[172] Accentuons avec entrain nos majuscules

Tu l’auras peut-être noté, ami lecteur, je suis un peu maniaque des majuscules accentuées.
Je ne saurais plus dire quand cette addiction a commencé. C’était il n’y a pas si longtemps que ça. Bon, ça faisait longtemps que j’étais chatouilleux sur les questions orthographiques (en dépit de mes nombreuses lacunes, je ne prétends pas briller aux dictées de Mérimée ou de Pivot (o tempora…) et puis j’irai pô, si j’en ai enfin terminé avec les études ce n’est pas pour me remettre à plancher, les concours, ras-le-bol !). Je m’étais aussi intéressé aux questions typographiques lorsque j’étais rédac’chef de la feuille de chou dans mon école d’ingénieur, mais à cette lointaine époque, le Net n’existait pas (et toi, ami lecteur, te souviens-tu de ce que pouvait être ta vie sans Internet ? la téloche comme seul écran sur le monde ? moi j’ai oublié comment je survivais dans cette préhistoire).

Quand j’ai ouvert cette vaste fenêtre, forcément, le monde a changé et c’est sans difficulté que, cherchant des précisions sur les tirets cadratins ou les espaces (n.f.pl.) insécables, je tombai sur des sites documentés et étayés de spécialistes de typographie. Ô extase ! 

Quant aux majuscules accentuées, je me souviens d’être tombé sur une polémique concernant l’acronyme UQAM (ou UQÀM). Fallait-il mettre ou non son accent au A majuscule de l’Université du Québec À Montréal? Il faut savoir que les francophones du Canada sont accrochés à la langue française bien plus que les Français de France ne le sont, probablement parce que cette langue est fondamentalement constitutive de leur différence (quand pour nous elle n’est que vecteur de rassemblement, ce qui n’est pas si mal).

Si tu vas sur leur site, ami lecteur, tu constateras que le choix a été fait de mettre l’accent et j’en suis fort aise car je préconise moi aussi l’usage immodéré des majuscules accentuées.

Pourquoi les majuscules accentuées sont rares ? Tout simplement pour des raisons techniques. Quand les premières machines à écrire ont vu le jour, il n’y avait pas la possibilité de mettre assez de touches pour faire figurer ces caractères accentués.

On est légèrement dans la merde avec nos claviers d’ordinateur car le clavier AZERTY en usage en France n’offre qu’à peine mieux (ami lecteur utilisateur d’Apple™, je te prie de m’excuser de ma méconnaissance du clavier des Mac, il n’est pas impossible — mais pas certain non plus — qu’Apple offre une ergonomie plus élevée que PC dans le domaine de la saisie des majuscules accentuées : un commentaire pour nous éclairer sera le bienvenu).

Bon, pour les circonflexes ^ et les trémas ¨, c’est fastoche. La touche est prévue pour.
On commence par appuyer sur la touche ^ (celle qui est à droite du P) puis la lettre majuscule souhaitée :
Â Ê Î Ô Û
ou Maj + ^ pour les trémas
Ä Ë Ï Ö Ü

Au passage : je suis assez nul en tréma (l’accent qui sert à dire qu’une lettre doit se prononcer : ambiguë ne se prononce pas comme garigue), je ne sais jamais trop quand il faut le mettre ou pas : ambiguë ou ambigüe ? inouï ou inoui ? Alors → dico !

Ça se complique par la suite.
Commençons par l’accent grave. Pour celui-là, Windows nous facilite (légèrement) la tâche. Ami lecteur, entraîne toi, tire la langue et appuie sur les touches Ctrl + Alt + 7 (le 7 qui est au dessus du Y et du U : [7è`]) puis sur la lettre majuscule à accentuer. Truc de ouf ! À È Ì Ò Ù 

Quant à l’accent aigu, il ne nous reste plus que les yeux pour pleurer.
On pourrait imaginer répéter le miracle de l’accent grave avec la touche [4′{] mais walou, ça marche pô.
C’est plus pervers que ça. Ça marche dans Word™ uniquement.

Ctrl+4 puis E, sous Word,  ça donne bien É. Mais pas ailleurs.

Comment faire, alors ???

Eh ben, autant être franc avec toi, ami lecteur, il faut se faire chier.
La première méthode consiste à apprendre par cœur les codes à saisir pour chacun des caractères fréquents dont on a besoin.

