[598] La suite ! la suite !

Pour Netzah qui n’a pas d’imagination.

(…) et d’ailleurs, quand ma main, après avoir réservé le même sort à ton jean que les tiennes au mien, après avoir écarté la pièce de tissu sombre, car toi, tu n’étais pas en « tenue commando », est venue se poser au creux de tes nymphes, j’ai senti que ton désir n’avait pas mis plus de temps que le mien à faire surface.

Nous n’avions pas beaucoup de temps devant nous, mais nous étions affamés. Nos bouches avides plongeaient en piqué sur n’importe quel morceau de chair mis à nu pour le sucer, poursuivaient en rase-motte¹ vers les collines voisines. Si elles rencontraient un morceau de textile, deux mains furieuses venaient aussitôt l’arracher. Ton corps bientôt entièrement nu ondulait tandis que je le caressais, mon corps vibrant lui-même du morceau que tu jouais sur lui.

Je me suis figé un bref instant – cette intensité qui toujours me saisit – quand tes lèvres se sont posées sur mon gland… J’ai pris une grande inspiration pour plonger à mon tour sur ton sexe. Et voilà que nous dessinions sur la moquette de ton salon un ♋ zodiacal, à moins que ça ne fusse un ☯ pas si zen que ça. Pendant que nos langues faisaient causette avec les points les plus sensibles de nos anatomies respectives, nos mains tentaient de faire diversion en partant à l’assaut d’autres parties du corps. Mes mains ont parcouru tes jambes, ont caressé ton ventre, se sont empoignées de tes fesses, t’ont pressé toute entière contre moi comme pour faire fusionner nos chairs. Tes mains, je ne sais plus trop ce qu’elles faisaient. Ah si ! Je crois que c’est là que j’ai senti un de tes doigts s’enfoncer dans mon cul.

(…)

Puis j’ai eu envie de te pénétrer, et il me semble que l’envie était partagée. J’ai dû procéder au désarrimage de nos deux corps, pour choper dans la poche de ma veste un préservatif. Après l’avoir enfilé, je t’ai installée à genoux au pied de ton canapé sur lequel tes bras s’appuyaient. Puis je suis venu me lover derrière toi, j’ai placé la tête de mon sexe à l’entrée de ta chatte et je me suis progressivement enfoncé en toi, aussi profondément que possible. En y repensant maintenant, ça faisait quand même un sacré bout de temps que ça n’était pas arrivé, ma queue glissant dans ta chatte. Mais même si plus d’un an s’était écoulé depuis notre dernier coït, je n’avais pour ma part pas l’impression d’une redécouverte. Sans cesser mes coups de reins, j’ai pris dans mes mains les deux globes lourds de tes seins et nos cous se sont tendus pour que se rejoignent nos bouches.
Une de mes mains est descendue entre tes jambes et est venu trouver ton con. J’ai fait glisser un doigt le long de tes lèvres et quand il est remonté sur ton bouton, il transpirait de ton jus. Avec ces caresses et mes coups de queue, tu n’as pas été longue à jouir et pendant que tu criais, j’ai adouci mes gestes pour prolonger ton orgasme. Tu ne m’as pas laissé prendre l’initiative de comment nous allions poursuivre. Tu t’es précipitée sur ma queue, tu l’as débarrassée de son habit de latex et tu l’as gloutonnement engloutie. Je me suis laissé aller à tes caresses, j’ai lâché toute prise pour profiter pleinement du plaisir que tu me prodiguais, ta bouche resserrée sur ma hampe, ta main qui me branlais et l’autre qui cajolait mes couilles. J’ai mugi à mon tour, tes lèvres ne se sont pas ouvertes et continuaient de me pomper tandis que je giclais dans ta bouche, j’ai même dû réfréner tes ardeurs quand tu continuais d’aller et venir sur mon gland qui était devenu trop sensible.

Il était tard, nous étions épuisés par une semaine de boulot, tu voulais dormir et de toute façon, il fallait que je rentre chez moi. J’ai pris une douche express, j’ai récupéré mes vêtements éparpillés au quatre coins de la pièce, me rhabillant sous ton regard [ ] gourmand [ ] fatigué [ ] tendre (rayer les mentions inutiles) ; nous nous sommes donnés un dernier baiser en nous adressant un « à bientôt » plein de sincérité.

