[547] World Wild Web

Vous ne sentez pas comme un parfum dans l’air ? C’est le printemps !
Je suis un ours qui sort de sa caverne après hibernation. J’ai faim et je cherche de la femelle en chaleur. Où sont-elles, bon sang, celles qui écrivent les textes qui font fondre mes fusibles ? Celles qui me laissent espérer en un monde meilleur, un monde de désir qui s’exprime au lieu de s’enfouir, un monde où Madame rêve n’est pas seulement une (formidable, soit dit en passant) chanson de Bashung mais aussi une ligne éditoriale.

La burposphère fonctionne avec des cycles, ou des vagues. Les uns après les autres, les burpams de celles que je lisais ont fermé, se sont mis en veille, ont viré de ligne éditoriale. Et ici-même, les pointes de cul se sont faites moins piquantes, les billets plus rares…

C’est le printemps et je me réveille. Je suis un ours qui sort de sa caverne, mais un ours moderne avec Internet alors clic ! clic ! clic ! Je me promène et si je ne trouve pas tout de suite des femmes, je trouverai d’abord des hommes, et quand je les aurai trouvés, ceux-là qui n’ont pas laissé leur flair en veilleuse, je recliquerai et ils changeront de sexe.

₪ ₪ ₪

Je suis arrivé chez un ours bien léché – heureux homme –, Rudy, qui n’a pas l’air d’avoir la testostérone dans sa poche. Je crois que j’étais déjà tombé sur lui, il y a quelques mois. J’aurais dû m’abonner plus tôt ! Notons au passage qu’il a choisi pour son burp un thème vraiment très élégant (et tout à fait compatible avec IE7, soit dit en passant – j’ai vérifié, mais j’utilise désormais Firefox 3 à la maison et au bureau avec une grande satisfaction).

Mon poil s’est hérissé d’excitation en le lisant, et la truffe remuante, j’ai cliqué sur bourgeon. Grand bien m’a fait ! Ses textes moites m’ont fait confondre notre été ramollo avec la canicule de 2003. Si le nombre de commentaires qu’elle reçoit est proportionnel à son nombre de lecteur, il y a une grande injustice. Je suppose qu’ils restent muets d’admiration. J’avoue que je reste toujours sceptique devant ces textes d’un érotisme très … masculin (les textes de Délicieuse suscitent en moi le même sentiment). Peut-être parce qu’elles sont rares, les femmes qui expriment leur désir de manière si crue. Peut-être aussi est-ce parce que, jadis, j’écrivais aussi des textes en signant d’une plume féminine (c’est tellement plus vendeur !). Peu importe qu’elle soit ce qu’elle dise ou pas. Le plaisir des textes est là, les rêves qu’ils suscitent sont un plus.

Sur le burp de John B.Root, je suis tombé sur un article particulièrement intéressant, un courrier d’une femme, Calypso, qui offre son point de vue de femme sur le porno et tient des propos que je partage. La pornographie dont je rêve, elle n’est pas dans les films, mais on la trouve sur le Net.

Moins intime mais ludique et joliment réalisé, le travail de deux artistes autour du corps érotique : Fleshmap (via SLG via Écrans). C’est en anglais mais simple à comprendre (et puis vous pouvez lire les deux articles liés ci-avant, si vous voulez une introduction).

Enfin, pour clôre cette petite revue du web, une petite anecdote qui n’a rien de sexuel mais qui vous tirera peut-être un sourire : l’histoire d’un Australien qui a réussi à vendre son âme pour quelques milliers de dollars. Pour paraphraser Maître Mô, je dirai que de toute façon, je n’ai pas d’âme (mais je loue la mienne à la plus offrante).

double bed plus one by david samson


Illustration : Double bed plus one, par David Samson.

19 gazouillis sur “World Wild Web”  

  1. #1
     
    gravatar
    Savinien a gazouillé  :
    Je sors de la caverne de Rudy, ours si bien léché, si on en croit ses derniers billets… ET je tombe sur une autre caverne, la toile est caverneuse finalement…

    Je suis ours aussi, un peu, je suis encore neuf, un ourson, quoi… Je découvre, je tâtonne, je vois, je regarde, je souris, je ris même parfois.

    Je ne burpe pas, je ne suis pas si fort, mais je gaspe déjà à vous lire…

    Au plaisir…

  2. #2
     
    gravatar
    versatile a gazouillé  :
    (je ne suis plus trop là depuis quelques mois mais je profite d’un passage eclair dans la blogosphère pour te faire un bisou mon pioupiou…)
    ;-)
  3. #3
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Merci pour ces liens bien agréables

    Oui, le printemps arrive à grands pas :)

  4. #4
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Savinien » Bonjour Savinien et bienvenu ici.
    L’érotisme est un sujet universel, et il y a bien des manières de s’y frotter en mots ; tout est une question de sensibilité et ce qui plairait ici à l’un pourra déplaire à l’autre.
    Au plaisir !

    versatile » Ravi du bisou et comme je t’imagine très agréablement occupée, je n’imagine pas un instant te reprocher ta rareté. Des baisers en retour.
    J.

    Emeline » Il faisait 26°C dans les rues de Paris hier soir à 3 heures du matin, incroyable !

