[578] On n’est pas sérieux quand on a quarante ans

Un samedi soir, entouré de trois charmantes femmes que j’ai la chance de pouvoir compter parmi mes amies, bien arrangés par quelques rhums l’étant également, nous refaisions le monde comme à notre habitude. Nos attentes, nos espoirs, nos bonheurs, nos craintes, nos échecs, nos rêves… L’heure tournait, la fatigue se lisait sur certains visages, mais moi j’avais envie de faire bouger mon corps ! Quand l’heure sonna qui transforma deux de mes Cendrillon en Belles au Bois Dormant, je pris la survivante par la main et l’amenai au Batofar.

Le programme musical n’était pas forcément celui qui transporterait le plus joyeusement nos jambes, mais nous allions faire contre mauvaise fortune bon pied. Au son de cette électro minimale (minimum parfois réglé un peu bas si l’on s’en tient à des critères purement mélodiques), nous dansions avec un enthousiasme que nous entretenions régulièrement à coup de mojitos. Éloigné d’environ deux décennies de l’âge médian de la foule qui nous entourait, je ne sentais ni ressentais pourtant aucun décalage entre les autres et moi. Nous étions là pour la même chose, nous écoutions là même chose, faisons peu ou prou les mêmes gestes et ingurgitions les mêmes boissons (je précise toutefois que j’ai poliment décliné l’offre d’un jeune homme m’ayant demandé : « tu veux des bonbons ? » – je ne tiens pas à choper de caries). Pourtant, quand sur les photos qu’on prend de moi, je vois sur le sommet de mon crâne le cheveu de plus en plus rare, je me dis qu’il pourrait y avoir un écart important entre la perception que les autres peuvent avoir de moi-même et celle que j’éprouve moi-même. Il arrivera peut-être un temps où je ne me sentirai plus à l’aise dans ces boîtes avec de la musique trop forte, trop bizarre et où les gens me regarderont de travers. Il arrivera peut-être un jour où j’aurai perdu le goût de danser, abandonné par mes oreilles, mes vieux os ou mes muscles fatigués.

Mais ce jour-là n’est pas arrivé et, en attendant, je danse !

Ryan McGinley - Hysteric fireworks

Illustration : Ryan McGinley – Hysteric fireworks

38 gazouillis sur “On n’est pas sérieux quand on a quarante ans”  

  1. #1
     
    gravatar
    Violaine a gazouillé  :
    Ca fait un baille que je suis pas allée en boite, alors que j’adore ça !!! (je suis jamais allée au Batofar, c’est sympa ?) ça me manque tellement surtout en ce moment où ça colle de plus en plus avec mes nouvelles envies…
  2. #2
     
    gravatar
    Emeline a gazouillé  :
    Tu as encore de la marge, alors danse, baise, profite de la vie
  3. #3
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Violaine » Très sympa comme endroit, le batofar, avec en outre une programmation musicale plutôt bonne (qui convient bien à mes oreilles – lesquelles ne sont pas explosées grâce à un niveau sonore tout à fait raisonnable). C’est (comme son nom l’indique) un bateau dans lequel on peut circuler, espace original, on se croirait un peu dans un film de Caro et Jeunet. Attention, comme indiqué sur leur site : le bateau part en révision pendant le mois de novembre ; il faut en profiter vite, ou attendre l’hiver.
    (J’ai vu ta dernière note et ton illustration sonore : en effet, c’est raccord !!!)

    Emeline » I will, I will, I will !

  4. #4
     
    gravatar
    Fiso a gazouillé  :
    Moi aussi, je danse, et même, certains soirs, sur les tables. Et je ne suis pas la première à aller me coucher …
    Tout ça c’est dans la tête !
    Dans l’oeil, là-haut, à droite, y’a encore beaucoup de malice qui pétille … ;)
  5. #5
     
    gravatar
    Violaine a gazouillé  :
    D’accord avec Fiso (moi aussi je danse parfois sur les tables et suis la dernière à aller me coucher),

    Mais surtout d’accord sur l’œil en haut à droite qui “pétille de malice” !

