Archives mensuelles : avril 2014

[1195] Euro-fantaisie (from London, with Love)

Transit of venus - photo © Nasa

Notre Eurostar émerge de son périple subaquatique (dans ce long tunnel, on finit par oublier qu’on a la tête sous des millions d’hectolitres d’eau de mer) et mon téléphone accroche au réseau français. Retour à la 3G. Il vibre à plusieurs reprises indiquant la réception de nouveaux messages. Parmi ceux-ci, une notification d’un DM (i.e…. Vite ! la suite »

[1194] Où il ne sera pas question de chaussures

Où il ne sera pas question de chaussures

Proposer la botte (éphéméride du 24 avril 2014) « Il s’agit d’une manière de proposer sans détours à une femme d’avoir des relations sexuelles avec elle. » Bien que le verbe « proposer » semble empreint de civilité, la chose suggérée par cette tournure ne l’est en réalité aucunement ! En effet, il s’agit tout simplement de proposer un acte… Vite ! la suite »

[1193] Nous (2)

Nous (2)

Surtout, ne commencez pas la lecture de cet épisode sans avoir auparavant pris connaissance du premier volet : ça se passe ici. ⋆⋆⋆  Je n’arrive pas à me rappeler dans quel état d’esprit exact j’étais au moment où j’ai ouvert cette porte. Paisible et impatient, voilà ce qui me revient maintenant mais n’étais-je pas nerveux ? inquiet ?… Vite ! la suite »

[1192] Haïkul (Printemps 4)

Femme nue portant des bas dessinant des arabesques (détail)

Ceci est l’article n°4 sur 7 de la série « Haïkul » Un pied file entre mes jambes Gaine de nylon — Pluie de fleurs     Je me suis réveillé ce matin avec cette envie de haïku (et une splendide érection, soit dit en passant), et je me rends compte avec un étonnement amusé qu’elle naît… Vite ! la suite »

[1191] Inhi*bi*tion

I fuck every beautiful woman I meet; I'm TERRIFIED my friends are going to find out that I'm GAY

Je fais du recyclage de Twitt ! Ce n’est pas la première fois que je trouve sur PostSecret des cartes d’hommes couchant avec des femmes mais se revendiquant « gay ». Loin de moi l’idée de les traiter de mythos ou de diminuer leur mal de vivre, mais je m’étonne de cette dichotomie qui semble bien largement… Vite ! la suite »