[673] Une pizza, une bière, et puis…

Un sujet avec lequel je ne serai jamais raisonnable, c’est le Moon City.
Y aller aussi peu, alors que chaque minute passée transpire (aussi sûrement que moi dans le sauna ou le hammam) la sensualité, ce n’est vraiment pas raisonnable.

Aussi, quand, dînant avec P***, la conversation glissa innocemment sur le sujet du Moon, et P*** partageant le même enthousiasme que moi sur ce lieu, c’est avec un grand sourire, et presque soulagés, que P*** et moi nous accordâmes pour y poursuivre notre agréable soirée.

Je passe sur les détails (accueil chaleureux de l’hôtesse qui connaît bien P*** ; rencontre de X qui, parce que je l’avais déjà croisé deux fois avec une partenaire qui, à chaque fois, avait sympathisé [on va dire ça comme ça] avec lui, a cru qu’avec cette troisième, ce serait pareil, mais qui s’est cassé les dents ; d’ailleurs c’était une soirée avec des hommes seuls et pas trop de monde, période estivale oblige, et on a entendu deux mecs qui, se croisant dans l’escalier, échangèrent ces propos désabusés « — C’est la misère, ce soir ! — Ouais, y a queud’ ! » ; découverte des deux nouvelles pièces installées dans le couloir hanté – on entend régulièrement des bruits étranges venant de derrière les portes ou les murs ; serveuse qui ajoute par mégarde de la vodka dans mon Ti’Punch, du coup un peu plus corsé) pour en venir à la petite anecdote que voici.Or doncques, après un long jacuzzi et un passage rapide au séchoir sauna, P*** et moi nous dirigeons à la recherche d’une salle pour nous ébattre tranquillement à deux. Les délicieuses salles du fond, aux miroirs, étant occupées, nous nous replions sur une des nouvelles pièces pour l’essayer. Problème : la porte ne ferme pas à clé. Je pallie l’absence de verrou par ma serviette, nouée autour des poignées. Ça ne résistera pas à un assaut violent, me dis-je, mais le message devrait être suffisamment clair à destination des autres pensionnaires (le respect des limites de chacun faisant partie des règles de courtoisie généralement en vigueur dans les clubs). Le petit salon que nous occupons est en forme de L. Dans la barre verticale du L, l’endroit où P*** s’allonge ; au bout de la barre horizontale, la porte serviettée ; à l’intersection, moi semi-couché en train de gamahucher (j’emploie ce terme pour faire plaisir à L&L ;-) ma voluptueuse partenaire. Tout ça pour dire que dans cette position, ni elle ni moi n’avons d’yeux posés sur la porte d’entrée. J’entends bien quelques fois du bruit à la porte, mais sans plus.

Quand d’un coup, je sens un corps qui frôle le mien. J’interromps donc mes caresses et m’apprête à chasser l’importun quand je découvre que ce n’est pas un homme qui a forcé le passage, mais … un couple.  Comme ils ne semblent pas, dans l’obscurité bienveillante, repoussant, nous les laissons progressivement prendre place à nos côtés. S’en suit un « échange » que je ne détaillerai pas, sans beaucoup d’intérêt, et une mini-altercation (vi, vi !) entre un visiteur (forcément, après l’effraction, la porte était désormais béante) et le monsieur qui, tout en levrettant P***, fait comprendre à celui-ci qu’il est persona non grata en termes assez peu amènes. J’essaye de faire comprendre à notre visiteur que je regrette ces propos avec une grimace désolée, sans toutefois contredire franchement notre partenaire du moment, pour ne pas briser le peu d’harmonie qui pouvait subsister.

Un peu plus tard, le voilà qui nous propose une relation « suivie ». P*** et moi déclinons poliment : « Non, ce n’est pas vraiment ce qu’on cherche, on préfère l’unicité du moment en club, blablabla. »
Il insiste et assène l’argument massue : « Parce que ça peut être sympa : vous venez chez nous, une pizza, une bière et puis… »

Curieusement, nous avons maintenu notre position (je ne parle pas de la levrette).

J’ai pensé in petto à ce que m’avait dit P*** quelques heures plus tôt, quand nous dinions ensemble, sur la fiche d’un couple, sur le site Netechangisme, « plus Cap-Ferret1 que Cap d’Agde » !
Je n’ai rien contre une bonne pizza (hum ! une calzone !) et j’aime beaucoup la bière (notamment les bières d’abbaye), mais dans certaines circonstances, au risque de tomber dans les clichés, je préfère allier aux plaisirs charnels des plaisirs de bouche plus raffinés.