Samaritain - Visite guidée


[1] Pas de ricanement dans le fond, merci.

Illustration : Visite guidée par Samaritain.

24 gazouillis sur “La suite ! la suite !”  

  1. #1
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Et dire que ça fait deux semaines que je n’ai pas baisé… Même ma branlette devient plus triste. Et comme de par hasard, je lis ce texte en parlant avec mon initiateur au plaisir, un homme raffiné d’une quarantaine d’années, brun aux yeux noirs, qui a failli m’emmener au Moon City. Si tu étais resté plus d’un week-end à Paris…
  2. #2
     
    gravatar
    Agatha a gazouillé  :
    C’est pas juste ! Netzah a droit à une suite et pas moi ! Mais j’aurais dû insister un peu plus à l’époque ;) (billet publié l’été dernier…)
  3. #3
     
    gravatar
    Agatha a gazouillé  :
    En tout cas, quand on n’a pas fait l’amour depuis une semaine, voire deux (p*t**n !! Déjà !), eh bien… On se dit que d’autres ont bien de la chance ! ;)
  4. #4
     
    gravatar
    Netzah a gazouillé  :
    Whouhou \o/
    Je suis flattée :p
    Sache néanmoins que s’il y a bien une chose dont je ne manque pas, c’est d’imagination. J’ai un cerveau capable de créer des films de cul en boucle. Mais justement, de temps en temps ça me fait du bien de lire un peu celle des autres ! Merci pour ce moment en tout cas, ça égaye ma journée :D
  5. #5
     
    gravatar
    Netzah a gazouillé  :
    Arf mon lien marche pas, j’ai même pas pu éditer ‘-_- [EDIT CUI] j’ai fait du ménage [/EDIT]
    Bon c’est dur d’avoir la crève hein on est pas en pleine possession de ses moyens.
    Je la retente donc, CUI nous avait caché (ou alors il l’a dit mais je l’ai raté) qu’il était une star (Avais oublié le = moi)
  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Storia G-T » Ben moi j’ai baisé ce week-end et je t’emmerde ;-)))

    Agatha » Je me souviens du billet auquel tu fais référence ; je vais voir si je peux t’exaucer, mais comme l’histoire commence à avoir quelques mois, je risque de faire plus dans le roman réinventé que dans le strict rapport factuel ;-)

    Netzah » Je me doute que tu ne manques pas tant que ça d’imagination, mais je reprenais tes propos !
    Quant à l’article sur Rue69, ma foi… Qu’en pensez-vous, lecteurs ? Correspond-il à la vision que vous vous faites de mon burp ?

  7. #7
     
    gravatar
    Netzah a gazouillé  :
    Cool merci pour le ménage !
    Je sais que tu as repris mes termes, mais ne t’inquiète pas je suis ravie de cette suite. Si j’étais une blondinette je serais peut-être même en train de rougir :D
    Quand à l’article de rue 69 je le trouve intéressant, j’y ai appris quelques petites choses sur toi et ça correspond dans l’ensemble à ce que l’on trouve ici.
  8. #8
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    l’article sur rue69, bof…tu as une façon très crue et cynique de parler de toi-même dans cet article, je pense que tu n’aimes pas trop parler de toi-même sur commande, ce qui t’honore. nous dirons que tu as plus de charme ici : -)
  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Netzah » Je me pose toutefois la question : cette « suite » ne dessert-elle pas l’épisode initial ?
    Très bien si l’article t’a appris des choses ! Moi, il me semblait qu’il était assez réducteur.

    columbine » Oh ! Lectrice attentive et fidèle, tu auras pu t’apercevoir ici que je ne manque pas de cynisme ni de crudité, non ? Nous sommes tous, de toute façon, plus complexes que ce que peut résumer un article de quelques lignes.

  10. #10
     
    gravatar
    Flower a gazouillé  :
    Ca fait tellement de bien de lire des détails croustillants que tu veux bien nous partager CUI. (Même si je suis jalouse que ton heureuse partenaire ait jouit aussi vite…)

    Après une semaine de vacances (pas du tout calins-calins) ça rebooste ma libido (mélancoliquement en berne).

