Articles classés dans la catégorie : cuisse

[602] I’m not dead (yet)

I'm not dead (yet)

Emporté par la vague cette dernière semaine. À scruter presque heure par heure l’avancée des négociations de la boucherie au PS. À participer à des forums militants. À essayer de chercher une lueur d’espoir. À l’apercevoir. À me dire que le cessez-le-feu a dû être acheté cher, pour qu’on arrête de parler de « procès ». Le… Vite ! la suite »

[599] Zoophilie politique

Zoophilie politique

Chopé dans l’édition Post-Secret de la semaine : À ce sujet, deux notes écrites ici : L’hédonisme est-il de gauche ? Zut… Je n’ai pas réussi à trouver l’article (ou les commentaires ?) dans lequel je parlais d’une petite analyse statistique que j’avais mené suite à la déclaration de mon copain Pédro selon laquelle les filles de droite… Vite ! la suite »

[598] La suite ! la suite !

La suite ! la suite !

Pour Netzah qui n’a pas d’imagination. (…) et d’ailleurs, quand ma main, après avoir réservé le même sort à ton jean que les tiennes au mien, après avoir écarté la pièce de tissu sombre, car toi, tu n’étais pas en « tenue commando », est venue se poser au creux de tes nymphes, j’ai senti que ton… Vite ! la suite »

[596] Auto-satisfaction

Auto-satisfaction

Je me trouvais assez bandant, quand même, pieds nus, à genoux, sans ma chemise jetée dans un coin de la pièce, jean à la braguette entièrement déboutonnée, très légèrement descendu sur mes fesses ne laissant plus aucun doute sur le fait qu’il était porté à même la peau, d’autant qu’en surgissait avec l’arrogance qui suinte… Vite ! la suite »

[588] Fensch vallée (CUI remix)

Fensch vallée (CUI remix)

Balise <audio> non supportée par votre navigateur, désolé ! Viens petite sœur au blanc manteau Viens c’est la ballade des copeaux Viens petite girl in red blue jean Viens c’est la descente au fond de la mine Viens donc grand shootée du désespoir Viens donc visiter mes laminoirs Viens donc chevaucher les grands rouleaux Et t’coincer… Vite ! la suite »

[567] Citizen Moon

Citizen Moon

Jamais deux sans trois J’avais entendu dire, via une personne bien informée, que le Moon City était notamment fréquenté par une clientèle d’habitués. Je n’en suis pas surpris à double titre. D’abord, parce que dès ma première visite, j’ai eu envie d’y retourner. Ensuite, parce qu’y étant retourné pour la troisième fois cette semaine, sans… Vite ! la suite »

[563] Comme sur des roulettes

Comme sur des roulettes

J’aime bien, dans les entreprises qui en sont dotées, faire usage des toilettes pour handicapé. D’une part, parce qu’elles sont plus vastes et que l’espace dont on dispose sied mieux à la méditation sur le trône que l’horizon bouché (j’ai dit l’horizon) offert par les trois cloisons + porte des toilettes habituelles. D’autre part, parce… Vite ! la suite »

[543] Allumeuse !

Allumeuse !

Elle est allongée sur son canapé. Je me suis glissé entre ses cuisses, ma langue et mes lèvres toutes entières à leur proie attachées. Mes mains caressent, s’accrochent à son corps, deviennent prolongation de ma bouche pour étendre son baiser vorace. Ses cuisses se referment ; ma tête, prisonnière de cet étau vibrant, cherche son souffle…. Vite ! la suite »

[531] Les habitués

Les habitués

Je dîne seul ce soir, car tu vas rentrer tard du travail. C’est l’été, j’ai décidé de profiter d’une terrasse malgré les nuages un peu menaçants – il faut savoir forcer le destin – et c’est donc sans compagnie que je bois un verre de Châteauneuf-du-Pape sans relief en avalant un médiocre steack tartare dont… Vite ! la suite »