[1390] Faire CRA(C)-CRA(C)

Ami lecteur, que sais-tu de l’enfer, si tu n’as jamais dû « remplir un CRA » ?
Un CRA, c’est un Compte Rendu d’Activité, jadis souvent une feuille Excel ou, plus couramment aujourd’hui, un formulaire web, où chaque employé d’une société est censé détailler l’ensemble des sujets sur lesquels il a travaillé sur la période écoulée (une semaine, un mois).

Le CRA n’est pas seulement un enfer pour le salarié qui doit transformer en bloc de temps d’une taille figées les treize minutes et demie passées au téléphone à répondre aux questions pénibles de ce crétin de client Trucmuche et la nuit blanche passée à corriger les bugs du logiciel livré à l’arrache à la compagnie Machin (parce qu’évidemment, ces bidules-là ne prévoient pas – à dessein – la saisie d’heures supplémentaires), surtout s’il essaye laborieusement de se rappeler, le 27 du mois, ce qu’il à fait 26 jours plus tôt, et de deviner ce qu’il va faire le lendemain, le 29, le 30 et le 31 (parce que, pour être bien pénible, le CRA doit réclamer une part d’anticipation), (…)

Dans votre saisie, vous n’oublierez pas de compenser les imputations incorrectes du mois précédent sur le mois en cours.
— Bien saisir son CRA, art. 27, alinéa 3.

(suite…)

[1387] Message de service (8)

Ami·e lectrice·eur, tu auras pu remarquer (ou non) deux petites améliorations que j’ai apportées récemment à mon burp.

Capture d'écran mobile, mettant en évidence les deux évolutions apportées à l'interfaceEn premier lieu, j’ai ajouté (et uniquement pour la version mobile sur les écrans étroits) un petit masque flottant qui vous permet d’atteindre d’un petit clic la zone de l’écran où vous pourrez vous identifier. En effet – et particulièrement sur la page d’accueil –, cette zone se trouve fort éloignée du haut de l’écran quand la colonne de droite, présente sur écran large, n’a pas la place de s’y afficher, son contenu se trouvant relégué tout en bas de page sur ce merveilleux thème responsive.

En second lieu, j’ai mis en place un système très pratique de visualisation des notes de bas de page, particulièrement adapté à la lecture sur écran mobile, mais pas que. J’ai bien évidemment truffé le présent billet de ces notes pour que tu puisses en juger, ami·e mobinaute.

N’hésitez pas à me dire si ça vous plaît, ou à me suggérer comment je pourrais encore améliorer votre confort de lecture !

[1386] Le métier qui rentre

C*** est un vrai camarade. Il a fait la connaissance d’une délicieuse jeune femme, devenue son apprentie soumise, et dans le cadre de sa formation en alternance, il me fait le plaisir de m’inviter à profiter de ses charmes.

Nota : les dialogues reproduits ci-dessous sont évidemment des faux grossiers destinés à te faire ricaner, ami lecteur complaisant.

Acte I

(Une chambre d’hôtel, C***, sa soumise, votre serviteur)

Elle :  — Vous allez voir, je très douée en gorge profonde !

Moi : — Oh ! chic ! Montrez-moi donc cela !

Elle : — Tout de suite ! Approchez-donc, Monsieur…

Moi (m’approchant – de vraiment très près) : — Eh bien, me voici !

Elle : — Regardez bien, en deux temps, trois mouvements, votre queue entière sera au fond de ma gorge. Grggg…. Glps… Une petite seconde !… Rrrrr… SSsggg… J’y suis presggggg…. Glllllgllll… (suite…)

[1385] C’est Chelsea que j’aime

En feuilletant le Libération du 14 janvier dernier, je suis tombé sur un article qui a accroché mon regard. Le titre n’est pas une vraie invitation au rêve (Chelsea Manning future sénatrice démocrate du Maryland ?) mais, outre que ce nom de Chelsea Manning me disait vaguement quelque chose, c’est surtout la photo qui accompagnait l’article qui m’a tapé dans l’œil. Était-ce une actrice ou une vedette de la télé, cette Chelsea, je n’ai su le dire instantanément, mais son côté androgyne ne me laissait pas indifférent (notre illustration ci-contre). De fait, elle n’était pas sans m’évoquer fortement O*** (quelque chose dans le regard et la coupe de cheveux). Puis, je me suis souvenu ! et de fait, le côté androgyne n’est pas le fruit de mon imagination : Chelsea Manning est cette militaire lanceuse d’alerte, condamnée par la justice militaire, qui a changé de sexe pendant son séjour de sept ans en prison

(suite…)