[444] Manichéisme

Ce matin, j’apprends de la bouche de ma femme une information qui m’avait échappée jusque là : le gouvernement a récemment supprimé un impôts qui portait sur les opérations boursières.
Cet impôt rapportait environ 260 millions d’euros par an. Environ le même montant que le coût du régime spécial des agents de la SNCF.
 
J’ai trouvé ça évidemment gerbant, je me disais : ah ben voilà, ce genre de truc on n’en parle pas (de fait, on en parle assez peu dans les médias) mais ça montre bien quelle est la vraie politique de cette droite, hélas, décomplexée.
 
Je me suis dit que j’allais poster une brève note (de toute façon, ami lecteur, en ce moment je n’ai pas beaucoup de temps pour écrire des notes longues, désolé) rageuse, mais j’ai voulu un minimum me renseigner pour ne pas écrire trop de conneries et me faire baffer dans les commentaires (encore que mon commentorat semble plutôt soutenir ma pensée gauchiste depuis le départ de Roumi).
Et depuis, ça se complique.
 
D’abord, j’ai trouvé de quel impôt il s’agissait (Google est mon ami). Il s’agit de l’impôt de bourse. Un truc qui taxe de 0,3 % les transactions de plus de 7000 euros et des brouettes. 
À première vue, pas un impôt qui s’attaque aux plus pauvres, donc. J’ai quand même trouvé un site qui arrivait à dire que c’était l‘un des impôts les plus injustes en France (faut le dire vite).
Selon les auteurs de l’amendement de la loi de Finance qui vise à sa suppression, il serait responsable de plus d’un milliard de pertes, de délocalisations et tout le toutim (et pourquoi pas la grippe aviaire, pendant qu’on y est).
 
Sauf qu’apparemment, pour compenser cette suppression, on va probablement relever le taux d’imposition sur les plus-values boursières. Que cet impôt est effectivement peut-être un truc mal foutu (bon, je n’ai pas eu le temps de faire une analyse détaillée non plus).
 
Bref, qu’on s’indigne (comme par exemple ici) peut-être un peu vite. Gouvernement présumé coupable.
 
Franchement, je ne sais pas.
Y a-t-il un lecteur calé et bien informé dans la salle, pour nous dire quoi penser ?
1a3c315aee6bd277738355cf339b480d.jpg

 

 
Bon, je reviendrai vers vous quand Kaÿzer Sozy reviendra avec son projet de dépénaliser le droit des entreprises (enculé !!!). 

18 gazouillis sur “Manichéisme”  

  1. #1
     
    gravatar
    Am a gazouillé  :
    Oui précisons que cette supression a été motivée par le fractionnement illégal des ordres de bourses. On aurait pu avec 240 milions au moins créer des emplois de controleurs pour éviter que ces enculés passe à travers cette pseudo “taxe tobin”. La tolérance zero pour nous c’est tout le monde qui morfle et quand c’est de la finance la tolérence zero c’est de supprimer les lois qui ne sont pas appliquées..(la depenalisation du monde de la finance est en marche). Bravo !
  2. #2
     
    gravatar
    Ex-mot a gazouillé  :
    Cet impôt touchait la place de Paris en ce sens que des transactions boursières se déplacent facilement (small world) et échappent facilement à toute possibilités de contrôle. En plus, les plus grands intervenants dans les bourses mondiales ne sont ni les gros bonnets ni les petits porteurs individuels. Ce sont des fonds de placement ou de pensions qui gèrent les avoirs de la moyenne à laquelle la plupart appartiennent. Or, ceux qui décident dans ces trucs-là, c’est des gestionnaires salariés. Ils vont placer leur ordre là où la transaction est la moins pénalisée par les frais de transaction et les taxes ou impôts qui les grèvent. Et comme les plus gros titres en termes de capitalisation boursière (nombre de valeur x prix de la valeur) sont présents sur les grandes places (NY, Londres, A’dam, Francfort, Paris…), ben, les mecs ils vont là où ça gratte le moins. C’est sans doute injuste, mais dzat life.

    Désolé pour ce comm un peu chiant. C’est pas la forme en ce moment. A+

  3. #3
     
    gravatar
    Cécile de Quoide9 a gazouillé  :
    Je vais me renseigner… Il y a plein d’experts comptables et autres financiers dans mon entourages mais au vu de ce que je lis dans ton message et dans celui de Ex-mot (celui de Am étant incompréhensible après 12 coupes de champagne), la mesure ne me choque pas vraiment. faut voir. Présumé innocent.

    P.S. : le surnom de Kaiser Sauzé, j’aime pas… ;o)

  4. #4
     
    gravatar
    Comme un trotskiste a gazouillé  :
    Am & ex-mot > Merci pour vos précisions respectives (ex-mot, ce n’est pas très fun en effet mais ça ne vient pas de ton humeur, juste de mon sujet ; courage en tout cas pour cette passe difficile).

