[1208] Le crépuscule des idoles des jeunes

Crépuscule

L’étang mystérieux, suaire aux blanches moires,
Frisonne; au fond du bois la clairière apparaît ;
Les arbres sont profonds et les branches sont noires ;
Avez-vous vu Vénus à travers la forêt ?

Avez-vous vu Vénus au sommet des collines ?
Vous qui passez dans l’ombre, êtes-vous des amants ?
Les sentiers bruns sont pleins de blanches mousselines;
L’herbe s’éveille et parle aux sépulcres dormants.

Que dit-il, le brin d’herbe ? et que répond la tombe ?
Aimez, vous qui vivez ! on a froid sous les ifs.
Lèvre, cherche la bouche ! aimez-vous ! la nuit tombe;
Soyez heureux pendant que nous sommes pensifs.

Dieu veut qu’on ait aimé. Vivez ! faites envie,
O couples qui passez sous le vert coudrier.
Tout ce que dans la tombe, en sortant de la vie,
On emporta d’amour, on l’emploie à prier.

Les mortes d’aujourd’hui furent jadis les belles.
Le ver luisant dans l’ombre erre avec son flambeau.
Le vent fait tressaillir, au milieu des javelles,
Le brin d’herbe, et Dieu fait tressaillir le tombeau.

La forme d’un toit noir dessine une chaumière;
On entend dans les prés le pas lourd du faucheur;
L’étoile aux cieux, ainsi qu’une fleur de lumière,
Ouvre et fait rayonner sa splendide fraîcheur.

Aimez-vous ! c’est le mois où les fraises sont mûres.
L’ange du soir rêveur, qui flotte dans les vents,
Mêle, en les emportant sur ses ailes obscures,
Les prières des morts aux baisers des vivants.


Victor Hugo (Les Contemplations)

* * *

L’œuvre de Hugo est tombée au bac français cette année et a donné droit à un florilège de réactions outrées de cancre sur Twitter ayant eu quelques retentissements dans la presse (allez par exemple voir l’article de Slate).

En voici quelques unes (échantillon très limitatif mais, espérons-le, représentatif) :

Victor hugo mon frere ta fumer quoi avnt d'ecrire ton poeme de merde la
La légende des siècles
BqZ-QY5IgAAUE9e

* * *

Je ne sais pas comment j’aurais “accueilli” le poème hugolien à 16 ans, mais à 46 ans, il me parle bien.

11 gazouillis sur “Le crépuscule des idoles des jeunes”  

  1. #1
     
    gravatar
    ivv a gazouillé  :
    Oh mais il fait partit de mes poèmes de VH préférés !

    Je suis choquée…

  2. #2
     
    gravatar
    Brigit a gazouillé  :
    “aimez-vous ! c’est le mois où les fraises sont mûres.”

    c’est pourtant très clair, non ? ah la la… nous sommes dans une société hypersexuée et les jeunes ne savent pas lire un poème de cul ! mais qu’est-ce qu’on leur apprends ?
    oups pardon, un poème romantique. (enfin, romantique, il écrit quand même des trucs assez cochon non ? la mention très bien quand même à celui qui a compris “crépuscule du cul” mais je crains que ça ne soit qu’un heureux hasard)
    hum… je trouve les examinateurs bien facétieux cette année.

    mais je me demande, est-ce que les profs peuvent encore évoquer les amants et l’eau, thèmes favoris d’Hugo ?

  3. #3
     
    gravatar
    Miss.Flo a gazouillé  :
    Une collègue expliquait à ses élèves que des amoureux faisaient l’amour dans un poème: “oui, ils niquaient” répondirent-ils à la fois amusés et excités … Oui … les profs le peuvent mais ce que les élèves peuvent renvoyer est parfois pitoyable (je suis super sympa).

    Finalement, ce sont les profs les plus gênés, donc souvent, ils ne disent pas les mots mais des minis expressions pour faire comprendre les choses (ils font hum-hum, enfin vous savez quoi…).

    Entre le machisme, l’incivisme et tout le reste, je me demande comment nos enfants trouveront leur place. Pourtant, je suis assez tolérante.

    Pour en revenir à Victor Hugo, je le trouve magique son poème, et j’aimerais que mes futurs élèves, mes enfants aient ce beau regard sur la poésie et ne réagissent pas comme ces twittos qui me donnent plus envie de pleurer qu’autre chose :/

    C’est juste un reflet d’une grande partie de nos lycéens.

    Bon … je suis rabat joie ce soir ^^.

  4. #4
     
    gravatar
    Encore Accord a gazouillé  :
    Ah tous ces jeunes poètes à l’insu de leur plein gré et à la langue fleurie…:D
  5. #5
     
    gravatar
    GreenLullaby a gazouillé  :
    Pauvre France.
    A 44 ans, ce n’est pas tant le (très beau) poème qui me parle que les commentaires en question.
    Je viens de démissionner de l’EN et ne le regrette pas.
  6. #6
     
    gravatar
    Lewis a gazouillé  :
    Ah la magie de Twitter …
    Doit-on en rire ou en pleurer ?
    Telle est la question …
  7. #7
     
    gravatar
    Froggy a gazouillé  :
    Avez-vous vu Vénus au sommet des collines ?

    Mont de Vénus
    Mont de Vénus

  8. #8
     
    gravatar
    Lilith a gazouillé  :
    Je pleure devant tant de beauté. Je crois qu’il n’y a qu’Hugo qui me fait ça, comme ça.
  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    ivv » IVV ♥ VH !
    Va donc botter le cul à ces lycéens, donc !

    Brigit » Vénus sur la colline (relevé par Froggy) est également bien équivoque, bref, si ces crétins acnéiques avaient connu le lointain temps du porno crypté sur Canal+, ils aurait décelé tout le porn de ce poème, je vous le dis !

    Miss.Flo » Évidemment, on ne relève, sur la toile, que ce qui abonde dans le sens de la thèse. C’est un peu désolant et pittoresque à la fois.

    Encore Accord » Lâchez le mot : LA RELÈVE !!!

    GreenLullaby » Ah, voilà qui est triste.
    J’ai toujours considéré l’enseignement comme un sacerdoce, dommage que vous ayez perdu la foi (avec de bonnes raisons, j’en suis certain).

    Lewis » Choisissons d’en rire, pour l’heure, et essayons de transmettre autre chose à nos enfants.

    Froggy » Oui, oui, je l’ai bien vue aussi, mais j’ai une passion pour l’astronomie, forcément.

    Lilith » –nomie, pas –logie, hein. Mais voyons voir si l’on voit la lune à côté de Vénus, près de la culline.

  10. #10
     
    gravatar
    Carnets d'Eros a gazouillé  :
    Le Twitt fait du bruit. L’ignorance de son auteur le conduit à braire et ce faisant il occulte tous ceux qui ne trouvent rien de scandaleux à Victor Hugo.
    Moi j’ai ri aux vantardises du ministère annonçant un taux de réussite toujours plus fort (presque 90%) qui temoignerait de l’excellence des élèves !
    Mais je ne vais pas refaire ici le débat que j’ai eu chez Vagant à propos du système scolaire…
    Et je comprends le choix de green lullaby.
    CdE
  11. #11
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Carnet d’Éros » Oui, il y a peut-être des tweets émus par l’érotisme discret du poème, mais je ne les ai pas cherchés, j’avoue !

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>