Articles étiquetés : rencontre

[1077] La chatte sous un toit brûlant

à ma gauche, lieutenant Ripley, à ma droite, Mylène Farmer façon gavroche

J’ai découvert V*** sur la toile quand je faisais mes débuts de burpeur, en 2006. À l’époque, nous partagions le même hébergeur, haut & fort, et sans doute pour des raisons solides mais que j’ai aujourd’hui oubliées, il en était de même pour une bonne partie de « ma » burposphère telle qu’elle se dessinait alors. Clic,… Vite ! la suite »

[1071] Autel Challenger (★★NN)

Autel Challenger (★★NN) L’équipe s’activait comme à l’habitude dans la salle de calcul. Une nouvelle constellation avait été repérée dans les télescopes, et elle semblait digne d’exploration. Une première mission exploratoire fut lancée, après avoir attendu les bonnes conditions de tir, pourtant l’équipage n’osa pas approcher d’assez prêt, craignant de manquer de carburant, de ne pas avoir les… Vite ! la suite »

[1057] Let’s fuck !

Une chouette posée sur la fesse d'une femme allongée nue

(Pour changer un peu des J.O. ;-) Son message était clair : “je couche facilement, mais pas avec n’importe qui”. Il convenait parfaitement à mon humeur du moment et je pouvais faire mien ce slogan. Il s’agissait donc pour moi de ne pas être n’importe qui. Par chance, je lui avais été chaudement “recommandé” par une… Vite ! la suite »

[1051] Une brûlure de cigarette

Pied de femme écrasant une cigarette au sol, photo de John Rawlings pour Vogue (October 1st, 1961)

Nous étions mercredi dans ce bar à l’ambiance si particulière, où chacun semble connaître tout le monde, et où le patron s’emploie à ce que ce soit le cas si ça ne l’était pas encore. Je venais d’un tour à l’extérieur, après avoir pris l’air dehors – une de ces rares soirées de juin où… Vite ! la suite »

[1046] La créature

stilettos and zebra print

Je ne l’aperçois que de dos, s’éloignant, au moment où mon scooter s’engouffre dans le parking  de l’immeuble où je travaille. Grande, élancée, d’autant plus grande qu’elle est juchée sur des escarpins noirs de belle hauteur. Elle porte un jean qui met en valeur ses jambes fuselées, un chemisier dont la couleur m’échappe, et tout… Vite ! la suite »

[1031] Le fantôme de l’amante amputée

Kazuki Takamatsu - Target

Le cœur était endommagé, le cerveau donnait des signes de faiblesse, le sexe menaçait. Les plus grands spécialistes étaient formels, il fallait amputer. Dans une ultime lettre, je scellais donc mes adieux à O*** pour évacuer de mon esprit toute tentation de dessiner un avenir avec elle, quel qu’il soit, puisque nos positions ne semblaient… Vite ! la suite »

[613] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (épisode final)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (épisode final)

Tout vient à point à qui sait attendre. Laissez-moi vous parler un peu de nos coéquipiers. Le premier couple qui nous a rejoints doit avoir la quarantaine, peut-être un peu plus âgés que moi. Le physique de l’homme n’est pas très attirant. Il a une petite bedaine (non, je ne parle pas de la petite… Vite ! la suite »

[612] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (3/4)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (3/4)

Il y a trois sortes de personnes : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter. A*** enroule ses jambes autour des miennes pendant que je commence mes va et vient. Je la regarde en la prenant entre mes bras. Puisque le baiser est interdit, je transgresse. Je pose doucement mes lèvres sur… Vite ! la suite »

[609] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (2/3)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (2/3)

L’unique règle de plaire est de trouver un appétit que l’on a laissé affamé. S’il le faut provoquer, que ce soit plutôt par l’impatience du désir que par dégoût de la jouissance. –  Baltasar Gracian Y Morales Nous sonnons à la porte et les secondes s’égrène. Personne n’ouvre. Petit instant d’inquiétude, le club serait-il fermé,… Vite ! la suite »

[606] Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (1/2)

Je la damnerai rue de Ponthieu sans concession (1/2)

Les plus libertins de mes lecteurs auront déjà deviné de quel endroit il va être question ici, mais pour le qui et le comment, il va leur falloir lire ce qui suit. (Un titre avec un des pires jeux de mot depuis la naissance de ce burp, j’aurais presque honte.) Un préambule est nécessaire pour… Vite ! la suite »

[425] Short Metropolitan Story

à la rose

Bonsoir Hélène ! J’ai été ravi de faire votre brève connaissance sur la ligne 14. J’espère avoir bien mémorisé votre numéro. J’espère aussi vous revoir prochainement, dussé-je attendre l’année prochaine. J’ai goûté brièvement votre bouche et, pardonnez-moi si je vais trop vite en besogne, je pense que ma queue s’y trouverait aussi bien que ma langue…. Vite ! la suite »

[331] La modification

Tony Ward

Tu penses encore à lui comme un être dématérialisé, un concept, un fantasme. Pourtant, tu as déjà senti sa bouche sur la tienne, ses mains sur ton cou, son sexe, même, pressé contre ton ventre, tout habillés que vous fûtes, mais ça ne suffit pas. Bien sûr, tu as même senti ses doigts s’aventurer sur… Vite ! la suite »