Articles étiquetés : adultère

[1379] Lettre polie à quelques amis qui se trompent sur l’infidélité

I have finally come to terms with the fact that SECRETS are NECESSARY.

Pour ceux qui me suivent sur Twitter, vous avez pu être témoins il y a une poignée de jour d’une passe d’armes plutôt virulente au sujet de l’infidélité, opposant des infidèles ou des ex-infidèles (dont j’étais) et, dans le camp adverse (car il y avait vraiment bataille), des polyamoureux. La chose qui m’a particulièrement choqué… Vite ! la suite »

[1264] Suzie dans le vice versa

Suzie dans le vice versa

Longtemps que je ne vous avais pas fait part de mes émotions cinématographiques, alors voici, au lance-pierre, une mini-revue des derniers films vus dans les salles obscures. Triptyque : Comme un avion Bruno Podalylès joue le rôle principal de son film, où il incarne un quinqua passionné d’aéropostale – dans sa dimension héroïque et aventureuse –… Vite ! la suite »

[1224] Rester sur sa faim

Rester sur sa faim

J’y pensais ce midi en finissant de préparer le tajine aux coings qui mijotait depuis la veille. Un des trucs qui me manquent le plus avec mes amantes, c’est de pouvoir cuisiner pour elles. Passer une nuit entière, c’est terriblement tentant également et difficile à réaliser, mais c’est à portée de main. Il suffit d’être… Vite ! la suite »

[1117] Éphéméride

I know you fucked my wife last week. Would you like a shave to?

Chaque année, j’ai un nouvel éphéméride que j’apporte au bureau. Autrefois, c’était moi qui me le trouvais ; j’ai un faible pour ceux édités par Taschen, plutôt jolis et parfois polissons (ah ! l’éphéméride des pin-up, un grand classique). Et puis c’est devenu un rituel : chaque année, je le trouve dans mon soulier sous le sapin. Cette… Vite ! la suite »

[988] Bis repetita necunt (*)

Bis repetita necunt (*)

(*) Que les latinistes me pardonnent – et surtout me corrigent – si ma tentative de conjugaison a foiré. La clairvoyance n’empêche malheureusement pas la souffrance quand le malheur qu’on annonçait est soudain là, devant soi, tangible, même drapé du flou de l’incertitude. Je ne tourne pas en boucle, je ne revis pas deux fois… Vite ! la suite »

[914] Commémoration(s) du 10 mai 2011

Commémoration(s) du 10 mai 2011

Quand on aime, on a toujours trente ans ? Ouais, certes, j’aurais pu aller remuer mon popotin sur le rythme de la brousse à la Bastiiiiii-iiiii-yeeeeeeuuuuuu. Mais j’ai une semaine chargée et à vrai dire, je n’ai jamais été tontondolâtre (ce qui ne m’empêche pas de penser que François Mitterrand soit le meilleur président de la… Vite ! la suite »

[792] I love you, Tamara Drewe!

I love you, Tamara Drewe!

Quelques mots en vitesse pour vous dire que j’ai vu récemment au cinéma Tamara Drewe et que j’étais sorti particulièrement enthousiaste de la salle de cinéma. Le dernier Stephen Frears est une grande réussite pour deux raisons majeure : Un scénario impeccable : une histoire que l’on suit accroché à son fauteuil, où les personnages valsent ensemble… Vite ! la suite »

[791] Les retrouvailles

Les retrouvailles

Nous n’avions pas beaucoup de temps devant nous, hélas, pas à la mesure de nos envies en tout cas, mais repousser encore nos retrouvailles à un moment plus confortable aurait été pur masochisme. Je savais que tu m’accueillerais par une longue pipe et que tu serais pressée (paradoxalement) de sentir mon sexe s’approcher du tien… Vite ! la suite »

[613] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (épisode final)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (épisode final)

Tout vient à point à qui sait attendre. Laissez-moi vous parler un peu de nos coéquipiers. Le premier couple qui nous a rejoints doit avoir la quarantaine, peut-être un peu plus âgés que moi. Le physique de l’homme n’est pas très attirant. Il a une petite bedaine (non, je ne parle pas de la petite… Vite ! la suite »

