Mais pour autant, ce modèle est en place depuis très longtemps, et son dérèglement, les aberrations que l’on constate désormais, ça, ça ne remonte qu’à quelques décennies (2 ? 3 ?).

    M. Chapeau » S’il y a des têtes qui tombent, il y a des chapeaux qui vont suivre !!!

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>