Articles classés dans la catégorie : cuisse

[1287] Une histoire de tauto

Jolie renarde échevelée

Verbatim ​— Venez vite, vulpine Vénus vorace, vaporeuse vahiné verlainienne, vénérer votre vif virtuose ! — Vénéneux versificateur, valet vagabond, violentez votre vierge vestale, viciez vaillamment votre victime via votre vérin… — Vive votre vulve velours, votre ventre vallonné… Vive votre vagin vermeil ! Vue voluptueuse… … — (Voyons voir… Vexons vivement.) Vieux vicelard volage ! Vulgaire voyou !… Vite ! la suite »

[1285] Rectaux verso

CUI tendant son cul à son amante, prête à le sodomie avec son harnais et un bouncer

Mon amante Camille ne rechigne pas à offrir son cul à mes penchants sodomites. Elle le fait d’abord parce que ça me fait plaisir – et qu’elle le sait. Elle le fait aussi parce que ça lui fait plaisir même si cela ne la conduit pas à l’orgasme puisqu’elle ne fait pas partie des heureuses… Vite ! la suite »

[1275] Éroffsphère

Est-ce que j’ai une gueule d’Érosphère ? La question n’est pas si triviale ! Toujours est-il que, pour la troisième année consécutive, je me rendais au Off du festival Érosphère, un événement très bien résumé par la triple thématique de cette année : douceur, soufre (avec un seul « f », mais libre à vous d’en rajouter un deuxième) et… Vite ! la suite »

[1272] Carte postale de la canicule (5)

Marlo Broekmans - just a pulp

J’ai lu ce texte chez la trop rare Lux Lisbon et comme souvent, quand je lis un texte érotique (mais à vrai dire le fonctionnement est le même pour la lecture de quasiment tout texte de fiction), je me projette sur un des personnages. Pour moi, un texte fonctionne d’autant mieux que le processus d’identification… Vite ! la suite »

[1270] Carte postale de la canicule (4)

Un homme lit, nu sur une chaise, le sexe solidement dressé

La canicule n’a pas le même effet sur tout le monde ; à certains, cela coupe les élans libidineux, à d’autres, cela les booste. Et évidemment, si les deux partenaires ne sont pas synchrones, quelques frustrations sont à prévoir… Je me suis donc réveillé au milieu de la nuit excité et je me suis masturbé en… Vite ! la suite »

[1267] Carte postale de la canicule (3)

Carte postale de la canicule (3)

Il y a moins de 48 heures, nous étions éloignés de plusieurs milliers de kilomètres et aujourd’hui, à cet instant même, par un étrange coup du hasard, quatre mètres à peine nous séparent et pourtant nous ne pouvons pas nous toucher. Je transpire à grosses gouttes dans l’air moite de la ville chauffée à blanc,… Vite ! la suite »

[1266] Carte postale de la canicule (2)

Carte postale de la canicule (2)

  C’est une coïncidence mais il est tout juste minuit et je me baigne dans la petite piscine de notre location. L’eau, chauffée par ces journées successives d’un ciel bleu sans pitié, continue de flirter avec les 30 degrés. Autour de moi, il y a les rires des enfants qui jouent, les autres adultes sont… Vite ! la suite »

[1265] Carte postale de la canicule (1)

Carte postale de la canicule (1)

Nous sommes dans une chambre obscure, un peu de lumière du jour passe à travers les volets pour venir strier d’or nos peaux en sueur. Il y a cette image dont je ne peux me départir : tes deux bras écartelés sont attachés chacun à un coin du lit ; allongée sur le ventre, ton visage mord… Vite ! la suite »

[1261] Vous allez prendre cher

bâillon boule Icicles n°65

On vante souvent les mérites du sexe comme étant une activité source de plaisir gratuite, mais il suffit de gratter un peu pour voir que la société de consommation n’est pas loin. Certes, on peut s’offrir à la main, sous la couette ou sous la douche (où dans les toilettes du bureau pour les plus… Vite ! la suite »

[1255] Cimetière des amours

Elephant graveyard - Marc Vogon (flickr)

Premier chant La légende dit que quand elle sent sa mort arriver, une histoire d’amour entreprend un long et douloureux voyage dans le cerveau pour aller rejoindre le cimetière des amantes disparues, où elle s’allonge une dernière fois et, dans un ultime soupir, expire. Deuxième chant Au cimetière de mes amours défuntes, mon cœur pèlerine… Vite ! la suite »

[1252] Je ne suis pas de bois

Je ne suis pas de bois

Maintenant que nous sommes tous les deux à point, il attrape ce qui me mettait dans un certain état d’excitation avant même que la soirée n’ait commencé : Adam, mon cadeau. Il me le glisse dans les mains et me dit juste avant de s’insérer de nouveau dans ma chatte : — Pour que tu te rendes bien… Vite ! la suite »

[1251] Haïkul (Printemps 5)

Haïkul (Printemps 5)

This is post 5 of 7 in the series “Haïkul” Petits jaillissements Testostérone affolée Larmes amères de joie saisonnière Haïkul (Printemps 1) Haïkul (Printemps 2) Haïkul (Printemps 3) Haïkul (Printemps 4) Haïkul (Printemps 5) Haïkul (Hiver 1) Haïkul (Printemps 6) Sur mon index et mon majeur vibrants Tous les sucs de son sexe — Vogue… Vite ! la suite »

[1250] Ultra vixen

Femme renarde

L’idée, probablement née en regardant des images érotiques, avait, lentement, germée en moi, pour finir par éclore après une discussion avec toi. Ton goût pour les expérimentations faisait de toi la partenaire idéale pour la réalisation de ce lointain fantasme qui s’était fait moins effacé. Je l’ai commandée sur un site américain, qui proposait un… Vite ! la suite »

[1248] Te retrouver

Un visage de femme, les yeux fermés, caressé par les mains d'un homme

Que se disent les peaux restées trop longtemps muettes quand elles se frôlent à nouveau ? Où courent les mains avides de ne pas avoir depuis d’innombrables semaines caressé l’être chair ? Comment se déplient les langues, d’ordinaire si promptes à lécher, engloutir, humecter, lorsqu’elles sortent de l’engourdissement où l’éloignement les a plongées ? Quels cris sortent des… Vite ! la suite »

[1246] (Humeur du jour et de la nuit) #9

(Humeur du jour et de la nuit) #9

This is post 9 of 10 in the series “Humeur du jour ou de la nuit” Quelques poussées de testostérone… exutoire en forme de recueil d’images pour les grands (Humeur du jour ou de la nuit) #1 (Humeur du jour et de la nuit) #2 (Humeur du jour et de la nuit) #3 (Humeur du… Vite ! la suite »

[1244] Nil satis nisi optimum

Nil satis nisi optimum

E pluribus unum Les circonstances dans lesquelles j’ai rencontré Camille ne m’appartiennent pas ; vous ne les lirez pas ici. En quelques mots, disons qu’elle fut offerte à ma convoitise sur un plateau par un généreux bienfaiteur. Je fus séduit par l’éclat de son visage souriant, la simplicité avec laquelle elle se laissait entraîner dans mon… Vite ! la suite »

[1243] Par l’absurde

Par l'absurde

Si ma femme s’occupait de mon cul, au lieu de le délaisser et de n’en faire un terrain de jeu que pour mes amantes, elle se rendrait compte, en le découvrant mielleux de lubrifiant quand je rentre dans la nuit, que je laisse à d’autres le soin de s’en occuper.   Illustration : Butt 2, ©… Vite ! la suite »