Tout ça m'a donné faim !

Épilogue

Par la suite, nous avons poursuivi agréable notre soirée entre les murs du Moon City, nous avons croisé A*** avec son ami (je n’ai pas osé trop les déranger, j’avais peur d’une interaction un peu bizarre, mais j’aurais peut-être dû ?) et une fois de plus, en traînant les pieds, je me suis résolu à quitter cet endroit délicieux.


Illustration qui fait peur de Martin Kovalik (?) (je n’arrive pas très bien à lire les références en haut à droite)


  1. Où j’ai passé cet été une semaine vraiment très agréable mais pas libertine pour un sou.

27 gazouillis sur “Une pizza, une bière, et puis…”  

  1. #1
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    après le MacDo, la pizza surgelée et la canette de bière, c’est la série gastronomique de l’été?!

    tu l’as vu te mettre la vodka dans ton ti punch? parce que moi elle me fait ça à mon insu, je la tue: la vodka en cocktail ça me rend malade (tu superposes le mal de mer avec une gastro et tu a une idée de l’effet que la vodka mélangée à d’autres trucs parfois aussi inoffensifs que du jus d’orange a sur moi))

  2. #2
     
    gravatar
    M. Chapeau a gazouillé  :
    L’image est effectivement effrayante. Quant au récit … je plains les hommes seuls, ayant connu la même déception lors de ma seule visite. Par ailleurs, la politesse n’est décidément pas une vertu plus répandue chez les libertins que dans le reste de la population.

    Ravi d’avoir de tes nouvelles de tes aventures en tout cas. Elles sont toujours très agréables à lire, merci de les écrire !

    Bonne continuation,
    M. Chapeau

  3. #3
     
    gravatar
    X-Addict a gazouillé  :
    Finalement CUI, tu me* confortes dans l’idée que coucher en club: c’est a voir.
    Je me bidonne t’imaginant a rattraper le coup de ca:
    “J’essaye de faire comprendre à notre visiteur que je regrette ces propos avec une grimace désolée, sans toutefois contredire franchement notre partenaire du moment, pour ne pas briser le peu d’harmonie qui pouvait subsister.”
    Un épisode truculent !
    Pour la suite héhéhéhé j’suis plié de rire, même si je garde en mémoire quelques histoires du même tonneau “grand cru 33export” !
    cela dit la biere on adore ! Evéa et moi, mais sans conteste on les préfère sur la plage vers 17h ou 18h et rarement après minuit … dans les poncifs nous sommes aussi !
    Et pour dire Mr Chapeau, je crois que les hommes seuls, ont leurs places en club mais je les plains sincèrement devant l’arrogance et l’agressivité de bcp de dit “libertin”.
    un “non” agréable passe très bien souvent sans avoir a faire davantage et c’est si simple.

    *la j suis le tyran, je ne veux pas ! c’est un choix ! Evéa pourrait … mais NAN !

  4. #4
     
    gravatar
    Gicerilla a gazouillé  :
    Et bien, vous y avez rencontré le gratin ce soir là ! Si la curiosité me titillait parfois, à vous lire, plus du tout ! J’aime le raffinement et l’élégance. Ce ne sont pas apparemment les qualités premières des “participants”…
  5. #5
     
    gravatar
    Chimeres a gazouillé  :
    y’a pas à dire, c’est la classe! :o)
    “gamahucher”! vous me replongez dans le récit peu digeste de Restif De La Bretonne! (faut dire qu’il en abuse) Mais le vôtre (de récit) ne l’est pas du tout (indigeste)…enfin, moins qu’une pizza, une bière et… ;o)
  6. #6
     
    gravatar
    Dame a gazouillé  :
    Méfiance… méfiance…

    Au cours d’une partie fine on vous propose bières et pizzas… insidieusement vous vous retrouvez dans le canapé en train de regarder un match de foot à la télé.

    Ravie de vous re-lire cher CUI.

  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    columbine » Oui, c’est très gastronomique (d’où le choix de mon illustration raffinée).
    Pour la vodka, elle me l’a dit, m’a fait goûter. J’ai trouvé ça « buvable » et du coup, j’ai bu ça. Je ne te dirai pas que c’est meilleurs que le vrai ti’punch, mais même si je ne suis pas fan de vodka, je la supporte.

