[716] Soupir

En 1994, une comète qui traversa le ciel pop-rock bien trop vite nous offrait, dans un album dont le titre Grace n’était pas volé, une reprise du standard de Leonard Cohen, Hallelujah, une reprise tellement puissante, vibrante, émouvante, qu’elle est devenue pour moi le standard du standard, et quand j’entends à la radio la version de Leonard Cohen, je dois faire un effort pour ne pas penser que c’est une reprise du hit de Jeff Buckley.

Hallelujah (illustration non contractuelle, comme d'hab)

Je transporte sur mon disque dur la version rippée de l’album Grace et je l’ai choisie hier pour accompagner mon trajet en TGV. Dans l’état de fatigue dans lequel j’étais, les mélodies de sa guitare, sa voix caressante me semblaient idéales pour accompagner mes rêveries sur mes partenaires passées, présentes, à venir ou uniquement fantasmées. J’écoutais l’album au casque, pas trop fort pour ne pas déranger mes voisins mais avec un volume suffisant pour être enveloppé par la musique et qu’elle ne soit pas seulement un fond sonore qui m’accompagnerait pendant que je lirais un chapitre de mon bouquin ou une page chargée dans mon navigateur en provision du voyage, ou bien que moi-même j’écrirais un texte pour mon burp ou un compte rendu de comité de pilotage (deux tâches d’écriture assez différentes, vous en conviendrez).

Et puis est arrivée la sixième plage, Hallelujah justement. Et là, j’entends quelque chose que je n’avais pas remarqué jusqu’à présent, ou que j’avais oublié. Je rembobine, pour vérifier que ce n’était pas une hallucination auditive. Ce n’en était pas une. Sur ce morceau, la première note de musique n’arrive qu’après la troisième seconde. Avant, c’est le silence, et avant ce silence, c’est un soupir. Il ne m’a pas fallu longtemps pour retrouver dans mon âme (oui, désolé d’employer ce terme un peu grandiloquent, mais cerveau était trop terre à terre et cœur pas aussi juste) ce que ce soupir évoquer. Non Jeff, tu n’es pas L***, mais ton soupir sonnait comme celui qui fut le premier son prononcée par L*** quand elle s’approcha de moi dans cette chambre d’hôtel et ouvrit, le 2 octobre 2006 une parenthèse que je me refuse toujours de refermer.

Alléluïa – Louée soit elle !

24 gazouillis sur “Soupir”  

  1. #1
     
    gravatar
    sélène a gazouillé  :
    Coincidence, ce même soupir m’évoque exactement la même situation, la même parenthèse que je ne pourrai jamais fermer sciemment… il faut croire que cette reprise de Jeff possède un pouvoir digne d’un ensorcèlement… absolument grandiose
  2. #2
     
    gravatar
    Mademoiselle Dusk a gazouillé  :
    Ha pour une fois je te rejoins musicalement chouchou ce titre est sublime.

    Mais je ne le mets pas en fond sonore pour un compte rendu de COPIL. La je mets plutot du Kraftwerk.

  3. #3
     
    gravatar
    Krazy Kitty a gazouillé  :
    Je me suis précipitée pour vérifier.

    Effectivement, soupir.

    Comment ne m’en suis-je jamais aperçue avant ?

  4. #4
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    sélène » Ah oui ?! Ben c’est quand même une méchante coïncidence !

    Mademoiselle Dusk » Arbeit macht frei !

    » Mais je ne raconte (quasi) jamais de crac (ici) !
    (Je me pose aussi la même question : comment ai-je pu ne pas le remarquer en 15 ans, d’autant que je l’écoute fréquemment ?)

  5. #5
     
    gravatar
    *in virgo veritas* a gazouillé  :
    Ha oui tiens…
    moi non plus je n’avais jamais remarqué !
  6. #6
     
    gravatar
    Zirgouflex a gazouillé  :
    Étonnant que tu (toi et tous les autres d’après ce que je vois dans les commentaires) ne t’en sois jamais aperçu avant… Car pour moi ce soupir a toujours fait parti de la chanson depuis que j’ai l’album. Et je l’ai toujours trouvé sensuel et en même temps résigné.
  7. #7
     
    gravatar
    Storia Giovanna-Tiny a gazouillé  :
    Ce même soupir que j’ai eu en interprétant cette chanson sur la Place du Panthéon, face à la tour Eiffel, ce vendredi soir vers minuit, 20 juin 2008, avec ma guitare et un certain Tiny à mes côtés… C’était l’époque de la séduction, où le soupir me tenait lieu d’aveu amoureux… C’est la même sensation que j’ai lorsque tu me parles de ce soupir.
  8. #8
     
    gravatar
    pateric a gazouillé  :
    Etonnant !
    Ma femme aussi soupire, juste quelques instants avant de chanter alléluia
    Encore assez souvent…
    Et moi, depuis trente cinq ans que j’entends
    Ahhh (pause) Allez Lou Ya !
    Je ne sais toujours pas qui est “Lou”!
    :-)
    Ceci dit. Ce jeff Buckley, a “la grâce”… Et la classe !
  9. #9
     
    gravatar
    Lectrice (toujours) assidue mais qui commente peu... a gazouillé  :
    (tant et si bien qu’elle oublie à chaque fois le pseudo choisi !!)

