Articles étiquetés : désir

[942] Fragment du désir (SMS estival)

Dans l'intimité rêvée d'une femme - illustration de Manara

Quand l’objet du désir est loin et qu’on en est réduit à se toucher par des mots pianotés sur le clavier d’un téléphone portable… Je t’imagine à quatre pattes, une main glissée entre tes jambes écarte les lèvres de ton con. J’approche mon gland de ton sexe ainsi offert et je m’enfonce d’un coup puis… Vite ! la suite »

[934] Cornichon octogénaire

Cornichon octogénaire

En provenance de la cuvée PostSecret hebdomadaire toute fraîche, ces deux secrets que je voudrais vous glisser à l’oreille. Je dis que cette demoiselle (j’imagine que c’est une demoiselle à moins que ce soit un damoiseau vivant dans un état où le mariage homosexuel est autorisé – mais j’avoue que cette option est moins excitante… Vite ! la suite »

[917] Toilettes homme

Toilettes homme

Dans les toilettes homme d’un restaurant parisien, cette affiche pleine de grâce, qui sait flatter nos instincts les plus hauts (l’actualité du moment nous montre où ça mène !). Précisons qu’on tourne le dos à l’affiche quand on fait pipi debout (ce qui est plus sûr, des fois que cela déclenche une érection, l’état de propreté… Vite ! la suite »

[910] En rut (3)

En rut (3)

Parmi les trois choix que tu m’offres, me présentant ta jupe relevée, il y a celui de “t’enculer en t’embrassant”. Ah… T’enculer… Maintenant que l’on sait, grâce au savant calcul d’Usclade, que je n’ai plus que 0,1% de mon cerveau disponible pour penser à autre chose que me faire sucer, je suis conduit à avouer… Vite ! la suite »

[908] En rut (1)

En rut (1)

Voilà plus de huit jours que nos seuls échanges passent par la voie électronique. Je ne vois plus ton œil briller de malice ni ta bouche me sourire en coin. Huit jours que je ne t’ai pas serrée dans mes bras en soupirant de ce mélange d’épanouissement et d’inquiétude qui est le mien depuis que… Vite ! la suite »

[892] Haïkul (Printemps 2)

Haïkul (Printemps 2)

Ceci est l’article n°2 sur 7 de la série « Haïkul » Son corsage comme un champ de coquelicots Désir qui pulse — Un œillet. Illustration piquée chez Béa (faut-il préciser que c’est le contraste entre le mur brut et rêche et la fragilité des coquelicots qui a retenu toute mon attention ?)

[711] Two sides of every story (A reminiscent drive)

Two sides of every story (A reminiscent drive)

La lecture de mon récit des événements a donné à Alice l’envie de coucher par écrit sa version des faits. To blow, blew, blown au féminin, donc ! * * * Je lui avais dis « je vais te sucer pendant une demi-heure ». Un peu pour crâner, un peu pour l’exciter, beaucoup parce que j’en avais… Vite ! la suite »

[710] En avoir ou pas

En avoir ou pas

Que ses cuisses écartées fassent apparaître un sexe lisse ou un triangle dense et sombre (fut-il millésimé 1979, le modèle se fait encore de nos jours), peu m’importe, je trouve ces deux femmes excitantes, désirables1 et indifféremment dans leur sexe j’irai plonger mon sexe, mes doigts, ma langue. Que certains préfèrent les sexes épilés ou… Vite ! la suite »

[706] Le supplice de Tantale (mythologie revisitée)

Le supplice de Tantale (mythologie revisitée)

Un billet interactif commis par mon esprit malade. Dans l’Odyssée, Homère raconte comment Tantale, roi de Lydie, fut puni pour avoir osé donner à manger aux dieux de l’Olympe de la chair humaine. Il fut placé au milieu d’un fleuve et sous des arbres fruitiers, affligé d’une faim et d’une soif inextinguibles. Quand il se… Vite ! la suite »

[703] Avenir du désir

Avenir du désir

Un titre ségoléniste en diable Avant-propos : Accouchement difficile pour ce billet dont la rédaction a été entamée il y a plus d’un mois, au moment des faits, et qui s’est trouvée bloquée sur le troisième épisode. On enclenche le rembobineur et on se place en semaine 38 (ça, ça fait biznessman, de numéroter les semaines,… Vite ! la suite »

[685] Cinq, quatre, trois, deux, …

Cinq, quatre, trois, deux, …

Cinq Elle. Un de ses amants. Un couple. Moi. L’homme nous offre sa femme qui arrive les yeux bandés et déjà presque nue. Il met en scène l’offrande, par geste uniquement. Nous avons pour consigne de ne pas prononcer une parole afin que la femme ne puisse pas repérer trop rapidement combien nous sommes, d’hommes,… Vite ! la suite »

[650] Out of time man

Out of time man

— Je vais bien, ne t’en fais pas. Je ne romps que très brièvement le silence radio qui règne sur ce site, mars 2009 aura probablement été la période de plus grande inactivité de Comme une image, le burp ! depuis sa création. Responsable (mais pas coupable) une vie offline très remplie par un travail très… Vite ! la suite »

[640] L’homme qui aimait l’homme qui aimait les femmes

L’homme qui aimait l’homme qui aimait les femmes

(et qui n’a pas vu l’ours) Je n’avais qu’un souvenir vague de ce film de Truffaut, L’homme qui aimait les femmes. Vague, jusqu’à ne plus trop me souvenir quand j’avais bien pu le voir. À la télévision, certainement. En fin d’adolescence, probablement, peut-être même au collège. Vague jusqu’à ne plus me souvenir d’aucune des actrices… Vite ! la suite »

[596] Auto-satisfaction

Auto-satisfaction

Je me trouvais assez bandant, quand même, pieds nus, à genoux, sans ma chemise jetée dans un coin de la pièce, jean à la braguette entièrement déboutonnée, très légèrement descendu sur mes fesses ne laissant plus aucun doute sur le fait qu’il était porté à même la peau, d’autant qu’en surgissait avec l’arrogance qui suinte… Vite ! la suite »

[365] Instants

Un homme assis sur le lit d'une chambre d'hôtel regarde une femme nue se présentant devant lui, ne portant que des chaussures à talons (une photo d'Helmut Newton)

Saveur d’autrefois Je les vois ensemble l’un avec l’autre pour la première fois. Il s’est assis dans un fauteuil, elle s’est accroupie devant lui, son dos s’appuie sur ses jambes et lui laisse négligemment une main reposer sur son épaule. Un contact comme par inadvertance mais qui devient parfois caresse. Elle porte une robe largement… Vite ! la suite »