  6. #6
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Fiso » Sans vouloir casser un mythe, l’œil qui pétille en haut à droit est millésimé XXe siècle ! Mais ne t’inquiète pas, comme je le dis ici (et ça n’est pas de la méthode Coué), je ne me sens pas vieux ! Mais je m’interroge : pour combien de temps encore ?!

    Violaine » Faudrait faire un concours entre vous deux alors.
    Mais il n’y a pas de tables au batofar (en tout cas pas à côté de la piste de danse !)

    Sinon, pour l’édition des commentaires à coquille, j’ai une super extension qui permet de les retoucher jusqu’à 5 mn après dépôt. Ça ne marche pas, chez toi ? (J’ai corrigé ton message et supprimé celui en rab, du coup.)

  7. #7
     
    gravatar
    sélène a gazouillé  :
    Ca je confirme! moi j’ai dansé sur un comptoir à 38 ans! pfff, un truc délire digne de la 5è dimension!! et à l’approche des 40 je n’ai pas envie d’arrêter!!
    Ton questionnement est symptômatique des 40 c’est clair, c’est le même qui m’incite à ne pas perdre de temps, à profiter de la vie, mais de ce point de vue là, tu n’es pas à la traîne!!!
    Allez, encore une super adresse pour les occases ;-))) merci CUI adoré!!
  8. #8
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    ça fait plaisir, suis pas la seule quarantenaire à aller au Batofar :- ) piste de danse? tu veux dire timbre poste non?

    mais suis curieuse, elle est où ta compagne quand tu danses au Batofar et elle, elle croit que t’es où?
    comment ça je suis bien indiscrète…?!

  9. #9
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    sélène » Une question : danser sur un comptoir, est-ce un truc exhibitionniste ?!

    columbine » Quand je danse, ma compagne est à la maison et regarde des téléfilms en bouquinant (par exemple) ou corrige des copies (par exemple) ; elle fait ce qu’elle veut et parfois c’est elle qui sort et moi qui garde les enfants. Nos espaces de liberté, donc.
    Quand je danse, je n’éprouve nullement le besoin de pipeauter, je dis que je danse. C’est plutôt quand je suis au Moon City ou sous une couette qui n’est pas la nôtre que je fais marcher mon imagination.
    Oui, petite piste, mais cette convivialité ne fait-elle pas partie du charme du Batofar (bon, et ce verre au Trésor, au fait ?) ?

  10. #10
     
    gravatar
    Chateign a gazouillé  :
    Y a un âge pour vivre ? Excusez moi, je finis ma partie de chat et je deviens adulte. ;)

    A ta lecture : “Vous permettez, monsieur, que j’emprunte votre fille…”

  11. #11
     
    gravatar
    Violaine a gazouillé  :
    A 15 ans, danser sur un comptoir c’est de la provocation, à 25 ans, c’est de l’exhib’ et à 40 ans de l’affranchissement (???) (et à 80 ans c’est de l’inconscience!!!) Moi je dis, temps qu’on tient sur ses deux jambes sans risquer de se casser la gueule devant tout le monde, faut y aller !

    Haaaa l’imagination !!… (ça me laisse rêveuse) (cela dit, à 6h du mat’ j’aimerais bien être en train de rêver d’ailleurs !…)
    PS: Sous une couette qui n’est pas la tienne, ou dans une voiture qui n’est pas ta 106 ;)

  12. #12
     
    gravatar
    Netzah a gazouillé  :
    T’as bien raison ! Déjà à 30 on se sent un peu vieux en boîte, raison de plus pour pas s’arrêter !
    (Est-ce le monde qui rajeunit ou nous qui vieillissons ?)
  13. #13
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Chateign » Évidemment non, pas « d’âge pour vivre », mais force est de reconnaître qu’on ne vit pas les mêmes choses à 10, 20, 30, 40, 50, 60… ans.
    J’ai vu qu’il y avait une grande partie de chat(-bite) qui agitait la burposphère francophone ! Tu en es ?

    Violaine » Eh oh ! On n’insulte pas ma 106, je vous prie !