    J’avais lu effectivement que cette taxe pouvait dans certains cas rendre la place de Paris “deux fois plus chère” que ses concurrentes (je n’ai pas bien compris pourquoi, et cette chèreté ne me paraît de toute façon pas prohibitive, mais un sou est un sou).
    Quoi qu’il en soit, on peut regretter qu’il y ait, une fois de plus, nivellement par le bas plutôt que par le haut. Si toutes les places financières (allez, soyons modeste, ajoutons « européennes ») appliquaient les mêmes frais, les marchés spéculatifs apporteraient de façon plus significative leur écot au fonctionnement de la collectivité, au lieu de n’y apporter que des problèmes majeurs (licenciement, délocalisation, rentabilité à outrance sur le dos des employés, etc.). Le système capitaliste dérégulé, c’est la loi du plus fort : un retour au moyen-âge (pour ne pas remonter plus loin).

    Cécile de Quoide9 > Merci. Pense à te renseigner auprès de financiers ou d’expert de gauche, aussi, si ça existe, pour avoir un avis, comment dire, pondéré !
    PS : bien content que tu n’aimes pas le petit surnom que j’ai trouvé pour notre agité ! Gnark (note bien que cela n’offre qu’un faible réconfort).

  5. #5
     
    gravatar
    blabla a gazouillé  :
    Cher Cui,
    J’apprécie cette prudence et ce recul dans l’approche du sujet (que je ne connais pas bien moi-même).
    Et juste pour témoigner qu’il te reste encore une électrice du président actuel* mais néanmoins amie dans ton lectorat : moi !
    Bises
    Blabla

    (*j’ai cru comprendre que tu ne voulais pas que son nom apparaisse in-extenso sur ton burp donc je respecte)

  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    blabla > Je te remercie de ne pas mettre le nom de notre cher président, ce n’est pas que je sois allergique à ce nom, simplement que, pour les requêtes Google qui atterrissent sur mon site, je préfère que « Suce-moi » reste en tête du hit parade ;-)

    Bises

  7. #7
     
    gravatar
    blabla a gazouillé  :
    j’avais bien compris le pourquoi du comment.

    allez, je participe aux stats : “suce-moi”

  8. #8
     
    gravatar
    Justine Miso. a gazouillé  :
    sur le principe je suis d’accord avec toi.
  9. #9
     
    gravatar
    MarieM a gazouillé  :
    L’impôt de bourse
    Certaines transactions boursières supportent l’impôt de bourse, cet impôt s’applique pour l’achat et la vente d’actions. Cet impôt s’applique sur le montant de la transaction dépassant 7 830 euros. Si vos ordres de bourse sont inférieurs à ce seuil, l’impôt n’est pas dû.

    Montant de la transaction Taux de l’impôt de bourse :

    de 0 à 7 830 euros 0%
    ——————————————————————————–
    7 830 à 153 000 euros 0,3%
    ——————————————————————————–
    supérieur à 153 000 euros 0,15%
    ——————————————————————————–
    Il existe deux tranches d’imposition: 0,3% et 0,15%. En plus de la franchise pour les ordres jusqu’à 7 830 euros, l’impôt est plafonné à 610 euros. Par conséquent on observe très souvent des ordres légèrement inférieurs à 7 830 euros pour les transactions des particuliers, afin d’échapper à l’impôt.

    Deux remarques complémentaires
    – les produits dérivés comme les Warrants ne sont pas soumis à l’impôt de bourse.
    – lors d’un report pour une liquidation, vous payez également l’impôt de bourse.

    Exemple :
    Si vous faites une transaction de 10 000 euros, vous paierez un impôt de bourse calculé sur la part qui dépasse 7830 euros, soit sur 10 000 – 7 830 = 2170 euros. Le montant de l’impôt sera de 2 170 * 0,3% = 6,51 euros.

    Trouvé dans la vie financière.com :
    Échappez à l’impôt de Bourse

    L’impôt sur les opérations de Bourse est une survivance d’un droit de timbre instauré au xixe siècle ! Il s’élève à 0,3 % du montant des achats et ventes d’actions jusqu’à 153 000 euros et à 0,15 % au-delà (avec un plafond de 610 euros). Mais il existe un abattement de 23 euros sur cet impôt, qui correspond à un ordre d’un montant de 7 667 euros. Pour ne pas subir l’impôt de Bourse, il suffit de limiter chacun de ses ordres à 7 667 euros, sachant qu’il y a un risque de redressement si le fisc estime que les ordres sont systématiquement fractionnés. Sont exonérés les ordres passés sur des valeurs du marché libre, les souscriptions aux introductions en Bourse, aux OPCVM, les ordres sur la plupart des obligations, ou sur les sociétés dont la capitalisation est inférieure à 150 millions d’euros, sans oublier les sociétés anciennement inscrites dans une Bourse régionale

    J.-L. C.

    voilà j’espère que ces informations neutres trouvées par une non-spécialiste vous auront un peu débroussaillé le sujet.

