[1160] Le pied (de cochon)

Ma maîtresse dévorante du moment, une salope qui couche avec tout le monde et n’importe qui, s’appelle boulot.

Je n’ai qu’à peine le temps de vous écrire accidentellement un bref billet, même plus de répondre à mes commentaires ni de nourrir mon troll. Cela reviendra, je suppose, dans quelques jours, semaines, demain a bon dos.

Dans cet océan de réunions, de problèmes à désamorcer qui s’empilent plus facilement qu’ils ne se dépilent, je flotte allègrement et je garde même le sourire. Sans doute parce que cette charge n’est pas si énorme que je veux le faire croire. J’arrive à dormir à peu près six heures par nuit, je peux caser une sieste dans le week-end entre les courses hebdomadaires et les comptes annuels de la copropriété (sympa aussi, comme occupation !). Et puis j’arrive à m’offrir quand même une soirée par semaine, une soirée d’évasion qui me regonfle à bloc tout en me vidant les ….

~ * ~

La semaine dernière, ce joyeux luron de P*** m’a invité, en toute simplicité, à une petite partouze chez lui. À vrai dire, « partouze » est un assez vilain mot qui ne dit finement ce dont il était question : plutôt une soirée entre amis ayant tous une sexualité suffisamment débridée pour ne pas s’offusquer de voir unetelle soudainement débraguetter son voisin de canapé pour le sucer ou untel se faire piétiner par une ou deux paires de bottes. Baiser n’y est en aucun cas une obligation.

Cela dit, m’y rendant, je ne comptais absolument pas rester spectateur, ce soir-là.
Connaissant une bonne partie des invités (et notamment des invitées), j’avais en effet bon espoir de réunir une configuration triangulaire et revivre ce plaisir inouï que tout honnête homme devrait connaître au moins une fois dans sa vie : se faire sucer par deux bouches simultanément.

Une illustration pas du tout contractuelle mais que je trouve jolie alors voilà c'est tout.
Une illustration pas du tout contractuelle mais que je trouve jolie alors voilà c’est tout.

Les dieux étaient sans doute avec moi ce soir (sacrés mateurs !) car je n’eus même pas à minauder pour me retrouver assailli par deux femmes lubriques assoiffées de désir qui s’empressèrent de faire voler mes vêtements pour me couvrir d’attentions assez directement. J’eus donc droit à cette fameuse pipe à deux bouches (et n’étant pas un honnête homme, je dois confesser que ça n’était plus ma première). Je pensais que j’étais aux anges, mais je me trompais !

Thyia, qui s’occupait pourtant divinement de mon chibre en l’avalant au delà du raisonnable, prise par je ne sais quelle géniale inspiration, délaissa mon membre (resté toutefois entre de bonnes mains une bonne bouche) pour aller sucer mon pied.

Oui : mon pied.

Et là, je ne peux décrire la puissance des sensations qui m’envahirent lors de cette double caresse inattendue mais infiniment voluptueuse. L’indépassable était donc dépassé (quo non ascendam) et j’en pris un sévère, de pied.

~ * ~

Du coup, maîtresse excessive et vorace, avant de le faire disparaître de mes lèvres, ce sourire, va falloir que tu t’appliques !

10 gazouillis sur “Le pied (de cochon)”  

  1. #1
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    C’est pourquoi j’aime particulièrement les hommes méticuleux. ^^
    Un plaisir primaire… Hein! “Prendre son pied” ;)
    Plaisir partagé.
    (Ah, si pas d’obligation de baiser… Je ferais une parfaite voyeuse. ^^)
  2. #2
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    Heuuu je me sens un peu toute seule à faire ma cochonne. O_o
  3. #3
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Vellini » Ça fait tellement longtemps que je n’avais pas posté d’histoire salace que les autres lecteurs ont peut-être déserté ?!
    En tout cas, je te prends (oh oui) au pied (eh eh) de la lettre (zut !) et je t’inviterai pour que tu fasses la « parfaite voyeuse » à la prochaine soirée de P***.
  4. #4
     
