[768] Enfin apprendre à faire l’amour avec M6 – épisode II

Je poursuis mon petit débrief post-télévisuel, fort de mes apprentissages tout neufs sur le sexe. (Merci M6 !)

Pour (bien) jouir, Mesdames, sachez donc qu’il faut savoir s’a-ban-don-ner !
Je ne sais pas si ça veut dire la même chose que « aller dans un lieu de perdition » ou bien penser à autre chose, sortir de ce corps, ou je ne sais pas quoi encore. Ça, M6 ne l’a pas expliqué. Z’ont juste dit « s’abandonner ». Et y z’ont pas dit non plus si ça marche aussi pour les garçons.

J’attends donc de mon lectorat des explications claires, si jamais il y en a, parmi ceux qui me lisent, des qui savent faire l’amour (ce dont je doute, évidemment).

Sur cette illustration (très soft et permettant de se construire une histoire), nous constatons que l'héroïne s'est abandonnée. Rassurez-vous, elle a pu se retrouver ensuite grâce aux petits pop-corns blancs préalablement semés.

P.S. : je signale à mes lecteurs, au risque de les surprendre ou, pire, de les décevoir, en leur signalant qu’une des raisons pour lesquelles je suis plus souvent qu’à l’habitude devant cet écran qu’on dit petit ou qu’on appelle aussi parfois lucarne parce ce qu’en cette période de Mundial, eh oui, je regarde le foot ! (Enfin, un petit match de temps en temps, il ne faut pas abuser des bonnes choses. J’ai un bon alibi pour le premier match des bleus. Durant France-Uruguay, j’étais au Stade de France pour assister à un plutôt chouette concert de Muse.)

13 gazouillis sur “Enfin apprendre à faire l’amour avec M6 – épisode II”  

  1. #1
     
    gravatar
    vintage a gazouillé  :
    Muse ?

    Frimeur. Vraiment prêt à tout pour aller dragouiller la jeunette, le CUI. Si c’est pas thétique, dites donc… :-)

  2. #2
     
    gravatar
    Nymel a gazouillé  :
    De la supériorité des loges d’Opera sur le Cinéma. C’est quand même pas l’endroit ideal pour s’a-ban-do, s’a-bo… enfin baiser. Quand aux pop-corns, même mes enfants ont obligation contractuelle de les manger avant le debut du film !
  3. #3
     
    gravatar
    Goormand a gazouillé  :
    S’abandonner… moi ça me fait plutôt penser à des problèmes d’incontinence chez les seniors, mais il parait que je suis cynique…
  4. #4
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    Alors je ne sais pas exactement ce qu’est s’abandonner mais je sais comment m’abandonner, enfin un moyen plutôt infaillible: l’alcool en général (le rhum litchee en particulier).
  5. #5
     
    gravatar
    Philo a gazouillé  :
    Je m’abandonne aisément durant un concert de Muse !
    Pour moi c’était Bercy 2009 ;)
    Avec l’équipe de France ont est encore de la phase extatique …
    Pour revenir au sujet, certaines femmes n’osent pas s’abandonner totalement, ce qui est dommage !
    Mais en étant persuasif et avec un peu de doigté, on finit par y arriver …
    Il est également difficile pour un homme de s’abandonner car il cherche bien souvant à contrôler la situation et n’aime pas trop se sentir en danger !
    C’est dommage aussi, car l’abandon ouvre d’autres perspectives …
  6. #6
     
    gravatar
    Anouchka a gazouillé  :
    S’abandonner pour moi cela signifie lâcher prise, déconnecter le cerveau pour n’être plus que dans le ressenti.
    Tout comme au concert de Muse, par exemple :) (vendredi ou samedi ?)
  7. #7
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Vintage » Pffff ! Tu vois le mâle partout ! Je ne suis pas allé draguer la minette, j’ai accompagné ma fille pour son premier concert de roquènerol. C’était purement éducatif, en somme.

    Nymel » Les popcorns, misère de misère ! Un combat permanent.

    Goormand » Chacun sa lecture, ma foi ! De ta part, voilà qui au moins me surprendra !

    Samantha Vous les préférez dénoyautés, les litchis ?

    Philo » Merci d’en parler ! Effectivement, je pense aussi qu’un peu d’abandon est nécessaire aussi à l’homme pour se laisser aller au plaisir.

    Anouchka » Hélas pour moi, j’y étais vendredi. Je dis « hélas » parce que j’avais drôlement envie d’entendre Kasabian en 1ère partie. Sinon, c’était plutôt chouette, malgré le gigantisme du SDF.

  8. #8
     
    gravatar
    goormand a gazouillé  :
    : question de vocabulaire… je préfère nettement “lâcher prise”.

    Et d’accord sur le fait que les messieurs en ont aussi besoin, moi le premier.

  9. #9
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    pour moi, s’abandonner c’est avant tout (mais pas que) se détendre un maximum, plus on est crispé/contracté moins on jouit, c’est peut-être évident pour vous tous et toutes, mais c’est quelque chose que j’ai appris par moi-même et pas forcément très rapidement.

    ça c’était pour le physique. pour le mental, s’abandonner c’est de ne pas avoir honte de ses pulsions sexuelles et les exprimer sans avoir peur de passer pour une salope (ou au contraire se sentir salope et assumer sans avoir peur de choquer le mec mais c’est un peu la même chose).

    je ne regarde pas cette émission, mais à te croire, le sujet n’est pas vraiment traité en profondeur ce qui aurait pourtant été d’une grande utilité.

    et ta femme, elle regarde aussi?

  10. #10
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Goormand » « Lâcher prise », le mot me convient aussi, mais c’est un peu comme le corbeau dans la fable de la Fontaine. Ça peut mal finir, le lâcher prise ;)

    columbine » Ma femme ne regarde pas mais je lui fais un débriefing (quoi que, j’ai vu la 2e série, et je n’en retire pas grand chose hélas). Je te confirme que le sujet est brossé en s’adressant à un public assez large. Du coup, évidemment, la vulgarisation, ça passionne rarement les spécialistes. Eh eh eh !

  11. #11
     
    gravatar
    zapette a gazouillé  :
    Chouette travail, merci de partager les conseils et notez dans un 1er temps que je partage pleinement ce point de vue. Permettez-moi d’insister, votre billet est bon, il me faut maintenant découvrir de toute urgence le reste de votre blog. C’est mon tout 1er commentaire ici et je reviendrai régulièrement sur votre blog !
  12. #12
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    zapette » Reviens quand tu veux, Niki.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>