    Netzah » Moi j’aurais dit que le monde vieillit, il tousse de plus en plus fort !
    (Tu verras dans 10 ans, tout ira mieux ;-)

  14. #14
     
    gravatar
    Athena a gazouillé  :
    Et dire que j’ai toujours pensé que c’était le plus bel âge..où l’on pouvait sans soucis profiter pleinement de la vie..que l’on pouvait être moins sérieux!..

    Ps:”je précise toutefois que j’ai poliment décliné l’offre d’un jeune homme m’ayant demandé : « tu veux des bonbons ? » – je ne tiens pas à choper de caries)”

    Dommage! c’est bon les bonbons…D’ailleurs peut-on choper une carie à quarante ans (ah, ah!)? Un bon brossage par la suite et le tour est joué!

  15. #15
     
    gravatar
    columbine a gazouillé  :
    pour le timbre poste ce n’était pas une critique (c’est juste que c’est tellement petit comme endroit qu’on a du mal à délimiter les espaces), le batofar est pour plein de raisons un de mes endroits préférés et aussi ce quai. il y a une scène dans le Woody Allen “Everybody loves Paris” dont je crois qu’elle a été tourné à cet endroit.

    pour les bonbons, tu es sûr que c’était des bonbons ou bien était-ce des “bonbons”?

    pour le Trésor, je n’oublie pas et j’en ai envie, j’ai juste plein de retard dans tout ce que j’ai à faire à Paris (à raison de 2 weekends par mois ça se comprend). donc ça se fera mais je sais pas encore quand…mais sûrement avant la cinquantaine!

  16. #16
     
    gravatar
    amiral gandhi a gazouillé  :
    Peut-être Paris ne vaut-il que par ses provinciaux ?
    [François Mauriac]
  17. #17
     
    gravatar
    Fiso a gazouillé  :
    Sélène et Violaine,
    Je connais un endroit trsè beau, avec pléthore de beaux gosses à votre service, délicieux cocktails, tables vaillantes et discothèque qui nous fera danser jusqu’au bout de la nuit … (c’est du vécu) … si vous êtes sur Paris, je vous propose une petite mise en jambes ;)
  18. #18
     
    gravatar
    john le curé a gazouillé  :
    L’âge canonique est l’âge requis par le droit canon pour l’exercice de certaines fonctions. C’est, en particulier, l’âge minimum de quarante ans (garantie de responsabilité, de maturité et de faible attrait) à partir duquel, une femme peut entrer au service d’un ecclésiastique.
  19. #19
     
    gravatar
    Chateign a gazouillé  :
    Je fais toujours partie des glousseuses qui veulent attraper la queue du Mickey ! ;)
  20. #20
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Athena » Je ne sais pas si ça existe, un âge où l’on peut faire tout ce que l’on veut. Tu connais l’adage terrible : « Ah si jeunesse savait, si vieillesse pouvait ! »
    J’ai tendance à dire qu’il est pertinent. Alors à chaque âge on compose avec la sagesse et la capacité à faire ton on dispose. Savant dosage qui change d’année en année !

    amiral gandhi » Manquerait plus que ça, tiens !

    Fiso » Et moi ?! Et moi ?! Et moi ?!

    john le curé » Génial !!!! Merci pour ce petit bout de savoir !

    Chateign » Y a intérêt ! (Et puis l’avantage en grandissant, c’est qu’on a le bras plus long ;-)

  21. #21
     
    gravatar
    sélène a gazouillé  :
    CUI > Sûrement!! ;-) On était au-moins dix exhibitionnistes cette nuit-là en comptant le couple qui tenait le bar… souvenir émouvant et envie de revivre de pareils moments de pure et douce folie!!!