    à part ça, je vais faire d’une paire, deux couilles : une blague Pour le hit parade de Cui :
    Suce mi et suce moi achètent une maison.
    Suce mi meurt.
    Suce moi l’habite.

    bon , ok , je sors

  10. #10
     
    gravatar
    Mémorandhomme a gazouillé  :
    Marie M : c’est un verger ou un viager, qui est décrit dans votre blague ?…
  11. #11
     
    gravatar
    MarieM a gazouillé  :
    @Mémorandhomme

    c’est peut être un passage épique des onze mille verges ;-)

  12. #12
     
    gravatar
    sélène a gazouillé  :
    Désolée, j’ai pas d’eau à apporter à ton moulin fiscal, mais ton coup de gueule (parce que ça en est un quand même non?) à renforcer:
    et l’appart à Neuilly, et la croisière, et le séjour aux US, et l’augmentation de salaire, et le maintien du régime spécial de Kaiser Sozy?
    et tous les misérables sans toit, les retraités sans pension qui vont devoir payer la redevance, ces immigrés exploités sans papiers, les plus pauvres dont le pouvoir d’achat baisse, les banlieusards désoeuvrés dans ces ghettos…. mais après tout, la majorité des français a voté pour lui et ses idées, voilà toute sa légitimité! y a de quoi décomplexer nan?
    (presqu’aussi bon qu’une pipe!….j’ai pas réussi à caser suce-moi…, ah si ça y est!)

    voilà, moi aussi jsuis fatiguée ce soir…
    merci pour tes notes brèves, rageuses et saines CUI!

  13. #13
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    blabla > Merci merci. Mon PageRank va sûrement en sortir renforcé !

    Justine Miso. > Sur le principe de quoi ? Râler contre Kaÿzer Sozy ? Vérifier l’info avant de crier au scandale (tiens, ce matin, sur France Inter, y’avait Bayrou qui parlait de cette suppression d’impôts en la mettant en face du rétablissement de la redevance télé pour les petits vieux non imposables : quelle ingratitude, ce Nicolas !!! Il paraît que 75% des plus de 60 ans votaient pour lui).

    MarieM > Ouais, ouais, euh… Ca raconte en gros que pour les transactions de montant “modeste”, on peut se démerder pour ne pas payer cet impôt. Certes. Mais ça ne dit pas si ça valait la peine de le sucrer ou pas, et à qui ça va vraiment profiter, et quels effets ça va vraiment avoir etc.
    Ce qui est clair, c’est que ça va simplifier la vie de ceux qui voulaient y échapper.

    Merci pour ta blague.

    Memorandhomme > Dès qu’il y a un jeu de mot à faire, vous foncier tête baissée.

    MarieM > Un passage apocryphe, alors.

    sélène > Moi j’avais prédit que s’il était élu, au moins on baiserait plus (pour se consoler, penser à autre chose, etc.).
    Au moins une prédiction efficace !

  14. #14
     
    gravatar
    secondflore a gazouillé  :
    De fait on parle de bien peu de choses, dans les médias dominants (c’est un peu “l’agenda du président”, comme dans les pays à parti unique, sauf qu’un habillage moderne met un peu de poudre aux yeux…)
    C’est vrai aussi qu’au lieu de dire que la finance c’est mal (je suis d’accord, mais bon) (je ne parle pas de toi, là, plutôt des oppositions de gauche en général), on ferait mieux de prendre acte que nous vivons dans un monde entièrement dominé par la Finance et entirer les conséquences : où accepter des mesures apparement injustes au nom d’une efficacité économique ? et où décider de vraiment lutter ?

    (pardon, je n’ai pas de blague associée, je me rattraperai la prochaine fois ! ;-))

  15. #15
     
    gravatar
    Athena a gazouillé  :
    votre pensée Gauchiste??..quelle Gauche? je n’y vois, n’y entends plus grand chose! elle existe toujours?? oups!

    Pendant ce temps, le Bonsaï de la république fait son possible pour tout ramener à sa dimension…! espérant qu’il ne s’enracine pas.

  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    secondflore > Tu crois que le gouvernement actuel se pose cette question ” où décider de vraiment lutter ?” ??? (bon, c’est une fausse question de ma part….)

    Athena > C’est pas parce que le PS fait pitié et que le PC est tellement mort qu’on n’en parle même plus et que personne ne s’en étonne (c’est vrai, on dit “le PS va mal” mais personne ne dit “le PC est moribond”) que l’idéologie sous-jacente est partie avec l’eau du bain.

    Soyons les Banzaï de la République !

  17. #17
     
    gravatar
    sélène a gazouillé  :
    tu as raison CUI, je viens de décider qu’au lieu de mettre mes RTT aux enchères sur ebay je les garderai pour baiser plus, puis je revends ma télé qui ne me servira plus et par la même, plus de redevance à payer…on travaille moins, on se fait du bien et en plus on fait des économies!!! BANZAIIIIIIIIIIIIIIIIIII! :-))))
  18. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    sélène > Ça me paraît pas mal comme stratégie, d’autant que pour les RTT, faut à mon avis en profiter tant qu’on en a encore, c’est pas dit que ça dure…
    Dix mille ans !!!!

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>