[612] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (3/4)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (3/4)

Il y a trois sortes de personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. A*** enroule ses jambes autour des miennes pendant que je commence mes va et vient. Je la regarde en la prenant entre mes bras. Puisque le baiser est interdit, je transgresse. Je pose doucement mes lèvres sur… Vite ! la suite »

[609] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (2/3)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (2/3)

L’unique règle de plaire est de trouver un appétit que l’on a laissé affamé. S’il le faut provoquer, que ce soit plutôt par l’impatience du désir que par dégoût de la jouissance. –  Baltasar Gracian Y Morales Nous sonnons à la porte et les secondes s’égrène. Personne n’ouvre. Petit instant d’inquiétude, le club serait-il fermé,… Vite ! la suite »

[606] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (1/2)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (1/2)

Les plus libertins de mes lecteurs auront déjà deviné de quel endroit il va être question ici, mais pour le qui et le comment, il va leur falloir lire ce qui suit. (Un titre avec un des pires jeux de mot depuis la naissance de ce burp, j’aurais presque honte.) Un préambule est nécessaire pour… Vite ! la suite »

[598] La suite ! la suite !

La suite ! la suite !

Pour Netzah qui n’a pas d’imagination. (…) et d’ailleurs, quand ma main, après avoir réservé le même sort à ton jean que les tiennes au mien, après avoir écarté la pièce de tissu sombre, car toi, tu n’étais pas en « tenue commando », est venue se poser au creux de tes nymphes, j’ai senti que ton… Vite ! la suite »

[596] Auto-satisfaction

Auto-satisfaction

Je me trouvais assez bandant, quand même, pieds nus, à genoux, sans ma chemise jetée dans un coin de la pièce, jean à la braguette entièrement déboutonnée, très légèrement descendu sur mes fesses ne laissant plus aucun doute sur le fait qu’il était porté à même la peau, d’autant qu’en surgissait avec l’arrogance qui suinte… Vite ! la suite »

[567] Citizen Moon

Citizen Moon

Jamais deux sans trois J’avais entendu dire, via une personne bien informée, que le Moon City était notamment fréquenté par une clientèle d’habitués. Je n’en suis pas surpris à double titre. D’abord, parce que dès ma première visite, j’ai eu envie d’y retourner. Ensuite, parce qu’y étant retourné pour la troisième fois cette semaine, sans… Vite ! la suite »

[531] Les habitués

Les habitués

Je dîne seul ce soir, car tu vas rentrer tard du travail. C’est l’été, j’ai décidé de profiter d’une terrasse malgré les nuages un peu menaçants – il faut savoir forcer le destin – et c’est donc sans compagnie que je bois un verre de Châteauneuf-du-Pape sans relief en avalant un médiocre steack tartare dont… Vite ! la suite »

[458] Y aura-t-il de la baise à Noël ?

Jeune femme dénudée posant en avenante Mère Noël

Le plus difficile aura été de trouver un prétexte pour échapper à la surveillance de ma femme pour ces quelques heures que j’allais passer en ta compagnie. Oui, c’était ça le plus dur, parce que l’envie, ça, l’envie, elle n’avait pas eu de mal à se faire sentir. Elle s’en fout pas mal des 800… Vite ! la suite »

[421] Une infidélité à ma 106 (Toronto by day)

Monospace

Cela fait une bonne heure, deux peut-être, que nous tournons en rond dans la banlieue résidentielle de *** sans trouver de retraite. Nous avions déjà fait une halte dans une impasse qu’on pensait tranquille mais à peine arrêtés, c’était le défilé des passants. L’envie nous prenait à la gorge et les caresses que l’on s’offrait… Vite ! la suite »

[379] En coulisses

Il y a quelques jours paraissait la note sur le dialogue qu’Alexa et moi avions eu. Ce que je ne vous ai pas dit, c’est qu’autour du rendez-vous pour l’écriture de cette note s’était construit un petit jeu. En voici le résultat ! AVANT Ci-dessous les deux textes que nous avons chacun écrit de notre côté… Vite ! la suite »