0201 pour un É : Maintenir la touche ‘Alt’ appuyée, saisir 0201 sur le pavé numérique à droite (sinon ça ne marche pas), relâcher le Alt et hop, le É apparaît.

Quelques uns des codes que j’utilise le plus : 

0199 pour le Ç
0201 pour le É
0156 pour le œ
174 pour le «
175 pour le »
0153 pour le ™
0174 pour le ®
0169 pour le ©
0160 pour l’espace insécable (que ce salaud d’éditeur de notes sur H&F fait disparaître, grrr)

Et pour le reste, j’utilise la table des caractères :

Menu Démarrer / Programmes / Accessoires / Outils système / Table des caractères.
(NB : Je me suis programmé un raccourci clavier pour le lancer directement sans avoir à me fader tout le menu.) 

Table des caractères

Dans cette petite application, on trouve une tripotée de caractères dont on ne sait que faire (c’est beau l’unicode) et pour une partie d’entre eux, on trouve l’indication que j’ai ici entourée en rouge : le « raccourci » (c’est un bien grand mot) clavier à saisir pour obtenir directement le caractère.

Sinon, on sélectionne les caractères souhaités, et on fait un classique copier-coller.

C’est comme ça que je fais de jolies frises. 

jolie frise
↓ 

₪ ₪ ₪

 

Une alternative consiste à activer, dans Word™, l’option Majuscules accentuées. Ensuite on tape son texte et avec un peu de chance Word propose alors de corriger les mots où l’accent manque. Si vous tapez « Elèves » il proposera « Élèves ». Si vous tapez « A demain », il s’en satisfera et il ne vous restera plus qu’à vous taper à la main le « À » par l’une des méthodes proposée ci-dessus.

Pour activer l’option en question, Menu Outils choix Options… onglet Édition (notez l’accentuation dans le choix Word !) puis cochez Majuscules accentuées en français.

Options Word

 

Bon courage !

23 gazouillis sur “Accentuons avec entrain nos majuscules”  

  1. #1
     
    gravatar
    presque accentuée a gazouillé  :
    Merci CUI, tu sais comme ce combat m’est cher. J’ajouterais que l’Imprimerie nationale, dans son code typo, autorise les 2: accentuées ou non. Les graphistes (enfin, ceux que je respecte) te diront que pour une meilleure lecture, il vaut mieux accentuer. La chieuse (altermondialiste?) que je suis ajoutera : à bas le tout capitales !

    Sur Mac, c’est beaucoup plus simple… Il suffit de bloquer la touche caps et de taper sur le à ou le é, ou le ç, même. Il y a néanmoins à activer en préférences “Clavier, français” pas numérique (de mémoire, parce que là je suis sur UN FUCKING PC) (j’assume le tout caps).

    À ce propos, ou presque, j’ai vu une couverture de DVD honteuse: “PRÈSQUE CÉLÈBRE” (et pour faire ça, j’ai fait comme t’as dit, puis j’ai tapé en minuscules, puis j’ai fait “modifier la casse”. Compliqué, PC, moi j’dis…)

  2. #2
     
    gravatar
    Vagablogger a gazouillé  :
    Que l’on s’intéresse beaucoup aux tirets après s’être intéressé aux beaux coups tirés me laisse coi (santé !).
    Mon patronyme terminant par un é, je me bats depuis l’école pour en obtenir la reconnaissance. La honteuse manie de dire “on ne mets pas d’accent sur les majuscules” m’a longtemps pesé. C’est pourquoi j’ai trouvé votre article revigorant.
    Permettez-moi de vous conseiller une autre solution technique pour rester droit dans vos diphtongues : l’excellent site internet Lexilogos propose tous les claviers du monde ou presque : http://www.lexilogos.com
    Bien sûr il faut rester branché…
  3. #3
     
    gravatar
    lady Héroïne a gazouillé  :
    Cette note touche au génie!! Déjà, merci de m’apprendre que l’on peut mettre des accents sur les majuscules avec le clavier, je ne le savais même pas (j’ai honte maintenant!).
    Et le coup du © alors là MERCI, je me demandais vraiment comment on pouvait bien faire ces petits “logos”. Il n’y a que pour l’euro que je savais le faire mais sur les claviers récents, c’est indiqué à côté du “E” donc ça ne compte pas.