    Fiso> donc ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, j’accepte ton offre alléchante, je suis très bientôt sur Paris, on pourrait se concocter ça?!? (je peux venir accompagnée? mon ami n’est pas jaloux!! et puis, plus on est de fous, ….;-)))

  22. #22
     
    gravatar
    Violaine a gazouillé  :
    Fiso et Sélène > je danserai jusqu’au bout de la nuit avec vous avec plaisir ! Moi j’habite à Paris et j’en profite pas assez, mais je ne rate pas une bonne occasion de m’éclater ;)

    CUI> merci pour la technique de retouche du texte !! ça m’est très utile

  23. #23
     
    gravatar
    Fiso a gazouillé  :
    CUI : Comme dit Sélène, plus on est de fous …
    Sélène et Violaine : réactives, les filles, j’adore ! Mon mail est sur mon blog, en haut à gauche.
    Je suis ici jusqu’à jeudi prochain et de retour le 6 novembre, et j’ai furieusement envie de me dégourdir les jambes moi aussi :))
  24. #24
     
    gravatar
    L a gazouillé  :
    Pour être de la génération qui va en boîte comme elle va faire ses courses, je peux dire qu’il y a toujours un couple/groupe/individu-tout-seul-mais-motivé de deux décennies d’écart qui s’éclate au milieu, et qu’on ne le regarde pas de travers. Au contraire, en général, ils mettent l’ambiance, ils jouent le rôle de grands frères bienveillants, ils éclectisent un peu la soirée…
    Non, non, ils sont à leur place.
  25. #25
     
    gravatar
    amiral gandhi a gazouillé  :
    En cette fin 2008, Le Batofar part EN REVISION TECHNIQUE AU PORT DU HAVRE et a choisi le mois de novembre pour bien préparer ses dix ans à venir en février 2009.
    Comme pour les voitures, les bateaux de ce genre sont soumis à une révision technique obligatoire tous les dix ans. Cet examen comprend la révision de la coque du bateau pour assurer la solidité et la pérennité du navire. Autant vous dire que pour nous cette révision arrive à point nommé !!!
    En effet ce bateau qui existe depuis 1957 ne navigue pas sur les eaux de la seine, mais il bouillonne et vibre tous les soirs depuis bientôt dix ans au rythme de son dancefloor !
    10 ans ??? bien sûr…
    Et cela vaut bien la peine de se refaire une beauté et une santé pour continuer à vous accueillir comme il se doit.

    face au 11, quai françois mauriac… c’était beaucoup pour ça, et un peu pour le savoureux Everybody loves Paris de columbine, la citation…

    bisou à tous les gars de la marine qui lisent comme une image

  26. #26
     
    gravatar
    eldiablo a gazouillé  :
    et pas de crise de la quarantaine en vu ?? pourtant c’est un grand classique … ;-)
  27. #27
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    sélène » Ah ! Les comportements de groupe… Hier soir, je rentrais sur Paris avec quelques collègues commerciaux, ben dis donc, ça vole vite bas dès qu’il y a un peu d’alcool ! Humpff…

    Violaine & Fiso » Ben si avec toute cette motivation, vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord…

    une bonne réponse de l’amiral » Faut pas t’étonner non plus si tout le monde ne suit pas tes associations d’idées ! Tu ne serais pas concepteur rédacteur publicitaire toi ?!

    eldiablo » Ça dépend ce que tu appelles « crise de la quarantaine ». Elle est ptête déjà passée. Ou en cours. Ou à venir !

  28. #28
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    L » (oups je t’avais oubliée)
    Moi je vais faire mes courses à peu près une fois par semaine et c’est un rythme qui me va bien aussi pour danser.
    Sinon, je me faisais un peu cette réflexion aussi, quand j’étais à Rock en Seine et que je voyais des mecs de 10 ou 20 ans mes aînés : que j’avais encore le temps d’en profiter ! (N’empêche que… on les remarque). J’aime bien l’idée de « grands frères bienveillants » !
  29. #29
     
    gravatar
    amiral gandhi a gazouillé  :
    oui, comme intermittent, dans une vie antérieure, juste le temps d’un flop monumental pour les bonbons de napoléon (la tristement célèbre campagne de russie)

    tu sais, sur internet et au-delà, ça fait un moment que je ne m’étonne (presque) plus de rien…

  30. #30
     
    gravatar
    Chimeres a gazouillé  :
    40 ans moi aussi…40 ans que je n’ai pas vus passer…et dans ma tête, toujours cette âme d’adolescente. Pas facile, le décallage du miroir, mais à 40 ans, je sais qu’il est encore temps…
  31. #31
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    amiral gandhi » C’est un peu dommage, si tu as perdu ta capacité à t’étonner, non ? Blasé de tout, je m’ennuirais !