    M. Chapeau » Oui, je plains aussi les hommes seuls, et c’est pour ça que je pense que je n’irai jamais en club sans partenaire. Trop mauvais plan pour l’ego !
    Maintenant, la difficulté des h seuls en club est une chose (parfois, y en a des lourds aussi), mais le comportement du mec dans l’histoire que je relate manquait très sérieusement de respect.

    X-Addict » Tu as tout à fait raison de faire remarquer que le comportement « beauf » de certains échangistes n’est absolument pas réservé aux clubs (d’ailleurs, mon opinion – un peu méprisante – est que la majorité des échangistes sont des beaufs qui cherchent surtout à sauter une autre femme que bobonne).

    Gi » Ne faites pas d’un cas particulier une généralité !
    Mais, effectivement, nulle garantie dans une soirée « ouverte » de ne faire que des agréables rencontres !

    Chimères » M’enfin ! C’est très digeste, une pizza et une bière (si on prend bien soin de roter ;-p)

    Dame » Votre commentaire me fait penser à cette sortie dans un club déserté pour cause de foot à la télé !
    Très heureux de vous retrouver ici aussi ! Je pense à votre tag ! J’accomplirai très bientôt mon devoir.

  8. #8
     
    gravatar
    VéroPapillon a gazouillé  :
    je pense qu’il est temps de se recentrer sur les parties à 2, non ?
    (pensée du jour ;o) j’en ai d’autres mais pour l’instant, je les garde)
    Bises de papillon
  9. #9
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Cela me rappelle un peu l’homme qui m’a tannée toute la soirée avec mon amant lors d’un certain week-end limougeaud. Au bout du compte, ni mon amant ni moi savons s’il voulait se satisfaire sur lui ou sur moi ^^ (en tout cas, bien aimable de nous trouver des cabines tranquillou où je pouvais m’ébattre avec de beaux éphèbes… mais pas avec lui).
    Accessoirement : quel rafinement, cette illustration… Je te vois moins insensible au McDo, d’un coup :p
  10. #10
     
    gravatar
    Alice a gazouillé  :
    Merci des nouveaux mots de vocabulaire : cela donne, s’il en fallait une, une excuse valable pour lire ce burp au boulot : “Je me cultive !”
  11. #11
     
    gravatar
    petite française a gazouillé  :
    L’un dans l’autre (tssss…), c’est à se demander si les inconvénients du lieu n’en altèrent pas significativement les avantages.

    Voyez-vous je crois que le big problème pour les intermèdes “à deux” est que Paris manque de love hotels dignes de ce nom comme il peut en exister dans d’autres grandes villes, avec des chambres vraiment originales et (relativement) abordables. Bon, il est vrai qu’il n’y a pas le côté voyeur/exhib ou possibilité de rencontres dans les loves hotels.

    J’avais déjà vu cette photo, mais je ne sais plus où (ici ?). Luxure et gourmandise, sans les calories. Avec un poil d’humour. Ah non… il n’y a pas de poil. Juste l’humour.

    B

  12. #12
     
    gravatar
    Lili a gazouillé  :
    Voilà, j’étais déjà venue sur ce burp auparavant et des questions m’étaient venues aussi. Aujourd’hui, je reviens, et certaines questions aussi. Donc, je me lance.
    Je ne connais absolument pas le milieu de l’échangisme et des clubs.
    Est ce que le comportement de l’homme qui a voulu s’ajouter à votre petit groupe sans y avoir été invité (par parole, geste ou regard) ne pourrait pas être qualifié d’impoli ?
    Est ce que la réaction de l’homme du couple ne pourrait pas être due tout simplement à la surprise ? Il se serait senti menacé en quelque sorte par l’arrivée impromptue du visiteur, d’où un langage “peu amène” (mais d’un autre côté, il s’agit d’un club, pas d’une chambre d’hôtel, ce genre de chose était tout à fait prévisible). Ou était-ce tout simplement une attitude naturelle ?
    Est ce que le fait de se montrer grossier dans un club peut avoir des conséquences sur une entrée ultérieure (à savoir, peut-on être refusé à l’entrée si on s’est montré incorrect auparavant ?)
    Je sais que mes questions paraissent naïves mais je ne voudrais pas me tromper sur le sens du comportement des personnes (sur la phrase “Parce que ça peut être sympa : vous venez chez nous, une pizza, une bière et puis…”, pas besoin de précision, on voit clairement un canapé installé devant une télé allumée sur un match de foot et un gros beauf vautré une bière à la main…). Merci d’y répondre quand même.
  13. #13
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    VéroPapillon » La question, à mon avis, n’est ni du nombre, ni du lieu, mais du choix des partenaires !
    (Fais-moi signe quand tu auras décidé de ne plus les garder pour toi, hein ;-)

