[94] Un petit divertissement

Ce n’est pas tant que l’inspiration me manque ; c’est plutôt que j’ai à vous faire découvrir une œuvre selon moi encore trop méconnue [Nota : après vérification, tout de même 130 occurrences dans Google, je ne me ferai pas si facilement passer pour un Christophe Colomb de la poésie oulipienne], quand les jeux de George Sand et d’Alfred de Musset se sont, eux, déjà largement couverts de gloire.

Le poème naïf qui suit est de Paul Adam (romancier français, 1862 – 1920) :

La première fois quand je l’ai vue
J’ai tout de suite remarque son regard
J’en étais complètement hagard

Dans ce jardin du Luxembourg
Je me suis dit: Faut que je l’aborde
Pour voir si tous deux on s’accorde

J’ai déposé mon baluchon
Alors j’ai vu tes gros yeux doux
J’en suis dev’nu un peu comme fou

Quand je t’ai dis que tu me plaisais
Que j’aimerais bien te revoir
Tu m’as donné rendez-vous le soir

Et je t’ai dis: Oh Pénélope
Que tu étais une sacrée belle fille
Que je t’aimerai toute ma vie

Quand dans ce lit de marguerites
Tu m’as caressé doucement la tête
Ma vie entière est une fête

Et sous les regards de la foule
J’ai posé ma main sur ta main
Vous voyez bien que ce n’est pas malsain

À l’ombre des eucalyptus
Je t’ai dit: je veux que tu me suives
Je te sentais d’humeur lascive

Alors comme ça dans les tulipes
Tu m’as fait une petite promesse
Gage d’affection et de tendresse

Si notre amour devait céder
Je n’aurais plus qu’à me faire prêtre
Je ne pourrai jamais m’en remettre

Car si un jour notre amour rouille
Je m’en mordrai très fort les doigts
Chérie vraiment je n’aime que toi

ornement

Naïf mon œil ! Changez maintenant la fin du second vers de chaque strophe, avec ce qui vous traversera l’esprit, de manière à ce que la rime se fasse non plus avec le dernier vers, mais avec le premier.

20 gazouillis sur “Un petit divertissement”  

  1. #1
     
    gravatar
    Ariane a gazouillé  :
    J’étais dans la mare aux grenouilles,
    J’avais de l’eau jusqu’aux genoux.

    Et ce n’est pas de ma faute si ça ne rime pas, il n’y avait pas assez d’eau.
    La sécheresse n’aide pas les poètes.

  2. #2
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    : Francis Blanche ?
  3. #3
     
    gravatar
    Ariane a gazouillé  :
    Recueil de blagues chez Grand-Père.
    J’ai des lettres… :(
  4. #4
     
    gravatar
    presque joueuse a gazouillé  :
    et celui-là, vous le connaissez? alors voici le plus connu des textes à double sens : la lettre de Madame de Sévigné à son amant préféré.

    “Je suis très émue de vous dire que j’ai
    bien compris l’autre soir que vous aviez
    toujours une envie folle de me faire
    danser. Je garde le souvenir de votre
    baiser et je voudrais bien que ce soit
    la preuve que je puisse être aimée
    par vous. Je suis prête a vous montrer mon
    affection toute désintéressée et sans cal-
    cul et si vous voulez me faire une visite,
    nous causerions entre amis franchement.
    Je vous prouverai que je suis la femme
    sincère, capable de vous offrir l’affection
    la plus profonde comme la plus étroite
    amitié en un mot, la meilleure preuve
    que vous puissiez rêver, puisque votre
    âme est libre. Pensez que la solitude où j’ha-
    bite est bien longue, bien dure et souvent
    difficile. Ainsi, en y songeant, j’ai l’âme
    grosse. Accourez donc vite et venez me la
    faire oublier par l’amour où je veux
    mettre.”

    (relisez en sautant une ligne sur deux…)

  5. #5
     
    gravatar
    Comme un erratum a gazouillé  :
    presque >
    Selon mes informations, et je suis généralement bien informé, le texte que tu cites n’est point de la Madame mais de George Sand, et adressé à Alfred de Musset, lequel n’eut pas le même talent de plume sur ce coup-là, mais se fendit tout de même de la réponse suivante :

    Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
    Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
    Vous avez capturé les sentiments d’un cœur
    Que pour vous adorer forma le créateur.
    Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
    Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
    Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
    Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

  6. #6
     
    gravatar
    Presque erratomisée a gazouillé  :
    au temps pour moi, mais c’est une erreur familiale (je t’expliquerai). En tous cas, la réponse est faiblarde… franchement, les mecs, z’assurez pas !
  7. #7
     
    gravatar
    Ariane a gazouillé  :
    Je veux bien recevoir tous les jours des réponses faiblardes d’Alfred de Musset.
  8. #8
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    presque > bon ben j’attends donc l’explication

    Ariane > Je te retransmets ce message reçu du service de l’état civil de Paris :

    Mademoiselle,
    Nous avons le regret de vous informer que M. (de) Musset Alfred est décédé en 1857. Nous
    souhaitons que cette brusque nouvelle ne vous chagrine pas trop, surpris toutefois que
    vous n’ayez pas eu l’occasion de l’apprendre précédemment. N’avez-vous donc pas reçu le
    faire part ? C’est hélas, après de belles heures de gloire, un peu oublié qu’il fut repris à
    l’amour de ses proches. Quoi qu’il en soit, dans ces circonstances, il semble peu probable
    à nos yeux que vous puissiez recevoir de sa part ce genre de réponse ou quelque autre
    nouveau texte. Nous le regrettons tout autant que vous.

