Articles classés dans la catégorie : cuisse

[1272] Carte postale de la canicule (5)

Marlo Broekmans - just a pulp

J’ai lu ce texte chez la trop rare Lux Lisbon et comme souvent, quand je lis un texte érotique (mais à vrai dire le fonctionnement est le même pour la lecture de quasiment tout texte de fiction), je me projette sur un des personnages. Pour moi, un texte fonctionne d’autant mieux que le processus d’identification… Vite ! la suite »

[1270] Carte postale de la canicule (4)

Un homme lit, nu sur une chaise, le sexe solidement dressé

La canicule n’a pas le même effet sur tout le monde ; à certains, cela coupe les élans libidineux, à d’autres, cela les booste. Et évidemment, si les deux partenaires ne sont pas synchrones, quelques frustrations sont à prévoir… Je me suis donc réveillé au milieu de la nuit excité et je me suis masturbé en… Vite ! la suite »

[1267] Carte postale de la canicule (3)

Carte postale de la canicule (3)

Il y a moins de 48 heures, nous étions éloignés de plusieurs milliers de kilomètres et aujourd’hui, à cet instant même, par un étrange coup du hasard, quatre mètres à peine nous séparent et pourtant nous ne pouvons pas nous toucher. Je transpire à grosses gouttes dans l’air moite de la ville chauffée à blanc,… Vite ! la suite »

[1266] Carte postale de la canicule (2)

Carte postale de la canicule (2)

  C’est une coïncidence mais il est tout juste minuit et je me baigne dans la petite piscine de notre location. L’eau, chauffée par ces journées successives d’un ciel bleu sans pitié, continue de flirter avec les 30 degrés. Autour de moi, il y a les rires des enfants qui jouent, les autres adultes sont… Vite ! la suite »

[1265] Carte postale de la canicule (1)

Carte postale de la canicule (1)

Nous sommes dans une chambre obscure, un peu de lumière du jour passe à travers les volets pour venir strier d’or nos peaux en sueur. Il y a cette image dont je ne peux me départir : tes deux bras écartelés sont attachés chacun à un coin du lit ; allongée sur le ventre, ton visage mord… Vite ! la suite »

[1261] Vous allez prendre cher

bâillon boule Icicles n°65

On vante souvent les mérites du sexe comme étant une activité source de plaisir gratuite, mais il suffit de gratter un peu pour voir que la société de consommation n’est pas loin. Certes, on peut s’offrir à la main, sous la couette ou sous la douche (où dans les toilettes du bureau pour les plus… Vite ! la suite »

[1255] Cimetière des amours

Elephant graveyard - Marc Vogon (flickr)

Premier chant La légende dit que quand elle sent sa mort arriver, une histoire d’amour entreprend un long et douloureux voyage dans le cerveau pour aller rejoindre le cimetière des amantes disparues, où elle s’allonge une dernière fois et, dans un ultime soupir, expire. Deuxième chant Au cimetière de mes amours défuntes, mon cœur pèlerine… Vite ! la suite »

[1252] Je ne suis pas de bois

Je ne suis pas de bois

Maintenant que nous sommes tous les deux à point, il attrape ce qui me mettait dans un certain état d’excitation avant même que la soirée n’ait commencé : Adam, mon cadeau. Il me le glisse dans les mains et me dit juste avant de s’insérer de nouveau dans ma chatte : — Pour que tu te rendes bien… Vite ! la suite »

[1250] Ultra vixen

Femme renarde

L’idée, probablement née en regardant des images érotiques, avait, lentement, germée en moi, pour finir par éclore après une discussion avec toi. Ton goût pour les expérimentations faisait de toi la partenaire idéale pour la réalisation de ce lointain fantasme qui s’était fait moins effacé. Je l’ai commandée sur un site américain, qui proposait un… Vite ! la suite »

[1248] Te retrouver

Un visage de femme, les yeux fermés, caressé par les mains d'un homme

Que se disent les peaux restées trop longtemps muettes quand elles se frôlent à nouveau ? Où courent les mains avides de ne pas avoir depuis d’innombrables semaines caressé l’être chair ? Comment se déplient les langues, d’ordinaire si promptes à lécher, engloutir, humecter, lorsqu’elles sortent de l’engourdissement où l’éloignement les a plongées ? Quels cris sortent des… Vite ! la suite »

[1244] Nil satis nisi optimum

Nil satis nisi optimum

E pluribus unum Les circonstances dans lesquelles j’ai rencontré Camille ne m’appartiennent pas ; vous ne les lirez pas ici. En quelques mots, disons qu’elle fut offerte à ma convoitise sur un plateau par un généreux bienfaiteur. Je fus séduit par l’éclat de son visage souriant, la simplicité avec laquelle elle se laissait entraîner dans mon… Vite ! la suite »

[1243] Par l’absurde

Par l'absurde

Si ma femme s’occupait de mon cul, au lieu de le délaisser et de n’en faire un terrain de jeu que pour mes amantes, elle se rendrait compte, en le découvrant mielleux de lubrifiant quand je rentre dans la nuit, que je laisse à d’autres le soin de s’en occuper.   Illustration : Butt 2, ©… Vite ! la suite »

[1242] Dans les filets du pécheur

Une femme les fesses nues, un rosebud enfoncé dans son cul, un homme au dessus d'elle, sexe érigé

Nous sommes dans une jolie chambre d’hôtel sous les toits. On aperçoit au loin la Tour Eiffel, mais, entre tes mains, c’est mon érection qui est monumentale. Nous ne sommes pas encore sortis pour dîner. C’est, disons, le premier round. Tout à l’heure, j’étais en train de te foutre, en levrette, et je me suis… Vite ! la suite »

[1238] Au poil

Marquise au hotdog

J’aime retrouver un de ses longs cheveux blonds à des endroits où, jadis, j’aurais eu peur de laisser des traces. Récemment, c’en était un bien en évidence sur le pull neuf que ma mère venait de m’offrir pour mon anniversaire1. Un jour, j’ai trouvé, tellement bien enroulé autour de mon gland au point qu’il avait… Vite ! la suite »

[1237] Petit papa Noël (l’anniversaire v2.0)

Petit papa Noël (l'anniversaire v2.0)

L’idée avait été émise par quelques commentateurs-trices sans aller jusqu’à une vraie déclaration de candidature. Mais c’est chose désormais faite puisque mon complice C*** s’est dit prêt à s’occuper de toute la préparation de mon anniversaire n°2. Je m’en remets donc aveuglement à lui, et je vous invite à le contacter au plus vite, par… Vite ! la suite »

[1236] Jour et Nyx

Dessin de Jan Van Rijn - Femme allongée, portant un gode accroché à un harnais

Après de longs préliminaires qui ont duré des mois voire des années, Nyx est entrée dans ma vie en y prenant rapidement une place confortable. De retour de vacances, nous avons repris où nous en étions : par un rendez-vous dans un bar pour discuter autour d’un verre. Cette fois, j’avais fait en sorte de n’avoir… Vite ! la suite »