Articles étiquetés : amante

[703] Avenir du désir

Avenir du désir

Un titre ségoléniste en diable Avant-propos : Accouchement difficile pour ce billet dont la rédaction a été entamée il y a plus d’un mois, au moment des faits, et qui s’est trouvée bloquée sur le troisième épisode. On enclenche le rembobineur et on se place en semaine 38 (ça, ça fait biznessman, de numéroter les semaines,… Vite ! la suite »

[701] to blow, blew, blown

to blow, blew, blown

Elle m’avait dit « je vais te sucer pendant une demi heure ». Je m’étais dit que c’était une belle perspective. Je m’étais interrogé sur notre capacité à tenir cette « distance », tant pour elle (crampe de mâchoire ?) que pour moi (si c’était trop bon, je risquais de jouir trop vite, et si ce n’était pas bon, je… Vite ! la suite »

[693] Retour à l’Overside (1)

Retour à l'Overside (1)

La dernière fois, c’était le 29 décembre 2003. C’était aussi une première fois ! Pour la première fois, avec mon amante, j’allais en club échangiste. En réalité, il y avait un précédent, en 2002, avec une autre amante, mais c’était une soirée privée dans un club qui s’appelait à l’époque Le Donjon et qui s’appelle désormais… Vite ! la suite »

[665] La DP sans peine

La DP sans peine

NB : Le C*** dont il est question dans cette histoire n’est pas la C*** de « Bouchées doubles ». C’est pas commode. Il n’y a pas mille et trois lettres dans l’alphabet latin (je vous épargne l’unicode). Jeudi, c’était journée DP. Qu’il me paraissait long, le temps qui s’égrenait dans cette salle de formation où, par bonheur,… Vite ! la suite »

[598] La suite ! la suite !

La suite ! la suite !

Pour Netzah qui n’a pas d’imagination. (…) et d’ailleurs, quand ma main, après avoir réservé le même sort à ton jean que les tiennes au mien, après avoir écarté la pièce de tissu sombre, car toi, tu n’étais pas en « tenue commando », est venue se poser au creux de tes nymphes, j’ai senti que ton… Vite ! la suite »

[567] Citizen Moon

Citizen Moon

Jamais deux sans trois J’avais entendu dire, via une personne bien informée, que le Moon City était notamment fréquenté par une clientèle d’habitués. Je n’en suis pas surpris à double titre. D’abord, parce que dès ma première visite, j’ai eu envie d’y retourner. Ensuite, parce qu’y étant retourné pour la troisième fois cette semaine, sans… Vite ! la suite »

[543] Allumeuse !

Allumeuse !

Elle est allongée sur son canapé. Je me suis glissé entre ses cuisses, ma langue et mes lèvres toutes entières à leur proie attachées. Mes mains caressent, s’accrochent à son corps, deviennent prolongation de ma bouche pour étendre son baiser vorace. Ses cuisses se referment ; ma tête, prisonnière de cet étau vibrant, cherche son souffle…. Vite ! la suite »

[531] Les habitués

Les habitués

Je dîne seul ce soir, car tu vas rentrer tard du travail. C’est l’été, j’ai décidé de profiter d’une terrasse malgré les nuages un peu menaçants – il faut savoir forcer le destin – et c’est donc sans compagnie que je bois un verre de Châteauneuf-du-Pape sans relief en avalant un médiocre steack tartare dont… Vite ! la suite »

[261] Comme une image sans L***

Comme une image (sans L***) (Merci Charlélie pour le titre… Mais pour l’illustration sonore, je choisis Boards of Canada !) Balise <audio> non supportée par votre navigateur, désolé ! Petit recueil en forme de patchwork d’envies ravalées… Promenez-vous sur l’image et cliquez…  

[212] Il reste 37

Filh, cambrée dessus

Nous voici L*** et moi à nouveau ensemble cette nuit, SDF de l’amour, sans lit pour nous accueillir. Il est assez tard, nous sommes fatigués, nous n’avons pas la motivation pour prendre une chambre d’hôtel pour un si bref moment. Ce sera donc la voiture qui accueillera nos ébats. Elle est chouette, ma 106 Kid,… Vite ! la suite »

[14] Ode à l’X

Baisons, mon amante ! Baisons. Baisons puisque nous trouvons cela bon. Baisons tant que nous en jouissons. Prends mon sexe dans ta bouche, sens-le durcir sous ta langue, sens-le palpiter, c’est mon cœur qui bat. Sens le se raidir, se tendre, et cracher ma semence. Bois-là, puisque tu l’aimes. Baisons ! Ouvre tes cuisses pour que mes… Vite ! la suite »