    Chimeres » Adolescente ? Moi je me sens vraiment adulte avec la maturité qui va avec, je sais que je pèse mes décisions, mais je n’oublie pas, dans la balance, de saupoudrer une petite pincée de folie qui fait que [ma] vie est belle (tout est dans le dosage !).

  32. #32
     
    gravatar
    amiral gandhi a gazouillé  :
    détrompe-toi l’ami ! moi aussi j’ai curieusement quarante ans depuis peu, et – comment dire ? -, cela confère à mon (presque) tous les précieux parfums de sa saveur…
  33. #33
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    amygdale ranghi » Ouf ! (je me disais aussi…)
  34. #34
     
    gravatar
    Cécile de Quoide9 a gazouillé  :
    Marrant cette note parce que je ressens la même chose quand je vais en boîte… en fait le décalage vient je pense plus des zotres que de soi-même: ce sont les zotres qui te “signifient” que tu n’es pas (plus) à ta place… J’ai été un peu dans la même situation dans un contexte pro à Vittel. En tant que “nouvelle entrante”, j’ai eu droit à un séminaire où plus de 30 personnes sur 36 avaient moins de 30 ans et seulement deux plus de 35 et une (moi) plus de 40. Je m’en foutais complètement mais je ne suis pas certaine que ma présence a été bien vécue par tous.
  35. #35
     
    gravatar
    chimeres a gazouillé  :
    Pfff… une fois de plus, je me suis mal exprimée: moi aussi, je me sens adulte, et responsable, et équilibrée, et tout ce qui va avec! je le suis même devenue très vite…trop vite!
    Mais j’ai gardé de l’adolescence une capacité d’émerveillement, une forme de naïveté (si, si!!!), de légèreté que je cultive précieusement…voilà, c’est tout…
  36. #36
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Cécile de Quoide9 » N’existons-nous pas socialement qu’à travers le regard des autres ? Comment regarderions-nous un sexagénaire tombé au milieu d’une assemblée de quadragénaires ? (Faut voir le contexte)

    Chimeres » Ce n’est pas forcément vous qui vous êtes mal exprimée, c’est moi qui aime bien chipoter !
    Je fais le malin, mais moi même, j’aime bien dire de temps à autre que j’ai 14 ans ½ (oui, et pas un autre âge !) ; pour à peu près les mêmes raisons que vous, me semble-t-il.

  37. #37
     
    gravatar
    Libert-ine a gazouillé  :
    Bon, comme tu m’as dit que ça ne te dérangeait pas qu’on exhume d’anciennes notes, je me permets de réagir sur celle-ci, qui n’est pas la première consacrée à la danse…

    Moi aussi j’adoooooore danser ! j’avoue être un peu masturbatoire dans mon rapport à la danse : faute de partenaire, j’ai tendance à fermer les yeux pour être seule avec le rythme, la mélodie, et à me laisser emporter… Quant aux danses de couples, même si je ne suis pas fan des rythmes latins, j’adore aller au Bario danser collé-serré avec de bons partenaires…les jambes enlacées, leurs bras qui m’entourent, me guident…

    Petite théorie, à confirmer : selon moi, on peut déterminer si un homme est un bon amant (potentiel) à sa façon de bouger sur une piste de danse… être bien dans sa peau, cela se ressent dans toutes les situations…
    Qu’en penses-tu?

  38. #38
     
    gravatar
    Comme une image a gazouillé  :
    Libert-ine » Eh bien, ahum… Moi j’ai tendance à penser qu’aimer faire l’amour et aimer danser partagent le même ressort, l’envie de bouger son corps en communion avec d’autres personnes. Mais est-ce que bon danseur = bon amant ? Je répondrai juste qu’il paraît que je danse bizarrement ;-)

Laisser un gazouillis

  • (ne sera pas publié)

Balises XHTML autorisées : Vous pouvez utiliser ces balises : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>