    Cordialement,
    etc.

  9. #9
     
    gravatar
    Ariane a gazouillé  :
    Ce que j’aime chez toi c’est l’espoir que tu sais insufler.
  10. #10
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Ariane > Il est drôlement balaise, ton code, à déchiffrer.
  11. #11
     
    gravatar
    Marie a gazouillé  :
    En fait ce texte écrit d’Alfred de Musset a été écrit pour Geurges Sand dont il était follement épris, je reprends le texte ainsi que la réponse de Georges Sand

    QUAND je dépose à vos pieds un éternel hommage
    VOULEZ-vous qu’un instant je change de visage ?
    VOUS avez capturé les sentiments d’un coeur
    QUE pour vous adorer forma le créateur.
    JE vous chéris, amour, et ma plume en délire
    COUCHE sur le papier ce que je n’ose dire
    AVEC soin de mes vers lisez les premiers mots
    VOus saurez quelle remède apportez à mes maux.

    Invitation à laquelle George Sand s’empressa de répondre selon le même code et selon moi un peu maladroitement :

    CETTE insigne faveur que votre coeur réclame
    NUIT à ma renommée et répugne à mon âme

  12. #12
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Marie >
    C’est pas pour dire, mais “Comme un erratum” (moi, en l’occurrence) avait déjà indiqué la réponse de Musset.

    Mais pas la réponse qui suivit de la petite George Profonde. On notera que l’on sent l’impatience poindre, à la brièveté de la réponse. Genre « On s’est bien amusés avec les mots, mais j’aimerais mieux une bite maintenant ».

    On est prié d’excuser ma rustrerie.

  13. #13
     
    gravatar
    presque à mots découverts a gazouillé  :
    Deux amants amoureux des mots
    Main dans la main, plume dans l’encrier ?

    ps: On s’est bien amusés avec les mots, mais j’aimerais mieux une bite maintenant!

  14. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Je dis que ça ne rime pas, votre poème, mzelle presque. Ce n’est même pas une rime par à peu près (une presque rime, si vous préférez).

    PS : Doit-on excuser ta rustrerie également ?

  15. #15
     
    gravatar
    à peu presque a gazouillé  :
    Deux amants amoureux des mots
    Main dans la main, dans l’encrier le plumeau?

    ps: non, j’assume

  16. #16
     
    gravatar
    Lilith a gazouillé  :
    Dans la même veine (aheum), une chanson de 1936 (Georges aussi, mais Milton) …
    L´ fils du maire de mon pays – oui, oui, oui, oui.
    N´est pas l´ plus bête du canton – non, non, non, non
    Seules les mauvaise langues dit-on
    Prétendent qu´il a l´air d´un, ouvre la fenêtre qu´on respire un peu
    Qu´il a l´air d´un orgueilleux

    Toutes les filles en pincent pour lui…
    Mais il n´est pas polisson…
    Et sans un être un cénobite
    Il n´a rien qu´un´ tout´ petit´ ouvre la fenêtre qu´on respire un peu
    Qu´une petit ´ môme aux yeux bleus

    Il paraît même qu´aujourd´hui…
    Sans qu´elle rougisse d´émotion…
    A la lisière du village
    Il lui ravi son plus ouvre la fenêtre qu´on respire un peu
    Son plus innocent aveu.

    Elle lui dit; “c´est inouï”…
    Mais je crains ton abandon…
    J´ai peur qu´notr´ amour se perde
    Il lui répondit j´ t´ em… ouvre la fenêtre qu´on respire un peu
    J´emmène chez moi si tu veux.

    Sitôt arrivés chez lui…
    Ils n´eurent plus d´hésitation…
    Comm´ il l´embrassait dans l´ cou
    Elle lui tirons un.. ouvre la fenêtre fait d´ plus en plus chaud
    Tirons un peu les rideaux.

    Aussitôt il obéit…
    Il pensa ce n´ s´ra plus long…
    L´ayant prise sur une chaise
    Il lui dit faut que j´te… ouvre la fenêtre fait d´ plus en plus lourd
    Que je te prouve mon amour.

    Mais la p´tite soudain compris…
    N´continue pas d´ cette façon…
    Il dit je suis convaincu
    Qu´ tu vas me montrer ton… ouvre la fenêtre, on respire du feu
    Ton contentement d´ici peu.

    Elle cria :”J´ m´évanouis”…
    Je n´ me sens pas bien d´aplomb…
    Redress´-toi v´la qu´ tu t´affaisses
    Dit-il écarte donc les… ouvre la fenêtre je suis tout en eau
    Les scrupules de ton cerveau.

    Bientôt l´ cœur épanoui…
    Elle avoua je n´ dis plus non…
    De joie mes paupières se mouillent
    J´ voudrais t´embrasser les… ouvre la fenêtre on étouffe ici
    Les deux mains et te dire Merci.

  17. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Lilith » Délicieuse petite chanson, en effet, mieux à écouter qu’à lire.
    L’avantage – si je puis me permettre – de ce poème, c’est qu’il est plus interactif ;-)
  18. #19
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    :) c’est toujours un plaisir que de jouer un peu ;)

    La chanson de Lilith est géniale ^^

  19. #20
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ivv » Oui, je ne la connaissais pas, c’était délicieux de la découvrir, chantée.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>