    Storia X » Ah, le modèle « lourd » est assez répandu chez les hommes seuls. Un côté « commercial » qui va dérouler son baratin et parfois réussir à vendre un truc dont on avait pas envie, rien que pour qu’on puisse s’en débarrasser !!!

    Alice » Bienvenue dans le cercle ouvert des commentateurs-trices !
    Excellente idée, je vais profiter de la rentrée scolaire pour promouvoir les aspects pédagogiques de mon burp ! Les jeunes d’aujourd’hui manquent de vocabulaire. Allô Hachette ?

    petite française » La photo est en provenance d’un des nombreux blogs d’images olé-olé auxquels je suis abonné, ceux-là ne permettant hélas pas toujours de remonter à la source.
    En ce qui concerne cette soirée avec P***, nous ne cherchions pas du tout à rester à deux et si nous allons au Moon City, outre le plaisir du lieu, du jacuzzi etc., c’est aussi pour y faire des rencontres, mais sans jamais se donner cette « obligation de résultat ». Et certes, les rencontres ne se valent pas toutes. Ici, mauvaise pioche, mais peu importe, ça n’aura pas gâché l’agréable sentiment général.

    Lili » À toi aussi, la bienvenue ! Et c’est sans avoir à me forcer que je répondrai à tes questions (la curiosité est un excellent défaut).
    Donc, concernant cet homme seul qui est entré dans la pièce où nous étions à quatre, non, on ne peut pas le qualifier d’impoli.
    Déjà, ce jour-là, le Moon City était ouvert aux hommes seuls. Les couples qui y vont ces jours-là le font donc en connaissance de cause. Ça ne veut pas dire qu’ils veulent forcément des trios, mais au moins qu’ils devront tolérer leur présence, parfois discrète, parfois moins. Ils savent aussi que s’ils manquent de respect, ils peuvent facilement devenir « persona non grata » dans le club et ils ne prennent généralement pas ce risque.
    Très clairement, dans la situation que j’ai relaté, c’est l’homme du couple qui a été très désagréable, et dans ses gestes initiaux (un va-t-en de la main qui aurait pu être accompagné d’un « pschhhh » comme à une bête qu’on veut repousser), et dans ses paroles. L’homme a répondu, avec une certaine agressivité certes, mais il n’était pas dans son tort.

    Pour ce qui est de la réaction de l’homme de ce couple, si je suis bienveillant, je parlerai de maladresse (oui, peut-être qu’être dans un club ne le met pas à l’aise, je ne sais pas), si je suis malveillant, je parlerai d’égoïsme (il avait « attrapé » ma partenaire, c’est ce qu’il voulait, et n’entendait rien partager).

    Pour ta 3e question, j’ai répondu « oui » plus haut !

    Et tes questions ne sont pas naïves. S’il s’agissait d’une fiction, je pourrais en tant qu’auteur expliciter les interactions entre les personnages, mais là, il s’agit d’une scène vécu dont je n’étais qu’un des acteurs/spectateurs. Ce qui animait exactement les deux autres hommes dont je relate le comportement, je ne peux que le supposer.

    Et si à l’avenir, tu as d’autres questions, n’hésite pas !

  14. #14
     
    gravatar
    SC a gazouillé  :
    Je sais que c’est pas glamour et n’a aucun rapport avec le sujet de l’article mais je me demande à quel point ce genre de club est rentable !
  15. #15
     
    gravatar
    E-Lover a gazouillé  :
    “gamahucher” est aussi une expression que l’on peut lire dans La Philosophie dans le Boudoir, si j’ai bonne mémoire…
    Autre remarque : cette note aurait peut être due être publiée dans une rubrique intitulée “Cuis…ine”, qu’en dis tu ?
    Bonne rentrée… les vacancières reviennent !
  16. #16
     
    gravatar
    waid a gazouillé  :
    dommage pour la proposition de pizza , je me desespere de trouver une bonne pizzeria à paris tu aurais pu nous donner l’adresse.

