Articles étiquetés : cheville

[1402] C’est le pied

Jeune femme nue à son balcon

Notez qu’il ne faut pas grand chose pour qu’une photo de nu, somme toute assez classique, de facture correcte mais sans beaucoup d’effort, vue sans doute mille fois, banale en somme, se transforme aux yeux d’un spectateur en une image d’un érotisme torride. Ici, le spectateur ému, c’est moi, et le détail insignifiant pour vos… Vite ! la suite »

[1041] Plaisir d’offrir, joie de recevoir

dessin : une femme suce un homme dans une voiture

Effrontée se demandait récemment comment les hommes aiment se faire sucer et comment les femmes aiment sucer les hommes (un sujet d’inspiration inépuisable). « Rassurez-moi Messieurs, vous n’êtes pas du style à glisser vos bras mains derrière la tête à la “Vas y ma Poule, fait toi du bien !” ?! » s’interrogeait-elle. Quelques clics plus tard, je… Vite ! la suite »

[1001] Glisser sur la toile #2

femme nue, talons aiguilles avec bride

Ma petite sélection de liens glanés sur le vaste océan des pages ces derniers jours : J’aime la Gazette, savez-vous comment ? Une fois de plus, Anne Archet nous pond, l’air de rien, un petit bijou entre surréalisme et oulipo version Q  : allez découvrir cette élucubration et abonnez-vous à son fil RSS pour n’en rien rater…. Vite ! la suite »

[961] C’est quoi, une petite salope ? (4)

C'est quoi, une petite salope ? (4)

Ceci est l’article n°4 sur 5 de la série « C'est quoi une petite salope ? » À quoi reconnaît-on une petite salope ? Je vous aide. À quoi reconnaît-on une petite salope au premier coup d’œil ? À sa tenue, bien sûr ! La petite salope sait combien l’homme est faible, prévisible, aliéné à un fétichisme stéréotypé du… Vite ! la suite »

[920] Comme un serpent qui danse

Comme un serpent qui danse

Ce bruit des bracelets Que tu cales à tes pas Qui écrivaient chaque fois Mon cœur en pointillé L. – Petite (sur l’album Initiale1) J’ai découvert que tu portais un bracelet de cheville au moment où, dans la salle obscure, tu as posé sur mes cuisses tes pieds après t’être déchaussée. Je ne le voyais… Vite ! la suite »