Articles étiquetés : trio

[1398] La preuve par trois

Une femme nue allongée, de la fumée s'échappe de son sexe

Chère Judith, Au cours de votre interview1 auquel je me suis prêté au sujet des femmes soumises (sujet sur lequel je ne prétends pas avoir de connaissance très étendue, même si elle est étayée par plusieurs rencontres, pratiques et témoignages), il me semble qu’en vous focalisant sur les pratiques, vous avez laissé sur le côté… Vite ! la suite »

[1395] Pourquoi je ne t’ai pas enculée

Pourquoi je ne t'ai pas enculée

Étant donné que j’en avais envie et que tu en avais envie, on peut se poser légitimement la question. Étant donné que tu avais écrit un texte où tu détaillais tes envies, le plaisir que tu prenais à te faire – lâchons les mots – brutalement défoncer le cul, et que cela avait fait croître… Vite ! la suite »

[1337] Le tour de Constance

L'eau à la bouche en cœur

J’ai rencontré Constance pour la première fois dans une petite partouze improvisée par mon ami Smindyrides un mercredi soir. J’avais apprécié son visage mutin de jeune fille peu farouche, ainsi que la rondeur merveilleusement ferme de son cul rebondit que ma main eut le plaisir de jauger lors d’une brève mais prometteuse séance de fessée ;… Vite ! la suite »

[1307] Impressions, chibre levant

Impressions, chibre levant

La chambre est peinte d’un jaune tendant vers l’ocre, les boiseries sont bleu cobalt, les ferronneries renforcent la coloration orientale de cette chambre d’hôtel parisienne. Cela ne respire pas le luxe (les dimensions de la chambre sont d’ailleurs assez réduites) mais le bon goût. Quand il arrive dans cette chambre, il est agréablement surpris. Il… Vite ! la suite »

[1291] Quadrichromie

Joli corps, joli cul, coloré et pailleté

Nous sommes dans une chambre d’hôtel spacieuse et confortable ; le lit, Queen ou King Size n’est pas superflu ; c’est le moment où l’insonorisation de la pièce doit être à la hauteur du standing. Vous êtes allongées toutes les deux sur le ventre, je vous ai disposées en croix, le dos de l’une accueillant le ventre… Vite ! la suite »

[1244] Nil satis nisi optimum

Nil satis nisi optimum

E pluribus unum Les circonstances dans lesquelles j’ai rencontré Camille ne m’appartiennent pas ; vous ne les lirez pas ici. En quelques mots, disons qu’elle fut offerte à ma convoitise sur un plateau par un généreux bienfaiteur. Je fus séduit par l’éclat de son visage souriant, la simplicité avec laquelle elle se laissait entraîner dans mon… Vite ! la suite »

[1201] Oh ! compte triple

Deux hommes cagoulés et une femme en bas rayés

Nous étions au cœur de la soirée. Les présentations (je n’ose pas dire les introductions) étaient faites depuis un bon moment et il était l’heure, selon moi, d’attaquer un morceau de bravoure. Pas que ce soit nécessairement une figure imposée, lors d’un trio avec deux hommes et une femme, mais il y a des circonstances… Vite ! la suite »

[1136] Da, da, da !

Dessin de Manara, une femme les yeux bandées, attachée sur un lit, deux hommes à son chevet

Baptisons le Valmont. Il y a quelques semaines, Valmont m’envoie un SMS : — Hello Buddy. T’es toujours “in Da House” côté galipettes et autres bêtises ? Évidemment, j’ai beau m’efforcer à utiliser ici une prose soignée, mes correspondances épistolaires ne sont pas toujours du niveau de Pierre Ambroise François Choderlos de Laclos. Accrochez-vous au bastringue et… Vite ! la suite »

[1110] (Humeur du jour et de la nuit) #6

(Humeur du jour et de la nuit) #6

Ceci est l’article n°6 sur 10 de la série « Humeur du jour ou de la nuit » Allez savoir pourquoi, en cette veille de Noël, moment traditionnellement réservé aux agapes familiales, mes pensées restent accrochées sur les promesses d’ivresses de ma fête d’anniversaire, et d’autres choses encore… Envie de trios… Envies animales… Joyeuses fêtes à tous… Vite ! la suite »

[1073] (Humeur du jour et de la nuit) #5

trio HFF - dessinée à la sanguine

Ceci est l’article n°5 sur 10 de la série « Humeur du jour ou de la nuit » Envie… … de me retrouver en minorité… … de sensualité provocante… …de mains entravées… … d’une bouche gourmande qui, patiemment, me sucerait jusqu’à me faire jouir… …et de pas mal d’autres choses mais j’ai peur de me répéter !

[984] Janvier, le mois du trio

Janvier, le mois du trio

Le capitaine Jean-Baptiste L*** partageait avec son second, le lieutenant Jules M*** le goût des femmes à la cuisse légère. « Cléo est une sacrée petite garce !  lui avait-il glissé à la fin du repas au mess des officiers, où ils déjeunaient un peu à l’écart, Il faudrait que je te la présente, je crois qu’elle… Vite ! la suite »

[982] Glisser sur la toile #1

Egon Schiele - Portrait d'Eduard Kosmack

En attendant des jours meilleurs où je vous raconterai ici des choses personnelles, voici quelques liens qui ont fait mon bonheur ces derniers jours : Une vidéo « fantastique » épatante et très créative, graphiquement parlant : c’est ici (via Who killed Bambi?) [SFW] Janvier, le mois du trio ? En tout cas, Nora Gaspard nous offre sa très délicate… Vite ! la suite »

[685] Cinq, quatre, trois, deux, …

Cinq, quatre, trois, deux, …

Cinq Elle. Un de ses amants. Un couple. Moi. L’homme nous offre sa femme qui arrive les yeux bandés et déjà presque nue. Il met en scène l’offrande, par geste uniquement. Nous avons pour consigne de ne pas prononcer une parole afin que la femme ne puisse pas repérer trop rapidement combien nous sommes, d’hommes,… Vite ! la suite »

[665] La DP sans peine

La DP sans peine

NB : Le C*** dont il est question dans cette histoire n’est pas la C*** de « Bouchées doubles ». C’est pas commode. Il n’y a pas mille et trois lettres dans l’alphabet latin (je vous épargne l’unicode). Jeudi, c’était journée DP. Qu’il me paraissait long, le temps qui s’égrenait dans cette salle de formation où, par bonheur,… Vite ! la suite »

[628] Bouchées double (2/2)

Bouchées double (2/2)

Z’avez vu ! J’ai respecté la numérotation cette fois-ci. L’épisode 1/2 est ici. Je jette un œil à ma montre qui indique pas loin d’une heure moins le quart. Je n’ai aucune contrainte horaire pour cette nuit, sinon un train à attraper le matin à l’aube, à l’heure où blanchit la campagne. Je ne savais pas… Vite ! la suite »

[626] Bouchées doubles (1/2)

Bouchées doubles (1/2)

« Que puis-je t’offrir pour te remercier ? » avais-je demandé, non sans malice, à C*** qui avait jeté dans mes bras, de façon si désintéressée, l’innocente A*** pour que je la dévergonde en club échangiste, une fois passée notre voluptueuse soirée au No Comment. La réponse qui tomba était celle escomptée : « Que tu nous amènes toutes les… Vite ! la suite »