    Pour ce beau moment de lecture, merci.

  4. #4
     
    gravatar
    Roumi a gazouillé  :
    une image : pas mal le cours… bon étant parmi les benjamins du blog je n’ai pas appris grand chose… mais c’est sympa ton idée de cours pour le troisième âge…

    Euh y’a juste un truc qui me pose problème quand tu dis “Tu l’auras peut-être noté, ami lecteur”.
    D’abord j’ai horreur qu’on me tutoie… et tu sais ce que signifie tutoyer pour Desproges. :-) Ensuite je ne suis pas ton ami et c’est encore une marque de familiarité déplacée. :-) Enfin je ne suis pas ton lecteur… je ne lis que les notes qui font plus de cent lignes… :-)
    A part cela tout va bien…

  5. #5
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    presque >
    L’imprimerie nationale est bien bonne.
    D’ailleurs, la plupart des journaux (enfin, j’affirme sans savoir mais au moins un journal en tout cas) n’accentue pas les majuscules.

    Quant à “modifier la casse”, ça reste un truc réservé à Word, et comme je le disais, sous Word on peut déjà tout faire sans trop de mal (un peu quand même).

    Vagablogué >
    Oui, oui, je connais ça, j’ai un collègue qui s’appelle BERGÉ et que certains appellent Berge (oui, pas de chance, quand le mot sans accent existe).
    Merci pour le lien lexilogos, quant aux coups tirés, ils restent globalement plus intéressants que les problèmes de typo, mais je suis un pervers POLYMORPHE.

    Lady HÉROÏNE (trop cool en majuscule) >
    Merci en retour pour tous ces compliments je rougirais presque si je n’étais déjà pas autant d’orgueil ;-)

    Roumi >
    On dirait (presque) Roubert de Niro dans Taxi Driver :
    Oh ! tu m’tutoyes ? c’est moi qu’tu tutoies ?

    Desproges disait que le vouvoiement était érotique et il n’avait probablement pas tort. Tu peux donc continuer de me tutoyer.

  6. #6
     
    gravatar
    Roumi a gazouillé  :
    une image : Pierrot a dit aussi “Dieu ou pas, j’ai horreur qu’on me tutoie”. :-) C’est en fidèle gardien des saintes écritures desprogiennes et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés que je me permets de te rappeler à l’ordre. :-)
  7. #7
     
    gravatar
    t. a gazouillé  :
    *%ù*$€-_)°à0ç87§5(4’3″2é1&#@•aæ””’‘({§¶«!¡çÇàø)}–-€$¥¨^ÔpπœŒiï
    ºy†t®aÆq∑s∆d∆∆d·f·gflÎhÍjËk|lÓm‰ù#`
  8. #8
     
    gravatar
    D.e.S. a gazouillé  :
    je savais même plus à quoi servait Ctrl+Alt … moi, je fais Alt Gr (mobilise un doigt au lieu de deux…)! d’ailleurs, je comprend pas pourquoi ils ont laissé toutes ces touches sur mon petit portable d’amour alors qu’il n’en avait pas besoin!
    bonne continuation, y’a des trucs à la télé ce soir!
  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Roumi >
    Je ne tutoyais pas Desproges, hein. Tout va bien.

    t. >
    T’avais dit que tu ne viendrais pas lire cette note ! Renégate !

    D.e.S. >
    Ouais, AltGreuu se substitue effectivement habilement au Ctrl+Alt. La science progresse ! Bonne téloche (moi, j’ai oublié à quoi servait une télé depuis que je suis accro au net).

  10. #10
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    Haha en fait depuis que j’ai un clavier QWERTY configuré “United-States International” je peux faire tranquillement tous les accents que je veux (et même ceux que je veux pas) en tapant d’abord l’accent (apostrophe pour l’accent aigü, guillemets pour le tréma, etc) et ensuite la lettre. Bon du coup je sais quand même pas comment faire les lettres bizarres danoises, mais vu le nombre d’occasions que j’ai d’écrire en danois…

    Bon par contre la majorité des utilisateurs de PC américains continuent à recevoir des trucs bizarres quand je m’aventure à signer de mon prénom correctement accentué…