  5. #5
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Pas besoin de pull, manteau et gants alors ? :p
  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Emeline » Ne dis rien : j’imagine très bien de quoi tu peux te vêtir en pareilles circonstances !
  7. #7
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Alors fais bien travailler ton imagination, ça peut servir… :)
  8. #8
     
    gravatar
    Bourgeon a gazouillé  :
    Puis-je avouer que j’ai été extrêmement flattée que tu parles de mes textes comme étant “d’un érotisme masculin” ?
    Je m’ennuie tellement sur les blogs érotiques féminins que je vais sans tarder lire Délicieuse, qui semble être un peu ma jumelle.
    Oui, j’aime la crudité chez les femmes, tout comme j’aime la tendresse chez les hommes, en particulier sur vos “blurps ?” à toi et Julien.
    Je crois d’ailleurs que ce sont mes propos crus qui expliquent le si petit nombre de commentaires féminins chez moi. Je choque, sans doute. Pourtant, je crois que nombre de femmes ont des fantasmes et des désirs empreints de bestialité. Elles n’osent pas, et c’est bien compréhensible. Moi non plus, je n’oserais pas. Je ne le fais – avec délice – que parce que je suis anonyme.
  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Emeline » Mon imagination sera boiteuse sans mes souvenirs…

    Bourgeon » Tu peux avouer ici ou ailleurs tout ce qu’il te plaira et tu y es même vivement encouragée !
    BURP, pas BLURP svp. (Je ne sais pas pourquoi tant de monde ajoute ce L…)

    Je ne sais pas ce que tu auras pensé de délicieuse mais je t’invite, si tu cherches des femmes à la plume rouge incandescente, à aller visiter aussi Cali Rise.

  10. #10
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Alors ré-actualisons tout ça, je m’en voudrais que tes souvenirs soient déformés par ta mémoire imparfaite ;)
  11. #11
     
    gravatar
    Bourgeon a gazouillé  :
    CUI, le lien vers tes textes écrits sous une identité féminine ne fonctionne pas :(
    Quel dommage, j’espère pourvoir les découvrir très vite !
    J’ai suivi tes conseils et ai lu Délicieuse, qui semble avoir cessé d’écrire depuis quelques mois. J’aime bien la catégorie “Humiliations” mais pour le reste, je reste sur ma faim.
    Je suis très sensible au vocabulaire employé et certains de ses mots me font grincer des dents …
    Je vais explorer un peu plus le web et me laisser rebondir de liens en liens ;)
  12. #12
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Emeline » J’ai pas Alzeihmer encore ! Mais rafraichissons, rafraichissons !

    Bourgeon » Bizarre ! Il marchait, ce lien pourtant. Bon, pas grave, j’en ai profité pour le simplifier (le lien) et mettre à jour en conséquence l’article. Tu devrais pouvoir cliquer dessus (sinon, tu recherches avec Google sur mon site, c’est plus efficace que le bouton de recherche prévu dans WordPress).

    Je serais intéressé de savoir quels sont ces mots qui te font grincer des dents ? (Et ton avis : un homme ou une femme derrière la plume ? – En revanche pour Cali, je peux certifier qu’il s’agit bien d’une femme !).
    Tiens, j’en profite, pour faciliter un peu tes recherches, j’ai complété ma page d’archives.

  13. #13
     
    gravatar
    Bourgeon a gazouillé  :
    Merci :)¨
    Pour Délicieuse … si c’est une femme, ce qui est possible, je l’imagine plutôt vulgaire.
    Y ‘a pas beaucoup d’émotion, elle “gueule”, se fait “fourrer” ou “taper la motte” (lol), ils “grognent”, “elle se fourre la main dedans”, il “crie comme un âne”(relol).
    Bon, chacun a ses mots favoris pour désigner la chose, peut-être que mes termes à moi choquent tout autant, je ne sais pas.
    Ca fait peut-être son petit effet, la section “humiliations” a d’ailleurs fait son petit effet sur moi, mais je trouve son vocabulaire très limité.
  14. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Bourgeon » C’est quoi, ce smiley ? Un filet de bave ?!

    Dans le genre « humiliation », il y a celui de Femme ouverte (qui n’est plus en activité, mais toujours accessible). Un truc très dérangeant, que j’ai lu intégralement avec une sorte de fascination dégoûtée, et toujours turlupiné par cette question : est-ce réellement le récit d’une femme ou bien la création fantasmée et sordide d’un homme…
    À visiter le cœur bien accroché et l’esprit ouvert…

  15. #15
     
    gravatar
    Bourgeon a gazouillé  :
    LOL … j’ai tout lu d’elle … et mon coeur est toujours à sa place ! J’ai failli d’ailleurs la nommer en tant que femme, là je n’ai aucun doute !
  16. #16
     
    gravatar
    Bourgeon a gazouillé  :
    Je ne bave jamais … enfin, pas quand je parle ;)
    c’était un sourire, mais un truc bizarre s’est glissé à la suite !
  17. #17
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Bourgeon » Bon, je n’ai plus rien à t’apprendre sur les burps de gonzesses alors ! (Et félicitations pour tes tripes bien accrochées.)
  18. #18
     
    gravatar
    Bourgeon a gazouillé  :
    Oui, je sais, je suis une guerrière, j’ai bouffé tellement de trucs non identifiés que j’ai un estomac à toute épreuve ;)
    Et je chope parfois des lianes foireuses comme t’as pu voir, et je m’écrase au sol comme George of the Jungle, mais j’ai pas le vertige !
    (et je me marre, mais je me marre, ce soir …)
  19. #19
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Bourgeon » M’est avis que la liane que tu as fumée ce soir n’est pas pour rien pour ton humeur hilare. Bon, je file me coucher. Tu éteindras la lumière avant de partir.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>