  11. #11
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Flower » Il ne faut pas être jalouse, il faut être envieuse !
    Continue de t’exercer et hardi cœur vaillant, libido au plus haut des cieux, mélancolie au vide-ordure (dans le bac non-recyclable), et orgasmes exigés.
  12. #12
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Et ben moi je vais baiser demain soir et je t’emmerde
  13. #13
     
    gravatar
    Flower a gazouillé  :
    J’ai rdv demain soir pour “m’exercer” :)
  14. #14
     
    gravatar
    Athena a gazouillé  :
    Quant à l’article sur Rue69, ma foi… Qu’en pensez-vous, lecteurs ? Correspond-il à la vision que vous vous faites de mon burp ?

    Oui, je vous crois profondément narcissique et complètement exhibitionniste. Et cela vous donne une forme de liberté totale, cette liberté cultivée aisément amène à de beaux sujets et de bons commentaires, contrairement à ce que l’on pourrait penser, on n’est pas en présence d’un roi et sa cour, mais face à des échanges de qualités. Alors forcément j’apprécie. D’autant plus que chaque lecteurs semblent garder sa liberté également.
    On arrive, on s’y sent bien, on reste.

    Ps: Hum.. belle envolée.

  15. #15
     
    gravatar
    Netzah a gazouillé  :
    @CUI: ben justement, je me suis posée la question. (m’avoir appris des choses ? J’ai donc tellement l’air d’une jeune vierge effarouchée ?)
    Bon j’ai bien aimé cette version, mais finalement c’est vrai que juste le début qui nous laissait sur notre faim, c’était pas si mal que ça. (la chieuse dans toute sa splendeur ^^)
  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Storia G-T & Flower » Ben dites donc, les filles, le mardi, c’est ravies au lit ?

    Athena » merci et merci !

    Netzah » On ne parlait pas de cette note mais de l’article de Rue69 quand on parlait d’apprendre (i.e. des choses sur moi, pas sur la manière de faire un 69, tsss).

    Voilà, sinon, quant au bienfondé d’avoir ou non des suites, là, je t’ai appris un truc : des fois, il est bon de laisser l’imagination prendre le relais du conteur ;-))

  17. #17
     
    gravatar
    Agatha a gazouillé  :
    Si c’est trop tard pour avoir une suite “fidèle aux événements”, laisse là de côté. Après tout, c’est peut-être mieux qu’il n’y ait pas eu de suite… De suite ! ;)
  18. #18
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Agatha » Les souvenirs sont comme le vin, ils se bonifient avec le temps ! On ne garde que le meilleur, et le pire devient source d’amusement.
    Mais si je veux peindre la toile de ce souvenir, ça ressemblera plus à un tableau impressionniste (voire pointilliste) qu’à une photographie !
  19. #19
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Non, désormais, le mardi, on n’a que ça à foutre, puisque la saison 3 de “Desperate Housewives” est finie ^^
  20. #20
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Storia G-T » Je vois que vous avez les sens des priorités !
  21. #21
     
    gravatar
    Netzah a gazouillé  :
    @CUI: aaaaaaaaaaahhhh ! (ouf j’ai du mal moi en ce moment…)
    Oui, j’ai appris que tu te servais de ce site comme moyen de rencontrer des gens (et donc de forniquer éhontément) et je suis choquée ayaaaaaaaaaaaa ! (bon je sais je fréquente trop les enfants mais c’est pas ma faute…)
  22. #22
     
    gravatar
    Agatha a gazouillé  :
    Et c’était quoi le “pire” cette fois là ? ;-)
  23. #23
     
    gravatar
    sand a gazouillé  :
    Débarquant ici, j’ai pas tout suivi. Juste lu le texte et aimé. Et constaté que cette cachotière de Netzah semble être une habituée ( elle m’en a pas parlé , pourquoi ? ) , j’ai des trucs à regler avec elle ( Netzaaaaaaaaaaaaah fessééééééééééééée). J’aurai aimé decouvrir cette prose bien plus tôt.
  24. #24
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Netzah » Je ne vais pas t’imposer la lecture complète de mes œuvres, mais il y a un vieux billet qui en parlait déjà. Donc, ça n’est pas un scoop journalistique !

    Agatha » Cette fois-là, c’était : que du bonheur !

    sand » Bienvenue ici ! Netzah ne me « connaît » pas depuis si longtemps, mais quand même, ouais, elle aurait pu ramener la bande des Infrés ici, elles ne détoneraient pas ;-)

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>