    Au cap d’agde les autochtones sont buveurs de vin

  17. #17
     
    gravatar
    Dame a gazouillé  :
    Excusez-moi waid, impossible de résister…

    Quand vous parlez de vin dans votre région, j’imagine un bon rosé bien frais…
    Est-ce une façon détournée pour inviter notre ami CUI et tous les amateurs de chair en folie… pour (j’insiste) voir un match de l’OM à la télé (c’est quand même vous qui rappelez la pizza) ?

    Ah ces gens du sud ! ;-)

  18. #18
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Dame : je proteste, l’Om, c’est chez moi. Le cap est plus à l’ouest, ça ne compte pas. Quant au rosé… oui, bien frais au bord d’une piscine ou mieux, dans les calanques :)
  19. #19
     
    gravatar
    Dame a gazouillé  :
    OOOps ! excusez-moi Emeline. Je préfère quand même boire un petit rosé bien frais dans vos belles calanques qu’au Cap d’Agde où tout est surfait…
    Faites-moi une petite place, j’arrrrrive ! et avant la partie fine (toujours dans les calanques.. je tiens à profiter du paysage), nous regarderons de concert le prochain OM/Girondins de Bordeaux (j’espère que la pizza ne sera pas trop réchauffée).
    Vous occupez-vous des messieurs Emeline, ou bien nous les faisons venir de Paris ?
  20. #20
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Ok pour le rosé, les calanques et les hommes mais par pitié, laissez l’Om au Vélodrome.
    Pour ces monsieurs, on peut panacher parisiens et provinciaux, je suis pour la diversité. Par contre, prévoyez des matelas, les rochers ne sont pas l’endroit le plus confortable pour s’amuser malgré la vue fort agréable. J’apporte aussi de quoi faire des grillades ou on reste sur les pizzas ?
  21. #21
     
    gravatar
    Manon a gazouillé  :
    Je ne sais pas si tu aurais dû mais… tu aurais pu !
  22. #22
     
    gravatar
    Georges a gazouillé  :
    Salut CUI,
    ça fait une éternité que je ne suis pas retourné là-bas! J’y suis allé quatre fois en tout. Je n’aime pas le lieu, mais je reconnais qu’une fois (avec Madeleine) j’y ai passé une excellente soirée… (que je n’ai pas racontée). Amitiés, G.
  23. #23
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    SC » Je n’en ai aucune idée, et je crois que les chiffres d’affaires de ses clubs sont des infos très confidentielles. N’étant pas dans « certains milieux bien informés » …

    E-lover » Avec l’explosion des blogs culinaires, je pense qu’il faudrait que j’ouvre la rubrique un jour, voui ;-)
    Je vais voir un peu comment se portent les ex-vacancières, bonne idée !

    waid » Pizza, je ne sais pas, mais des bons restaurants italiens, j’ai quelques adresses, si tu veux !

    Dame » Le rosé n’est pas mon vin de prédilection, mais dans certaines circonstances et quand le soleil cogne, pourquoi pas !

    Emeline » Voilà ! Dans les calanques, mais avec du soleil ;-)))
    Et des grillades, ça sera parfait !

    Manon » Ça, c’est toi tout craché !!! Tu ne dis jamais non, mais tu ne dis pas oui non plus ;-) (Ce sera pour la prochaine fois, alors.)

    Georges » Content de vous relire ici, même si je suppose que ça restera très occasionnel.
    Je pense que j’aime ce lieu pour les raisons mêmes qui font que de nombreux libertins y restent insensibles.
    Tenez, si vous ne deviez en garder qu’un, quel club parisien choisiriez-vous ?

  24. #24
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Pour les calanques avec soleil, ça va commencer à devenir plus difficile, l’été touchant à sa fin.
    Quant aux grillades, c’est toi l’homme donc chargé du BBQ !
  25. #25
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Émeline » Ok, je vais au charbon !
  26. #26
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Chic ! Grillades et… heu… saucisses ? (ben oui, on est quand même un peu sur un blog de cul)
  27. #27
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Émeline » Oui, de la bonne Montbelliard bien épaisse. Miam.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>