[1432] Exclusivement réac

Je ne suis pas forcément un modèle de wokisme (par contre, chuis très barbarisme). En 2018, je m’essayais à l’écriture incluse en indiquant aussi quelques limites que, par esprit réactionnaire (selon mes propres mots), je n’avais pas envie de franchir.

Je reste farouchement opposé à ces réinventions de terminaisons grammaticales. Par exemple, lire « an administrataire » (sic), pour désigner de façon neutre « un administrateur » ou « une administratrice », comme on peut le voir sur les salons Discord du salon Bi’cause, me hérisse les quelques poils qui me restent sur mon caillou de quinquagénaire. Ça se veut inclusive, je trouve ça franchement excluant. Ma conjointe me parlait récemment d’un truc (un bouquin ?) dont la thèse était que l’accent mis aujourd’hui sur les luttes autour de genre, race, sexualité tendait à effacer l’ultime et principal facteur d’oppression : la classe sociale. Intersectionnalité mon amour1. Bref ! Créer une grammaire se prétendant neutre, pour éviter de véhiculer des stéréotypes de genre me paraît une excellente façon de créer un entre-soi en laissant à la porte celles et ceux qui ont déjà du mal à maîtriser la langue française dans son fonctionnement actuel.

En revanche, quand j’écris « bonjour à tou·te·s », je pense rester aussi compréhensible que lorsque j’écrivais, avant même de connaître l’existence des termes écriture inclusive, « cher(e)s ami(e)s ». Je suis réac, mais je me soigne.
Ces marqueurs typographiques (parenthèses ou point médian) existent depuis bien plus de cinquante ans, comme je l’avais lu sur un docte article il y a quelques années, dont je n’ai pas réussi hélas à vous retrouver le lien. Voilà pourquoi nos braves député·e·s de droite devraient se terrer de honte plutôt que de saisir, une fois de plus, l’occasion de montrer à quel point ils sont rétrogrades, prêt·e·s à tout pour caresser leur électorat recroquevillé sur lui-même et terrifié par le changement du monde.

Ainsi, Guy TEISSIER, député LR des Bouches-du-Rhône (qui apparaît le premier dans la liste, j’imagine que c’est celui qui porte ce beau projet, le reste de la liste étant classé par ordre alphabétique), Emmanuelle ANTHOINE, députée LR de la Drome, Julien AUBERT, député LR du Vaucluse, Thibault BAZIN, député LR de la Meurthe-et-Moselle, Valérie BEAUVAIS, députée LR de la Marne, Philippe BENASSAYA, député LR des Yvelines, Sandrine BOËLLE, députée LR de Paris, Émilie BONNIVARD, député LR de Savoie, Jean-Claude BOUCHET, député LR du Vaucluse, Jean-Luc BOURGEAUX, député LR d’Ille-et-Vilaine, Fabrice BRUN, député LR de l’Ardèche, Jacques CATTIN, député LR du Haut-Rhin, Josiane CORNELOUP, députée LR de Saône-et-Loire, Marie-Christine DALLOZ, députée LR du Jura Charles de la VERPILLIÈRE, député LR de l’Ain Fabien DI FILIPPO, député LR de la Moselle, Jean-Pierre DOOR, député LR du Loiret, Pierre-Henri DUMONT, député LR du Pas-de-Calais, Annie GENEVARD, députée LR du Doubs, Yves HEMEDINGER, député LR du Haut-Rhin, Michel HERBILLON, député LR du Val-de-Marne, Mansour KAMARDINE, député LR de Mayotte, Geneviève LEVY, députée LR du Var, Véronique LOUWAGIE, députée LR de l’Orne, Emmanuel MAQUET, député LR de la Somme, Gérard MENUEL, député LR de l’Aube, Frédérique MEUNIER, députée LR de la Corrèze, Éric PAUGET, député LR des Alpes-Maritimes Guillaume PELTIER, député LR du Loir-et-Cher, Bernard PERRUT, député LR du Rhône, Nathalie PORTE, députée LR du Calvados, Didier QUENTIN, député LR de la Charente-Maritime, Alain RAMADIER, député LR de la Seine-Saint-Denis, Julien RAVIER, député LR des Bouches-du-Rhône, Robin REDA, député LR de l’Essonne, Frédéric REISS, député LR du Bas-Rhin, Jean-Luc REITZER, député LR du Haut-Rhin, Bernard REYNÈS, député LR des Bouches-du-Rhône, Jean-Marie SERMIER, député LR du Jura, Nathalie SERRE, députée LR du Rhône, Robert THERRY, député LR du Pas-de-Calais, Laurence TRASTOUR-ISNART, députée LR des Alpes-Maritimes, Isabelle VALENTIN, députée LR de la Haute-Loire, Arnaud VIALA, député LR de l’Aveyron, Michel VIALAY, député LR des Yvelines ont déposé à l’Assemblée Nationale une proposition de loi visant à interdire et à pénaliser l’usage de l’écriture inclusive dans les administrations publiques et les organismes en charge d’un service public ou bénéficiant de subventions publiques.

Là où le texte est particulièrement torve (en plus d’être réactionnaire), c’est quand il vise à pénaliser de façon spécifiquement plus forte le personnel enseignant (l’Éducation Nationale, ce repère de gauchisssses, étant particulièrement soignée par la droite, comme l’on sait).

Amie lectrice, ami lecteur, va donc écrire une bafouille à ton député s’il figure dans cette liste, pour lui dire tout le bien que tu penses de cette triste initiative.

Écriture inclusive : 5000€ d’amende pour les enseignants.
Affiche réalisée par Geoffrey Dorne pour jaffiche.fr
separator

Pendant ce temps, au Sénat…


  1. Si ça t’intéresse plus que moi, tu peux toujours aller consulter cette page chez France Culture qui m’a paru bien documentée.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>