  11. #11
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    K² >
    Ça me fait penser au petit ² qui traîne tout seul sur une touche tout à gauche, et que personne n’utilise. Hein ! Combien de m2 pour un m² ?
    Quant aux américains, oui, ils ont un fort accent mais ne sont pas forts en accents.
    Combien de mailings je reçois libellés
    « Dear Jirime » ou « Dear Jérme » et quelques autres variantes…
  12. #12
     
    gravatar
    K'tastrof a gazouillé  :
    Alors là. Chapeau bas, reconnaissance éternelle et presque déclaration d’amour. Non seulement vous “burpez” bien mais en plus vous défendez la langue française ainsi que les majuscules accentuées ET vous pourfendez la traduction automatique sur Internet ? Je ne sais pas si la pauvre traductrice-correctrice que je suis va s’en remettre… Trop d’émotions comme cela d’un seul coup… cela fait beaucoup… ouf… ;o)
  13. #13
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    K’tastrof > Un vrai couteau suisse (roman), ce CUI.
    (Quant à la traduction automatique, je ne la pourfends pas, elle est tellement drôle – involontairement, certes.)
  14. #14
     
    gravatar
    K'tastrof a gazouillé  :
    Oui mais au moins tu dis ce qu’il en est. Il y a tellement de burpeurs qui l’utilisent pour “traduire” leurs écrits dans une autre langue, ça m’énerve.
  15. #15
     
    gravatar
    vagant a gazouillé  :
    Pendant que tu es dans la technique, peux-tu me dire comment tu as fait pour mettre chaque tag sur une ligne dans la page “toutes les archives” ?
  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    K’tastrof >
    Oui, moi ça ne m’énerve pas, ça me fait doucement rigoler. À quoi ça me sert d’être lu en Serbo-Croate ou en Philippin, déjà que j’ai du mal à comprendre les gens qui n’habitent pas Paris.

    (Mais non, rev’nez, je déconne…)

    Vagant >
    Ben rien, et toi ? :-)
    Si c’est juste la présentation que tu veux changer, moi je préfère la tienne à la mienne ! Je peux t’envoyer le code correspondant mais il est d’origine.

  17. #17
     
    gravatar
    K'tastrof a gazouillé  :
    Et en plus il a de l’humour… Tss… Moi aussi cela me fait doucement rire, et cela me sauve souvent la mise pour remplir les colonnes du journal de traducteurs pour lequel je bosse occasionnellement… Là où je ris moins, par contre, c’est lorsque mes clients me demandent de passer “derrière” les horreurs commises par ces sites en pensant que cela leur coûtera moins cher que d’avoir fait travailler un vrai traducteur dès le départ… On arrive parfois à des situations assez ubuesques, m’enfin bon… passons…
  18. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    K’tastrof > Un jeu qui est rigolo, c’est de prendre un texte et de lui faire subir l’outrage de la double traduction. Une sorte d’A/R à l’étranger. Alors que la traduction est plutôt mot-à-mot, on pourrait imaginer qu’il s’en sorte à peu près indemne… La réalité est nettement plus amusante.
  19. #19
     
    gravatar
    K'tastrof a gazouillé  :
    Yep, déjà testé. Je m’en sers comme argument ultime pour les clients récalcitrants. Après ça ils oublient jusqu’à l’existence de Systran et autres BabelFish ! ;o)
  20. #20
     
    gravatar
    L a gazouillé  :
    Quelqu’un connaît le truc pour un utilisateur de linux ?
  21. #22
     
    gravatar
    Benoit a gazouillé  :
    Sur le site de l’UQAM dont tu parles, il y a le logo dans l’entête et l’acronyme dans les textes.
    C’est la conception relativement récente du logo par un designer de l’établissement qui a déclenché la polémique. Il avait ajouté l’accent pour illustrer le chapeau des diplômés. Comme tu peux le constater, dans le site, l’acronyme s’écrit encore sans accent.
    Explications ici
    http://www.druide.com/points_de_langue_08.html
  22. #23
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Benoit » Bienvenu ici et merci pour ces précisions (tardives, mais il n’est jamais trop tard).
    L’article (très intéressant) auquel tu renvoies indique d’ailleurs que, concernant les acronymes, il n’y a pas d’usage fixé.
    Mais pour le lecteur non expert, la chose, il me semble, à retenir, c’est simplement que dans la mesure du possible, il faut accentuer les majuscules (ou les capitales !).

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>