    gravatar
    marieh2o a gazouillé  :
    @Vellini: J’ai bien ri ce matin en lisant tes deux com’. Surtout le deuxième! Voila qui m’a mise en joie! Merci!
    : Ben non… Mais à part les chômistes, sont tous débordés… Comme toi!
    Je note du reste que quelques blogs “hots” se refroidissent un peu ces temps,comme le tien (ou le mien…). Serait-ce l’air du temps morose ?
    Pis sinon, le pied… Haaaa! Le pied… Grande volupté le pied…
  5. #5
     
    gravatar
    Vellini a gazouillé  :
    @Marieh20: Sourire… Heureuse d’avoir égayé ton réveil. Je me sentais un peu nue. ;)

    @Cui: Enjoy! (Bon, j’espère que ça n’a lieu que 2-3 fois par an. ^^)

  6. #6
     
    gravatar
    dita a gazouillé  :
    ( c’est qu’on fait les voyeuses Vellini ^_^ )

    Alors moi j’ai du mal à ce qu’on s’occupe de mes pieds. ça me gêne parce que j’ai l’impression alors de me la péter grave et de faire ma reine. et ça c’est pas facile pour moi :s
    bon je vais bosser ça . il parait qu’à x-plore il y avait un atelier sur les pieds. Je vais m’inscrire pour l’année prochaine.

  7. #7
     
    gravatar
    L'Onirique a gazouillé  :
    moi j’ai essayé de poster et comme souvent ca a bloqué..j’ai insisté et j’ai perdu :(
    mais suis revenue :D

    alors le pied c’est “juste” la sensualité? ou c’est l’adoration? le pouvoir? tout?

  8. #8
     
    gravatar
    Audrey et Cristophe a gazouillé  :
    L’autre pied n’a pas été jaloux ? Ou il était occupé ailleurs ?
  9. #9
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Etrange… Mon flux RSS m’a seulement informé ce jour de la publication de ce billet…
    Passons le terre à terre.

    Je suis ravie de voir que malgré la charge sus-nommée, tu arrives à tirer partie du peu de temps libre qui te reste ;)
    Temps que la bête est nourrie tout va pour le mieux du monde.

  10. #10
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    marieh2o » En ce qui me concerne, mon air du temps à moi n’a rien de morose. J’aimerais bien injecter un peu plus de peps dans mon site, ce ne sont pas les histoires qui me manquent, c’est le temps pour les conter…

    Vellini » N’espère pas trop, le rythme est nettement plus élevé (je pense que P*** a les hormones qui le travaillent ^^).

    dita » Oui, un atelier sur la torture du pied, qui a marqué les esprits d’ailleurs. Ça devait être épatant !

    L’Onirique » Je suis désolé d’apprendre que ça bloque souvent. Quel message d’erreur ? (Sinon, installez Lazarus dans votre navigateur et ne perdez plus jamais un formulaire !).

    Le pied, en l’occurrence, c’était d’abord le plaisir brut, intense ; et ensuite, si vous voulez, “le pouvoir” ou en tout cas une certaine jubilation d’avoir deux femmes dévouée à mon plaisir, exactement comme je l’avais espéré…

    Audrey & Cristophe » Il était délaissé, mais ça n’était pas bien grave ; pour autant, ça m’a fait penser qu’on pouvait certainement monter plus haut encore avec une femme pour chaque pied, une pour chaque main (très agréable aussi de se faire sucer les doigts de la main), une pour ma bouche, une pour ma queue, et une contorsionniste pour mes couilles (parce qu’avec 6 femmes autour de moi, ça ne doit pas être simple pour la 7e de se glisser jusque là).

    ivv » Effectivement, tout va bien pour moi, et pas la peine de taper sur ton lecteur RSS, ce n’est pas de sa faute si mon rythme de publication s’est réduit. Du coup, il a sans doute baissé sa vigilance.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>