    Aaaaah, le soupir de Jeff…je m’amuse parfois à le mimer lorsque le volume de mes écouteurs est suffisamment fort :-)

  10. #10
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    *ivv* » Maintenant, on entendra plus que ça !

    Zirgouflex » Bienvenu(e) ici.
    Sensuel et résigné ! Hmmm…
    Pour le fait que moi et d’autres ne l’aient pas remarqué, c’est sans doute qu’on l’entendait conclusif de la chanson précédente et non introductif !

    pateric » J’avais un rébus qui se présentait comme ceci :

      PIRE        VENT         VENIR
    ──────  ───────  ───────
       UN          VIENT         D'UN

    Lectrice des premiers jours » Après avoir signé comme ci-contre, tu as quelque fois utilisé C***ilie !
    (Et quand tu mimes, c’est plutôt comme un poisson rouge ou comme une femme au bord de l’orgasme ?)

  11. #11
     
    gravatar
    C***ilie a gazouillé  :
    Comme une femme au bord de l’orgasme, bien sûr (en ayant regardé préalablement si je n’étais pas observée par les personnes alentours !!)

    Et merci pour le rappel des pseudos…il y a eu “une amante” et puis “une femme courageuse ?” aussi :-)

  12. #12
     
    gravatar
    A. a gazouillé  :
    Superbe illustration, (au risque de passer pour un philistin…) quelle en est la provenance ?
  13. #13
     
    gravatar
    Zirgouflex a gazouillé  :
    (Merci ! Je viens ici depuis longtemps sans jamais oser commenter.)

    Tout s’explique ! J’écoute toujours les pistes du CD en mode aléatoire ;)

  14. #14
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    C***ilie » J’aimerais être une petite souris (ou le responsable vidéo-surveillance de la fnac) pour voir ça ;-)

    A. » Hélas ! Quand je ne cite pas la source de mon illustration, c’est que je ne la connais pas ! (Et là, une brève recherche s’est avérée infructueuse.)

  15. #15
     
    gravatar
    petite française a gazouillé  :
    J’ai rarement lu une aussi belle déclaration d’amour.

    Quelqu’un a écrit quelque chose sur la cristallisation d’une seconde, d’un soupir, qui contient tous les autres. Zweig peut-être ? je ne sais plus. il est tard.

    Joli vitrail…

    B

  16. #16
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Zirgouflex » J’écoute assez rarement les albums en mode aléatoire, je réserve ce sort à mes compilations mp3 ;-)

    petite française » Merci pour le compliment mais j’espère sincèrement qu’on peut faire plus beau. Sur la cristallisation, je me demande s’il ne s’agit pas de Stendhal (dans Le Rouge et le Noir ou plutôt La Chartreuse de Parme).

  17. #17
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Le rouge et le noir, pas la chartreuse de parme, pour la cristallisation
  18. #18
     
    gravatar
    *in virgo veritas* a gazouillé  :
    A propos de la cristalisation, ce qui est sûr c’est que Stendhal en parle largement dans son œuvre intitulé De l’amour.
  19. #19
     
    gravatar
    *in virgo veritas* a gazouillé  :
    (suite)
    A feuilleter ici-même : De l’amour.

    (c’était la Revue Littéraire du dimanche soir :P)

  20. #20
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Émeline & IVV » Voui, vous êtes mon masque et ma (tailleuse de) plume, toutes les deux. Faudrait que je songe à vous réunir, pour voir ;-)
  21. #21
     
    gravatar
    Junon a gazouillé  :
    Magnifique illustration, mais quel est son auteur?
  22. #22
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Junon » Hélas, quand je n’indique pas l’auteur, c’est que je ne le connais pas.
    Et pourtant, j’ai fait une petite recherche, avant de poster, pour essayer de retrouver la source, mais elle fut infructueuse.
  23. #23
     
    gravatar
    Samantha a gazouillé  :
    Moi c’est la voix de Léonard Cohen qui m’émeut, je frise l’orgasme au premier “la”.
  24. #24
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Samantha » Ce serait à tenter alors, pour voir si Cohen + largeur matters = explosion de l’Accu.

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>